Auteur Sujet: Carte du déploiement fibre optique dans la Corrèze  (Lu 32337 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

vida18

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 3 813
  • Vierzon (18)
Carte du déploiement fibre optique dans la Corrèze
« Réponse #12 le: 29 janvier 2022 à 16:04:05 »
Fibre optique : les "bons choix" ont été faits en Corrèze


En moins de quatre ans, 100 % des zones rurales de la Corrèze ont été raccordées à la fibre. Photo Stéphanie Para

En Corrèze, les zones rurales sont désormais « à 100 % » éligibles à l’internet à très haut débit grâce à la fibre optique. En avance, le département est régulièrement pris en exemple. La présidente de l’Arcep, en visite ce vendredi 28 janvier à Palazinges, a estimé que « les bons choix » y ont été faits.

À l’entrée du bourg de Palazinges, tout près du cimetière, une petite armoire marron a changé beaucoup de choses. Elle contient les prises de fibre optique qui raccordent les habitations de cette commune de 150 habitants, perchée au-dessus d’Aubazine, à mi-chemin entre Tulle et Brive.

Même si le village n’était « pas le plus à plaindre », en termes de débit Internet, l’arrivée de la fibre l’a rendu encore plus attractif, remarque son maire, Yves Pouchou.

Le 100 % fibre dès juin 2021

Il cite l’exemple de cette famille qui avait « décidé de partir » avant la pandémie. L’essor du télétravail l’a finalement convaincue de rester à Palazinges, où l’on surfe désormais aussi vite sur le web qu’en plein cœur de Paris, de Toulouse ou de Bordeaux.

Des exemples comme celui-ci, la Corrèze pourrait en fournir beaucoup. Car le département, via son programme « 100 % fibre », a réussi le tour de force de déployer, dès juin 2021, le très haut débit dans les zones rurales.

Fracture numérique et attractivité

Cela a pris un peu moins de quatre ans et représente 102.692 prises, dont 25 % avaient été commercialisées au 1er janvier dernier. « En 2014, le conseil général s’était donné 2035 pour objectif », rappelle le président, Pascal Coste (LR). Une date jugée « trop éloignée » par l’actuelle majorité qui redoutait d’importants risques de « fracture numérique » et de « perte d’attractivité » du territoire. Un marché avait donc été signé, en janvier 2018, avec pour objectif de tenir le pari du raccordement total en quarante-deux mois.

Ce volontarisme a été salué, ce vendredi 28 janvier, à Palazinges par Laure de la Raudière, la présidente de l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse). Elle effectuait, en Corrèze, sa « première visite dans un territoire rural où le 100 % fibre a été réalisé ».

Les zones difficiles en premier

Cette volonté d’exhaustivité, « on nous l’a contestée au début », rappelle toutefois Pascal Coste. « On s’est battu là-dessus, notamment avec l’État, qui prévoyait plutôt 95 % de raccordements. Car les 5 % les plus difficiles d’accès représentaient 25 % du marché. Mais cela aurait été le prix du mépris, de l’abandon. »

Comme un pied de nez, la Corrèze a même commencé à « fibrer » ces zones les plus difficiles. « On a montré que la ruralité peut être au cœur des problématiques modernes, souffle Pascal Coste. On peut être un exemple pour les autres. »

"La Corrèze a fait les bons choix"

Pour Laure de la Raudière, la Corrèze a effectivement « fait les bons choix. Cela montre que c’est possible, mais au prix d’une extraordinaire unité politique qui n’existe pas partout. » La Région, notamment, a largement participé au financement, comme elle le fait sur six autres départements, dont la Creuse et la Haute-Vienne.

Rentabilité sous quinze ans

« Maintenant, le juge de paix sera le montant des redevances » versées par la Société publique locale (SPL) qui exploite le réseau au syndicat mixte Dorsal, estime Mathieu Hazouard, conseiller régional délégué aux enjeux numériques. « Aujourd’hui, on peut déjà dire que cela fonctionne, puisqu’un premier versement de 20 millions a été effectué », indique l’élu régional.

Selon Jean-Marie Bost, le président de Dorsal, le dispositif pourrait même devenir rentable d’ici quinze ans. « Nous avons réussi un truc impensable, alors que beaucoup n’y croyaient pas. »


Source : La Montagne, écrit le 29 janvier 2022 par Tanguy Ollivier.