Auteur Sujet: Brèves du sport business et de la tv payante  (Lu 73654 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hammett

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 3 452
  • Bois Colombes (92)
Brèves du sport business et de la tv payante
« Réponse #396 le: 17 juillet 2019 à 06:22:44 »
Brèves du sport business et de la TV payante – n°327

Canal+
Canal+ réclame 46 millions d’euros à la LFP, la chaine cryptée estime que le report de matchs de Ligue 1 du fait du mouvement des gilets jaunes lui a fait perdre des abonnés et donc ce montant. Le différent devrait se régler devant le Tribunal de Commerce le 5 septembre. 
Canal+ fait constater par cabinet spécialisé (Sorgem) la baisse de son activité : "Celui-ci a observé que tant les volumes totaux des résiliations que les taux de résiliation des contrats des abonnés de Canal+ arrivant à échéance ont augmenté durant la période des reports par rapport à la même période l'année précédente, dans un contexte où, à l'inverse, les volumes comme les taux de résiliation des abonnés Canal+ étaient en diminution préalablement aux reports" (L’Equipe, 04/07).
Partenaire historique de la chaine, la LFP, se dit consternée.

Tour de France
Partenaire technique du Tour de France, Orange rappelle dans un communiqué les moyens engagés, parmi ceux-ci :

- 32 km de câble pour les solutions de communication
- 32 relais mobiles pour renforcer la couverture réseau mobile 3G/4G
- 450 techniciens Orange mobilisés
- 6 PABX, 3 DSLAM et 8 réseaux Wi-Fi sur les zones d’arrivée
- 220 km de fibre optique déployés jusqu’à la ligne d’arrivée
- 500 lignes téléphoniques temporaires
- 1,4 million de minutes de connexions internet tout au long de la course
- La couverture 4G accélérée sur 219 communes
- 8 réseaux wifi déployés sur chaque village Tour de France avec un débit équivalent à 200 Mbits/s permettant d’acheminer plus de 10 000 connexions simultanées.
- Démonstrations de Li-Fi, la technologie de réseau optique sans fil qui transmet des données via l’utilisation de LED.
- Un système de vidéoprotection et un PC sécurité doté de 7 caméras HD infrarouges.

Budget des fédérations
Virgile Caillet (via twitter) récapitule les budgets de 3 grosse fédérations sportives. Pour 2019/2020, celui de la  FFF (football) est de 266,5M€, dont 66% proviennent des sponsors et des droits tv. Celui de la FFR (rugby) est de 115,56M€ et celui de la FFT (tennis) est de 280M€, dont 94% proviennent des recettes de Roland-Garros et du tournoi de Bercy.

Hammett

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 3 452
  • Bois Colombes (92)
Brèves du sport business et de la tv payante
« Réponse #397 le: 19 juillet 2019 à 05:59:53 »
Brèves du sport business et de la TV payante – n°328

OCS et Ciné+
La Lettre A annonce que OCS et Ciné+ pourraient fusionner. En effet, Orange et Canal+ doivent renégocier leu accord de fin 2012 qui permet à Canal+ d’être actionnaire dormant du bouquer séries et cinéma d’Orange. Depuis, la concurrence est devenue plus frontale et le thème revient régulièrement d’un rachat ou d’un rapprochement entre Orange et Canal+, une option étant de fusionner ces 2 bouquets. 

Canal+ distribue 2/3 des 3 millions d’abonnés d’OCS

Il y a quelques mois, avait été évoqué une fusion entre OCS et Altice Studio, mais ce dossier est au point mort. Altice aurait été trop gourmand. OCS lui voulait récupérer les droits détenus par Altice (NBC Universal, Discovery et Paramount) qui arrivent à échéance en 2021,

Le paysage ayant évolué avec l’arrivée de Netflix, ce rapprochement ne devrait pas être opposable par les autorités de la concurrence.

Enfin le partenariat entre Canal+ et Orange pour la distribution de Canal+ par Orange arrive à échéance en juin 2020. La perte de la Ligue1 par Canal+ serait-elle de nature à remettre en cause cette distribution, ou les deux acteurs vont-ils chercher à mettre en place un partenariat plus important ? D'autant que Canal+ France est aussi en difficulté et vient d'annoncer un plan de départs volontaires de 492 personnes à réaliser pour début 2020

Signé à l’été 2017,  le partenariat Orange-Canal + était assorti d’un minimum garanti versé par  qui réserve à ses clients fibre « Canal+ Essentiel » à un tarif préférentiel dévoilé à l’automne et directement géré par Orange. L’objectif d’Orange était de passer de 900 000 clients à l’époque à 2 millions d’ici à 2020. Vu les chiffres d’abonnements de Canal+, il semble que l’objectif n’a pas été atteint et ne devrait pas l’être avec la perte des droits de diffusion de la Ligue1.

La consolidation dans la télévision payante est-elle à un tournant ?

Audiences
Médiamétrie a publié son étude "Médiamat'Thématik", pour la période allant du 31 décembre 2018 au 16 juin 2019. Cette enquête mesure l'audience de la télévision chez les personnes recevant leurs chaînes via le câble, le satellite, l'ADSL et/ou la fibre optique. Dans l'ensemble, le marché thématique est en baisse à 12,9% de PDA (-0,2 point).

Pour les chaines sportives :  "beIn Sports s'effondre tant en PDA qu'en nombre de téléspectateurs (3,89 millions, -1,65 million sur un an !), RMC Sport 1 pointe désormais à 0,1% et 2,08 millions (+337.000). Par ailleurs, côté progression du bassin, Série Club est la gagnante avec un demi-million de nouveaux venus (3,50 millions) devant Canal+ Sport et Histoire (2,76 millions, +370.000)" (ozap).



alain_p

  • Client Free fibre
  • *
  • Messages: 7 156
  • Les Ulis (91)
Brèves du sport business et de la tv payante
« Réponse #398 le: 19 juillet 2019 à 10:47:35 »
La Lettre A a aussi annoncé que la chaine Canal+ avait enregistré en 2018 son premier déficit de son histoire, de 75 millions d'euros...

https://www.lalettrea.fr/medias_audiovisuel/2019/07/16/la-chaine-canal_-devient-deficitaire%2C108365732-ar1?utm_source=LLA&utm_medium=email&utm_campaign=PROS_EDIT_ART&did=108355015&eid=436964

Hammett

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 3 452
  • Bois Colombes (92)
Brèves du sport business et de la tv payante
« Réponse #399 le: 23 juillet 2019 à 06:00:30 »
Brèves du sport business et de la TV payante – n°329

Serie A
Pour 1,15 milliard d’euros, Mediapro pourrait revenir sur les droits tv de la Série A pour la période 2021/2024, c’est en tout cas le projet de certains dirigeants de la ligue italienne. Mediapro pourrait offrir  également 55 millions d'euros par saison pour les droits de ses archives.
Après l ‘accord actuel, la ligue estime que 600 000 abonnés ont déserté les nouvelles offres de Sky et de la plateforme OTT DAZN.

Mediapro avait initialement obtenu les droits pour la série A en 2018, mais avait perdu l'appel d'offres après avoir été incapable de fournir des garanties financières à la ligue à temps. Cela avait conduit la série A à rouvrir son appel d'offres, Sky et DAZN obtenant les droits. Un accord avec Mediapro permettrait à la ligue de régler le passif judicaire de 64 millions d’euros dû après la rupture du contrat en 2018 Financial Times (08/07) via Sébastien Brut.

Canal+
Lors de la présentation de son plan de départs volontaires, Maxime Saada a rappelé que Canal+  investit chaque année 2 milliards d’euros en France dans ses contenus, à comparer aux 13,38 milliards de d’euros  que Netflix devrait dépenser dans les programmes originaux en 2019 et encore : "Les sommes versées par Canal comprennent également les droits sportifs, l’achat de droits ou des films français qui s’exportent mal. Ce sont surtout des dépenses et non des investissements", précise un analyste financier.

Un analyste financier par Challenges du 11/07 estime que Canal+ pourrait perdre jusqu’à 2 millions de clients avec la perte de la Ligue 1 en 2020.

Hammett

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 3 452
  • Bois Colombes (92)
Brèves du sport business et de la tv payante
« Réponse #400 le: 26 juillet 2019 à 06:16:46 »
Brèves du sport business et de la TV payante – n°330
Vivendi vient de présenter ses résultats à fin juin, ce qui permet de faire le point sur le nombre de clients du groupe Canal+.

Rien n’y fait, les clignotants sont toujours dans le rouge.

Canal+ France en auto distribution poursuit sa chute avec une baisse de 209 000 clients sur un an et une baisse de 60 000 sur le trimestre. Du côté des opérateurs, c’est assez morose : c’est en baisse de 54 000 sur les douze derniers mois et de 8 000 sur le trimestre. Le nombre total de clients (Canal+, le reste de CanalSat et CanalPlay, collectifs, etc…) baisse de 370 000 entre le T2 2018 et le T2 2019. Le taux de churn est de 15,3 contre 13,3 il y a 12 mois. Le nombre de clients en OTT (sans engagement) est de 300 000.

Pour rappel, du coté de la concurrence (Tv payante et service SVod), BeIN Sports serait à 3,5 millions de clients, OCS à 3,0 millions et Netflix à 5 millions.



Sur le chiffre d'affaires, c’est avec l’international que Canal+ arrive à sortir un chiffre positif : +3,3% à 808 millions. Le chiffre d’affaires de Groupe Canal+ s’établit à 2 518 millions d’euros, contre 2 575 millions d’euros au premier semestre 2018, en repli de 2,2 % à taux de change et périmètre constants. Le chiffre d’affaires de la télévision en France métropolitaine recule par rapport au premier semestre 2018 soit 1 591 millions contre 1 520 à fin juin 2018 en baisse de 4,5%.

Hammett

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 3 452
  • Bois Colombes (92)
Brèves du sport business et de la tv payante
« Réponse #401 le: 31 juillet 2019 à 06:07:36 »
Brèves du sport business et de la TV payante – n°331

Roland-Garros
La Fédération française de Tennis a finalement attribué (pour la période 2021/2023) de grès à grés à France Télévisions pour 15 millions d’euros pour diffuser l’intégralité des matchs en direct hormis ceux qui se disputeront sur le court Simone Matthieu, deux quarts de finale et les night sessions qui seront diffusés par Amazon contre un chèque de 10 millions d’euros (selon le quotidien l’Equipe du 26/07). 

C’est la première fois qu’un GAFAM s’offre des droits tv dans le sport en France, Amazon possède déjà les droits ATP et US Open au Royaume-Uni et en Irlande. Auparavant les droits étaient détenus par France Télévisions et Eurosport pour 20 millions par an. l'US Open et Wimbledon génèrent près de 70 millions par an.

Mediapro
La mise en place de Mediapro se fait toujours attendre, alors que le groupe devait annoncer début juillet la nomination du directeur général de sa future chaîne, il n’y a toujours rien. Toutefois, selon Le Parisien (19/07), la Ligue Football Professionnelle serait confiante, enfin Mediapro négocierait des accords de distribution avec les principaux acteurs du marché.

Futurs droits tv de la Ligue 1
Selon des estimations, voilà ce que pourrait toucher les clubs de Ligue 1 avec l’arrivée de Mediapro comme diffuseur à partir de la saison prochaine (Rmc Sport, 17/07).



Selon les calculs : "le PSG toucherait alors 88 millions d'euros en 2021, contre 59,8 millions en juin dernier. Soit une hausse de près de 50% pour le champion de France. Selon les mêmes estimations, l'OL empocherait 79 millions d'euros (48 cette saison), 72 millions pour l'OM (actuellement à 46). Saint-Etienne, Lille, Nice et Monaco atteindraient respectivement 66 millions, 62 millions, 59 millions et 56 millions d'euros (contre respectivement 40, 38, 32 et 32 millions cette année).". 

Pro D2
Finalement, c’est Canal+ qui vient d’obtenir les droits tv de la Pro D2 pour 8 millions d’euros (contre 6,2 millions pour le contrat actuel pour Canal+ et Eurosport). A cela s’ajoute la future diffusion du Supersevens (nouveau championnat de France professionnel de clubs consacré au rugby à 7). Ce contrat court de la saison 2020-2021 et jusqu'en 2026-2027. Si Canal+ le souhaite, il pourra revendre 1 match par journée de championnat (l’Equipe, 26/07).

Orange Espagne
Orange Espagne va payer à Telefonica 100 millions d’euros par saison et pour 3 ans pour diffuser le championnat et les différentes coupes européennes. Comme pour Mediapro, Telefonica a décidé de sous-licencier ces droits acquis il y a 12 mois pour 1,3 milliards par saison pour la période 2019/2022. Orange va proposer une option Liga pour 3,95€ et une option pour la Champion’s League et l’Europa League avec OCS pour 15,95€.


Hammett

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 3 452
  • Bois Colombes (92)
Brèves du sport business et de la tv payante
« Réponse #402 le: 07 août 2019 à 06:31:35 »
Brèves du sport business et de la TV payante – n°332

CSA
Le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel a publié un rapport sur l’état du sport à la télévision, l’occasion d’en ressortir quelques graphiques. 
Pour le CSA, l’évolution va vers : "Une offre premium de football potentiellement de plus en plus fragmentée (…) L’arrivée d’un nouvel acteur peut renforcer l’éclatement déjà bien réel de l’offre de football, ce qui diminuerait la lisibilité des offres proposées et pourrait confronter les téléspectateurs à la nécessité de faire des arbitrages économiques. Cette dispersion des droits et la potentielle exclusivité de leur distribution risque à terme de renforcer la fuite des téléspectateurs vers des offres illégales.".
D’autre part, le CSA : "La convergence entre opérateurs télécoms et contenus qui s’exprime au niveau des contenus sportifs à travers le groupe Altice aujourd’hui, pourrait à terme se renforcer (incursion de Free sur les droits de la Ligue 1).".

1/ Evolution des investissements dans la production audiovisuelle et cinématographique comparée à l’évolution des droits sportifs


2/ Valeur du marché des droits sportifs à fin 2018


3/ Evolution des droits sportifs entre 2000 et 2018


Hammett

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 3 452
  • Bois Colombes (92)
Brèves du sport business et de la tv payante
« Réponse #403 le: 12 août 2019 à 06:56:44 »
Brèves du sport business et de la TV payante – n°333

Gains des droits tv
Alors que le championnat de France de Ligue 1 reprend aujourd’hui, un point sur ce que les clubs ont gagné via les droits tv pour la saison écoulée. Les chiffres ont été donnés par le quotidien l’Equipe. En comparaison, les droits tv touchés par les 5 premiers de Premier League à l’issue de la saison 2018/2019 et les droits pour les 5 premiers clubs de la Liga pour la saison 2017/2018.



D’autre part dans son rapport annuel, la Ligue a synthétisés l’ensemble des droits tv touchés par les clubs français lors de la saison 2017/2018


Budget des clubs
L'Equipe du 9 août publie les budgets des clubs de Ligue 1. A part pour les 4 premiers que l'on retrouvent en tête des classements, pour les autres clubs, il peut y avoir encore une petite part d'aléatoire.





Hammett

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 3 452
  • Bois Colombes (92)
Brèves du sport business et de la tv payante
« Réponse #404 le: 20 août 2019 à 06:21:01 »
Brèves du sport business et de la TV payante – n°334

BeIN Sports
Suite à un article de Libération du 8 août qui indiquait que beIN Sports ne comptait plus que 3,2 millions d’abonnés, la chaine a répondu qu’en fait c’était 3,4 millions au 31 décembre. C’est 600 000 de moins qu’après la Coupe du monde de foot en 2018, que beIN Sports a diffusé en intégralité. La perte de la Ligue des Champions et de la Ligue Europa au profit de RMC Sport a donc entrainé une perte de 15% de ses abonnés. Le nombre d’abonnés était de 3,5 millions avant la Coupe du Monde.

Par contre, petit à petit, la chaine semble perdre moins d’argent. Selon Libération : " En 2018, l’entreprise est restée très loin de l’équilibre financier. Elle a bouclé l’année sur une perte d’exploitation de 81 millions d’euros. Un déficit encore énorme, même s’il s’est largement réduit par rapport à l’année précédente (113 millions d’euros). Les pertes fiscales s’accumulent (1,4 milliard d’euros en sept ans d’existence !) et le Qatar doit réinjecter régulièrement de l’argent dans les comptes pour sauver les apparences. Le 31 décembre 2018, il avait ainsi renfloué son bras armé audiovisuel en France de 156 millions d’euros… Le tableau n’est pas complètement désolant pour BeIn Sports. En 2018, son activité a continué de grossir, grimpant à 487 millions d’euros de revenus (+11% sur un an). Le cœur de son activité provient des «redevances d’abonnement». Elles ont généré 438 millions d’euros de chiffre d’affaires. Les recettes publicitaires se sont élevées à 18 millions d’euros."

La chaine sera-t-elle rentable un jour ? Les droits tv des coupes européennes de foot devraient être de nouveau sur la table à l’automne pour le marché français. Nul doute que cela s’annonce serré entre beIN Sports, Mediapro et RMC Sport pour l’attribution de ces droits stratégiques. Le vaincu serait forcèment voué à se chercher des alliances dans un marché qui pourrait se consolider. Avec Canal+, 4 acteurs c’est beaucoup alors que personne n’est rentable.

BeIN Sports
Rugby à XIII : à partir de 2020, beIN Sports ne diffusera plus la Super League et les matches des Dragons Catalans. La chaîne continuera néanmoins de proposer la National Rugby League (NRL) à ses abonnés. La chaine réglait 70 000 euros de droits, mais le la Super League souhaite augmenter les droits (L’Equipe, 07/08).

BeIN Sports
La fédération turque de football (TFF) et beIN SPORTS Türkiye ont conclu un accord pour 3 années supplèmentaires pour la diffusion du football turc pour un montant de 430M€ par saison. Le contrat précédent était de 448M€ par an, c’est donc une baisse de 4% (Turquie Sports).

 

Mobile View