Auteur Sujet: Communauté de communes Sauldre et Sologne  (Lu 1658 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

vida18

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 2 701
  • Vierzon (18)
Communauté de communes Sauldre et Sologne
« le: 26 mars 2019 à 17:00:01 »
Fibre optique plus chère que prévu, protection des données... Ce qu'il faut retenir du conseil communautaire

Le conseil communautaire s'est réuni lundi soir à Aubigny-sur-Nère.

Au menu du conseil de la communauté de communes Sauldre et Sologne, qui a eu lieu lundi soir à Aubigny-sur-Nère : fibre optique, protection des données, taxe Gemapi...

Fibre optique

Un long débat a porté, lundi soir, sur le déploiement de la fibre optique sur le territoire. Alors que la communauté de communes doit s'engager dans la seconde phase de la première tranche - qui concerne les bourgs de Blancafort, Brinon-sur-Sauldre, Clémont, Oizon et Presly - le syndicat Berry numérique, chargé d'installer la fibre, a signifié ce mois-ci aux élus un surcoût de 300.000 euros.

L'investissement total prévu passe ainsi de 2.080.000 euros financés à 20 % par le territoire Sauldre et Sologne, à 2.380.000 euros HT. Le surcoût étant à la charge de la communauté de communes, il s'agirait de sortir 716.000 euros des caisses.

« Berry numérique nous a conseillé d'enlever deux communes du territoire, Presly et Oizon. Alors qu'on a divisé la première tranche en deux phases, à leur demande. On serait pénalisés parce qu'on nous a demandé d'attendre ? Je trouve la ficelle un peu grosse, a regretté Laurence Renier, présidente de la communauté de communes Sauldre et Sologne. On est comptable de l'argent pris dans la poche de nos administrés. »

Certains élus se sont interrogés sur les raisons du surcoût. Contacté, Pascal Bourdillon, directeur de Berry numérique s'est justifié : « C'est dû à des coûts d'avant-projet sommaires et à un manque de retour d'expérience en 2016. Aujourd'hui, les prévisions sont plus précises. C'est aussi lié à l'augmentation des prix du marché. »

« Berry numérique ne fait pas de marge, soyons clair », a précisé Pascal Bourdillon.

Les élus communautaires se sont engagés à financer cette seconde phase à hauteur de 20 %, conformèment à l'engagement initial. « La fibre optique, c'est une priorité. Mais pas à n'importe quel prix », a conclu Laurence Renier.


Source : Le Berry Républicain, écrit le 26 mars 2019 par Pauline Mareix.

 

Mobile View