Auteur Sujet: Communauté de communes les Villages de la Forêt  (Lu 1382 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

vida18

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 2 704
  • Vierzon (18)
Communauté de communes les Villages de la Forêt
« le: 03 octobre 2019 à 18:19:21 »
Fibre optique : un an de retard dans les Villages de la Forêt

Lancés en février 2018, les travaux de déploiement de la fibre sur le territoire auraient dû être achevés en début d’année 2019. À ce jour, ils ne le sont toujours pas.

Un an. Un an que les habitants du territoire des Villages de la forêt – Nançay, Vouzeron, Neuvy-sur-Barangeon, Vignoux-sur-Barangeon et Saint-Laurent – auraient dû pouvoir se raccorder à la fibre optique. Et bénéficier enfin d’une connexion internet à très haut débit.*

« Les travaux de déploiement de la fibre optique, lancés en février 2018, auraient dû être terminés à la fin du troisième trimestre 2018, rappelle Ghislaine Jenneau, la présidente de la communauté de communes des Villages de la forêt, pour une commercialisation prévue en décembre 2018 ou janvier 2019. »

« Les plans ne correspondaient pas au terrain »

Ce retard s’explique de plusieurs façons. Tout d’abord, au moment de lancer les travaux, l’entreprise Eiffage, prestataire missionné par Berry numérique, s’est rendu compte « que les plans fournis par le bureau d’études ne correspondaient pas au terrain, qu’il y avait de grosses différences, des poteaux mal positionnés par exemple », explique la présidente. Le bureau d’études de Eiffage a donc dû reprendre entièrement l’étude d’exécution sur le terrain.

Mais, une fois les plans en main, « l’entreprise a eu des difficultés à prendre en charge le chantier » indique Pascal Bourdillon, le directeur de Berry numérique, pour des problèmes de personnel notamment. « Je pense aussi que les plannings annoncés étaient très optimistes, poursuit le directeur. C’est en effet la première plaque sur laquelle travaille Eiffage, et la première plaque d’action est compliquée. Tout le monde pense que c’est relativement facile, mais déployer la fibre en zone rurale, ce n’est pas facile. »

676.000 euros d'investissements

Pour la communauté de communes, il s’agit pourtant d’un investissement considérable, de 676.000 euros hors taxes (soit 20 % du coût total du chantier), très attendu par ses communes. « À Neuvy, internet, on l’a. Mais il y a des communes où c’est plus difficile, comme à Nançay ou à Vouzeron », où les connexions sont très faibles. Un handicap pour le territoire « quand des artisans et des commerçants souhaitent s’installer », regrette l’élue. Et au quotidien, pour les habitants. « C’est indispensable pour l’école, les enfants en ont besoin pour leurs devoirs », souligne le maire de Vouzeron, Tony Harket.

Face à ces mois de retard qui s’accumulent, les élus perdent patience. « Je comprends l’agacement des élus, affirme Pascal Bourdillon, mais on a tout fait de notre côté pour que ça avance, on a rappelé l’entreprise à l’ordre à plusieurs reprises, on a rencontré le patron, le chef du patron… » Il rappelle toutefois « qu’une année de retard pour la fibre, ce n’est pas si inhabituel. » Et que solliciter un nouveau prestataire pour reprendre le chantier repousserait encore l’échéance. Quant à l’entreprise Eiffage, sollicitée par notre rédaction, elle n’a pas souhaité répondre. Elle s’est en tout cas engagée auprès des élus des Villages de la forêt sur une fin de travaux pour fin décembre 2019, « mais nous doutons réellement de leur capacité à tenir un tel planning compte tenu des antécédents », estime la présidente.

« Une année de retard, ce n'est pas si inhabituel »

« Une année de retard pour la fibre, ce n’est pas si inhabituel »
À ce jour, le réseau souterrain est tiré, le transport et la collecte sont raccordés. « Il reste beaucoup de travail sur le réseau aérien. Et l’implantation des poteaux est en cours sur Vignoux-sur-Barangeon et Neuvy-sur-Barangeon », détaille la présidente. La commune de Vignoux devrait d’ailleurs être la première à être raccordée. Pour les autres communes, « des poteaux ont été plantés, mais il se pourrait que leur implantation soit modifiée »…


Source : Le Berry Républicain, écrit le 03 octobre 2019 par Sabrina Vernade.

 

Mobile View