Auteur Sujet: Communauté de communes Le Dunois  (Lu 1063 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

vida18

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 1 461
  • Vierzon (18)
Communauté de communes Le Dunois
« le: 09 mai 2018 à 18:30:12 »
Les services de fibre optique ouvriront le 7 juin prochain dans le Dunois

La communauté de communes du Dunois est la toute première du Boischaut à être raccordée à la fibre optique depuis décembre 2017. Un enjeu pour l’attractivité et le dynamisme du territoire.

Après une année de travaux, la communauté de communes (CDC) du Dunois est la toute première du Boischaut (*) à être raccordée à la fibre optique depuis décembre 2017.

D'un montant de 2.980.000 euros hors taxes, dont 20 % à la charge de la CDC, ces travaux vont ainsi permettre à 2.530 foyers répartis dans les communes de Dun-sur-Auron, Cogny et Chalivoy-Milon de pouvoir bénéficier d'un débit allant de 100 mégabits à 1 gigabit par seconde. Une révolution pour les habitants et les acteurs de la CDC, territoire qui compte bien faire de cette avancée un atout pour son attractivité.

Une technologie recherchée

« On voit bien que nous sommes dans un monde où tout fonctionne à grande vitesse et où la communication joue un rôle très important pour la dynamisation des territoires, explique Louis Cosyns, président de la CDC du Dunois. La fibre optique est bien plus qu'un service. » L'élu espère ainsi attirer des habitants pour qui la fibre optique fait partie des critères d'installation.

« En 2000, la commune de Dun-sur-Auron a accepté l'ADSL, se remémore l'élu également maire de la cité dunoise. Nous avons alors vu arriver une nouvelle population qui cherchait ce mode de communication. De plus, je suis persuadé que le télétravail va se développer dans les années à venir. Nous devons préparer le monde de demain. La fibre va nous permettre de dynamiser le territoire en évitant le déclin démographique quasi permanent que connaissent aujourd'hui les communes rurales. »

Plus que les habitants, l'arrivée de cette technologie fait le bonheur des acteurs économiques, à l'image de l'entreprise Chasset, installée route de Bussy, à Dun-sur-Auron. Fabricant d'outils coupants et tournants pour l'aéronautique et l'automobile, l'entreprise dunoise travaille avec de grands donneurs d'ordres comme Michelin ou Safran.

« Avec la fibre, nous allons gagner du temps. »

« Aujourd'hui, les informations doivent aller très vite par des échanges de mails, témoigne David Chasset, directeur général. Ce qui nous bloque, c'est que nous travaillons avec des plans en 3D et des gros fichiers un peu longs à transmettre. Avec la fibre, on va pouvoir communiquer rapidement avec nos bureaux d'études et les ingénieurs. Nous allons gagner du temps. »

Un temps précieux pour cette entreprise dont la réactivité est un des atouts majeurs. « Dès que nous avons une demande nous y répondons en vingt-quatre à quarante-huit heures », assure David Chasset qui attend donc avec impatience l'ouverture des services, le 7 juin.

Éviter le déclin démographique des communes rurales

Désormais, les 2.530 foyers raccordés à la fibre doivent attendre l'ouverture des services qui se fera le 7 juin. « Les habitants pourront ensuite tester leur éligibilité sur berrynumerique.fr ou berryfibreoptique.fr puis contacter un fournisseur d'accès à Internet présent sur le réseau qui mandatera ensuite un technicien pour le raccordement », conclut Berry numérique.

(*) Arnon Boischaut Cher a un plan de déploiement sur 2019\2020 pour neuf communes. Cœur de France visait un plan de déploiement dans les six premiers mois de l'année 2018. Berry Grand Sud tablait sur l'automne 2019 pour l'arrivée de la fibre.

Marion Lapeyre


Source : https://www.leberry.fr/dun-sur-auron/internet-multimedia/ruralite/2018/05/09/les-services-de-fibre-optique-ouvriront-le-7-juin-prochain-dans-le-dunois_12841481.html

vida18

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 1 461
  • Vierzon (18)
Communauté de communes Le Dunois
« Réponse #1 le: 03 septembre 2018 à 11:45:55 »
Pourquoi les habitants éligibles à la fibre sont encore peu à avoir souscrit à une offre

Malgré le déploiement de la fibre optique depuis fin 2017, avec une ouverture des services le 7 juin 2018, les habitants du Dunois sont encore peu à avoir souscrit à une offre. On vous explique pourquoi.

Porté par le syndicat Berry numérique, le déploiement de la fibre optique dans trois communes (Dun-sur-Auron, Cogny et Chalivoy-Milon) de la communauté de communes du Dunois s'est concrétisé par l'ouverture des services, le 7 juin. Malgré cette avancée majeure pour l'attractivité du territoire, habitants et professionnels du territoire sont encore peu nombreux à avoir souscrit à une offre.

1. Le poids des gros opérateurs

La principale raison vient du manque de notoriété des cinq premiers fournisseurs d'accès Internet à s'être installés sur le réseau de Berry numérique. "Dans les zones rurales, les premiers opérateurs qui arrivent sont les plus petits et donc les plus rapides, explique Pascal Bourdillon, directeur de Berry numérique. Ainsi, Nordnet, Ozone, K-Net, Coriolis Telecom et la Fibre vidéo futur sont moins connus que les grands opérateurs que sont Bouygues, SFR, Free et Orange."

Ces opérateurs sont souvent installés depuis plusieurs décennies dans les foyers du Dunois qui peinent à s'en éloigner. "C'est une problématique un peu générationnelle, confie Patrick Barnier, président de Berry numérique. Aujourd'hui, les jeunes sont très mobiles et passent facilement d'un opérateur à l'autre. Mais les anciennes générations sont un peu moins à l'aise et trouvent davantage traumatisant de changer de fournisseur d'accès."

2. La méconnaissance des offres actuelles

"Ceux qui pensent que les petits opérateurs sont plus chers, c’est faux, explique, chiffres à l'appui, Pascal Bourdillon. Les offres des cinq opérateurs actuellement présents dans le Dunois sont tout à fait compétitives. Les tarifs sont raisonnables et accessibles."

"Il s’agit d’une réelle méconnaissance", renchérit Patrick Barnier, président de Berry numérique.


Citer
Les offres des cinq opérateurs actuellement présents dans le Dunois sont tout à fait compétitives.
Pascal Bourdillon (Directeur de Berry numérique)

Pour Pascal Bourdillon, les clients n’ont "pas grand intérêt à attendre" les grands fournisseurs d’accès. "Les gens ne paieront pas moins chers à leur arrivée. Ils peuvent aussi débuter avec un petit opérateur et changer le jour où leur fournisseur d’accès traditionnel s’installe. Le réseau étant le même, il n’y aura pas d’intervention technique à faire, seulement à changer de box."

3. Un taux de pénétration lent

L’arrivée récente de la fibre peut également expliquer son faible taux de pénétration actuel. "En général, ce taux est de 10 % au bout de dix-huit à vingt-quatre mois, chiffre Pascal Bourdillon. Pour le Dunois, cela représenterait environ 250 clients sur les quelques 2.500 foyers éligibles à la fibre."

"Cela va monter crescendo, assure Louis Cosyns, président de la CDC du Dunois. Il y a encore de la communication à faire. Je pense aussi que la fermeture des lignes fixes, en octobre, et donc le passage par les boxes incitera au développement et gommera les idées reçues."

Pour les habitants du Dunois qui souhaitent tout de même attendre les gros fournisseurs d'accès, Pascal Bourdillon et Patrick Barnier parlent d'une arrivée de Bouygues "d'ici la fin de l'année". SFR et Free devraient suivre. "Nous espérons d’ici un an, la balle est dans leur camp, avance le directeur de Berry numérique. En toute logique, Orange sera le dernier à s’installer."

En effet, à l’inverse des autres opérateurs qui louent déjà le réseau cuivre, Orange possède son propre réseau. En s’installant sur la fibre optique du Dunois, propriété de Berry numérique, l’opérateur devra mettre la main au porte-monnaie. "Orange n’a donc aucun intérêt à louer notre réseau, sauf s’il perd des clients, explique Pascal Bourdillon. Plus vite l’opérateur perdra des clients, plus vite il s’installera."


Source : Le Berry Républicain

 

Mobile View