Auteur Sujet: La Charente limousine met l'arrivée du Très Haut Débit en concurrence  (Lu 8411 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Nico

  • Modérateur
  • *
  • Messages: 36 253
  • FTTH 1000/500 sur Paris 15ème (75)
    • @_GaLaK_
La Charente limousine met l'arrivée du Très Haut Débit en concurrence

Une offre de SFR pour équiper le territoire en très haut débit à coût zéro va être étudiée de près par la CDC de Charente limousine face au projet du Département.

E t si le père Noël était passé au mois d’août ?» C’est la question que se posent les membres de l’exécutif de la communauté de communes (CDC) de Charente limousine après une rencontre fin août avec le directeur régional de SFR. L’opérateur téléphonique, propriété du groupe Altice, leur a en effet proposé d’équiper gratuitement l’ensemble des 62 communes du territoire en très haut débit internet. Mercredi soir, à la fin du conseil communautaire, le président Philippe Bouty a présenté, sous forme d’information, cette option qui pourrait permettre d’économiser les 2,829 M€ nécessaires pour faire accéder les 26.000 foyers de Charente limousine au très haut débit - dont 12.157 auront accès à la fibre optique - par l’intermédiaire de Charente Numérique. Cette option intermédiaire avait été retenue par la CDC parmi quatre scénarios le 23 mai dernier, dont la plus chère s’élevait à 8,326 M€ pour doter tous les foyers de la fibre. «En mai, nous n’avons pris aucun engagement vis-à-vis de Charente Numérique. Juste pris une délibération d’intention» , rappelle Philippe Bouty qui hésité à traiter le sujet à huis clos avant de se raviser avant l’ouverture de séance. Cette proposition de SFR enfonce un coin dans la politique que le Département mène sur le très haut débit pour tous à travers le syndicat mixte Charente Numérique qu’il pilote. «Je ne mets pas de bâton dans les roues de Charente Numérique» , jure pourtant Philippe Bouty, leader de l’opposition au conseil départemental. Les propositions faites le 31 août nécessitent des éclaircissements et un certain nombre de mises au point.

Pas question de se précipiter

Par exemple accélérer la réduction du «coefficient de souffrance numérique» pour les 37 communes les moins bien desservies actuellement. Selon la première proposition de SFR, cette réduction n’aurait lieu qu’en 2025, au lieu de 2022 promis par Charente Numérique. Ce qui a fait bondir le maire de Mouzon. «Il faut voir tout cela de plus près, négocier et discuter avec eux d’un projet de convention. Nous allons solliciter SFR très rapidement, mais sans nous précipiter» , reprend Philippe Bouty. La CDC serait prête à verser au pot s’il le faut. «Entre 0 € et 2,829 M€, il y a une marge» , note le président. Appuyé en cela par Denis Delage, son vice-président en charge de la mise en œuvre du schéma départemental d’aménagement numérique: «Surtout qu’on ne peut pas emprunter ces 2,8 M€ sur 40 ans comme on l’avait imaginé en délibérant au mois de mai» . Les élus de Charente limousine se donnent un délai maximum de deux mois pour y voir plus clair «parce que le jeu en vaut peut-être la chandelle» . Fin novembre, un conseil communautaire dédié se tiendra pour trancher entre les deux options qui se présentent désormais. Dans quelques semaines, Charente Numérique va lancer ses premières levées de fonds pour attaquer ce faramineux chantier à plus de 200 M€ pour équiper le département.


http://www.charentelibre.fr/2017/09/29/la-charente-limousine-met-l-arrivee-du-tres-haut-debit-en-concurrence,3141315.php

tdamienjd

  • Client Free adsl
  • *
  • Messages: 1 706
    • Twitter @tdamienjd
La Charente limousine met l'arrivée du Très Haut Débit en concurrence
« Réponse #1 le: 14 novembre 2017 à 09:15:09 »
LES SIRÈNES DE SFR BROUILLENT LE TRÈS HAUT DÉBIT EN CHARENTE

SFR propose d’installer la fibre pour zéro euro de fonds publics. Des élus charentais sont séduits et s’interrogent quand le plan très haut débit du Département les obligerait à mettre la main à la poche.


«C’est presque trop alléchant.» L’affaire semble tellement bonne que Joël Papillaud et les élus de Lavalette-Tude-Dronne se demandent où est le loup. La fibre, sur tout le territoire de leur communauté de communes, pour zéro euro de fonds publics: ils n’osaient même pas en rêver, SFR leur apporte sur un plateau.
Ceux qui ne se posent presque plus de questions, ce sont ses collègues de Charente limousine. Le 29 novembre, ils se réuniront pour un conseil communautaire extraordinaire. À l’ordre du jour: très haut débit, fibre optique et comparatif des solutions proposées par Charente Numérique d’un côté - le syndicat public piloté par le Département sous l’égide de la Région - et SFR-Altice de l’autre, le géant d’internet qui mène une offensive depuis cet été pour séduire les collectivités charentaises.

En attendant, friture sur le wimax

En attendant que la fibre arrive chez les Charentais, le Département continue d’expérimenter au quotidien la fracture numérique. Et dans les zones blanches, le réseau wimax d’Alsatis est redevenu opérationnel comme par magie lundi dernier dans la matinée. Rien à voir avec la publication, le jour même, d’un article dans nos colonnes au sujet du ras-le-bol des abonnés perturbés par une panne de plusieurs jours alors que leur abonnement venait d’augmenter de 10 euros. «Nous avons été victimes d’une panne importante, au-delà de la Charente», jure Antoine Roussel, le directeur général d’Alsatis. Une entreprise qui vient de perdre le marché du wimax charentais au profit de Nomotech et de sa filiale Ozone à compter du 1er janvier prochain. Relation de cause à effet entre la panne et la perte du contrat? «Rien à voir, jure Antoine Roussel. On a perdu le contrat parce qu’on a été mauvais et on s’en excuse. Mais aujourd’hui, notre réseau est vieillissant et sans soutien de subventions du Département, c’est plus compliqué d’en assurer l’entretien.» Et alors que le Département incite les abonnés en rade de wimax à migrer tout de suite vers Ozone, Antoine Roussel prévient: «C’est notre réseau. Et à l’heure actuelle, nous n’avons rien contractualisé avec Ozone et Nomotech. Ils ne peuvent pas l’utiliser. Des négociations sont toujours en cours.» Pourtant, Ozone commercialise déjà une solution wimax auprès des Charentais, à 29 90 euros - soit 10 euros de moins qu’Alsatis - promettant 4 MB en réception internet et du 512 ko, en émission. Avec des délais «de trois semaines environ pour la mise en service». Antoine Roussel jure: «C’est faux. Ils ne peuvent pas.»


- 213. En millions d’euros, c’est le montant du plan très haut débit piloté par le Département et la Région.
- 113.500. C’est le nombre de prises reliées à la fibre optique que compte brancher le Département. Cela représente 85% de la Charente, entreprises et foyers de particuliers compris.
- 1.200. C’est le nombre de kilomètres de fourreau qui seraient ainsi créés.
- Zéro euro. C’est ce que réclame SFR aux collectivités, en promettant de fibrer leur territoire.


Source : Ismaël Karroum, Charente Libre, 13/11/2017

vida18

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 2 405
  • Vierzon (18)
La Charente limousine met l'arrivée du Très Haut Débit en concurrence
« Réponse #2 le: 30 novembre 2017 à 17:52:59 »
La Charente limousine opte pour la fibre SFR

En public, la Charente limousine a voté mercredi soir pour l’arrivée de la fibre pour tous, installée gratuitement par SFR. La signature a lieu ce jeudi après-midi en présence du n°3 de SFR.

La communauté de communes de Charente limousine s’est prononcée hier soir en faveur de l’installation de la fibre optique à la porte de chaque foyer par le groupe SFR, sans avoir à débourser le moindre euro. Le déploiement de la fibre sur l’ensemble des 62 communes aura lieu d’ici 2022 (1). Avec ce choix, la collectivité est censée économiser les 2,8 M€ qu’elle avait prévu de mettre au pot le 23 mai dernier, dans le projet porté par Charente Numérique. Et même 8 M€ s’il avait fallu raccorder les 22.709 foyers de Charente limousine.

Cette décision, prise à l’issue d’un vote à une large majorité (53 pour, 17 abstentions, 6 contre), s’est finalement déroulée en public et en présence de la presse. Le huis clos, un temps évoqué quelques heures avant la tenue du conseil, ayant été levé. "Il nous restait un point important à régler qui aurait pu nécessiter ce huis clos. Mais il a finalement été réglé en commission levant de fait le huis clos", justifie le président Philippe Bouty.

Auparavant, Guillaume Fauré, le directeur des relations régionales Sud-Ouest de SFR avait présenté son entreprise et l’intérêt qu’elle trouve à investir en Charente limousine "à 100 % sur fonds propres pour des raisons économiques et stratégiques qui vont nous permettre de louer notre réseau aux autres opérateurs, comme nous le faisons aujourd’hui avec le réseau Orange qui avait le monopole du réseau cuivre". Et via la maison mère de SFR, Altice (propriétaire entre autres de Libération, BFM TV, RMC, etc.) "de relier les contenus au réseau qui les transporte".

Les choses ont le mérite d’être claires: l’opération n’est pas de la pure philanthropie au profit d’un territoire aux équilibres précaires. Une présentation qui a provoqué des échanges denses, notamment par rapport au projet de Charente Numérique. Mais la réalité économique a sifflé la fin de la récré: "C’est ça ou rien car on n’a pas l’argent pour s’offrir ce qu’on nous propose ce soir", assène Jean-Luc Dedieu, le vice-président aux finances.

Après les débats et le vote d’hier soir, la convention entre la Charente limousine et SFR sera officiellement signée cet après-midi à partir de 14h30 à Confolens, à l’occasion d’une conférence de presse en présence de Régis Turrini, le secrétaire général et numéro 3 de SFR. En présence d’élus d’autres communautés de communes que la proposition de SFR pourrait également intéresser.

Régis Turrini devrait également faire le point sur la santé financière d’Altice, propriétaire de SFR, dont l’action a dévissé en bourse depuis plusieurs mois. Une situation qui a suscité quelques questions hier soir.

(1) Nombre total de foyers reliés à la fibre:

0 en 2018; 3.300 en 2019; 14.609 en 2020;

19.000 en 2021 et 22.709 en 2022.


Source : http://www.charentelibre.fr/2017/11/30/bons-eleves-pour-la-collecte-des-dechetsla-charente-limousine-vote-pour-la-fibre-sfr,3172199.php

bellule

  • Client Ozone
  • *
  • Messages: 111
  • 16
La Charente limousine met l'arrivée du Très Haut Débit en concurrence
« Réponse #3 le: 01 décembre 2017 à 14:21:27 »
FIBRE: LA CHARENTE LIMOUSINE SIGNE AVEC SFR ET OUVRE UNE BRÈCHE

100 % du territoire fibré en 2022. C’est l’engagement qu’a pris jeudi SFR en signant une convention avec la Charente limousine. Sous l’œil intéressé d’élus d’autres collectivités.

Source : http://www.charentelibre.fr/2017/11/30/fibre-la-charente-limousine-signe-avec-sfr-et-ouvre-une-breche,3172614.php?xtmc=fibre&xtnp=1&xtcr=1

Gizmo

  • Client FAI autre
  • *
  • Messages: 38
La Charente limousine met l'arrivée du Très Haut Débit en concurrence
« Réponse #4 le: 01 décembre 2017 à 16:01:44 »
Bah oui, pourquoi construire son propre réseau fibre public et ensuite le louer aux opérateurs pour re-remplir les caisses quand on peut tout donner à SFR, opérateur privé, et ne rien gagner.
Franchement les élus de la CdC de Charente Limousine font peur. Je vois bien ça comme un coup de SFR pour bloquer des zones qu'ils fibreront "plus tard" sachant que Charente Numérique allait tout fibrer.

J’espère que les élus des autres CdC ne vont pas se faire avoir aussi. On avait enfin du concret au sujet de la fibre en Charente. Mais apparemment investissement et retour sur investissement sont des mots tabous dans le public.

vida18

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 2 405
  • Vierzon (18)
La Charente limousine met l'arrivée du Très Haut Débit en concurrence
« Réponse #5 le: 01 décembre 2017 à 17:32:18 »
Fibre optique: pour Jacques Chabot, la Charente Limousine "croit au Père Noël"

Jacques Chabot, devant la communauté de communes des 4B qu’il préside, ne reste pas indifférent à l’offensive menée actuellement par SFR en Charente qui vient marcher pour ne pas dire piétiner les plates bandes de Charente Numérique. Un organisme qu’il préside et qui doit mettre en musique le plan très haut-débit du département.

Dans son duel à distance avec SFR et à fleuret de moins en moins mouchetés, Jacques Chabot a dénoncé cette offensive «qui fait rire tous les réseaux d’initiative publics qui se sont montés», dont celui de Charente incarné par Charente Numérique. «Dans certaines zones denses dévolues aux grands opérateurs, SFR n’a fibré que 15 % des zones. La CDC de Charente Limousine est la seule en France à avoir signé avec SFR», ajoute-t-il. Sous entendu, ce n’est pas un hasard, cette collectivité étant présidé par le leader de l’opposition départementale, Philippe Bouty. «SFR fait un lobbying important et si cela prend en Charente c’est plus lié à un contexte politique». Jacques Chabot de s’interroger: «Mettront-ils des prises partout et dans quels délais et surtout tant que la loi ne les contraint pas», lance-t-il. Mais selon l’Arcep (le régulateur des Telecom), Orange n’est guère plus en avance, avec il est vrai des zones à couvrir beaucoup plus importantes.

Jacques Chabot ne croit pas aux engagements de SFR. «Si certains croient au père Noël, c’est leur responsabilité». Et le président de Charente Numérique de rappeler qu’il a reçu les responsables de SFR en août avec François Bonneau. «On leur a demandé de nous adresser une convention que l’on attend encore».

Face à ce qui lui semble très hasardeux, Jacques Chabot a évoqué son propre plan, certes plus coûteux mais plus sûr pour équiper toutes les maisons «avec des opérateurs prêts à venir louer nos réseaux». Enfin Charente Numérique, conscient que l’investissement demandé aux collectivités, refroidit les ardeurs par ces temps de vache maigre, s’engage a diminué les annuités d’emprunts dès que les recettes deviendront excédentaires. «Ne nous y trompons pas, c’est un choix politique que nous devons faire».

Et à la question d’un élu inquiet que le modèle économique de Charente Numérique soit remis en cause en cas de nouvelle défection, Jacques Chabot a assuré qu’il n’y aura pas d’impact.


Source : http://www.charentelibre.fr/2017/12/01/fibre-optique-pour-jacques-chabot-la-charente-limousine-croit-au-pere-noel,3173203.php

bellule

  • Client Ozone
  • *
  • Messages: 111
  • 16
La Charente limousine met l'arrivée du Très Haut Débit en concurrence
« Réponse #6 le: 01 décembre 2017 à 18:07:37 »
perso je ne comprend pas pourquoi charente numerique ne communique pas sur le déploiement  de la fibre, car il me semble qu-il y a eu un AO pour fibre le département. je me demande si c'est bien légal de faire un AO sans l'accord des CDC et sans savoir si ces même CDC seront partenaire.



vida18

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 2 405
  • Vierzon (18)
La Charente limousine met l'arrivée du Très Haut Débit en concurrence
« Réponse #7 le: 01 décembre 2017 à 18:11:19 »
perso je ne comprend pas pourquoi charente numerique ne communique pas sur le déploiement  de la fibre, car il me semble qu-il y a eu un AO pour fibre le département. je me demande si c'est bien légal de faire un AO sans l'accord des CDC et sans savoir si ces même CDC seront partenaire.

C'est ENEDIS qui installe la fibre en Charente.

bellule

  • Client Ozone
  • *
  • Messages: 111
  • 16
La Charente limousine met l'arrivée du Très Haut Débit en concurrence
« Réponse #8 le: 01 décembre 2017 à 18:19:20 »
C'est ENEDIS qui installe la fibre en Charente.

non ENEDIS n'installe pas la fibre en Charente, il y a juste un accord avec Charente Numerique pour poser des fourreaux pour la fibre en cas de travaux sur le réseau.


vida18

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 2 405
  • Vierzon (18)
La Charente limousine met l'arrivée du Très Haut Débit en concurrence
« Réponse #9 le: 01 décembre 2017 à 18:24:33 »
non ENEDIS n'installe pas la fibre en Charente, il y a juste un accord avec Charente Numerique pour poser des fourreaux pour la fibre en cas de travaux sur le réseau.

Dans mon département le Cher, c'est Eiffage qui s'en charge. Je sais aussi que dans certains départements c'est le syndicat d'énergie qui installe la fibre (l'Ain, l'Aisne, les Landes...).

Nico

  • Modérateur
  • *
  • Messages: 36 253
  • FTTH 1000/500 sur Paris 15ème (75)
    • @_GaLaK_
La Charente limousine met l'arrivée du Très Haut Débit en concurrence
« Réponse #10 le: 01 décembre 2017 à 18:26:32 »
Dans l'Aisne, c'est Axione. Dans les Landes la seule DSP que j'ai en tête (Grand Dax) c'est Orange.

vida18

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 2 405
  • Vierzon (18)
La Charente limousine met l'arrivée du Très Haut Débit en concurrence
« Réponse #11 le: 01 décembre 2017 à 18:34:39 »
Dans l'Aisne, c'est Axione. Dans les Landes la seule DSP que j'ai en tête (Grand Dax) c'est Orange.

Dans l'Aisne, c'est l'USEDA qui construit et Axione qui exploite (parait-il que c'est pour éviter de faire la même erreur que le SIEA qui construit et exploite son réseau).

Dans les Landes, c'est le SYDEC, en tant que maître d’ouvrage qui concevra et construira les infrastructures nécessaires au programme d’amélioration du réseau téléphonique et au déploiement du réseau très haut débit en fibres optiques jusqu’à l’abonné. Axione exploitera le réseau via la SPL Nouvelle-Aquitaine THD.

 

Mobile View