Auteur Sujet: DSP de la CAPS (Communauté d'Agglomération du Plateau de Saclay)  (Lu 9893 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

eric957

  • Abonné Orange Fibre
  • *
  • Messages: 320
  • Gif-sur-Yvette (91)
DSP de la CAPS (Communauté d'Agglomération du Plateau de Saclay)
« Réponse #12 le: 07 février 2014 à 18:14:00 »

Il faut faire comprendre aux trolls que pour convaincre Free chéri, la seule méthode c'est de passer à la concurrence...

Cela dit, il faut noter qu'un bon nombre d'habitants n'ont pas accès du tout à la TV par ADSL faute de débit suffisant. Dans ces conditions l'intérêt de Free est bien moindre.

CariBoo

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 265
  • Les Ulis (91)
DSP de la CAPS (Communauté d'Agglomération du Plateau de Saclay)
« Réponse #13 le: 07 février 2014 à 20:49:35 »
Allez, on peut imaginer aussi que Free à complétement changer de stratégie depuis 2007 concernant la Fibre.

Ses annonces fracassantes sur le sujet avaient peut être des objectifs non avouables :
 - demander à Orange de construire un réseau fibre nationale point à point comme le cuivre et faire organiser une sorte de dégroupage,
 - mettre la pression par lobbying pour obtenir une licence de téléphonie mobile

Sans la licence mobile, il aurait eu le cash pour la fibre  8)

Avec la licence mobile, d'autres perspectives s'offre à lui pour offrir du haut débit à ses clients et en étant complétement indépendant des autres .. tout simplement avec une Simbox (le bidule de Bouygues pour les pros) .. au prix FRee actuel, le 1Go de Data 4G c'est 1€ , pour 38 € par mois on aurait donc 38 Go .. je pense que la moyenne nationale est très largement inférieur à ça .. du coup, il y a vraiment un intérêt économique pour ça. (Supprimer les contraintes orange et rentabiliser beaucoup plus vite les antennes .. tout bénéf ! )

Bon allez, avant de crier au scandale, ce que j'écris est bien sûr juste une supposition, mais je pense que ça tiens la route et c'est vraiment beaucoup plus rentable que de tirer des fibres, les raccorder et tout le bazar !

Corto91

  • Abonné Orange Fibre
  • *
  • Messages: 20
  • Orsay (91)
DSP de la CAPS (Communauté d'Agglomération du Plateau de Saclay)
« Réponse #14 le: 08 février 2014 à 08:33:58 »
Tout à fait d'accord CariBoo...
Il y a une quinzaine d'année, la France abandonnait le Bi-Bop au profit du GSM (que les plus jeunes regardent Wiki pour la définition du Bi-Bop, on voit d'ailleurs encore des stickers des zones d'appel sur des descente de gouttière à Paris...). Et les débits internet s'exprimaient en quelques dizaines de kilob/s...

Les avancées techno vont très vite, je pense donc que lorsque les réseaux mobiles seront montés en puissance (capacité d'accueil et débits), un certain XN, à moins qu'un autre trublion ne voit le jour, proposera des accès data globaux : 1 seul abonnement pour mobile/tablette et internet à domicile par le réseau mobile (façon abonnement multi-SIM proposés parfois sans supplèment par certains opérateurs). A terme les débits de ces réseaux seront plus élevés que les débits moyens de l'ADSL. D'autant que on peut imaginer l'installation d'antennes collectives à l'image de la TV. Une antenne par immeuble captant l'ensemble des opérateurs et redistribuant le signal dans chaque foyer, afin d'optimiser les liaisons sans pousser la puissance du signal...

eric957

  • Abonné Orange Fibre
  • *
  • Messages: 320
  • Gif-sur-Yvette (91)
DSP de la CAPS (Communauté d'Agglomération du Plateau de Saclay)
« Réponse #15 le: 21 février 2014 à 11:34:54 »
Donc, il y a encore moult gisements de forts taux d'abonnements; le bilan à fin 2014 risque d'être assez spectaculaire et pourra faire réfléchir les autres opérateurs.


Encore de nombreux raccordements à venir sur des zones délaissées par l'ADSL, l'exemple d'Igny ci-dessous. Il se confirme que les raccordements aériens restent largement à faire:

Ces cartes de couverture ne signifient pas grand chose pour nous "pauvres" clients.

Je suis en pleine zone "verte" (donc couverture 2013) et comme beaucoup je ne suis toujours pas éligible au 20/02/2014!

Après une petite enquête (voir le fichier excel "Adresses éligibles à la fibre" sur le site de la CAPS), on constate que les logements réellement éligibles sont quasiment exclusivement en raccordement souterrain.
La quasi totalité des habitations individuelles en raccordement aérien (via poteaux PTT) ne peuvent pas encore souscrire à l'offre fibre d'Orange et ce même si elles sont en zone "verte".
Donc en plus de payer le raccordement aérien 2x fois cher qu'en souterrain (300€), on doit attendre encore et encore!
Une petite balade dans Igny permet de constater que les 3/4 de la commune sont constitués d'habitations individuelles raccordées en aérien!

Altair1491

  • Expert réseau FTTH Europ' Essonne (91)
  • Abonné Bbox fibre
  • *
  • Messages: 472
  • Épinay-sur-Orge (91)
DSP de la CAPS (Communauté d'Agglomération du Plateau de Saclay)
« Réponse #16 le: 21 février 2014 à 19:03:17 »
Tout à fait d'accord CariBoo...
Les avancées techno vont très vite, je pense donc que lorsque les réseaux mobiles seront montés en puissance (capacité d'accueil et débits), un certain XN, à moins qu'un autre trublion ne voit le jour, proposera des accès data globaux : 1 seul abonnement pour mobile/tablette et internet à domicile par le réseau mobile (façon abonnement multi-SIM proposés parfois sans supplèment par certains opérateurs). A terme les débits de ces réseaux seront plus élevés que les débits moyens de l'ADSL. D'autant que on peut imaginer l'installation d'antennes collectives à l'image de la TV. Une antenne par immeuble captant l'ensemble des opérateurs et redistribuant le signal dans chaque foyer, afin d'optimiser les liaisons sans pousser la puissance du signal...

Je ne suis pas convaincu que les opérateurs puissent utiliser (voire gâcher) leurs réseaux mobiles pour faire de l'Internet fixe en particulier pour s'affranchir d'un déploiement à court terme en fibre optique incontournable à moyen terme :
- le spectre des radio-fréquences est une ressource rare et par conséquent d'un coût très élevé (obtention des licences et redevance annuelle) ;
- le spectre est limité en capacité (contrairement à la fibre optique) et déjà aux Etats-Unis,  l'opérateur Verizon Wireless rencontre déjà des problèmes de congestion de son réseau 4G dans les grandes villes et doit investir dans les capacités, après avoir mis l'accent sur la couverture.

Les opérateurs doivent donc trouver des moyens de diminuer leurs coûts, par exemple par la mutualisation des réseaux - ce que vont faire SFR et Bouygues Telecom - par l'utilisation de petites cellules permettant de délester du trafic sur le réseau fixe, ce sur quoi Orange travaille avec Alcatel-Lucent.




obinou

  • AS197422 Tetaneutral.net
  • Expert
  • *
  • Messages: 1 678
  • Montgesty (46150)
    • Tetaneutral.net
DSP de la CAPS (Communauté d'Agglomération du Plateau de Saclay)
« Réponse #17 le: 21 février 2014 à 20:11:57 »
par l'utilisation de petites cellules permettant de délester du trafic sur le réseau fixe, ce sur quoi Orange travaille avec Alcatel-Lucent.
Donc, à moins de faire du mesh, ça implique l'adduction de ces petites cellules, donc un maillage fibre plus sérré.... (Tu va me dire en zone dense il n'y aura pas de problèmes) .

Je suis d'accord sur le point de vue radio:
Lorsque la grande majorité des utilisateurs auront effectivement, tout le temps, un débit au terminal dans les 50/60Mbps up+down, à ce moment là sur la fibre les abonnements 1Gbps seront devenus la norme, en parti poussé par des applications & services qui requerront un tel débit (au moins ponctuellement).