Auteur Sujet: Coronavirus Covid-19: Suivi de la pandémie  (Lu 530098 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

PhilippeMarques

  • Expert
  • *
  • Messages: 557
Coronavirus Covid-19: Suivi de la pandémie
« Réponse #7956 le: 23 novembre 2021 à 18:01:47 »
Je l'espère de mon côté, car c'est le meilleur espoir d'arrêter l'épidémie. Les vaccins actuels sont efficaces contre les formes graves, mais pas contre la transmission, donc on va continuer à avoir des vagues de cas, avec la possibilité pour le virus de muter, et de faire des variants, qui éventuellement échapperont aux vaccins actuels (même si ceux-ci peuvent être adaptés, et qu'il va exister des traitements contre la maladie).
Il y a déjà des laboratoires qui travaillent sur des "variants" de vaccins, pour générer une réponse immunitaire, non pas à Spike, mais à d'autres composantes du génome, ils me semblent prometteurs.
Les variations actuellement recensées ( à ma connaissance je ne suis pas spécialiste du sujet, c'est ce que j'ai lu dans la littérature scientifique) du génome dans la nature sont sur la protéine S.
Arrêter l'épidémie, je ne suis pas convaincu que ce soit, ni possible, ni souhaitable, il faut bien comprendre que les virus partagent notre espace depuis des dizaines de milliers d'années, les espèces évoluent, nous évoluons, les virus aussi. La coexistence des virus, bactéries et autres organismes pathogènes pour l'homme sont présents, rien ne dit qu'il n'existe pas une espèce de virus capable d'être beaucoup plus destructeur pour l'espèce humaine, du type Ebola, ou le taux de mortalité est beaucoup plus élevé. La combinaison des paramètres, du temps d'incubation, temps de propagation est un facteur déterminant pour la constitution d'une pandémie.
Celle-ci, en comparaison d'autres, c'est un épiphénomène.
Quelles leçons peut on en tirer ?
« Modifié: 23 novembre 2021 à 18:52:25 par PhilippeMarques »

Cochonou

  • Client Bbox fibre
  • *
  • Messages: 1 163
  • FTTH 2 Gb/s sur Saint-Maur-des-Fossés (94)
Coronavirus Covid-19: Suivi de la pandémie
« Réponse #7957 le: 24 novembre 2021 à 07:50:50 »
A partir du moment ou le virus à traversé la barrière d'espèce, il a contaminé 1 individu, il continuera à se propager à toute le population mondiale, tant qu'il trouvera un réservoir à contaminer, et cela est inéluctable. On peut essayer de freiner la contamination de l'espèce humaine, le virus mutera pour assurer sa propre survie.
Je te trouve assez affirmatif pour le coup. Tout comme nombre d'espèces se sont éteintes malgré leur capacité d'évolution, certaines maladies ont été éradiquées. La variole est un cas très connu de maladie à virus dans ce cas. Pour le Covid, la question se pose davantage de savoir si une fois que l'effet protecteur des vaccins a été pris en compte, le jeu en vaut vraiment la chandelle.
Citer

Ce n'est pas pour éviter la propagation, elle est inéluctable, c'est juste pour la freiner, ne pas engorger les hôpitaux.
La classification des tranches d'âge à vacciner, sont pour les personnes les plus à risque.
Si le taux de reproduction est maintenu sous la barre des 1, à terme l'épidémie ne se propagera plus. On a déjà atteint plusieurs fois ce stade localement, par contre dans le monde entier on en est très loin... et comme discuté précédemment, il faut également savoir si les efforts à déployer pour cela en valent la peine.
Citer
Si cela pouvait arrêter la propagation, elle se serait déjà arrêtée depuis le temps, elle perdure et je ne considère pas que ce soit de l'inconscience de les arrêter un jour ou l'autre.On peut toujours se poser la question, à partir de quand on arrête collectivement ?
A partir du moment où un variant dominant et moins létal émerge ? Puisque c'est souvent aussi ce qui se passe au cours des mutation des virus respiratoires, même s'il n'y aucune règle d'écrite dans le marbre. A partir du moment où les rappels et/ou de nouveaux vaccins permettent d'assurer une protection suffisante contre la transmission et la mortalité ? Puisqu'on a vu dans ce même fil de discussion que la 3e dose augmentait le taux d'anticorps dans le sang de manière assez spectaculaire. A partir du moment où l'on dispose d'un traitement très efficace dans les cas de forme graves ? Puisqu'on progresse aussi sur ce front. Mais dans tous les cas, il me semble que la réponse est "pas maintenant".
Citer
Celle-ci, en comparaison d'autres, c'est un épiphénomène.
Par rapport à un potentiel "super virus", probablement. Mais une fois que l'on aura fait tous les comptes... pour cette pandémie, ne penses-tu pas qu'on va arriver sur un nombre de morts équivalent à la première guerre mondiale, sur une durée équivalente ? Parce que les chiffres actuels mondiaux sont vraisemblablement sous-estimés, et que le vaccin n'est pas encore fortement distribué partout. Mais ici aussi, la comparaison est un peu trompeuse, c'est vrai - l'âge moyen des patients qui décèdent du Covid n'est pas du tout le même que celui des morts de la première guerre mondiale...

eruditus

  • Client Orange adsl
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 10 930
Coronavirus Covid-19: Suivi de la pandémie
« Réponse #7958 le: 24 novembre 2021 à 07:55:26 »

PhilippeMarques

  • Expert
  • *
  • Messages: 557
Coronavirus Covid-19: Suivi de la pandémie
« Réponse #7959 le: 24 novembre 2021 à 09:36:57 »
Je te trouve assez affirmatif pour le coup. Tout comme nombre d'espèces se sont éteintes malgré leur capacité d'évolution, certaines maladies ont été éradiquées. La variole est un cas très connu de maladie à virus dans ce cas. Pour le Covid, la question se pose davantage de savoir si une fois que l'effet protecteur des vaccins a été pris en compte, le jeu en vaut vraiment la chandelle.Si le taux de reproduction est maintenu sous la barre des 1, à terme l'épidémie ne se propagera plus. On a déjà atteint plusieurs fois ce stade localement, par contre dans le monde entier on en est très loin... et comme discuté précédemment, il faut également savoir si les efforts à déployer pour cela en valent la peine.A partir du moment où un variant dominant et moins létal émerge ? Puisque c'est souvent aussi ce qui se passe au cours des mutation des virus respiratoires, même s'il n'y aucune règle d'écrite dans le marbre. A partir du moment où les rappels et/ou de nouveaux vaccins permettent d'assurer une protection suffisante contre la transmission et la mortalité ? Puisqu'on a vu dans ce même fil de discussion que la 3e dose augmentait le taux d'anticorps dans le sang de manière assez spectaculaire. A partir du moment où l'on dispose d'un traitement très efficace dans les cas de forme graves ? Puisqu'on progresse aussi sur ce front. Mais dans tous les cas, il me semble que la réponse est "pas maintenant".Par rapport à un potentiel "super virus", probablement. Mais une fois que l'on aura fait tous les comptes... pour cette pandémie, ne penses-tu pas qu'on va arriver sur un nombre de morts équivalent à la première guerre mondiale, sur une durée équivalente ? Parce que les chiffres actuels mondiaux sont vraisemblablement sous-estimés, et que le vaccin n'est pas encore fortement distribué partout. Mais ici aussi, la comparaison est un peu trompeuse, c'est vrai - l'âge moyen des patients qui décèdent du Covid n'est pas du tout le même que celui des morts de la première guerre mondiale...
Plusieurs réflexions,
Comment a t'on obtenu un rapport de taux de reproduction inférieur à 1 ? Artificiellement, en appliquant des mesures qui ne sont pas viables sur du très long terme ( confinement, masques, gestes barrières).Je ne dis pas que cela n'a pas été bénéfique sur la période pré-vaccin, juste que ce ne sont pas des mesures susceptibles de perdurer dans le temps, trop longtemps. La question se pose de savoir quand elles cesseront définitivement, assez simple comme réponse à la fin de l'épidémie Mondiale ?
Seconde réflexion, avec un taux de mortalité inférieur, sur un pourcentage de la population mondiale, en valeur absolue, si la population est supérieure, il y a plus de morts, la population a fortement augmenté depuis la première guerre mondiale, mathématiquement il y aura plus de morts.
Troisième réflexion, et c'est celle ou mes compétences sont à prendre avec tout le recul de mon auto-apprentissage récent de ces aspects, il me semble de ce que j'en ai compris, que les variants sont sur la partie de la protéine S. Les autres protéines M, E, Orfa1 n'ont pas changé à ma connaissance, ce qui implique que la dangerosité et létalité est identique, c'est le processus de liaison entre le virus et la cellule qui a changé, rendant le virus plus ou moins à même de se lier à la cellule.Le rendant plus ou moins contagieux, le contenu à l'intérieur de M et E lui n'a pas changé. La production des vaccins actuels se focalisent sur une production d'anticorps à la protéine S. A mon sens la létalité de tous ces variants devrait être identique, modulo la vaccination.Encore une fois, je ne suis pas épidémiologiste.

Thornhill

  • Client SFR fibre FttH
  • *
  • Messages: 3 892
  • Saint-Médard-en-Jalles (33)
Coronavirus Covid-19: Suivi de la pandémie
« Réponse #7960 le: 24 novembre 2021 à 18:31:19 »
John Burn-Murdoch a publié quelques graphs intéressants sur les vulnérabilités par pays et l'effet 3e dose :

https://twitter.com/jburnmurdoch/status/1463450327043223554

Thornhill

  • Client SFR fibre FttH
  • *
  • Messages: 3 892
  • Saint-Médard-en-Jalles (33)
Coronavirus Covid-19: Suivi de la pandémie
« Réponse #7961 le: 24 novembre 2021 à 18:35:04 »
Et les annonces pressenties pour demain selon BFMTV, qui indique par ailleurs que le PASS sans dose complémentaire resterait valable 7 mois.


xp25

  • Client RED by SFR fibre FttH
  • *
  • Messages: 3 545
  • ↓ 1Gbps | ↑ 500Mbps
Coronavirus Covid-19: Suivi de la pandémie
« Réponse #7962 le: 25 novembre 2021 à 13:26:05 »
Annonces complémentaires :

12h51 : Olivier Véran confirme que le rappel sera ouvert à tous les adultes de plus de 18 ans, cinq mois après la deuxième dose

«Le rappel vaccinal sera ouvert à tous les majeurs dès 5 mois après la dernière injection. cela concerne 25 millions de français»

« A compter du 15 janvier, le pass sanitaire de tous les Français entre 18 ans et 65 ans ne sera plus actif. Les personnes concernées auront 2 mois pour faire leur troisième dose. Vous aurez entre le 5ème et le 7ème mois après votre seconde injection pour faire votre rappel ».

12h59 : « Un décret rendra obligatoire le masque dans les lieux couverts » où le pass sanitaire s’applique.

L’accès des marchés de Noël « sera soumis au pass sanitaire », et il faudra y porter le masque


https://www.20minutes.fr/sante/3181015-20211125-coronavirus-direct-olivier-veran-va-annoncer-nouvelles-mesures-sanitaires

David75

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 1 179
  • FTTH Orange sur Versailles (78)
Coronavirus Covid-19: Suivi de la pandémie
« Réponse #7963 le: 25 novembre 2021 à 16:36:35 »
La phrase d'expiration du pass est mal tournée.
Je comprends :
A partir du 15 janvier, si votre seconde dose (et que vous n'avez pas fait la troisième) a été réalisée il y a plus de 7 mois, votre pass vaccinal ne sera plus valide.

PhilippeMarques

  • Expert
  • *
  • Messages: 557
Coronavirus Covid-19: Suivi de la pandémie
« Réponse #7964 le: 26 novembre 2021 à 22:40:01 »
Variant B.1.1.529
 30 modifications de Spike, à priori moins contagieux que Delta.
La question à se poser, alors que la campagne de 3eme dose commence, les différents vaccins créent ils une immunisation ?
Sachant que les variants vont continuer à proliférer, et que l'on recommence à voir des restrictions drastiques à cette annonce, combien de temps va t'on jouer à ce petit jeu ?

alain_p

  • Client Free fibre
  • *
  • Messages: 12 805
  • Delta S 10G-EPON sur Les Ulis (91)
Coronavirus Covid-19: Suivi de la pandémie
« Réponse #7965 le: 26 novembre 2021 à 22:48:20 »
S'il est moins contagieux que le Delta, il ne s'imosera on restera avec note bon vieux variant Delta

Thornhill

  • Client SFR fibre FttH
  • *
  • Messages: 3 892
  • Saint-Médard-en-Jalles (33)
Coronavirus Covid-19: Suivi de la pandémie
« Réponse #7966 le: 27 novembre 2021 à 02:04:00 »
Pour l'instant c'est trop tôt pour savoir s'il est plus ou moins contagieux.
La seule chose qu'on peut dire c'est qu'il a pris une part prépondérante dans les ciblages en AfSud, mais sur très peu de tests et dans une zone géographique limitée, donc risque d'effet confondant dû à des clusters.


alain_p

  • Client Free fibre
  • *
  • Messages: 12 805
  • Delta S 10G-EPON sur Les Ulis (91)
Coronavirus Covid-19: Suivi de la pandémie
« Réponse #7967 le: 27 novembre 2021 à 12:02:39 »
Oui, il faudra vérifier ce qu'il en est exactement. PhilippeMarques, tu as une source pour ce que tu dis que la variant omicron serait moins contagieux que le delta ?