Auteur Sujet: P router Bypass  (Lu 3713 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

davidb

  • Expert
  • *
  • Messages: 125
  • Canada
P router Bypass
« le: 14 mai 2015 à 23:42:23 »
Aujourdhui le réseau d'un opérateur fonctionne généralement comme ca :

Un L3 qui fonctionne sur une couche de transport OTN/WDM  (IPoverDWDM)


Hypothèse et constatation chez les grands opérateurs:
- 50% du traffic qui passe dans le core, ne fait que transiter.
- 2/3 du traffic pourrait : soit être switché localement, soit bypasser le core.
- Les ports des routers P coutent très cher et souvent mal utilisés.
- Il y a des flow (gros flux de données) qui vont à un endroit précis du réseau : (CDN, Google, etc...)

On sait que plus on monte dans le stack, plus le prix par bit est cher.


Solution
Mettre en place une solution de bypass packet/optique afin de
- Switcher localement le traffic grâce à des solutions de niveau 2 (d'ou l'interet des équipements Packet Optical)
- Aggreger les méga flow et de les transporter vers leurs destinations à travers la couche inférieur, sans devoir passer par les routeurs P.

Exemple :
4 Gros sites avec des PE (Box bleue et verte) et des P en rouge. Les PE sont connectés à 2 P pour protection ou en anneaux.


Vous avez des flows qui vont
1 -> 3
1 -> 4
Ils sont obligés de passer par le CORE (P rouge)

On va alors mettre en place un réseau de collecte de ces flux (Ethernet ou Optique) en installant des équipements de switching soit OTN soit Ethernet (plus de souplesse)


On créer alors des liens entre les PE et les équipements POTP (Packet Optical Transport Platform)

Maintenant on va pouvoir "router" les flux directement au niveau optique ou niveau 2


On bypass ainsi le réseau core. En appliquant cette méthode, on peut donc éviter de faire du switching avec un router et économiser beaucoup sur le nombre d'interface de ces routeurs. (un 100G sur un CRS c'est pas donné)

Bon article à lire : http://www.lightwaveonline.com/articles/print/volume-29/issue-4/features/architecture-options-for-converged-packet-optical-networks.html

Vos commentaires sont les bienvenus :)
« Modifié: 15 mai 2015 à 15:47:43 par davidb »

miky01

  • Expert. Réseau RESO-LIAin (01)
  • Client K-Net
  • *
  • Messages: 3 954
  • Farges (01)
P router Bypass
« Réponse #1 le: 15 mai 2015 à 09:35:48 »
Merci David, tres intéressant ces infos.

davidb

  • Expert
  • *
  • Messages: 125
  • Canada
P router Bypass
« Réponse #2 le: 15 mai 2015 à 19:04:14 »
J'ai effectivement compris que l'avenir des routeur P (routeur de cœurs) est sombre et que bientôt les routeur PE de peering et les routeur PE de collecte de l’accès discuterons directement grâce à des évolutions DWDM et la possibilité de router des changer dynamiquement l'affectation des longueur d'ondes.
Oui et non. On va juste utiliser correctement les P  :)

Leon

  • Client SFR sur réseau Numericable
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 4 142
P router Bypass
« Réponse #3 le: 16 mai 2015 à 19:59:52 »
Ca a l'air intéressant, mais je n'ai pas compris grand chose (pour ne pas dire rien du tout).

Quelques questions pour essayer de mieux comprendre:
* Que signifie "P" et "PE"?
* Est-ce qu'on parle d'un opérateur quelconque transportant tout type de flux? Ou alors d'un opérateur Internet?
* Comment les paquets peuvent-ils être routés (=faire du L3) sans jamais passer par des routeurs rouge qui font du L3?
* Pour l'OTN switching, j'avais compris que c'était simplement une création de liens à débits fixes, au travers d'un réseau potentiellement complexe. Si c'est bien ça, j'ai l'impression que ça n'utilise pas forcèment efficacement les liaisons (réservation fixe de bande passante potentiellement inutile). Je me trompe?
* pour l'OTN switching, j'ai aussi compris que personne n'utilisait la partie "ajustement dynamique des liens" en fonction du trafic, car c'était trop risqué. Je me trompe?
* Les réseaux avec des routeurs de coeur "peu intelligents" (type MPLS avec routage à la périphérie) ne font-ils pas la même chose au final?
* Est-ce que ça n'est pas le même principe qu'on avait avec les réseaux ATM il y a 20 ans? Avec des équipements L2 au coeur du réseau et des équipements L3 à la périphérie?

Leon.

kgersen

  • Client Bouygues FTTH
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 5 135
  • FTTH 1Gb/s sur Paris (75)
P router Bypass
« Réponse #4 le: 17 mai 2015 à 00:48:17 »
C'est la terminologie issue du MPLS mais qu'on emploie plus généralement. Ici tout est L3.

P = P router = Provider Router = routeur de coeur de réseau qui fait principalement du transit. Il est connecté a plusieurs PE routers et d'autres P routers.

PE = PE router = Provider Edge Router = routeur de bordure du réseau. Connecté aux PE d'autres opérateurs ou/et aux CE des clients d'un coté et au cœur du réseau de l'autre (au P routers donc).



CE = CE router = Customer Edge Router = routeur de bordure du client. Physiquement chez le client, assure le lien avec un ou plusieurs PE de l'opérateur (typiquement une box internet est un CE).

L'optimisation consiste a mailler les PE entres eux et brisant la hiérarchie au passage.

un truc qui m'échappe:
Citer
- 50% du traffic qui passe dans le core, ne fait que transiter.
ils font quoi les autres 50% du trafic ?

Leon

  • Client SFR sur réseau Numericable
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 4 142
P router Bypass
« Réponse #5 le: 17 mai 2015 à 08:28:57 »
Ici tout est L3.
Ca n'est pas ce que dit l'article que montre David. L'article parle d'utiliser du L2 au lieu du L3.

Citer
L'optimisation consiste a mailler les PE entres eux et brisant la hiérarchie au passage.
Là non plus, il me semble que nulle part l'article ne parle d'interconnecter des PE entre eux.

Du coup, je ne comprends plus rien du tout...  :(

Quelqu'un a-t-il réellement compris l'article? Quelqu'un sait-il expliquer un peu plus le concept?

Leon.

Boris de Bouygues Telecom

  • AS5410 Expert Bouygues Telecom
  • Client Bbox fibre FTTH
  • *
  • Messages: 2 796
  • Technopôle de Bouygues Telecom sur Meudon (92)
P router Bypass
« Réponse #6 le: 17 mai 2015 à 09:49:38 »
J’aurais un peu de mal à expliquer le concept, mais je confirme que le but est avec de nouvelles technologies DWDM de ne plus passer par les routeurs P pour 90% des flux.

Chez Bouygues Telecom comme chez de nombreux grands opérateurs, nous sommes avec une architecture P / PE.

rpt => Routeur PE de collecte du peering / transit (exemple dans un traceroute : rpt02-th2)
bsr => Routeur PE de collecte des flux de nos clients (exemple dans un traceroute : bsr02-th2)
cbr => Routeur P avec pour unique fonction de routeur les flux entre les différents PE (exemple dans un traceroute : cbr01-ntr)

Chaque routeur PE (rpt comme bsr) est connecté a deux routeurs P. L'intégralité du trafic peut passer sur un seul lien (donc en cas de perte d'un routeur P, il n'y a aucun impact pour les clients)

Chaque NRA est relié par une boucle à deux routeurs PE bsr. L'intégralité du trafic peut passer sur un seul lien (donc en cas de perte d'un routeur PE bsr, il n'y a aucun impact pour les clients)

Certains peering sont reliés à deux routeurs PE rpt, mais ce n'est pas systématique. En cas de coupure, la majorité des peering sont backupé par du transit.

Cette architecture peut paraitre étonnante vu que les différents routeur de TH2 ne sont pas reliés ensemble et pour aller d'un routeur de TH2 vers un autre routeur de TH2, il faut passer par un P (il n'y a pas de routeur P sur TH2). Toutefois, cette architecture permet une prédictibilité des flux en cas de coupure de liens, ce qui n'est pas possible simplement avec une architecture ou les différents routeurs sont reliés entre eux. Bouygues Telecom avait avant ce type d'architecture avec les routeurs "core" qui recevait aussi bien du peering que de la collecte NRA.

Le "P router Bypass" consiste, si j'ai bien compris à relier les PE bsr directement aux gros routeur PE rpt. Pour le trafic qui n'est pas destination de ces gros routeurs PE rpt, on continuait à passer par les routeurs P.

Pour relier efficacement les PE bsr au PE rpt (sans consomme trop de ports), de nouvelles technologie DWDM vont arriver permettant de basculer des ports à distance d'un site vers un autre (donc d'un PE à un autre PE). Cela permet d'affecter rapidement les ressources.

kgersen

  • Client Bouygues FTTH
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 5 135
  • FTTH 1Gb/s sur Paris (75)
P router Bypass
« Réponse #7 le: 17 mai 2015 à 11:23:42 »
Ca n'est pas ce que dit l'article que montre David. L'article parle d'utiliser du L2 au lieu du L3.
Là non plus, il me semble que nulle part l'article ne parle d'interconnecter des PE entre eux.

Du coup, je ne comprends plus rien du tout...  :(

Quelqu'un a-t-il réellement compris l'article? Quelqu'un sait-il expliquer un peu plus le concept?

Leon.

"tout l3", je parlais de la définition P/PE et pas de l'article.

Ensuite concernant l'article, tout dépend a quels niveaux on regarde les choses : logique ou physique et L3 (ip) ou L2 (WDM ou OTN)

Dans les gros réseaux d'opérateurs multi services, P et PE sont très souvent dans la même machine: logiquement se sont 2 routeurs, physiquement un seul appelé 'core router'.  Au niveau en dessous on n'a pas un maillage fixe comme en IP-WDM mais un switch optique reconfigurable (OTN realisé avec des OCX) qui va permettre le bypass que l'article mentionne.

Apres un réseau de FAI comme Bytel et réseau d'opérateur multiservices comme dans l'article ne sont pas les mêmes choses, les problématiques et optimisations surement différentes. A mon avis ByTel c'est plus du classique IP-WDM et pas vraiment du P-OTN (si on veut relier directement 2 PE de ByTel il faut "tirer une fibre" entre eux je presume).


Leon

  • Client SFR sur réseau Numericable
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 4 142
P router Bypass
« Réponse #8 le: 17 mai 2015 à 14:48:32 »
OK, plutôt que de poser des questions idiotes, j'ai lu l'article en anglais en entier, et je comprends mieux.

Je croyais qu'on parlait d'une nouveauté, mais en fait, non. Cette technique existe depuis très longtemps dans les télécoms.
Que ça soit en WDM, OTN, ou Sonet, SDH, PDH, ces techniques de création de liens "à débit fixe", longue distance sur un réseau physique sous-jaçant, avec une capacité de reconfiguration de ces liens "en live et à distance", ça existe depuis très longtemps. Les ROADM DWDM, et autres équipements SONET, c'est utilisé depuis un bon bout de temps.
Même à l'époque du X.25, il y a 30 ans, on faisait une partie de la commutation sur du PDH pour les gros liens longue distance, pour "bypasser" les routeurs intermédiaires, l'objectif étant de réduire le cout des routeurs X.25. L'aspect "reconfigurable en live et à distance" n'était certainement pas là.
Bref, rien de nouveau.

La nouveauté est peut-être de proposer des équipements qui font 2 en 1 : routeur et switch OTN. Mais je ne suis pas certain que ça soit une bonne idée.

Est-ce que vous savez si des opérateurs implèmentent réellement de l'OTN switching auto-adaptatif? (Je ne me souviens plus du nom, désolé) Qui ajuste la taille des liens longue distance "en live", sans intervention humaine, en fonction du remplissage de chaque liens? Je sais que c'est proposé par les équipementiers qui proposent de l'OTN, mais les opérateurs semblaient être plutôt réticents.

Leon.

 

Mobile View