Auteur Sujet: Concourès, Bozouls: Manifestation pour demander l'ADSL  (Lu 381 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 29 556
    • Twitter LaFibre.info
Concourès, Bozouls: Manifestation pour demander l'ADSL
« le: 21 novembre 2011 à 07:33:51 »
Manifestation pour demander l'ADSL

Net  Grand Rodez est une société du groupe Altitude Infrastructure spécialement créée pour gérer le réseau haut débit  de la Communauté d'Agglomération du Grand Rodez. Son but est d’améliorer la couverture en haut débit de l'agglomération.

Dans les hameaux de Concourès, sur la commune de Sébazac-Concourès, et de Barriac, à Bozouls, la notion de l'Internet à très haut débit fait doucement rigoler. Pour ne pas dire qu'elle fait rire jaune. Car pour les habitants de ces deux villages, « dont l'un fait partie du grand Rodez », comme ils se sont plu à le rappeler hier matin, l'accès au « web » ne se fait encore qu'à très bas débit (cf. nos précédentes éditions). « Et encore, quand cela veut bien fonctionner », ont-ils insisté lors de leur manifestation organisée ce samedi, devant l'agence Orange, puis en différents points de la cité.



Une impossibilité de profiter des nouvelles technologies qui leur est grandement préjudiciable. D'où leur bruyant rassemblement de ce samedi derrière une banderole proclamant « Concourès + Barriac, l'ADSL… Vite ! » Car ils ne supportent plus de vivre avec cette impression d'« être sur une île déserte et très éloignée du continent ». « Il faut quand même savoir que quand on vient se plaindre chez France-Télécom, on nous répond que nous n'avons qu'à déménager ! », racontent ces habitants excédés.

Car au-delà du sentiment d'être laissés pour compte, le fait de ne pouvoir accéder à Internet leur pose des problèmes, tant dans leur vie professionnelle que quotidienne. « Je m'occupe de la compagnie Obsession avec vingt-deux salariés dans toute la France. Mais pour les joindre, je suis obligé de passer deux heures par jour (le matin et le soir) chez l'un d'eux qui habite à Rodez pour pouvoir travailler. Ajoutez le s temps de trajet et vous avez une idée du temps que je perds quotidiennement », raconte Yvan-Marie Rufié.

Même son de cloche pour Jean Enjalbert. « Je suis obligé de mettre à jour l'antivirus de mon ordinateur depuis chez mon fils qui vit à Rodez. Et je ne vous parle même pas du téléphone fixe. Il m'arrive de passer une heure sans tonalité », assure ce retraité.

Enfin, ce sont les jeunes - collégiens et lycéens - qui, eux aussi, aimeraient profiter de connexions rapides pour surfer. « On ne parle même pas d'aller tchater mais tout simplement de recherches pour l'école qu'ils ne peuvent pas faire. Et alors, la culture, vous imaginez bien qu'ils n'y pensent même pas », explique Yvan-Marie Rufié qui, avec ses voisins, pointe du doigt l'attitude des élus, aussi bien locaux - « Ce matin (hier, N.D.L.R.), il n'y en a pas un avec nous, ni de Bozouls, ni de Sébazac » - que du conseil général qui, s'agace-t-il, « se renvoie la balle avec France-Télécom ».

Depuis des mois, les habitants de Concourès et de Barriac ne veulent plus être coupés du monde. Maintenant, tout le monde le sait...

Le site de http://www.net-grand-rodez.fr/ :



"Après avoir coordonné la construction du réseau, Net Grand Rodez en assure aujourd’hui la gestion et la commercialisation auprès des opérateurs, pour une offre de services toujours plus variée et compétitive. Net Grand Rodez assure l’interface entre la Communauté d'Agglomération du Grand Rodez et les fournisseurs d’accès internet, pour le plus grand bénéfice des particuliers et des entreprises."

Une partie de ce post est repris de la dépêche du dimanche 20 novembre 2011.

 

Mobile View