Auteur Sujet: Montée en débit dans l'aube  (Lu 2341 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

pioup

  • Client Free vdsl
  • *
  • Messages: 406
  • 10000
Montée en débit dans l'aube
« le: 23 décembre 2016 à 12:28:31 »
Du nouveau dans la montée en débit du département de l'aube. On y apprend que la montée en débit via le fibrage des sous répartiteurs va se terminer pour la 2e phase d'ici fin 2017. On y apprend également qu'il y aura une procédure de recherche du délégataire pour un réseau FTTH sous forme de RIP  en 2017 pour un raccordement du département en FTTH allant de 2019 à 2025.


La deuxième phase du plan Très haut débit doit permettre à plus de 30 000 lignes téléphoniques auboises de monter en débit d'ici la fin de l'année 2017. Les travaux démarrent!

28 novembre 2016

De 2014 à 2016, la phase 1 du plan Très haut débit a permis la montée en débit de 11 000 lignes téléphoniques.

Avec la phase 2, le Département accélère la cadence pour permettre à plus de 30 000 lignes téléphoniques de monter en débit. Les travaux, qui démarrent fin 2016-début 2017, seront réalisés en 6 lots et concerneront près de 150 communes auboises situées en dehors de l’agglomération troyenne préemptée par les opérateurs privées (14 communes).

Au total, d’ici la fin 2017, ce sont donc plus de 41 000 lignes téléphoniques réparties sur 230 communes qui auront vu leur accès à Internet augmenté par la fibre.  Plus de 90% d’entre elles bénéficieront d’un débit de 8 Mbit/s, beaucoup auront jusqu’à 30 voire 50 Méga.

A travers les phases 1 et 2, le Département finance l'arrivée de la fibre jusqu'au coeur des villages, sans faire appel à la participation des communes. Cette opération d'aménagement du territoire représente pour lui un investissement de 47 millions d'Euros ( dont 3,5 M€ sont financés avec l'aide de l'Etat et la mission Très haut débit).

La prochaine étape se fera en partenariat avec la région Grand Est et les intercommunalités : il s’agira du déploiement du FttH (Fiber to the Home), autrement dit de la fibre « jusqu’à la maison ». Cette dernière phase est prévue pour 2018-2025.


source : http://www.aube.fr/Actualite/655/10-qualite-de-vie.htm

tdamienjd

  • Client Bbox vdsl
  • *
  • Messages: 1 066
    • Twitter @tdamienjd
Montée en débit dans l'aube
« Réponse #1 le: 09 juillet 2018 à 09:43:38 »
Pourquoi le déploiement de la fibre optique prend du retard dans la campagne Auboise ?

Le conseil départemental, qui finance le déploiement de la fibre optique au centre du village, connaît quelques retards pour des raisons multiples. Mais tout n’est pas si noir.


Certains élus locaux ont regretté que le déploiement de la fibre optique au centre des villages aubois ait pris un peu de retard, de l’ordre de quelques mois pour certaines communes. Plusieurs raisons expliquent ces retards.

Intempéries, retards d’approvisionnement…
La première, ce sont les intempéries qui ont touché le département depuis le début de l’année. «  Même quand il n’y a plus d’eau en surface, il en reste dans les chambres  », détaille Philippe Ricard, directeur informatique du conseil départemental. Pour parvenir à glisser la fibre optique dans le fourreau, les entreprises utilisent un compresseur propulsant de l’air à l’intérieur, afin qu’elle puisse s’y introduire progressivement. Une manipulation impossible si les fourreaux sont gorgés d’eau.

Par ailleurs, le Département a connu des retards d’approvisionnement. «  Il y a une pénurie de fibre au niveau national et les prestataires ne sont pas toujours en mesure de répondre à la demande  », précise Philippe Ricard, ajoutant que «  tout le monde se lance en même temps  » dans le déploiement de la fibre en France. Les aléas d’ordre divers (problèmes de dalle, de raccordement électrique, etc.) peuvent aussi entraîner des retards sur un chantier localement.

Des conséquences dans une dizaine de communes
En revanche, des dysfonctionnements plus importants, qui ne sont pas du fait du Département, pourraient avoir des conséquences plus importantes dans une dizaine de communes : Aulnay, Bergères, Bligny, Le Chêne, Le Mériot, Ormes, Prusy, Saint-Christophe-Dodinicourt, Urville et Villette-sur-Aube. Un meilleur débit était prévu pour juin ou juillet, mais il n’arrivera pas avant le mois d’octobre voire un peu plus tard. Et le Département croise les doigts pour que la liste s’arrête là.

«  L’impatience que l’on note est la meilleure expression de l’importance qu’il y a à réaliser cette opération. On comprend cette frustration, mais il ne faut pas qu’elle se transforme en rancœur ou critique vis-à-vis du Département, qui a courageusement pris cette initiative alors qu’il n’avait aucune obligation légale  », avait rappelé Philippe Pichery, président du Département, dans nos colonnes.

Pas que de mauvaises nouvelles…
Mais il n’y a pas que de mauvaises nouvelles : depuis le début de l’année, «  42 armoires sur 120 (soit 54 communes, lire ci-contre) ont été ouvertes à la commercialisation  », rappelle Philippe Ricard, qui promet que les autres chantiers à la charge du Département seront opérationnels «  avant le 31 décembre  ». Dix-huit liaisons supplèmentaires seront réalisées en août. Les derniers servis devraient être Ville-sous-la-Ferté et Villenauxe-la-Grande «  à Noël  ».

Pour la suite et les communes inscrites dans la phase 3, le Département passera la main à la société Losange. Il ne s’agira plus de la fibre au centre du village, mais devant chaque habitation. Les principaux financeurs sont la région Grand Est et les communautés de communes. Mais le Département pourrait apporter une aide plus importante que prévue aux intercommunalités. Le président Pichery a annoncé, lors de la session du 22 mai, que le conseil départemental pourrait les aider à hauteur de 70 % du prix total, soit une aide de près de sept millions d’euros. Une mesure qui reste toutefois à confirmer.


Christophe Ruszkiewicz, Libération Champagne, 06/07/2018

 

Mobile View