Auteur Sujet: Inde: Le service Internet gratuit de Facebook interdit  (Lu 1010 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 27 071
    • Twitter LaFibre.info
Inde: Le service Internet gratuit de Facebook interdit
« le: 30 décembre 2015 à 14:44:32 »
Inde : Le service Internet gratuit de Facebook interdit

Il s'est appelé "Internet.org" puis "Free Basics" : C'est un Internet gratuit, mais très limité, vu que seul l’accès à Facebook, Google Search, AccuWeather et Wikipédia est possible. Cet accés à Internet devait être déployé dans le tiers monde, a commencer par L'inde par Facebook, Samsung, Ericsson, MediaTek, Nokia, Opera Software et Qualcomm.


Facebook a développé un service baptisé Free Basics qui a l’avantage d’être gratuit et il donne accès à plusieurs applications. Toutefois, l’Inde ne partage pas la même vision que Mark Zuckerberg, le concept a donc été suspendu.

Le projet « Internet.org » de Mark Zuckerberg ressemblait bien à une œuvre altruiste, pourtant elle a bien du mal à passer en Inde. Là, le patron de Facebook voulait proposer « Free Basics », qui permet aux clients indiens un accès au réseau social ainsi qu’à d’autres services d’éducation, d’emploi ou de santé depuis leur téléphone.

Le problème, c’est que ce programme serait une menace à la neutralité du net et pourrait changer les tarifs Internet dans le pays si l’on en croit des militants. Du coup, l’offre a été suspendue par l’Agence indienne de régulation des télécoms (TRAI).


Free Basics proposait un accès à Internet aux citoyens indiens

En Inde, certains avaient la capacité d’accéder gratuitement au Web via Free Basics également connu sous l’URL « Internet.org ». Mark Zuckerberg avait lancé ce projet il y a deux ans. L’objectif permettait aux pays èmergents de bénéficier d’une connexion gratuite, mais cela ne semble pas convaincre les autorités indiennes. Ces dernières ont fait le choix de suspendre le service qui donnait notamment accès à Facebook.

L’homme dépense des milliards de dollars pour Internet.org, notamment avec son projet d’offrir Internet aux zones les plus reculées via des drones, des satellites ou encore des lasers . Du coup, Zuckerberg s’est senti obligé de rappeler que ni lui, ni ses partenaires ne feront de profits à travers son initiative.

« Il n’y a pas d’intérêt commercial pour Facebook – il n’y a aucune publicité dans la version Facebook Free Basics », a indiqué Zuckerberg dans sa tribune, « Si les gens perdent l’accès aux services Free Basics, ils perdront simplement les opportunités offertes par Internet aujourd’hui ».


La TRAI n’apprécie pas les conditions d’utilisation de ce service de Facebook

En effet, Mark Zuckerberg a fait un petit ménage en proposant uniquement des services en lien avec Facebook ou ceux proposés par des partenaires. Les internautes peuvent ainsi utiliser Facebook, Google Search ou encore AccuWeather et même Wikipédia. Les autorités estiment que tous les sites devraient être présents via Free Basics et c’est pour cette raison que la suspension a été votée par la TRAI (Agence Indienne de Régulation des Télécoms). De plus, si certains internautes veulent accéder à d’autres plateformes, ils sont contraints de payer, ce qui va du coup à l’encontre d’un procédé gratuit.

Les autorités ont insisté sur le fait qu’elles cautionnaient l’internet gratuit et libre, mais par contre, elles estiment que Free Basics est « un moyen de verrouiller les utilisateurs vers l’écosystème de Facebook ». Le directeur d’une entreprise indienne s’est confié dans les colonnes de Bloomberg et il pense qu’il faut proposer un échantillon plus important aux citoyens indiens et non se focaliser sur les services proposés par Facebook. Mars Zuckerberg a répondu en précisant qu’il ne faisait aucun bénéfice.


Free Basics – Internet.org

Internet.org est un partenariat mondial entre plusieurs entreprises : Facebook, Samsung, Ericsson, MediaTek, Nokia, Opera Software et Qualcomm. Le but de ce partenariat est de favoriser l’accès à Internet pour tous, surtout dans les pays en développement victimes de la fracture numérique.

Le projet Internet.org a été initié le 20 août 2013 par le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg. Dans un communiqué de dix pages, il explique en quoi ce projet est un enjeu majeur pour l’humanité en déclarant notamment que « La connectivité est un droit de l’Homme ». Ce dispositif permet en parallèle d’augmenter le nombre des utilisateurs de Facebook.

Internet.org a commencé un partenariat avec Reliance Communications, un opérateur indien, le 10 février 2015. Ce partenariat permet d’apporter un accès à Internet à ceux qui n’ont pas les moyens financiers dans six états de l’Inde.

Lors du Mobile World Congress qui a eu lieu à Barcelone du 2 au 5 mars 2015, Mark Zuckerberg a annoncé que « Nous pouvons aider car Facebook est une des applications que les gens veulent principalement utiliser, mais il est important de ne pas perdre de vue que les entreprises qui mènent réellement la barque sont les opérateurs et tous les investissements qu’ils rassemblent ». Pour le PDG de Facebook, l’aide des opérateurs est nécessaire pour mener à bien les projets d’Internet.org. Cela demande beaucoup d’investissement de la part des opérateurs, ce qui rend la tâche difficile. (Source Wikipedia)


Source : LesNewsEco.fr, le 30 décembre 2015 par Michèle Lejeune.

Marin

  • Client Bbox vdsl
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 2 745
  • île-de-France
Inde: Le service Internet gratuit de Facebook interdit
« Réponse #1 le: 30 décembre 2015 à 16:06:31 »
Inde : Le service Internet gratuit de Facebook interdit

Ici, le piège se trouve directement dans le titre...

Breizh 29

  • Client Bouygues ADSL +
  • Client Orange adsl
  • *
  • Messages: 4 198
  • FTTNRA sur Guilers 29820 (29N)
Inde: Le service Internet gratuit de Facebook interdit
« Réponse #2 le: 30 décembre 2015 à 16:22:58 »
Ici, le piège se trouve directement dans le titre...
C'est clair, une honte de se servir des gens comme ça et leur sortir leurs pub.

CariBoo

  • Client Free fibre
  • *
  • Messages: 265
  • Les Ulis (91)
Inde: Le service Internet gratuit de Facebook interdit
« Réponse #3 le: 30 décembre 2015 à 23:36:50 »

 

Mobile View