Auteur Sujet: Corée du Sud : Internet ultra-rapide à 1 Gbps pour le grand public  (Lu 3319 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 27 071
    • Twitter LaFibre.info
Corée du Sud : Internet ultra-rapide à 1 Gbps pour le grand public

Déjà considérée comme détenant l’Internet le plus rapide du monde (avec 14 Mbps en moyenne par habitant), la tribune rapporte que la Corée du Sud lancera dès 2012 une offre commerciale à la vitesse record d’1 Gbps, avec pour objectif une couverture quasi-totale de la population dès 2015.

Déjà testé auprès de 3000 foyers, avant une généralisation sur le marché en 2012, ce ultra-haut-débit profite du déploiement déjà très avancé du FTTH (fibre optique jusqu’à l’abonné) sur le territoire sud-coréen.

Cela permettra de passer progressivement aux offres à 1 Gbps avec des investissements limités : puisque la fibre suffit, seuls les infrastructures internes sur le réseau (serveurs, etc.) nécessiteront des mises à jour.

Né d’une volonté gouvernementale, le projet bénéficie d’un financement public d’un milliard de dollars, couvrant les frais de recherche & développement, mais également les phases de test actuelles. Les frais restants seront assurés par les opérateurs, dont les principaux (KT et CJ Internet) ont déjà annoncé leur participation.

Cet internet à 1 Gbps sera proposé selon un tarif inchangé, par rapport aux offres actuelles, soit environ 20 euros pour un accès Internet (simple play).

L'annonce tombe au mouvait moment, des cas de décès liés à l'excès d'utilisation d'internet ont été rapportés récemment en Corée du Sud. Le mois dernier, la presse a évoqué le cas d'un homme de 32 ans mort après avoir joué en ligne sans presque s'arrêter cinq jours durant.

Citon également un couple sud-coréen trop occupé par un jeu sur internet viens de laissé mourir de faim son bébé de trois mois. Le jeu consistait à s'occuper d'un enfant virtuel. Le couple sans emploi nourrissait le bébé seulement une fois par jour. L'homme et la femme qui s'étaient rencontrés sur l'internet occupaient leurs journées à élever un enfant virtuel appelé Anima, dans le cadre d'un jeu de rôle en ligne baptisé "Prius Online", selon l'agence sud-coréenne Yonhap.

L'histoire ne dit pas si ils disposaient d'une liaison fibre optique 1 Gb/s...


 

Mobile View