Auteur Sujet: L’Arcep publie l’édition 2021 de son rapport sur l’état d’internet en France  (Lu 28111 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 46 857
    • Twitter LaFibre.info
L’Arcep - Chapitre 6: Empreinte environnementale des réseaux et régulation
« Réponse #48 le: 14 juillet 2021 à 22:16:39 »
L’impact des réseaux de communications électroniques, des terminaux, des centres de données et des usages du numérique sur l’environnement est un sujet d’attention croissant dont se saisissent peu à peu un nombre grandissant de parties prenantes. La convention citoyenne pour le climat  note d’ailleurs que si le numérique est un levier essentiel pour la transition écologique et la lutte contre le réchauffement climatique, ce dernier ne doit pas contribuer davantage à la hausse des émissions.

Pour mieux comprendre et appréhender les enjeux liés à l’empreinte environnementale du numérique, et conformément au mode d’action du régulateur, l’Arcep a décidé d’amorcer la construction de ce nouveau chapitre de la régulation en dialoguant avec l’ensemble des parties prenantes. Au moyen de rencontres avec des experts engagés sur la thématique, mais surtout, afin de décloisonner les débats et recueillir la parole d’un plus grand nombre d’acteurs, en développant un espace de dialogue, au sein de la plateforme collaborative « Pour un numérique soutenable ». Le 11 juin 2020, l’Arcep lançait ainsi la plateforme de travail : « Pour un numérique soutenable ». Elle appelait associations, institutions, opérateurs, entreprises du numérique, personnalités intéressées à y contribuer, dans une série d’ateliers. Dans le cadre de cette plateforme, les participants se sont intéressés aux réseaux télécoms dans leur ensemble (fixes et mobiles), mais aussi aux terminaux et aux usages, véritables moteurs de la consommation numérique et de son empreinte environnementale. Un premier échange, le 9 juillet 2020, avait permis de définir les thèmes de ces ateliers techniques jusqu’à la production d’un premier rapport, annoncé pour la fin de l'année. Tout au long du 2ème semestre 2020, une série d’ateliers thématiques et deux grandes discussions, rassemblant 127 participants, ont permis de partager les visions, pratiques, outils et compétences de chacun, afin d’alimenter la réflexion collective.
Un rapport d’étape, fruit de ces échanges, et alimenté par 42 contributions écrites d’acteurs participants, a été publié le 15 décembre 2020.

Les propositions du rapport

Dans ce rapport d’étape, l'Arcep formule 11 propositions pour conjuguer développement des usages et réduction de l’empreinte environnementale du numérique. Constatant qu’une prise de conscience est déjà à l’œuvre, les propositions de l’Arcep se donnent pour objectif d’amplifier cette mobilisation, et de s’assurer qu’elle permette effectivement de dépasser le seul registre des bonnes intentions, pour s’inscrire dans une trajectoire ambitieuse de réduction de l’empreinte environnementale. Il s’agit d’inventer une régulation environnementale du numérique, intégrant non seulement les opérateurs de communications électroniques mais aussi les fabricants de terminaux, les fournisseurs de contenus et d’application en ligne, les exploitants de centres de données… Les consommateurs peuvent aussi jouer un rôle plus actif à condition de disposer des informations utiles, dans une logique de régulation « par la donnée ».




L’analyse de l’Autorité, met en lumière la nécessité de disposer de davantage de données pour définir plus finement l’empreinte environnementale du numérique pour toutes les composantes de son écosystème, dépasser l’étape de la prise de conscience et ainsi être à même de prendre les mesures appropriées.
Le rapport souligne la dimension « écosystémique » du numérique qui sollicite des acteurs divers et donc des expertises variées telles que la connaissance d’ingénierie des réseaux et des centres de données, celle des terminaux, mais aussi par exemple de développement des services et applications en ligne, etc. nécessitant chacune des expertises complexes d’origines distinctes. Une analyse de l’empreinte environnementale du numérique exige ainsi une collaboration poussée entre experts de l’environnement et experts du numérique, sur l’ensemble de l’écosystème et pour toutes les phases de la vie des produits en cause (production, usage, fin de vie). En conséquence, le rapport de l’Arcep établi des propositions pour l’ensemble de l’écosystème du numérique.

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 46 857
    • Twitter LaFibre.info
L’Arcep - Chapitre 6: Empreinte environnementale des réseaux et régulation
« Réponse #49 le: 14 juillet 2021 à 22:17:01 »
Les passages que j'ai sélectionné dans le rapport "Pour un numérique soutenable" et "L’empreinte carbone du numérique" :

L'Arcep explique que les réseaux représentent 5% de l'emprunte environnemental du numérique :



Dans ces 5%, 70 à 80% est utilisé dans le réseaux d’accès :


vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 46 857
    • Twitter LaFibre.info
L’Arcep - Chapitre 6: Empreinte environnementale des réseaux et régulation
« Réponse #50 le: 14 juillet 2021 à 22:17:26 »
Toutes les technologies ne sont pas à égalité pour l'impact environnemental : La fibre est la technologie qui consomme le moins avec 0,5 watts par ligne coté réseau (la box coté client est du coté terminal, pas du coté réseau), suivit de l'ADSL 1,8 watts par ligne et du mobile.

Pour la fibre ou l'ADSL la consommation est fixe, que la ligne soit utilisée ou non, l'opérateur consomme 0,5 watts ou 1,8 watts (et c'est même 2,1 watts pour une ligne du réseau téléphonique commuté).

Pour les réseaux cellulaires, la consommation est liée aux usages : 600 watts-heures par Go transférés.

En moyenne, un usage mobile à 30 fois plus d'impact environnemental que la fibre.





vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 46 857
    • Twitter LaFibre.info
L’Arcep - Chapitre 6: Empreinte environnementale des réseaux et régulation
« Réponse #51 le: 14 juillet 2021 à 22:17:40 »
Le trafic de donnée sur le réseau mobile augmente fortement chaque année, mais on fait en même temps de gros progrès sur l'efficacité énergetique.


vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 46 857
    • Twitter LaFibre.info
L’Arcep - Chapitre 6: Empreinte environnementale des réseaux et régulation
« Réponse #52 le: 14 juillet 2021 à 22:17:55 »
Le rapport de l'Arcep comporte une partie 3, "Agir, concrétiser et porter des propositions"

En premier, arrive la mesure. l'Arcep parle de régulation par la donnée, afin de créer un choc de transparence afin de mobiliser les utilisateurs. C'est ce que l'on appelle du name and shame en pointant du doigt les bon et mauvais acteurs.

Voici les indicateurs mentionnés :




vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 46 857
    • Twitter LaFibre.info
L’Arcep - Chapitre 6: Empreinte environnementale des réseaux et régulation
« Réponse #53 le: 14 juillet 2021 à 22:18:21 »
En second, on parle d'intégration de l'enjeu environnemental dans les actions de l'Arcep.

Certains se demandent pourquoi on rajoute des technologies, 3G, 4G et maintenant 5G, sans éteindre la 2G.

Voici la réponse :



vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 46 857
    • Twitter LaFibre.info
L’Arcep - Chapitre 6: Empreinte environnementale des réseaux et régulation
« Réponse #54 le: 14 juillet 2021 à 22:18:43 »
En troisièmement, on parle de renforcer les incitations des acteurs économiques et des utilisateurs.

Bien entendu, on parle d'inciter les fabricants à accroître la durabilité des terminaux mis en circulation :



vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 46 857
    • Twitter LaFibre.info
L’Arcep - Chapitre 6: Empreinte environnementale des réseaux et régulation
« Réponse #55 le: 14 juillet 2021 à 22:21:07 »
On parle également des centres de données et du trafic qui augmente, réparti de plus en plus entre quelques gros acteurs.


vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 46 857
    • Twitter LaFibre.info
L’Arcep - Chapitre 6: Empreinte environnementale des réseaux et régulation
« Réponse #56 le: 14 juillet 2021 à 22:21:22 »
Le refroidissement des centres de données est abordé, de même que les serveurs capable de fonctionner avec une température en allée froide à 40 degrés, limitant ainsi les besoins pour refroidir l'air :


vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 46 857
    • Twitter LaFibre.info
L’Arcep - Chapitre 6: Empreinte environnementale des réseaux et régulation
« Réponse #57 le: 14 juillet 2021 à 22:21:42 »
Contribution de Barbara Pompili et Cédric 0 sur la feuille de route du gouvernement :


vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 46 857
    • Twitter LaFibre.info
L’Arcep - Chapitre 6: Empreinte environnementale des réseaux et régulation
« Réponse #58 le: 14 juillet 2021 à 22:22:39 »
Contribution de Patrick Chaize sur la PPL réduire l’empreinte environnementale du numérique
et de Arnaud Leroy, le président de l'ADEME sur les travaux de métrologie :



vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 46 857
    • Twitter LaFibre.info
L’Arcep - Chapitre 6: Empreinte environnementale des réseaux et régulation
« Réponse #59 le: 14 juillet 2021 à 22:22:58 »
Contribution de la Fédération Française des Télécoms :