Auteur Sujet: L'Arcep étudie plusieurs pistes pour en finir avec les PM dégradés  (Lu 15148 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 36 901
    • Twitter LaFibre.info
L'Arcep en dit plus sur les travaux pour améliorer la qualité des réseaux FttH

Vous avez déjà vu de nombreux point de mutualisation dans un état dégradé, comme par exemple cette diapositive de la présentation de Lasotel, réalisée devant le directeur de SFR collectivité, propriétaire du PM de l'image centrale :


L'Arcep à entamé de travaux avec les différents acteurs de l'écosystème pour trouver une (ou des) solution(s) :





vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 36 901
    • Twitter LaFibre.info
L'Arcep étudie plusieurs pistes pour en finir avec les PM dégradés
« Réponse #1 le: 17 décembre 2020 à 21:31:54 »
Les expérimentations et études en cours :


vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 36 901
    • Twitter LaFibre.info
L'Arcep étudie plusieurs pistes pour en finir avec les PM dégradés
« Réponse #2 le: 17 décembre 2020 à 21:32:16 »






vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 36 901
    • Twitter LaFibre.info
L'Arcep étudie plusieurs pistes pour en finir avec les PM dégradés
« Réponse #3 le: 17 décembre 2020 à 21:32:51 »





vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 36 901
    • Twitter LaFibre.info
L'Arcep étudie plusieurs pistes pour en finir avec les PM dégradés
« Réponse #4 le: 17 décembre 2020 à 21:33:18 »






vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 36 901
    • Twitter LaFibre.info
L'Arcep étudie plusieurs pistes pour en finir avec les PM dégradés
« Réponse #5 le: 17 décembre 2020 à 21:36:45 »
L'Arcep lance également une consultation publique sur le sujet : La réalisation des raccordements finals FttH sur tout le territoire (17 décembre 2020)

Consultation publique du 17 décembre 2020 au 4 mars 2021.

(cliquez sur la miniature ci-dessous - le document est au format PDF)


Il est possible de répondre à la consultation publique en ligne, sur ce lien.

Ce document vise ainsi à explorer cinq thèmes liés à la réalisation des raccordement finals :

1/ La qualité de leur réalisation, qui a déjà fait l’objet d’échanges, dans le cadre du groupe de travail sur l’exploitation des réseaux FttH animé par l’Arcep. Une bonne qualité est en effet essentielle pour assurer l’exploitation des réseaux FttH dans de bonnes conditions, assurer leur pérennité et limiter les surcoûts liés aux travaux de reprises ou de réintervention. Ce document synthétise les pistes d’amélioration identifiées par l’Autorité pour répondre aux enjeux de qualité de la réalisation des raccordements finals, sur lesquelles elle souhaite recueillir les observations des acteurs.

2/ Les conditions économiques et financières de la réalisation des raccordements finals dits «standards». Ce document présente un modèle technico-économique qui vise à déterminer les coûts de réalisation d’un raccordement «standard» en zone d’initiative privée, sur lequel l’Autorité souhaite recueillir l’avis des acteurs.

3/ Les raccordements «hors cas standards» c’est-à-dire ceux aujourd’hui délaissés par les acteurs et qui donnent lieu à un «échec raccordement» sans suite. La présente consultation cherche à caractériser ces raccordements, identifier les conditions nécessaires à leur réalisation, mieux connaître leurs coûts et sollicite les observations des acteurs sur des propositions concernant la manière de les tarifer avec pour objectif de permettre qu’ils soient effectivement réalisés.

4/ Les pratiques de tarification aujourd’hui mises en œuvre par les opérateurs. Celles-ci peuvent en effet soulever certaines interrogations et aboutir à des effets non désirés. Ce document présente des pistes d’évolution pour établir un cadre tarifaire permettant la réalisation de tous les raccordements tout en apportant de la visibilité aux opérateurs commerciaux sur ce segment du réseau en limitant, par exemple, la disparité des tarifs qu’ils sont amenés à supporter.

5/ La tarification des raccordements, en zone d’initiative publique, qui n’est pas nécessairement fondée sur ses coûts de réalisation, mais vise au premier chef à reproduire les conditions économiques de la zone d’initiative privée. Il importe ainsi que la tarification, tout en restant similaire à celle de la zone d’initiative privée, exploite pleinement les capacités de financement qui en résultent, afin d’apporter la contribution financière la plus large à la couverture des coûts de réalisation des raccordements. Les tarifs actuellement pratiqués en zone d’initiative publique sont examinés à cette aune.


vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 36 901
    • Twitter LaFibre.info
L'Arcep étudie plusieurs pistes pour en finir avec les PM dégradés
« Réponse #6 le: 17 décembre 2020 à 21:42:30 »
Dans la consultation publique, on y voit une estimation des coûts des raccordement FttH pour les opérateurs, par typologie de raccordement (proposition Arcep qui pourrait évoluer avec les retour de la consultation publique)
- Raccordement FttH en immeuble (de l'appartement jusqu'au point de branchement) : 138 €
- Raccordement FttH souterrain : 294 €
- Raccordement FttH via passage de la fibre en façade : 359 €
- Raccordement FttH aérien (avec nacelle) : 421 €



Il faut également rajouter d'autres coûts, également payés par l'opérateur, comme le back office :



vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 36 901
    • Twitter LaFibre.info
L'Arcep étudie plusieurs pistes pour en finir avec les PM dégradés
« Réponse #7 le: 17 décembre 2020 à 21:46:07 »
Enfin, c'est toujours dans cette consultation publique que l'on apprend le pourcentage de type de raccordement au cuivre, en zones moins denses d'initiative privée :



Souvent le raccordement FttH suis le raccordement cuivre, même si certains vieux immeubles construits avant l'arrivée du réseau téléphonique peuvent changer (par exemple en passant d'un raccordement en façade à un raccordement de type immeuble, avec un point de branchement dans l'immeuble)

thedark

  • Client K-Net
  • *
  • Messages: 2 311
  • Réseau Covage 54 - 1000/1000
L'Arcep étudie plusieurs pistes pour en finir avec les PM dégradés
« Réponse #8 le: 17 décembre 2020 à 22:04:04 »
Intéressant, je vais lire.
Merci à ARCEP de enfin s'intéresser à ça.

Aize147

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 738
  • Orange FTTH 2G/600M - Free FTTH 10G/700M
L'Arcep étudie plusieurs pistes pour en finir avec les PM dégradés
« Réponse #9 le: 17 décembre 2020 à 23:27:46 »
L'arrêt définitif des offres promotionnelles sur 1 an serait aussi une bonne idée.

Un abonnement internet ce n'est pas 10 ou 20€, il faut arrêter avec ça.

Du coup, les gens swapent tous les ans, ça ne décâble pas les jarretières au PM...

Bref c'est le bordel alors que c'est tout neuf.

Bulldozer

  • Client Free adsl
  • *
  • Messages: 855
  • Aisne (02)
L'Arcep étudie plusieurs pistes pour en finir avec les PM dégradés
« Réponse #10 le: 18 décembre 2020 à 01:02:08 »
A propos des armoires, ils ne peuvent pas mettre des aimants aux portes ce serait moins pire que de voir des portes mal fermées ou ballantes en attendant mieux.

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 36 901
    • Twitter LaFibre.info
L'Arcep étudie plusieurs pistes pour en finir avec les PM dégradés
« Réponse #11 le: 18 décembre 2020 à 07:55:34 »
L'arrêt définitif des offres promotionnelles sur 1 an serait aussi une bonne idée.
J'ai proposé cette solution qui est aussi bénéfique pour l’environnement, mais avec l’arrêt du cuivre, cela permet d'inciter des clients de passer d'ADSL au FttH avant qu'on doivent leur forcer la main, donc l'idée n'a pas été reprise.
Cela le sera peut-être dans 10 ans une fois le réseau ADSL définitivement éteint.

Car oui, l'ambition est bien d'éteindre le réseau cuivre (téléphone RTC / ADS / VDSL / SDSL / ...) d'ici fin 2030 dans toute la France.

C'est la volonté de l'Arcpe, d'Orange, mais aussi des autres opérateurs utilisant ce vieux réseau.
Je cite Xavier Niel qui souhaite que le « scénario d’extinction commerciale du cuivre soit plus volontariste » de la part d’Orange.

Pour ceux qui n'ont pas encore le FttH, pas d'inquiétude : la fermeture n'intervient rapidement que si les 4 opérateurs sont présents en FttH (ou en câble pour SFR). Les zones qui ne sont pas encore couvertes aujourd'hui en FttH ne seront pas fermées commercialement avant l'arrivée du FttH et elles ne seront fermées techniquement (obligation de migrer en FttH) que vers la fin de la période de 10 ans.

Extrait du communiqué de presse Arcep du 17 décembre 2020 :


 

Mobile View