Auteur Sujet: Téléphonie mobile: Au tour d’Orange d’augmenter ses tarifs  (Lu 559 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Marco POLO

  • Client Free fibre
  • *
  • Messages: 1 880
  • FTTH 1 Gb/s sur Paris (75)
L’opérateur a décidé d’imposer une augmentation de tarif à certains de ses abonnés tout en leur laissant la possibilité de la contester, histoire de mieux faire passer la pilule. Une pratique inélégante mais légale à laquelle tous les opérateurs ont désormais recours.

Mauvaise nouvelle pour certains abonnés Orange. Ils ont reçu de la part de leur opérateur de téléphonie un courrier leur annonçant que leur forfait mobile allait augmenter de 2 euros par mois à partir du 1er octobre prochain. En échange, leur quota de données serait revu à la hausse, passant de 2 à 10 gigaoctets. Dans ce courrier, l’opérateur a toutefois pris soin de préciser que ceux qui le souhaitaient avaient la possibilité de refuser cette modification en se rendant sur leur espace client en ligne. Dans ce cas, leur tarif resterait le même. Quant à ceux qui auraient laisser passé l’augmentation, ils disposeraient de 4 mois après sa mise en œuvre pour résilier leur contrat. Malgré toutes ces précautions, cette façon de faire a désarçonné de nombreux abonnés qui n’ont pas hésité à alerter le Service d’information juridique de l’UFC-Que Choisir pour l’alerter sur ces méthodes. Orange n’est pas le premier opérateur à agir de la sorte. Avant lui, les fournisseurs d’accès à Internet Free, SFR ou encore Bouygues Télécom ont eux aussi mis en place de nouvelles offres tout en donnant la possibilité aux abonnés concernés de revenir en arrière.

Avec cette méthode, les opérateurs semblent avoir trouvé un bon moyen d’augmenter le prix que paient certains de leurs abonnés tout en contournant l’interdiction qui leur est faite d’imposer des options payantes sans l’accord de l’abonné. Si cette pratique est un peu limite, elle est légale dès lors que le client a la possibilité de refuser l’augmentation et de résilier son contrat conformèment à l’article L. 224-33 du code de la consommation, ce qui semble être le cas pour Orange à en croire certains mails que nous avons consultés. Il n’en demeure pas moins qu’elle est plutôt inélégante et qu’elle génère un certain mécontentement (pour ne pas dire un mécontentement certain) parmi les abonnés concernés.

Lire aussi
    Comparez les prix des offres des opérateurs de téléphonie mobile
    Notre palmarès des opérateurs de téléphonie mobile

Extrait du courrier reçu par un abonné d’Orange:


Source: UFC-QueChoisir.org par Cyril Brosset le 08/09/2018. 


 

Mobile View