Auteur Sujet: Zeop lance le FTTR (Fiber to the Room)  (Lu 9842 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Optix

  • AS41114 - Expert OrneTHD
  • Abonné Orne THD
  • *
  • Messages: 4 819
  • WOOHOO !
    • OrneTHD
Zeop lance le FTTR (Fiber to the Room)
« Réponse #24 le: 27 février 2024 à 20:57:47 »
Autant forcer l'utilisation d'un réseau GPON au lieu de faire du point à point me dérange plus, ça fait très "vendor lock-in"...

Bah le problème du point à point, tu retombes dans la contrainte des câbles RJ45 : obligé d'utiliser du matériel activé pour distribuer le signal dans tes pièces.

En utilisant des splitters passifs, bah l'opérateur vient, se branche avec un seul câble au tableau et pouf, tu as du signal dans toutes les pièces d'un coup.
Par chez moi, c'est fréquent d'avoir plus de 4 pièces à brancher, donc très souvent obligé d'avoir un switch encore en aval.
Alors que le splitter TV, qu'un seul câble à gérer.

Aussi, faut pas être fermé à la techno, l'install est passive et donc neutre par rapport à la technologie.
Avant, on diffusait bien de la bonne vieille TV analogique via le câble. Aujourd'hui, 40 ans après, regarde, ça supporte l'UHD sans souci, sans rien changer.
Donc là aussi, faut penser que là c'est du GPON, mais ça peut être aussi de l'EPON (plus ouvert que le GPON) par exemple.
J'ai pas peur pour cette partie. ;)

Pegasus38

  • Abonné Orange Fibre
  • *
  • Messages: 1 314
  • Orange 4G > Free 5G
Zeop lance le FTTR (Fiber to the Room)
« Réponse #25 le: 27 février 2024 à 22:42:52 »
A la base des bases, la fibre n'a pas été créé dans le but de transmettre de la data sur de longues distances ?

Hugues

  • AS2027 MilkyWan
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 12 585
  • Lyon (69) / St-Bernard (01)
    • Twitter
Zeop lance le FTTR (Fiber to the Room)
« Réponse #26 le: 28 février 2024 à 00:35:51 »
Si, mais le cuivre aussi si tu vas par là

f1oren

  • AS37002 Expert Zeop
  • Abonné Zeop (La Réunion)
  • *
  • Messages: 66
  • Saint-Paul (974) Zeop FTTH 1Gbit/s / 600 Mbit/s
    • Mon blog
Zeop lance le FTTR (Fiber to the Room)
« Réponse #27 le: 28 février 2024 à 21:14:10 »
A la base des bases, la fibre n'a pas été créé dans le but de transmettre de la data sur de longues distances ?

ça fait longtemps qu'on utilise de la fibre optique pour par exemple relier un ampli audio et c'est rarement des km ni des gros volume de données ;-)

vida18

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 4 228
  • Vierzon (18)
Zeop lance le FTTR (Fiber to the Room)
« Réponse #28 le: 01 mars 2024 à 09:29:31 »


MWC : la fibre sur le point de remplacer le RJ45 dans les réseaux locaux

Zeop et Huawei ont fait la démonstration de réseaux fibre POL – alias FTTR dans le grand public – qui permettent de relier en filaire très haut débit des équipements sans aucune contrainte physique.

C’est l’une des découvertes du salon MWC dédié aux télécoms qui se tient cette semaine à Barcelone : le compte à rebours est lancé pour remplacer les câbles Ethernet en cuivre des réseaux locaux par des fibres optiques Ethernet. La technologie est baptisée POL, ou LAN Optique Passif, et les opérateurs l’appellent FTTR, ou Fiber-To-The-Room, dans la perspective de la décliner sur leurs offres de box Internet.

LeMagIT a pu rencontrer l’un des tout premiers opérateurs à implémenter un POL au sein d’une offre FTTR, le Réunionnais Zeop. Celui-ci s’appuie sur l’une des rares solutions clés en main déjà disponible, conçue par Huawei. Il s’en sert pour proposer une box Internet qui distribue ses flux à plusieurs bornes Wifi murales, de sorte à étendre au maximum la couverture en haut débit sur une habitation ou des locaux professionnels.

« Notre enjeu au départ était surtout d’étendre la couverture du Wifi en haut débit. Comme d’autres, nous avons tenté de proposer des bornes qui se relaient entre elles par ondes radio. Mais le résultat est décevant. Il y a rapidement des pertes, du fait des interférences, de la composition des murs. En théorie, la solution idéale est de connecter chaque borne en filaire. Mais il est très compliqué, en pratique, dans une installation grand public, de tirer des câbles Ethernet en cuivre. En fibre optique, en revanche, c’est totalement indolore », explique Emmanuel André, le directeur général de Zeop (à droite sur la photo).

Une nouvelle génération de fibres

En l’occurrence, Huawei a mis au point des fibres plates, qui supportent de se plier à 90° et qu’il livre en rouleau avec une bande adhésive. Il suffit de faire glisser le rouleur le long des murs pour y coller une fibre pratiquement invisible. Comparativement, pour relier des bornes Wifi murales à une box avec du câble réseau en cuivre, il faut percer des tranchées dans tous les murs, ou assumer vivre avec des câbles blindés de 7 mm de diamètre qui pendent le long des bornes et serpentent dans l’espace de vie.

L’une de raisons de la discrétion des fibres optiques est qu’elles sont, contrairement au cuivre, totalement insensibles aux perturbations électromagnétiques et n’ont donc aucunement besoin d’être lourdement blindées.

D’ordinaire, les bornes Wifi et le routeur nécessitent soit de coûteux connecteurs SFP ou de coûteux adaptateurs RJ45 pour qu’on puisse y brancher une fibre. Huawei a mis au point des équipements qui disposent directement de connecteurs SC/APC, de sorte que les embouts à chaque extrémité de la fibre sont de simples jarretières en plastique. Zeop explique que l’installation d’un tel réseau de fibres n’implique de fait aucun surcoût.

La box fournie par Huawei à Zeop supporte d’être raccordée à un maximum de 16 bornes Wifi. Elle dispose d’un seul connecteur fibre, cependant. D’ordinaire, sur un réseau cuivre, il faudrait intercaler des switches entre la box et les bornes Wifi pour répartir les flux. Ces switches consomment de l’énergie. Sur un réseau POL, les switches sont remplacés par des « splitters », à savoir un module qui repose uniquement sur des miroirs pour envoyer les signaux à toutes les bornes. L’avantage du splitter est qu’il ne consomme aucune énergie.

« Aucun de nos concurrents ne propose d’installer des bornes Wifi sur un réseau filaire, car l’intervention serait trop lourde. Nous, avec cette solution, nous pouvons nous le permettre ! » se réjouit Emmanuel André, en précisant que l’installation d’une borne Wifi reliée par fibre à la box n’augmente que de 4 € par mois le prix de l’abonnement.

La Réunion, un marché pilote pour le FTTR

Emmanuel André prédit que cette solution FTTR fera rapidement augmenter les parts de marché de Zeop : « nous estimons que 10 % des utilisateurs de bornes Wifi relayées par ondes radio voudront les interconnecter par fibre la première année. Ensuite, l’interconnexion par fibre se généralisera. »

Au moment où nous écrivons ces lignes, l’offre FTTR de Zeop est commercialisée depuis une semaine. À ce stade, Zeop a 32 % de parts de marché à la Réunion, soit 104 000 abonnés sur les 330 000 foyers et locaux professionnels raccordables à un réseau public FTTH. Selon un rapport de NPerf publié il y a un an, le débit moyen des connexions Internet terrestres à la Réunion est de 320 Mbit/s par abonnement, contre 237 Mbit/s en métropole.

« La Réunion a été le premier département français à être massivement fibré. Il y a une véritable culture de la fibre sur l’île. C’est l’endroit en France où devait naître le FTTR. Nous pouvons le faire, car nous sommes un acteur local. Nos concurrents [Orange, SFR, Canal+ Telecom, N.D.R.] qui ont une envergure nationale doivent traiter une problématique nationale – raccorder des foyers à la fibre – avant de s’occuper de la couverture du Wifi à l’intérieur des murs », argumente Emmanuel André.

Demain, du POL dans les entreprises

Selon Huawei, les fibres qu’il fabrique pour le FTTR prennent en charge des débits d’au moins 10 Gbit/s. Néanmoins, Zeop ne propose qu’un débit de 2,5 Gbit/s sur les déploiements chez les particulier comme dans les locaux professionnels. Soit les mêmes débits que le câble Ethernet en cuivre, même si le tout venant des switches RJ45 pour particuliers et TPE véhicule en grande majorité un débit de 1 Gbit/s.

« Nous ne voulons pas faire une course à l’armement. Notre enjeu est de proposer une solution simple, peu chère qui garantisse du haut débit à la connexion Wifi située dans vos pièces », dit Emmanuel André. Il n’exclut cependant pas de fournir un débit plus élevé avec la prochaine génération de box.

Huawei, en revanche, a fermement l’intention d’imposer ses solutions POL en guise de réseau Ethernet accéléré dans les PME européennes. Sur son stand, l’équipementier présentait ainsi des routeurs capables de délivrer du 50 Gbit/s en optique qui peut être décliné, grâce à un splitter, en fibres 1, 2,5, 10 ou 25 Gbit/s. Dans un premier temps, cette solution doit permettre à de grandes surfaces commerciales, des hôpitaux ou des campus d’installer très simplement en filaire des bornes Wifi, des caméras ou tout autre équipement connecté aux quatre coins de leurs sites.

Au moment de quitter le stand, LeMagIT a découvert que Huawei avait même déjà mis au point une variante PoE de ses fibres optiques. À peine plus épaisses que celles conçues pour le FTTR, elles intègrent aussi deux fils électriques pour alimenter et connecter l’appareil distant avec un seul câble.


Source : LeMagIT, écrit le 28 février 2024 par Yann Serra.

f1oren

  • AS37002 Expert Zeop
  • Abonné Zeop (La Réunion)
  • *
  • Messages: 66
  • Saint-Paul (974) Zeop FTTH 1Gbit/s / 600 Mbit/s
    • Mon blog
Zeop lance le FTTR (Fiber to the Room)
« Réponse #29 le: 01 mars 2024 à 12:15:37 »
En utilisant des splitters passifs, bah l'opérateur vient, se branche avec un seul câble au tableau et pouf, tu as du signal dans toutes les pièces d'un coup.
Par chez moi, c'est fréquent d'avoir plus de 4 pièces à brancher, donc très souvent obligé d'avoir un switch encore en aval.
Alors que le splitter TV, qu'un seul câble à gérer.

Exactement, splitter purement passif avec un encombrement minimal (taille standard d'une prise domestique). Le splitter fournit 4 sorties pour brancher des AP plus une sortie pour chaîner un autre splitter dans la limite de 4 splitters soit un total de 16 AP pouvant être fibrées.

Typiquement un splitter est utilisé par étage pour la distribution horizontale pour n'avoir qu'une fibre à passer par l'escalier.

À comparer avec un switch nécessitant place et alimentation électrique.

« Modifié: 01 mars 2024 à 16:31:57 par f1oren »

vida18

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 4 228
  • Vierzon (18)

Fyr

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 921
  • Talissieu 01
Zeop lance le FTTR (Fiber to the Room)
« Réponse #31 le: 09 mars 2024 à 12:16:41 »
Pas mal pour une première (?) version.

Vous faites ça en "service à la personne" pour que les particuliers passent une partie des frais de l'install en crédit d'impôt ? Ou c'est identique à passer via son électricien et payer plein pot ?

f1oren

  • AS37002 Expert Zeop
  • Abonné Zeop (La Réunion)
  • *
  • Messages: 66
  • Saint-Paul (974) Zeop FTTH 1Gbit/s / 600 Mbit/s
    • Mon blog
Zeop lance le FTTR (Fiber to the Room)
« Réponse #32 le: 12 mars 2024 à 08:10:21 »
Idée intéressant mais en première analyse je ne vois pas dans quel cadre cela serait éligible ? Une idée ? https://www.servicesalapersonne.gouv.fr/beneficier-des-sap/activites-de-services-la-personne

C'est le même régime qu'une installation d'un accès internet à domicile, je n'ai jamais vu que cela pouvait relever des services à la personne ?

PS : un électricien compétent en fibre optique ça ne doit pas courir les rues, déjà que câbler correctement un logement en Ethernet en informant les clients qu'il faut rajouter un switch pour que cela fonctionne et prévoir de la place et une prise électrique au niveau du tableau…


Nico

  • Modérateur
  • *
  • Messages: 44 552
  • FTTH 1000/500 sur Paris 15ème (75)
    • @_GaLaK_
Zeop lance le FTTR (Fiber to the Room)
« Réponse #33 le: 12 mars 2024 à 13:02:30 »
C'est le même régime qu'une installation d'un accès internet à domicile, je n'ai jamais vu que cela pouvait relever des services à la personne ?
K-Net le faisait, après je ne sais pas si c'était vraiment clean.

Fyr

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 921
  • Talissieu 01
Zeop lance le FTTR (Fiber to the Room)
« Réponse #34 le: 12 mars 2024 à 14:39:31 »
Idée intéressant mais en première analyse je ne vois pas dans quel cadre cela serait éligible ? Une idée ? https://www.servicesalapersonne.gouv.fr/beneficier-des-sap/activites-de-services-la-personne

C'est le même régime qu'une installation d'un accès internet à domicile, je n'ai jamais vu que cela pouvait relever des services à la personne ?

PS : un électricien compétent en fibre optique ça ne doit pas courir les rues, déjà que câbler correctement un logement en Ethernet en informant les clients qu'il faut rajouter un switch pour que cela fonctionne et prévoir de la place et une prise électrique au niveau du tableau…

Bah K-Net a/avait une filiale dédié aux petits travaux de pose de cable et autres travaux dans la maison et éligible au "service à la personne" : Stella http://www.reseau-stella.fr/fibre-optique

Ça rentre dans la catégorie "Travaux de petit bricolage" dans ton lien. L'une des conditions "pouvant être réalisées en deux heures maximum."  mais pas d'installation électrique. Ca rembourse pas le matériel utilisé mais les heures de boulot.

K-Net le faisait, après je ne sais pas si c'était vraiment clean.

Totalement clean. Facture et crédit d'impôt bien ouvert. Faut quand même un agrément de Bercy et du conseil général.  C'est pas auto-déclaratif

EDIT : ajout d'un extrait de la factu : en plus on peut payer via CESU avec le SAP. Le service de pose du cable c'est au mètre linéaire.

Fyr

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 921
  • Talissieu 01
Zeop lance le FTTR (Fiber to the Room)
« Réponse #35 le: 12 mars 2024 à 15:32:24 »
En clair : tu me fais ça en SAP j'appelle Zeop pour fibrer la piole en 10Gbs sur fibre :p