Auteur Sujet: Danger du WIFI « communautaire » : J'ai bien ri  (Lu 8140 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

corrector

  • Invité
J'ai bien rit
« Réponse #12 le: 21 décembre 2014 à 23:22:43 »
Dans le même genre, pour l'implantation d'un site radio sur une église :

« Je ne veux pas qu’on me dise, dans vingt ans, que des gens meurent à cause d’une antenne pour laquelle j’ai donné mon accord. Et je ne veux pas non plus cautionner les dégâts moraux qu’offre une connexion 4G sur des sites pornographiques ou autres », reprend le curé.
http://www.lavoixdunord.fr/region/le-projet-d-antenne-relais-dans-un-clocher-n-est-pas-en-ia0b0n2561377
Le niveau de la morale... il a pas Free il a pas compris le christianisme!

Cochonou

  • Client SFR sur réseau Numericable
  • *
  • Messages: 877
  • FTTLA 100 Mb/s sur Saint-Maur-des-Fossés (94)
J'ai bien rit
« Réponse #13 le: 22 décembre 2014 à 09:08:55 »
Il est toujours difficile de faire le lien sur le long terme entre les phénomènes physiques et biologiques. Si vous vous êtes un peu intéressés à la littérature scientifique sur le sujet, le moins que l'on puisse dire est qu'il reste encore du travail à faire.
Même si les puissances en jeu ont l'air dérisoires... et qu'il y a certainement beaucoup plus dangereux que le wifi dans le monde pollué qui nous entoure, je crois qu'il ne faut pas se moquer trop vite des gens qui préfèrent être prudents. Sur certains sujets, l'histoire leur a donné raison. Les grandes catastrophes sanitaires ont eu lieu avec des produits que l'on considérait comme complètement bénins, justement parce que l'on comprenait mal leurs mécanismes d'action.
Mais je vous l'accorde, il est parfois difficile de garder son flegme quand on lit certaines histoires sur les "électrosensibles".

corrector

  • Invité
J'ai bien rit
« Réponse #14 le: 22 décembre 2014 à 10:51:22 »
Tu penses à quelles substances?

Cochonou

  • Client SFR sur réseau Numericable
  • *
  • Messages: 877
  • FTTLA 100 Mb/s sur Saint-Maur-des-Fossés (94)
J'ai bien rit
« Réponse #15 le: 22 décembre 2014 à 10:54:43 »
Par exemple l'amiante ou les particules fines...
Quoique bien entendu, ça fait un moment que les premières fibroses ont été reconnues.

corrector

  • Invité
J'ai bien ris
« Réponse #16 le: 22 décembre 2014 à 12:26:50 »
Je ne vois pas à quel moment on s'en moqué de ceux qui disaient que l'amiante était dangereuse en cas d'inhalation.

L'amiante est apparue dans le tableau des facteurs de risques de maladies professionnelles dans les années 50 je crois.

Cochonou

  • Client SFR sur réseau Numericable
  • *
  • Messages: 877
  • FTTLA 100 Mb/s sur Saint-Maur-des-Fossés (94)
J'ai bien rit
« Réponse #17 le: 08 janvier 2015 à 09:09:22 »
Je ne parlais pas de me moquer, j'évoquais surtout la difficulté de bien évaluer les effets à long termes de certaines expositions, surtout via des mécanismes biologiques que l'on ne connaît pas forcèment très bien au moment présent.
Pour l'amiante, il s'agit de la prise de conscience tardive de l'effet dévastateur des particules fibreuses sur les poumons, même en très faible nombre - à partir des années 50 comme tu le soulignes, alors qu'on l'employait depuis beaucoup plus longtemps.
On pourrait aussi évoquer les problèmes liés aux traitements par hormone de croissance prélevée sur les cadavres - où l'hormone a été contaminée par des prions, via un mécanisme que l'on comprenait très mal à l'époque (et que l'on avait même du mal à imaginer - une protéine infectieuse sans ADN/ARN...)
Bien entendu, dans ces deux cas, on a réagi trop tard alors que les premiers signes étaient bien là.

corrector

  • Invité
Danger du WIFI « communautaire » : J'ai bien ri
« Réponse #18 le: 08 janvier 2015 à 20:00:12 »
Manque de conscience, ou absence d'alternative?
« Modifié: 06 novembre 2016 à 18:20:35 par corrector »

corrector

  • Invité
J'ai bien ri
« Réponse #19 le: 06 novembre 2016 à 18:11:58 »
Si sur ce genre de sujet, les gens étaient rationnels, ça serait trop simple !
Je te mets au défi de me montrer quels enseignements scolaires préparent les gens à faire le tri entre les messages contradictoires qu'ils reçoivent.

Est-ce que pour toi, être rationnel est suivre les recommandations et les rapports des académies de médecine et des sciences?

corrector

  • Invité
Le mythe de la méconnaissance des dangers de l'amiante
« Réponse #20 le: 06 novembre 2016 à 18:20:18 »
Par exemple l'amiante ou les particules fines...
Ah ah ah

Citer
REPÈRES CHRONOLOGIQUES SUR L'AMIANTE

1er siècle : - Pline l'Ancien mentionne les dangers de l'amiante chez les esclaves romains ;
(...)
1899 : - le Dr Henri Montagne Murray à Londres fait la première observation d'un décès lié à l'amiante : il diagnostique une fibrose pulmonaire d'origine mystérieuse chez un ouvrier ayant travaillé pendant quatorze ans dans l'atelier de cardage d'une filature d'amiante ;
(...)
1906 : ()
- Denis Auribault, inspecteur du travail à Caen, rédige un rapport sur la surmortalité des ouvriers d'une usine de textile de Condé-sur-Noireau, dans le Calvados, utilisant l'amiante. Cette note publiée dans le Bulletin de l'inspection du travail est classée par l'administration et reste lettre morte ;

1918 : - les compagnies d'assurances américaines refusent d'assurer les travailleurs de l'amiante ;
(...)
1945 : - l'ordonnance du 2 août crée le tableau n° 25 des maladies professionnelles reconnaissant les fibroses pulmonaires consécutives à l'inhalation de poussières renfermant de la silice ou de l'amiante ; la revue « Archives des maladies professionnelles » signale déjà deux cas de cancer lié à l'asbestose ;
(...)
1955 : - en dépit des pressions des industriels, l'étude épidémiologique de Richard Doll est publiée dans le « British Journal of Industrial Medecine », prouvant le lien entre amiante et cancer du poumon ;
(...)
1960 : - l'étude du docteur Wagner confirme que l'amiante est à l'origine du mésothéliome qui touche les mineurs en Afrique du Sud et révèle que le cancer de la plèvre atteint aussi les riverains des usines ; elle dénombre 33 cas de mésothéliomes dans la population des mineurs d'amiante dans la province du Cap ;
(...)
1964 : - la conférence internationale sur les risques liés à l'amiante se réunit à New-York sous l'égide de l'académie des sciences ; les actes de cette conférence sont consultables dès 1965 à la bibliothèque de la faculté de médecine de Paris ;

- le pneumologue Irving Selikoff, directeur de la division de médecine expérimentale du Mount Sinaï Hospital de New-York, publie la première grande étude épidémiologique, à la demande du syndicat des ouvriers de l'isolation ;

- le Sud-Africain J.G. Thomson retrouve des corps asbestosiques dans les poumons d'un habitant sur quatre autopsié dans la province de Captown ;
- le docteur Muriel L. Newhouse, du département de médecine professionnelle britannique, fait état de 76 cas de mésothéliomes, dont 31 ouvriers de l'amiante, 11 cas vivant à proximité d'usines, 9 femmes et enfants d'ouvriers ;
(...)
https://www.senat.fr/rap/r05-037-1/r05-037-12.html

L'histoire la non connaissance des dangers des fibres d'amiantes n'est qu'une histoire fantasmée utile à certains pour leur propagande, au même titre que l'histoire du Pr Pierre Pellerin qui tenterait de faire croire que la France n'est pas touchée par les particules radioactives, histoire frauduleuses inventée et propagée par les journalistes de combat.

corrector

  • Invité
J'ai bien ri
« Réponse #21 le: 06 novembre 2016 à 18:24:36 »
Mais refaire son installation électrique en câbles blindés, sans retours/navettes (sinon ça sert à rien...), ça va juste coûter beaucoup plus cher en câble et conception /longueur.
Après, chacun fait comme il veut. Mais autant savoir de quoi on parle avant ;)
Sauf que beaucoup de gens disent que les champs à très basse fréquence sont dangereux, et ton blindage de servira à rien contre ça.

Mais la base étant la peur, il n'y a rien de rationnel et le savoir est déconnecté le plus souvent.
On a menti aux gens tellement souvent, les médias sont tellement souvent complices en s'acharnant contre les lanceurs d'alertes, il n'est pas surprenant que les gens soient paranos. Le contraire serait aberrant.

 

Mobile View