Auteur Sujet: Amélioration Wi-Fi dans les TGV  (Lu 1432 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

eahlys

  • Expert Bouygues Telecom
  • Client Bbox fibre
  • *
  • Messages: 778
Amélioration Wi-Fi dans les TGV
« Réponse #36 le: 13 octobre 2021 à 09:05:18 »
Perso je déteste les portails captifs.
Sans compter que le wifi est open, tout ce que tu fais qui est pas chiffré niveau applicatif c'est open bar.
Avec la 4G t'es tranquille. J'ai une dual SIM Orange que j'utilise spécifiquement quand je prends le train (elle est off sinon) :)

Kartman

  • Client SFR fibre FttH
  • *
  • Messages: 85
  • FTTLa 1000/60 sur Croix (59)
Amélioration Wi-Fi dans les TGV
« Réponse #37 le: 13 octobre 2021 à 11:40:10 »
Et le wifi sncf est une très bonne initiative, no comment sur la procédure de connexion, ça passe 15h à monter un truc de geek et ça rale pour 2 saisies d'informations  ;D ;D C'est simple, même vu des seniors y arriver, ça ressemble plus à de la flemme  ;)
;D
Je ne prends pas assez de train pour être représentatif mais jamais utilisé, la connexion du mobile suffit pour la lecture web.
Mais j'irais pas à dire que c'est "has been" car juste pour la consommation électrique je préfère utiliser le wifi autant que possible et n'aller pas me dire qu'il y a maintenant des prises recharge dans tous les transports en commun.

Gabi

  • Client SFR THD (câble)
  • *
  • Messages: 91
Amélioration Wi-Fi dans les TGV
« Réponse #38 le: 13 octobre 2021 à 16:32:23 »
Perso je déteste les portails captifs.
Sans compter que le wifi est open, tout ce que tu fais qui est pas chiffré niveau applicatif c'est open bar.
Avec la 4G t'es tranquille. J'ai une dual SIM Orange que j'utilise spécifiquement quand je prends le train (elle est off sinon) :)

+1

Les portails captifs, ça peut "tomber en marche" et ça amène ses propres problèmes, le partage de connexion sur le réseau Orange, ça "juste marche".
Je me sers de ma connexion Internet dans le train pour un mix boulot/perso, j'ai pas envie d'avoir à me poser des questions de DNS foireux, de ports fermés, d'adresse MAC qui change sur mon device et qui me déconnecte, ...
Le jour où le Wifi à bord sera un bête réseau ouvert auquel on peut se connecter, je l'utiliserai probablement.

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 39 442
    • Twitter LaFibre.info
Amélioration Wi-Fi dans les TGV
« Réponse #39 le: 13 octobre 2021 à 17:05:57 »
Sur les obligations légales d'un point d’accès WiFi ouvert au public :

Je me suis informé et voici ce que j'ai récupéré comme information :

L’article L.34-1 du CPCE (Code des postes et des communications électroniques) permet la conservation de certaines catégories qui varient en fonction de l’activité de l’OCE* et de la finalité pour laquelle elles sont conservées (recherche d’infractions pénales, facturation, hadopi etc.). Ces données portent sur l’identification des personnes, les caractéristiques techniques des communications et sur la localisation des équipements terminaux.

*OCE : Opérateurs de communications électroniques - Ici OCE est employé pour faire vite, mais ça couvre toutes les personnes visées au L.34-1 soit les OCE mais également « les personnes qui, au titre d'une activité professionnelle principale ou accessoire, offrent au public une connexion permettant une communication en ligne par l'intermédiaire d'un accès au réseau, y compris à titre gratuit »

L’article L.34-1 est précisé par l’article R.10-13 et suivants du CPCE qui spécifient notamment le cadre et la durée pour lesquels les opérateurs de communications électroniques doivent notamment conserver.

Les arrêtés tarifaires qui fixent la juste rémunération des prestations demandées aux OCE, précisent ce qui est demandé aux OCE.

Dans l’Arrêté du 14 novembre 2016 pris en application des articles R. 213-1 et R. 213-2 du code de procédure pénale fixant la tarification applicable aux réquisitions des opérateurs de communications électroniques (réquisitions judiciaires), il s’agit des « éléments d’identification relatifs à la personne physique, à l’installation, à la connexion, au contrat et aux identifications numériques ».

En fonction du service proposé, les informations permettant d’identifier l’utilisateur peuvent certainement varier mais il faudra toujours pouvoir identifier l’utilisateur, il ne me semble pas anormal de demander le nom et le prénom comme élèment d’identification relatif à la personne physique, l’adresse MAC ne répondant pas à cette injonction et ne pas conserver les éléments d’identification relatifs à la personne physique pourrait être reproché à l'OCE.

Donc les textes ne sont pas précis, mais c'est nécessaire pour ne pas modifier les textes à chaque nouveau service / technologies.


Avec le billet étranger, la SNCF ne récupère que la MAC qui est maintenant aléatoire, donc je serais tenté de dire que le portail captif n'est pas strictement nécessaire.