Auteur Sujet: 30 Mb/s symétrique dans le TGV-Est  (Lu 21811 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 28 088
    • Twitter LaFibre.info
30 Mb/s symétrique dans le TGV-Est
« Réponse #12 le: 23 octobre 2011 à 22:22:28 »
En France, j'ai cru comprendre qu'on avait au plus fort de la journée entre 50 et 100 TGV qui roulent en même temps. Donc si on veut donner 30Mb/s à ces 50 TGV, il faudrait 1.5Gb/s! Et est-ce que c'est faisable par satellite?

Je te rassure Léon, vu le prix du service (5€ pour 1h, 10€ pour le voyage), je pense que la BP totale consommée doit être très faible.

Nico

  • Modérateur
  • *
  • Messages: 30 798
  • FTTH 300Mbps sur Paris 15ème (75)
    • @_GaLaK_
30 Mb/s symétrique dans le TGV-Est
« Réponse #13 le: 23 octobre 2011 à 22:24:48 »
Et ce sera du vrai Internet ? Possibilité pour les pro d'accéder proprement à leur bureau via un VPN et d'autres trucs exotiques ?

corrector

  • Invité
30 Mb/s symétrique dans le TGV-Est
« Réponse #14 le: 24 octobre 2011 à 11:55:46 »
Je te rassure Léon, vu le prix du service (5€ pour 1h, 10€ pour le voyage), je pense que la BP totale consommée doit être très faible.
Pour ce prix là, il y a intérêt à se gaver.

Boris de Bouygues Telecom

  • AS5410 Expert Bouygues Telecom
  • Client Bbox fibre FTTH
  • *
  • Messages: 2 841
  • Technopôle de Bouygues Telecom sur Meudon (92)
30 Mb/s symétrique dans le TGV-Est
« Réponse #15 le: 24 octobre 2011 à 13:18:08 »
A titre de comparaison, l'internet 3G+ de Bouygues Telecom en pré-payé (aucun engagement, vous achetez des recharges en nombre d'heure ou de jour, la ligne est valable 12 mois à compter du dernier rechargement.) :

- 2h de 3G+ (valable 30 jours en France métropolitaine) : 4€
- 1 jour de 3G+ (en France métropolitaine - débit réduit au-delà de 200 Mo) : 6€

Le service 3G est coupé régulièrement sur le trajet du TGV est, pour avoir testé. Je comprends donc le "+" d'un service satellite.

corrector

  • Invité
30 Mb/s symétrique dans le TGV-Est
« Réponse #16 le: 25 octobre 2011 à 04:45:30 »
Je n'ai pas parlé de 3G, mais de WiMax. Il faut bien voir que la contrainte de la vitesse est due notamment au multiplexage "TDM" (time division multiplexing), et c'est problématique quand beaucoup d'utilisateurs se connectent sur la même antenne. En effet, si l'utilisateur se déplace depuis ou vers l'antenne à haute vitesse, l'instant où il doit èmettre ne sera plus suffisamment précis, car le temps de transmission utilisateur-> antenne relais varie trop vite, et n'est pas assez stable.
Ben alors... je n'avais jamais réalisé que le TGV va "à peine" moins vite que la lumière (seulement 3597509 fois moins vite).

Autrement dit, le TGV va à 277 ns lumière/s (il parcourt en 1 s autant qu'un photon en 277 ns). Si un èmetteur est aligné avec la voie, chaque seconde, le train a fait varier le temps de propagation du signal de 277 ns. Bien sûr l'èmetteur ne sera jamais exactement aligné, donc la variation sera moindre (de 277 ns * cos (angle entre la voie et la direction de l'èmetteur)).
« Modifié: 29 juin 2012 à 16:21:39 par corrector »

fgundomiel

  • Expert Orange
  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 115
  • Saint-Etienne (42). FTTH Orange 200/200Mbps
30 Mb/s symétrique dans le TGV-Est
« Réponse #17 le: 12 janvier 2012 à 14:41:06 »
La 3G ça marche très bien dans les TGV, même à 300km/h, il suffit juste que la couverture soit assurée tout le long de la ligne. Par contre l'EDGE à 300km/h, c'est franchement la misère...

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 28 088
    • Twitter LaFibre.info
30 Mb/s symétrique dans le TGV-Est
« Réponse #18 le: 25 février 2012 à 20:39:55 »
Internet via 3G + satellite dans les Thalys

Thalys à mis en place un accés internet en 2007 qui combien les technologies satellitaires, GPRS et UMTS à un réseau sans fil de type « hotspot » pour fournir une connexion Internet transfrontalière permanente à bord de trains circulant à une vitesse de 300 km/h.


Voici ce que donne le portail (hébergé en local dans le train) :


Une fonctionnalité intéressante : la géolocalisation du train avec la vitesse :
(Mon Thalys est au sud de Bruxelles en direction de Paris)






Voici le communiqué de presse du 6 septembre 2007 :


Thalys choisit Nokia Siemens Networks, 21Net et Telenet pour installer l’accès Internet à large bande à bord de ses trains à grande vitesse

Thalys, la société européenne d’exploitation de trains à grande vitesse, a désigné un consortium en vue de fournir un accès Internet Wi-Fi à large bande à tous les passagers en Comfort 1 et Comfort 2 voyageant entre Paris, Bruxelles, Amsterdam et Cologne d’ici la mi-2008. Thalys entend être le premier train international à grande vitesse à offrir ce service au travers des frontières européennes.

Bruxelles, le 6 septembre 2007 : Thalys a annoncé ce jour avoir désigné un consortium réunissant le fournisseur international de services de communications Nokia Siemens Networks, le fournisseur européen de solutions satellitaires à large bande à bord des trains à grande vitesse 21Net et le fournisseur belge de services à large bande sur le câble Telenet, afin de devenir la première société d’exploitation de trains internationaux à grande vitesse à offrir un véritable accès Internet à large bande à ses passagers. Le consortium a réussi à combiner les technologies satellitaires, GPRS et UMTS à un réseau sans fil de type « hotspot » pour fournir une connexion Internet transfrontalière permanente à bord de trains circulant à une vitesse de 300 km/h. C’est une première parmi les sociétés internationales d’exploitation de trains.

Dans le cadre d’une phase de tests qui débute ce mois-ci, certains trains Thalys seront équipés de cette technologie novatrice associant un accès Internet satellitaire bidirectionnel à un réseau de points d’accès sans fil disposés dans chaque voiture Comfort 1 et Comfort 2. Un passage continu de la technologie GPRS/UMTS à la connexion satellitaire sera également prévu, afin de garantir l’accès Internet à bord des trains lors de leur passage en zone couverte telles que les gares ou les tunnels. Les premiers trains Thalys équipés du Wi-Fi circuleront en service commercial à partir de l’automne 2007.

Ce système permettra aux passagers en Comfort 1 et Comfort 2 de Thalys de bénéficier d’une véritable connexion Internet large bande à haut débit, en émission comme en réception, de manière ininterrompue et à bord de trains circulant à plus de 300 km/h. Ce service sera comparable à celui des points d’accès Internet déjà présents dans les hotspots équipant de nombreux hôtels, bars, aéroports et gares.

Outre l’accès à Internet, Thalys devrait également proposer à ses passagers des services d’information sur les destinations et les correspondances ainsi que des services de divertissement. Thalys fournira ses services Internet sous le nom « ThalysNet ».

« Je suis convaincu que nous avons choisi le partenaire idéal pour ce projet de grande envergure », déclare Jean-Michel Dancoisne, CEO de Thalys International. « L’accès Internet Wi-Fi à large bande est un événement-clé pour Thalys et constitue la première étape d’une série de développements ambitieux, visant à renforcer clairement la position de Thalys en tant que société novatrice axée sur la création de nouveaux services pour ses clients. »

Conformèment aux termes du contrat de services qui est actuellement en cours de finalisation, le consortium fournira et appliquera la technologie, assurera l’exploitation du réseau et l’entretien de ses composants. De plus, il mettra à profit le partenariat complèmentaire entre les trois sociétés :

- Nokia Siemens Networks est responsable de la gestion globale du projet. Il doit fournir et installer la technologie nécessaire, assurer l’exploitation du réseau ainsi que la maintenance des élèments réseau, c’est-à-dire la technologie WLAN embarquée connectée au réseau, la gestion de la bande passante allouée spécialement aux opérateurs mobiles le long des lignes ferroviaires et les antennes à bord du train pour la connexion radio.

- 21Net met en place et gère la connexion Internet bidirectionnelle par satellite. La liaison par satellite sera établie à partir d’une antenne de petite taille installée sur le toit du train, fournissant un véritable accès Internet aux passagers.

- Telenet doit assurer les services Internet commerciaux et offrir, par le biais de son portail, un contenu multimédia diversifié comprenant entre autres des jeux et prochainement des vidéos sur demande. Telenet sera également chargée du service d’assistance à la clientèle et établira des accords de roaming afin de garantir ce service aux clients internationaux de Thalys.

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 28 088
    • Twitter LaFibre.info
30 Mb/s symétrique dans le TGV-Est
« Réponse #19 le: 25 février 2012 à 21:31:48 »
Certains trains ne sont pas près d'avoir internet ni la vitesse annoncée en temps réel aux passagers :

corrector

  • Invité
CC 72049
« Réponse #20 le: 25 février 2012 à 22:27:16 »
Il y a une suite :
Secours pour la CC 72049
« Modifié: 29 juin 2012 à 16:32:25 par corrector »

s8tp

  • Client Free adsl
  • *
  • Messages: 91
30 Mb/s symétrique dans le TGV-Est
« Réponse #21 le: 26 février 2012 à 11:28:13 »
"Pour combien de personnes?"

L’un des plus gros inconvénients de l’offre de la SNCF est qu’il ne peut pas y avoir plus de 50 usagés connectés simultanèment. 50, cela paraît fort peu alors que chaque rame de TGV peu embarquer au moins 360 personnes !
Au final, chaque utilisateur bénéficie d’environ 2 Mbps pour le sens descendant et 512 kbps dans le sens montant
(information datant de 2008)

+ d'infos : http://www.cdg-64.fr/APGL/SII/Docs/Internet_TGV.pdf

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 28 088
    • Twitter LaFibre.info
30 Mb/s symétrique dans le TGV-Est
« Réponse #22 le: 20 mai 2012 à 17:32:14 »
C'est encore hors sujet, mais cela concerne la SNCF (et la RATP).

Voici un schéma simplifié (réalisé par la transilien SNCF) très bien fait qui explique les travaux de signalisation effectués sur la partie nord du RER B.



A noter qu'il est également possible d'augmenter la signalisation en réduisant la vitesse (pour permettre à un train d'avoir le temps de s’arrêter). Il est probable que les trains autres que les RER B pourront circuler sur ces voies modernisées mais à vitesse réduite.

A noter que ce schéma est simplifié : il existe également l'orange clignotant quand la distance est insuffisant pour s’arrêter entre deux feux. Sur le réseau RER RATP, ces feux ont une signalisation un peu différente :
- orange clignotant = aborder le feu suivant a une vitesse maximale de 60 km/s
- orange fixe = réduire la vitesse à 30 Km/h et s'arrêter devant le feu suivant si il est rouge
- rouge fixe = marquer l'arrêt (il est possible de repartir en marche a vue pour coller le train précédent)
- double feu rouge = arrêt impératif et impossibilité de repartir (généralement avant un aiguillage)
- double feu orange clignotant = aborder le feu suivant a une vitesse maximale de 60 Km/s (avant un changement de voie)
- double feu orange fixe = réduire la vitesse à 30 Km/h (avant un changement de voie)

Le système SACEM, utilisé par la portion centrale du RER A permet d'adapter la limite de vitesse à la capacité de freinage de la rame car c'est SACEM qui calcule la vitesse limite en fonction de la distance de la rame précédente. Ainsi le RER A MS61 à une distance d'arrêt supérieur aux MI84, MI2N, MI 09 également en circulation car il ne possède pas de patins magnétiques utilisés en freinage d'urgence.

cali

  • Officiel Ukrainian Resilient Data Network
  • Fédération FDN
  • *
  • Messages: 1 977
    • Ukrainian Resilient Data Network
30 Mb/s symétrique dans le TGV-Est
« Réponse #23 le: 20 mai 2012 à 18:19:13 »
Trop cool du WiFi on va pouvoir pomper tout le trafic.

 

Mobile View