Auteur Sujet: Les Sables-d'Olonne  (Lu 2299 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

vida18

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 4 187
  • Vierzon (18)
Les Sables-d'Olonne
« le: 05 août 2022 à 15:41:54 »
Retard du déploiement de la fibre aux Sables-d'Olonne, le maire tape du poing

Le maire des Sables-d'Olonne vient d'écrire à la présidente de l'Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse.

Pour le maire des Sables-d’Olonne, Yannick Moreau, les relations avec Orange, entreprise désignée pour déployer le haut débit dans la station balnéaire et son agglomération, sont plus que tendues : « La connexion n’est pas bonne, la conversation interrompue, la ligne coupée ».

Au pied du mur, semble-t-il, il vient de s’associer au maire de La Roche-sur-Yon Luc Bouard, qui se trouve dans la même situation, pour adresser un courrier à la présidente de l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse).

Seuls 77,3 % des locaux raccordables à la fibre en 2022

Il explique à Laure de la Raudière qu’en 2015 Orange s’était engagée à fournir « la fibre pour tous à l’horizon 2020 » mais qu’en 2022 il n’en est toujours rien. « Pire, ils sont maintenant niés et ce seront bientôt l’incurie de nos collectivités, la croissance trop rapide de notre population, l’incompréhension manifeste des usagers… qui seront en cause aux yeux d’Orange », indique Yannick Moreau dans sa lettre.

Concrètement, le maire des Sables-d’Olonne fait les comptes. Et ils ne sont pas bons. Selon lui, on est « loin des 100 % promis en 2020, seuls 77,3 % des locaux (42 224) sont raccordables en 2022 par rapport à la base réelle de logements aux Sables-d’Olonne Agglomération. 12 000 locaux raccordables manquent encore, alors que seuls 4 185 ont été rendus raccordables depuis le 1er janvier 2022 aux Sables-d’Olonne Agglomération. Aucun délai ne nous est annoncé pour ces locaux manquants après 2022. Plus grave, les zones d’activités et les quartiers identifiés comme prioritaires dès 2014 ne sont toujours pas raccordables. »

Demande de pénalités de retard

Orange feindrait de ne pas comprendre le malaise selon les deux maires vendéens. Alors, à travers ce courrier, Luc Bouard et Yannick Moreau en appellent « à l’autorité régulatrice que vous représentez, à votre mission au service des  »réseaux comme bien commun », pour être finalement entendus. Quand disposerons-nous enfin du déploiement total de la fibre à l’abonné, promis à l’ensemble de nos foyers ? »

Ils demandent concrètement qu’Orange mette à jour ses fichiers et prenne en compte le nombre réel de logements à raccorder d’ici fin 2022 et que l’entreprise verse des pénalités de retard dont le montant devra permettre un raccordement à la fibre optique via un autre opérateur.


Source : Les Sables - Vendée Journal, écrit le 5 août 2022 par Marion Travers.

alain_p

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 16 265
  • Delta S 10G-EPON sur Les Ulis (91)
Les Sables-d'Olonne
« Réponse #1 le: 05 août 2022 à 21:43:27 »
Les Sables-D'Olonne et La Roche sur Yon sont d'autres exemples de zones AMII Orange qui sont loin d'être terminées, comme on peut le voir le suivi des déploiement de l'ARCEP. Et l'on est à 5 mois de la fin de 2022, où la complétude des déploiements devait être atteint, et on n'est même pas à 92% qui devaient l'être fin 2020.

Et bien sûr, le déploiement dans les 6 mois à la demande qui devait s'appliquer selon les engagements d'Orange auprès de l'ARCEP début 2021 est une vaste blaque, et n'a jamais été appliqué. Et là aussi, je suis sûr qu'aucune difficulté particulière n'explique ces retards.

Pour l'histoire des bases d'immeubles à prendre en compte, c'est de la mauvaise foi de la part d'Orange, et ne figurait pas dans les courriers d'engagement auprès de l'ARCEP. Le déploiement ne s'arrête évidemment pas aux logement consignés par l'INSEE en 2014, et pour ceux qui viendraient après, on ne fait rien. Il faut après le déploiement principal s'occuper évidemment, comme pour le cuivre avant, de tous les nouveaux logements qui viendraient à être construits, dans les mêmes conditions que ceux d'avant, si pas de difficulté majeure. La responsabilité de l'OI, auquel a été délégué une zone, est de la suivre ensuite pour les nouveaux déploiements.

J'espère que les deux élus vont avoir des réponses concrètes de l'ARCEP à leur courrier. Et évidemment, cette situation ne conecrene pas que ces deux villes, voir les suivis ARCEP...

vida18

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 4 187
  • Vierzon (18)
Les Sables-d'Olonne
« Réponse #2 le: 07 août 2022 à 12:01:44 »
Les Sables-d’Olonne La Roche-sur-Yon Vendée. FIBRE : Luc Bouard et Yannick Moreau en appellent à l’Autorité de régulation


Photo d'archives 18 janvier 2022 - © Le Reporter sablais - Yannick Moreau et Luc Bouard à propos du retard pris pour le déploiement de la fibre

4 août 2022 – Luc Bouard et Yannick Moreau en appellent à l’ARCEP
(Autorité de régulation des communications électroniques et des postes).

Après leur coup de colère de janvier 2022 envers l’opérateur Orange en raison du retard pris pour le déploiement de la fibre, Luc Bouard et Yannick Moreau viennent d’envoyer un courrier en date du 4 août 2022 à la Présidente de l’ARCEP (Laure de la Raudière), l’autorité de régulation des communications, afin d’essayer de faire bouger les choses.

(Note de la Revue : On notera que ce courrier est envoyé sous forme de « Lettre ouverte ». Cette présentation n’est pas anodine; elle avertit que ce courrier fera l’objet d’une très large communication.
Les retards de déploiement de la fibre entraînent un fort mécontentement de la population qui rejaillit ipso-facto sur les élus. Ils entendent ainsi montrer aux habitants que ces retards ne sont pas de leur fait mais bien, selon eux, de l’opérateur Orange et qu’ils n’entendent pas « porter le chapeau » à la place d’Orange…!
)

Lettre ouverte
Dans cette Lettre ouverte, Luc Bouard et Yannick Bouard constatent « que les engagements pris par Orange en 2015, pour la fibre pour tous à l’horizon 2020, n’ont pas été tenus. Pire, ils sont maintenant niés et ce seront bientôt l’incurie de nos collectivités, la croissance trop rapide de notre population, l’incompréhension manifeste des usagers… qui seront en cause aux yeux d’Orange ».

(Note de la Revue – « la croissance trop rapide de notre population » : Orange, par la voix de son délégué régional Robert Mitu, tente d’expliquer une partie du retard par le fait qu’il y a eu depuis 2014 une augmentation de 30% des installations / habitations en Vendée sur les deux zones d’Agglo de La Roche-sur-Yon et Les Sables d’Olonne).

Luc Bouard et Yannick Moreau poursuivent :
« En Vendée littorale comme dans l’agglomération de La Roche-sur-Yon, avec Orange, désignée pour déployer ici le haut débit, la connexion n’est pas bonne, la conversation interrompue, la ligne coupée.
Chez Orange, malgré des années de retard, on ne comprend pas notre impatience, notre exaspération, notre colère ! Alors nous en appelons à vous, Madame la Présidente, à l’autorité régulatrice que vous représentez, à votre mission au service des « réseaux comme bien commun », pour être finalement entendus. Quand disposerons-nous enfin du déploiement total de la fibre à l’abonné, promis à l’ensemble de nos foyers ? »


Puis ils publient l’état des lieux qu’ils considèrent comme « dramatique et inacceptable » :
Loin des 100 % promis en 2020 (une convention avait été passée en 2014 et, 8 ans après en 2022, seules 70 à 77% des adresses sont raccordables alors qu’Orange s’était engagée à déployer 100% de la fibre à la fin de l’année 2020. :
  • seuls 77,3 % des locaux (42 224) sont raccordables en 2022 par rapport à la base réelle de logements aux Sables d’Olonne Agglomération (base de 48591);
  • et seuls 70,7 % des locaux (42208) sur le territoire de l’agglomération de La Roche-sur-Yon (base 59701).
(Note de la Revue : La suite fait peur selon des élus spécialisés sur le dossier. Par exemple, à La Roche-sur-Yon, Natahalie Gosselin indiquait récemment que les 30% qui restent à fibrer vont s’avérer compliqués car il s’agit de raccordements filaires ou de zones très éloignées, réduisant la rentabilité pour Orange qui risque donc de rallonger les délais…. (Conseil municipal LRSY).
De plus, un contentieux s’est créé entre Orange et l’un de ses sous-traitants historiques, Scopelec, poseur de fibre.)

Confirmant implicitement cette évolution, Luc Bouard et Yannick Moreau précisent que :
  • seuls 4 185 ont été rendus raccordables depuis le 1er janvier 2022 aux Sables d’Olonne Agglomération;
  • seuls 259 locaux ont été rendus éligibles au 1er trimestre 2022 sur l’agglomération de La Roche-sur-Yon et « qu’aucun délai ne nous est annoncé pour ces locaux manquants après 2022. »

Carte Arcep des raccordables à la fibre aux Sables d’Olonne Vendée juin 2022

Note de la revue : Il est vrai que quand on regarde la carte officielle de l’ARCEP, et sans même aller sur le reste de l’Agglo, simplement le centre des Sables d’Olonne, il y a de quoi être inquiet (couverture au 9 juin 2022)

(les points noirs ne sont pas encore raccordables à la fibre).

Ils demandent donc, à nouveau, à l’ARCEP d’intervenir immédiatement pour exiger qu’Orange :
  • mette à jour ses fichiers et prenne en compte le nombre réel de logements à raccorder d’ici fin 2022;
  • verse des pénalités de retard dont le montant devra permettre un raccordement à la fibre optique via un autre opérateur.

(Note de la Revue : dans leur intervention de janvier 2022, Luc Bouard et Yannick Moreau demandaient qu’on leur « laisse la liberté de changer d’opérateur. » Ils demandaient, ni plus ni moins, que l’Etat mette un terme au contrat d’Orange sur leurs zones AMII ce qui leur permettrait alors de rejoindre Vendée Numérique, pilotée par le département, « beaucoup plus efficace et digne de confiance. »)

« Au nom des deux premières agglomérations de Vendée, l’une de 55 000 habitants, port de l’Atlantique et station balnéaire dont la population quintuple l’été, et l’autre de plus de 100 000 habitants, chef-lieu du Département, toutes deux lieux de vie et de travail d’une population active et créative » ils ne réclament rien d’autres que le respect des engagements pris.

Et ils finissent leur Lettre ouverte par cette phrase : « Madame la Présidente, entendez-vous dans nos campagnes ? » qui fait référence aux paroles de la Marseillaise, aux féroces soldats, aux citoyens qui doivent former leurs bataillons. Une manière de dire à l’ARCEP qu’elle doit désormais agir, et rapidement, avant que la révolte et le mécontentement ne prennent trop d’ampleur.

Source : Le Reporter sablais, écrit le 6 août 2022 par Philippe Brossard-Lotz.

alain_p

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 16 265
  • Delta S 10G-EPON sur Les Ulis (91)
Les Sables-d'Olonne
« Réponse #3 le: 07 août 2022 à 12:19:19 »
Je remarque qu'en déléguant à tel ou tel opérateur privé le déploiement de la fibre en zone AMII, l'ARCEP a en fait créé des monopoles locaux privés, et qu'ensuite les collectivités locales sont à la merci du bon vouloir de l'opérateur. Bon, il y a au moins un précédent, dans l'agglo de Lille, où l'opérateur qui avait été choisi, SFR dans ce cas, avait vu annulé sa concession, reprise d'ailleurs en partie par Orange (la zone comprenait pas mal de câble à l'époque, 2015).

vida18

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 4 187
  • Vierzon (18)
Les Sables-d'Olonne
« Réponse #4 le: 07 août 2022 à 15:40:29 »
Je remarque qu'en déléguant à tel ou tel opérateur privé le déploiement de la fibre en zone AMII, l'ARCEP a en fait créé des monopoles locaux privés, et qu'ensuite les collectivités locales sont à la merci du bon vouloir de l'opérateur. Bon, il y a au moins un précédent, dans l'agglo de Lille, où l'opérateur qui avait été choisi, SFR dans ce cas, avait vu annulé sa concession, reprise d'ailleurs en partie par Orange (la zone comprenait pas mal de câble à l'époque, 2015).

Dans la métropole lilloise, la zone est revenue à Covage après un AMEI. De plus, les travaix n'avaient pas commencé contrairement à ici. L'ironie de l'histoire est que MEL THD est revenue à SFR FTTH (maintenant XP Fibre) après le rachat de Covage.
Pour, les Sables d'Olonne, je crois qu'il y a une pénalité mais pas de nouvel OI.

Nico

  • Modérateur
  • *
  • Messages: 44 486
  • FTTH 1000/500 sur Paris 15ème (75)
    • @_GaLaK_
Les Sables-d'Olonne
« Réponse #5 le: 07 août 2022 à 16:16:05 »
Dans la métropole lilloise, la zone est revenue à Covage après un AMEI.
Si je ne m'abuse, vous avez tous les deux tort ou raison : la zone en question a été partagée entre Orange et Covage.

Citer
L'ironie de l'histoire est que MEL THD est revenue à SFR FTTH (maintenant XP Fibre) après le rachat de Covage.
Comme le 92.

alain_p

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 16 265
  • Delta S 10G-EPON sur Les Ulis (91)
Les Sables-d'Olonne
« Réponse #6 le: 07 août 2022 à 18:04:38 »
Si je ne m'abuse, vous avez tous les deux tort ou raison : la zone en question a été partagée entre Orange et Covage.

J'ai raison, j'avais dit en partie ;)

vida18

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 4 187
  • Vierzon (18)
Les Sables-d'Olonne
« Réponse #7 le: 17 novembre 2022 à 09:19:52 »
Aux Sables-d'Olonne, il a lancé la pétition des "oubliés de la fibre"

Alors que le sujet est au menu de la votation sablaise, Alain Gonnet, privé de fibre optique, mène bataille contre Orange depuis plusieurs années. Sa pétition séduit.



Alain Gonnet a lancé une pétition pour l'achèvement du déploiement de la fibre aux Sables par Orange. ©Journal des Sables

Tout le monde s’en accordera aux Sables-d’Olonne : sur le raccordement à la fibre optique, le compte n’y est pas. Orange est pointé du doigt pour ne pas avoir tenu ses engagements et délais. Alors que 100 % des foyers sablais devraient être raccordés pour la fin de l’année, seuls 77,3 % des bâtiments sont raccordables à l’heure actuelle.

Une situation dénoncée par la ville comme par de nombreux usagers.

On se souvient de la conférence de presse commune des maires des Sables-d’Olonne et La Roche-sur-Yon interpellant Orange et l’Arcep en début d’année.

Le sujet est par ailleurs au menu de la votation sablaise qui s’ouvrira le 18 novembre. Les Sablais sont invités à indiquer s’ils souhaitent qu’une sanction financière d’Orange soit demandée à l’État et que le contrat avec Orange ne soit pas prolongé pour que Les Sables se tourne vers Vendée Numérique pour achever les raccordements.

Problème : ni la ville ni l’agglo ne disposent des pouvoirs nécessaires puisque c’est l’État qui est lié par contrat à Orange. La Ville espère ainsi avoir l’appui de la population pour donner plus de poids à ses demandes.

Une démarche qui laisse plus que dubitatif Alain Gonnet, un habitant des Sables-d’Olonne qui, par la force des choses, est devenu acteur et observateur du sujet.

Voilà deux ans que le Sablais est en lutte contre l’opérateur. Et pour lui, il ne faut pas lâcher. Il votera « non » sur la question.


Citer
« Ça va encore ralentir le processus. Il faut mettre la pression sur Orange. Or, on ne sait pas ce que fait la municipalité ou l’agglo sur ce registre. »

Deux ans de lutte

Cela fait deux ans que cet habitant de la rue Buffon multiplie les démarches auprès d’Orange pour être enfin raccordé alors que sa liaison cuivrée, elle, ne fait que se dégrader.

Tout commence en 2020, quand il voit s’installer dans son quartier les multiples points de mutualisation qui laissaient augurer une arrivée rapide de la fibre. Espoir alimenté par un premier mail commercial d’Orange annonçant le déploiement prochain de la fibre dans sa rue. « Nous sommes en novembre 2022. J’ai reçu une dizaine de mails de ce genre et rien n’a changé », constate Alain Gonnet qui a vite dressé un amer constat : « Je suis dans les quelques points noirs de la commune. »

C’est le début d’une longue série de démarches qui commence par des courriers recommandés aux services clients et consommateurs « qui a conduit à une réponse bateau. »

Alain Gonnet sollicite l’Autorité de régulation des communications électroniques, en vain. Le médiateur des communications électroniques ? « Ce n’est pas un litige commercial », m’a-t-on répondu. Alain Gonnet se tourne vers les responsables régionaux d’Orange.

Il reçoit une réponse, déjà donnée à plusieurs reprises : le développement de la fibre est basé sur la population légale estimée par l’Insee en 2014-2015. « Comme si on ne pouvait pas prévoir qu’une ville comme Les Sables-d’Olonne était en constant développement », ironise le retraité.

Une pétition

L’Agglo ? « Personne ne m’a reçu et on m’a donné une réponse vague. On m’a conseillé de lancer une pétition. » Idée qu’Alain Gonnet avait déjà mise en application en lançant une pétition électronique via le site Mesopinions, relayée via les réseaux sociaux et une centaine de flyers dans les boîtes aux lettres. Au dernier compte, 1 200 signatures avaient été réunies. Encourageant.

Sa pétition évoque d’autres communes en Pays de la Loire, où des particuliers ont, comme lui, lancé des pétitions soutenues et relayées par la municipalité. Avec des premiers résultats selon lui.

Alain Gonnet regrette de ne pas bénéficier de ce type de soutien aux Sables-d’Olonne. Une démarche qui serait, selon lui, bien plus efficace que la votation.


Citer
« Orange doit être mis devant ses responsabilités. »

Pour Alain Gonnet, la fibre est une nécessité pour le quotidien et non un luxe. « La dernière mise à jour d’un de mes logiciels m’a pris une journée et demie ! »

Avec la dégradation du réseau cuivré, ce n’est pas près de s’arranger. Fort du nombre grandissant des pétitionnaires, il n’entend pas lâcher l’affaire.

La pétition est accessible en cliquant ici.


Source : Les Sables - Vendée Journal, écrit le 16 novembre 2022 par Franck Hermel.

vida18

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 4 187
  • Vierzon (18)
Les Sables-d'Olonne
« Réponse #8 le: 23 décembre 2022 à 18:23:49 »
Déploiement de la fibre aux Sables-d'Olonne : une procédure pour sanctionner Orange

Saisie par le maire des Sables-d'Olonne, l'Arcep, l'autorité de régulation des communications, a décidé de mettre Orange en demeure pour les retards pris dans le déploiement de la fibre.



D'après Yannick Moreau, le raccordement à la fibre a pris deux ans de retard aux Sables-d'Olonne (photo d'illustration). © Maxppp - Alexandre MARCHI

"L'Arcep et sa présidente ont pris l'escargot par les cornes", voilà comme le maire de Sables-d'Olonne, Yannick Moreau, salue la décision de l'autorité de régulation des communications. Il l'a interpellée il y a quelques jours concernant les gros retards pris par l'opérateur Orange dans le déploiement de la fibre. Selon Yannick Moreau, les travaux ont deux ans de retard et 12.000 Sablais et entreprises sablaises sont toujours dans l'attente d'être raccordés.

12.000 sablais et entreprises sablaises en attente d'être raccordés

L'Arcep a donc décidé de mettre en de meure Orange "de se conformer à ses obligations de déploiement de la fibre optique aux Sables-d'Olonne" mais elle a aussi ouvert une procédure pour sanctionner l'opérateur.


Source : France Bleu Loire Océan