Auteur Sujet: Gentilly  (Lu 19296 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

ipe

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 669
  • Paris (75)
Gentilly
« Réponse #96 le: 09 février 2021 à 12:34:11 »
Bonjour,

Est-ce que vous savez quand la fibre sera disponible à 40 Avenue Pasteur ?

Merci.
accord syndic signé le 18/01/2021, plus qu'à attendre

pas mal de déploiement déclaré depuis début janvier (+70 sites)

Reste à produire sur la commune [déclaration IPE] :
chez SFR : 17 sites (= 590 logements)
chez Orange : 361 sites (=1409 logements)

je vais vérifier les immeubles SFR non déployés, ça me parait louche

Déjà produit [déclaration IPE]
chez SFR : 15 sites (=710 logements)
chez Orange : 1172 sites (=8644 logements)

un graphe qui montre bien le déploiement depuis des années des grands immeubles d'abord et depuis peu des zones pavillonnaires

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 38 381
    • Twitter LaFibre.info
Gentilly
« Réponse #97 le: 09 février 2021 à 15:33:46 »
Merci pour ces graphiques.

Pour information, sur Gentilly les 3 opérateurs présents en FttH (Orange, Free  et Bouygues Telecom) proposent de l'IPv6 sur tous les abonnements FttH, activé par défaut.

Comme vous le savez ce n'est pas dans de nombreuses zones FttH pour Bouygues Telecom, mais après vérification auprès d'un client, l'IPv6 est bien disponible.

SFR ne propose pas de FttH sur la commune mais du câble, limité à 100 Mb/s descendant et 5 Mb/s montant et sans IPv6.

chiwawa_42

  • Jérôme Nicolle
  • Expert
  • *
  • Messages: 31
  • Pontoise (95)
    • Twitter @chiwawa_42
Gentilly
« Réponse #98 le: 12 avril 2021 à 19:05:44 »
Sauf qu'en 2000 tu n'avais pas GC-BLO donc pas forcément d'autre choix.

Il y avait LGC-DPR pourtant.

Nico

  • Modérateur
  • *
  • Messages: 41 807
  • FTTH 1000/500 sur Paris 15ème (75)
    • @_GaLaK_
Gentilly
« Réponse #99 le: 12 avril 2021 à 21:33:25 »
Alors certes, après pour de la BLOM je ne sais pas si c'était l'idée du siècle.



On relèvera à cet égard que la redevance d'occupation acquittée par un opérateur déployant une boucle locale dans les égouts visitables à Paris est près de dix fois inférieure au tarif de location de génie civil de l'offre LGC DPR de France Télécom. Cet écart, et plus généralement les conditions opérationnelles de l'offre LGC DPR, jugées à ce stade insatisfaisantes par les opérateurs tiers, peuvent expliquer en partie le fait que les opérateurs Free et Neuf Cegetel aient choisi de déployer leur boucle locale fibre dans les égouts. En outre, au cas d'espèce, cet écart rend inapplicable et inadapté le test du monopoleur hypothétique.
https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/article_jo/JORFARTI000019324480


Concernant le fourreau, il n’y a aucune mesure de proposée pour le moment. Conformément au principe d’intervention dans les couches les plus basses du réseau, il semble nécessaire de réguler ce segment, qui aujourd’hui fait l’objet de l’offre LGC DPR, dont les tarifs sont absolument prohibitifs et ne reflètent pas les coûts de construction. L’inefficacité presque totale des procédures d’invitation au partage ne donne aucune visibilité aux acteurs et appelle donc une mesure globale.
https://www.avicca.org/document/15472/dl

Les offres existantes ne sont pas adaptées à un déploiement FTTh résidentiel : LGC DPR ne permet notamment que des liaisons point-à-point.
[...]
Iliad comprend qu’elle doit se satisfaire de l’offre LGC-DPR pour ses déploiements alors que cette offre n’est pas adaptée aux déploiements résidentiels.
[...]
Or,  selon  Free,  les  offres  de  France  Télécom,  dénommées« LGC-DPR » et « LGC-ZAC »,  ne permettent  pas  le  déploiement  massif  de  boucles  locales  optiques  résidentielles.  En  particulier,  leur  tarif  serait  à  l’origine  d’un  effet  deciseau  tarifaire  au  regard  des  prix  de  détail  proposés  par  France Télécom  aux  particuliers pour l’accès à la fibre optique.


Ou encore :

Dans le cadre de l’instruction, lors de leur première audition, les représentants de la société France Télécom ont en revanche considéré que l’offre LGC-DPR était inappropriée pour le déploiement d’une nouvelle boucle locale en fibre optique dans ses fourreaux
[...]
La  société  France  Télécom  a  maintenu  cette  position  dans  ses  observations  en  affirmant  que  «  cette  offre  avait  et  a  toujours pour objet la fourniture ponctuelle et limitée de courtes liaisons de génie civil, et n’est donc pas conçue pour répondre à des besoins FTTx de liaisons capillaires ».
[...]
Cette offre ne peut donc pas être considérée comme une offre d’accès aux fourreaux, telleque  décrite  précédemment,  permettant  le  déploiement  de  boucles  locales  optiques  par  lesopérateurs alternatifs.

https://doczz.fr/doc/1808806/08-d-02

chiwawa_42

  • Jérôme Nicolle
  • Expert
  • *
  • Messages: 31
  • Pontoise (95)
    • Twitter @chiwawa_42
Gentilly
« Réponse #100 le: 13 avril 2021 à 01:05:54 »
Non, en effet, à 6€/ml/an pour un fourreau vide, c’était cher et pas applicable partout. Cette offre était conçue initialement pour maintenir la légalité de l'occupation par des réseaux préexistants. La question est de savoir pourquoi elle a pris 8 ans à évoluer en LGC-RCA et LGC-FTTx qui sont devenues LGC-BLO.

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 38 381
    • Twitter LaFibre.info
Gentilly
« Réponse #101 le: 13 avril 2021 à 13:42:56 »
La transformation du câble en FttH :

Audition M. Alain Weill, président-directeur général d'Altice France, devant la commission des affaires économiques du Sénat, le mercredi 12 décembre 2018 :