Auteur Sujet: Noyau Linux: ménage de printemps pour retirer les architectures obsolètes  (Lu 361 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 38 417
    • Twitter LaFibre.info
Noyau Linux : Un coup de ménage de printemps pourrait être fait pour retirer les architectures obsolètes inutilisées

Arnd Bergmann développeur historique du kernel, a regardé les plateformes pouvant potentiellement être retirées du noyau Linux, comme le support des processeurs Intel 486 et de certains PwerPC.

Voici son mail, traduit en Français :

Après que la v5.10 ait été officiellement déclarée noyau LTS, j'ai jeté un coup d'œil aux plates-formes Arm qui semblent n'avoir vu aucun correctif de la part de leurs responsables ou utilisateurs depuis au moins cinq ans (2015 ou avant). J'ai fait quelques statistiques et listes pour mon article sur lwn.net l'année dernière, donc j'ai pensé partager un résumé ici pour discuter de ce que nous devrions supprimer. Comme je l'ai découvert il y a trois ans lorsque j'ai supprimé plusieurs architectures de processeur, il est logique de le faire en masse, pour simplifier une recherche scriptée de pilotes de périphériques, de fichiers d'en-tête et d'options Kconfig qui ne sont plus inutilisés dans le processus.

Il s'agit probablement d'un mélange de plates-formes complètement inutilisées et de celles qui fonctionnent, mais je n'ai aucun moyen de savoir de laquelle il s'agit. Si je n'ai pas de retours de ceux-ci, je proposerais de supprimer tous ceux-ci :

* asm9260 - ajouté en 2014, aucun changement notable après 2015
* axxia - ajouté en 2014, aucun changement notable après 2015
* bcm / kona - ajouté en 2013, aucun changement notable après 2014
* digicolor - ajouté en 2014, aucun changement notable après 2015
* dove - ajoutée en 2009, obsolète par mach-mvebu en 2015
* efm32 - ajouté en 2011, premier Cortex-M, aucun changement notable après 2013
* nspire - ajouté en 2013, aucun changement notable après 2015
* picoxcell - ajouté en 2011, déjà en attente de suppression
* prima2 - ajouté en 20111, aucun changement notable depuis 2015
* spear - ajouté en 2010, aucun changement notable depuis 2015
* tango - ajouté en 2015, changements sporadiques jusqu'en 2017, mais abandonné
* u300 - ajouté en 2009, aucun changement notable depuis 2013
* vt8500 - ajouté en 2010, aucun changement notable depuis 2014
* zx - ajouté en 2015 pour les deux 32, 2017 pour 64 bits, aucun changement notable

Si l'un des architecture ci-dessus n'est pas encore mort, veuillez me le faire savoir et nous les garderons.

Ensuite, il y a les plates-formes ARM qui sont anciennes mais qui ont encore vu du travail ces dernières années. Si je n'entends rien, ils resteront tous, mais si les responsables veulent quand même les abandonner, je peux vous aider :

* clps711x - préhistorique, converti en multiplateforme + DT en 2016, pas de changement depuis
* cns3xxx - ajouté en 2010, dernière correction en 2019, probablement plus d'utilisateurs
* ep93xx - ajouté en 2006, LinusW y travaille toujours, il reste des utilisateurs?
* footbridge - ajoutée à la préhistoire, stable depuis ~ 2013, rmk et LinusW en ont une
* gemini - ajouté en 2009, LinusW y travaille toujours
* hisi (hip01 / hip05) - serveurs ajoutés en 2013, remplacés par arm64 en 2016
* highbank - ajouté en 2011, aucun changement après 2015, mais Andre l'utilise toujours
* iop32x - ajouté en 2006, aucun changement notable autre que mon nettoyage, mais je pense qu'il y a encore des utilisateurs
* ixp4xx - préhistorique, mais LinusW et moi travaillons toujours dessus
* lpc18xx - ajouté en 2015, nouveau dts en 2018, mais quelques autres changements
* lpc32xx - ajouté en 2010, multiplateforme 2019, le matériel est EOL
* mmp - ajouté en 2009, le support DT est actif, mais les fichiers de la carte peuvent disparaître
* moxart - ajouté en 2013, dernier testé par en 2017
* mv78xx0 - ajouté en 2008, principalement obsolète mais toujours des utilisateurs (https://github.com/1000001101000/Debian_on_Buffalo)
* nomadik - ajouté en 2009, LinusW continue de le réparer, probablement aucun autre utilisateur
* oxnas - ajouté en 2016, mais déjà ancien alors, quelques changements plus tard
* pxa - préhistorique, mais quelques cartes peuvent encore avoir des utilisateurs
* rpc - préhistorique, mais je pense que Russell utilise toujours sa machine
* sa1100 - préhistorique, mais rmk et LinusW y travaillent sporadiquement

J'ai également examiné les plates-formes non ARM lors de la préparation de mon article. Certains d'entre eux semblent ne plus être activement maintenus ou utilisés, mais je ne fais rien à ce sujet à moins que les responsables ne le souhaitent:

* h8300: Steven Rostedt a demandé à plusieurs reprises qu'il soit supprimé ou corrigé en 2020 sans réponse. Cela a été tué avant en 2013, ajouté en 2015, mais il est à nouveau obsolète depuis 2016
* c6x: Ajouté en 2011, cela a vu très peu de mises à jour depuis, mais Mark Acks toujours les correctifs quand ils viennent. Comme la plupart des autres plates-formes DSP, le modèle d'exécution de Linux sur un DSP semble avoir été obsolète en utilisant Linux sur ARM avec des cœurs DSP sur puce exécutant du code bare-metal.
* sparc / sun4m: un correctif pour supprimer le support de Sun sparc 32 bits (pas LEON) est actuellement en cours de révision
* powerpc / cell: je suis le mainteneur et j'ai promis d'envoyer un patch pour le supprimer. c'est dans mon arriéré, mais j'y reviendrai. Ceci est distinct de la PS3, qui est activement maintenue et utilisée; spufs passera à la ps3
* powerpc / chrp (32 bits rs6000, pegasos2): dernière mise à jour en 2009
* powerpc / amigaone: dernière mise à jour en 2009
* powerpc / maple: dernière mise à jour en 2011
* m68k / {apollo, hp300, sun3, q40} ceux-ci sont probablement morts et n'ont pas vu de mises à jour depuis de nombreuses années (atari / amiga / mac et coldfire sont bien vivants)
* mips / jazz: dernière mise à jour en 2007
* mips / cobalt: dernière mise à jour en 2010

Il pourrait être utile de supprimer la prise en charge de l'ancien processeur sur des architectures et des plates-formes qui sont presque exclusivement utilisées avec des processeurs plus modernes. S'il n'y a que peu d'utilisateurs, ceux-ci peuvent continuer à utiliser les noyaux stables v5.10 ou v5.4 pendant encore quelques années. Encore une fois, je ne fais rien à leur sujet, sauf les mentionner depuis que j'ai fait la recherche.
Ce sont les plus anciens par architecture, et ils ont peut-être atteint leur meilleure date de service:

* 80486SX / DX: les processeurs 80386 ont été abandonnés en 2012, et il y a des indications que 486 n'ont pas non plus d'utilisateurs sur les noyaux récents. Il existe toujours la famille de SoC Vortex86, et les plus anciens d'entre eux étaient de classe 486SX, mais tous les modernes sont de classe 586.
* Alpha 2106x: première génération qui ne dispose pas de certaines des dernières fonctionnalités. Comme tous les Alphas sont désormais anciens, il est difficile de dire s'ils ont moins d'utilisateurs.
* IA64 Merced: Itanium de première génération (2001) a été rapidement remplacé par Itanium II en 2002.
* MIPS R3000 / TX39xx: génération MIPS-II 32 bits, principalement remplacée par MIPS-III 64 bits (R4000 et supérieur) à partir de 1991. arch / mips les prend toujours en charge dans DECstation et Toshiba Txx9, mais il semble que la plupart des ces machines sont du type 64 bits. Les MIPS32 ultérieurs tels que 4Kc et les versions ultérieures sont plutôt différents et largement utilisés.
* PowerPC 601 (à partir de 1992) vient d'être retiré, plus tard 60x, 4xx, 8xx etc. sont apparemment toujours utilisés.
* SuperH SH-2: Nous avons discuté de la suppression du support SH-2 (pas J2 ou SH-4) dans le passé, je ne pense pas qu'il y ait eu d'objections, mais personne n'a soumis de patch.
* 68000/68328 (Dragonball): ils sont moins performants que le 68020+ ou la gamme Coldfire MCF5xxx et similaires au 68360 qui a été supprimé en 2016.

Arnd


Source : Kernel.org, le 8 janvier 2021.