Auteur Sujet: Date des fichiers sous Linux: atime mtime ctime  (Lu 3999 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

corrector

  • Invité
Date des fichiers sous Linux: atime mtime ctime
« Réponse #12 le: 25 septembre 2016 à 13:40:38 »
C'est quoi le souci vu que c'est désactivable et que depuis 2009 le defaut pour Linux c'est relatime pour ceux qui ne désactive pas atime.
Sans les messages "You have new mail" et "You have mail", linux n'est plus Unix!

corrector

  • Invité
Date des fichiers sous Linux: atime mtime ctime
« Réponse #13 le: 25 septembre 2016 à 14:20:31 »
Tout fichier possède son unique inode. L'inode contient la totalité des informations sur le fichier, sauf le nom. Les inodes sont tous de même taille.
En Unix, le "nom du fichier" n'est même pas une information du fichier, mais une information du répertoire qui contient un "lien dur" vers le fichier.

Renommer un fichier ne modifie pas le fichier lui-même, et ne nécessite pas d'avoir le droit d'écrire dans le fichier. (Supprimer le fichier non plus, mais ça modifie évidemment l'inode du fichier.)

Les informations des inodes
    - Type de fichier : -,d, l, c, p, b.
C'est la sortie de ls -l, les types de fichiers sont en réalité :

"-" : fichier régulier (regular), créé par open(2) ou touch(1)
"d" : répertoire (directory), créé par mkdir
"l" : lien symbolique (symlink), créé par symlink(2), ln(1)
"p" : pipe nommé (FIFO special file), créé par mkfifo
"c", "b" : périphérique (device), sémantique dépendante du driver (autant de sémantiques différentes que de familles de périphériques), peut aussi bien être une abstraction du matériel, donner l'accès direct à du matériel, correspondre à une abstraction logicielle

Et tu as omis :

"s" : socket UNIX nommée, créée par bind

    - Taille du fichier.
Il y a plusieurs tailles :
- la taille apparente, c'est le nombre d'octets qu'on peut lire
- la taille sur disque, c'est l'espace occupé par la représentation du fichier dans le système de fichiers

    - atime :date de la dernière lecture.
    - mtime :date de la dernière modification.
    - ctime :date de la dernière connexion.
Connexion? à quoi?

seb

  • Pau Broadband Country (64)
  • Client SFR fibre FTTH
  • *
  • Messages: 511
  • FTTH 100/50 Mbps sur Pau (64)
Date des fichiers sous Linux: atime mtime ctime
« Réponse #14 le: 25 septembre 2016 à 20:44:05 »
C'est marrant, ils ne parlent pas de l'impact du temps d'accès sur un processus normal...
On va mettre un processus en attente jusqu'à 100 s au lieu de 100 ms, mais tout est normal.
Le fait que l'utilisateur puisse avoir à attendre une ou deux minutes avant d'avoir effectivement accès aux données stockées sur cartouches est une conséquence jugée négligeable en regard des économies réalisées.
Et dans les faits, applications et utilisateurs vivent très bien avec.
Donc, oui, tout est normal.

Pour Vivien :
Le champ ctime correspond sous UNIX à la date de modification de l'inode (ex : modification des permissions du fichier.)
Chez Microsoft, il est interprété différemment et correspond à la date de création du fichier.

corrector

  • Invité
Date des fichiers sous Linux: atime mtime ctime
« Réponse #15 le: 26 septembre 2016 à 00:41:29 »
Le fait que l'utilisateur puisse avoir à attendre une ou deux minutes avant d'avoir effectivement accès aux données stockées sur cartouches est une conséquence jugée négligeable en regard des économies réalisées.
Et dans les faits, applications et utilisateurs vivent très bien avec.
Les utilisateurs peuvent peut être accepter d'attendre, s'ils savent pourquoi ils doivent attendre et s'ils pensent que c'est normal.

Sinon ils risquent de penser que l'application est plantée et la fermer de force.

Dans une processus réseau, c'est encore pire : un processus client risque d'atteindre un timeout et de relancer la transaction.

 

Mobile View