Auteur Sujet: Impact environnemental du numérique  (Lu 4596 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 37 824
    • Twitter LaFibre.info
Impact environnemental du numérique
« le: 28 mars 2021 à 20:52:57 »
Impact environnemental du numérique



Sommaire - Je vais résumer ici trois études bien différentes :

1/ Le rapport de 130 pages de l'Arcep "Pour un numérique soutenable" de décembre 2020, qui  se veut neutre en donnant la parole 42 entreprises ou experts de tous les coté (cela va de "The Shift Project" et "Negaoctet" à "Google" ou "OVH". La partie la plus intéressant est celle qui donnes des chiffres pour les réseaux de fournisseurs d’accès à Internet.

Je vous propose également en exclusivité, le replay de la présentation du rapport, c'était juste avant le départ de Sébastien Soriano.

2/ La présentation de Netflix "Streaming Entertainment to 200 Million Members Around the World" de mars 2021. Là on ne parle pas directement d'impact environnemental du numérique, mais Netflix détaille son architecture CDN et on voit qu'avec les nouveaux CDN Flash, un unique serveur de 2U arrive a délivre plus de 180 Gb/s, avec une charge CPU <50% (serveur avec un seul microprocesseur de 32 cœurs). La consommation d’énergie de l'ensemble peut être évalué à 200 watts, donc près de 1 watt par Gb/s. 180 Gb/s, permet d’accueillir 56 250 clients avec un débit moyen de 3,2 Mb/s, le débit moyen de Netflix observé en France.

Je vous propose également, le replay de cette présentation en anglais sous-titré en Français.

3/ Le rapport de La Poste "L'impact environnemental des supports de la communication client", une étude réalisée par le cabinet indépendant Quantis pour le groupe La Poste et publiée en octobre 2020.

Plusieurs scénarios sont comparés par La Poste :

  • Mailling publicitaire de 8 feuilles A5 distribué par La Poste vs Email avec photo, texte court et lien vers le site internet: Selon cette étude, le papier est plus favorable que le numérique pour 13 indicateurs sur 16.
  • Prospectus pour une chaîne de restauration d'une feuille A5 distribué sur zone de chalandise vs Vidéo de 10 Mo sur un réseau social: Selon cette étude, le papier est plus favorable que le numérique pour 15 indicateurs sur 16.
  • Promotion d'une enseigne de distribution distribué sur zone de chalandise via un catalogue de 18 feuilles A4 via application mobile de 50 Mo téléchargé après consultation d'une vidéo sur un réseau social : Selon cette étude, le papier est plus favorable que le numérique pour 15 indicateurs sur 16.
  • Facture d'électricité, de 3 feuilles au format A4 adressée et stockée par le destinataire, vs facture dématérialisée de 1 Mo, consultée 3 fois pendant les 5 ans et imprimée dans 25% des cas. Selon cette étude, le papier est plus favorable que le numérique pour 9 indicateurs sur 16.
Le message de La poste est clair : dématérialiser une facture ou la publicité n'est pas bon pour la planète !

Aujourd’hui il y a de nombreuses études sur l'impact environnemental du numérique, plus ou moins sérieuse, mais beaucoup se contredisent.

Dans certains cas il faut trouver les biais des études, mais souvent, il est difficile de démêler le vrai du n'importe quoi.


vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 37 824
    • Twitter LaFibre.info
Impact environnemental du numérique: rapport Arcep de décembre 2020
« Réponse #1 le: 28 mars 2021 à 20:53:45 »
Présentation vidéo du rapport d'étape "Pour un numérique soutenable" le 15 décembre 2020 :


Les copie d'écran ci-dessous sont extraites du rapport Arcep "Pour un numérique soutenable" de décembre 2020 et de la note Arcep "L’empreinte carbone du numérique" d'octobre 2019.


(cliquez sur les miniatures ci-dessous - les documents sont au format PDF)
   

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 37 824
    • Twitter LaFibre.info
Impact environnemental du numérique: rapport Arcep de décembre 2020
« Réponse #2 le: 28 mars 2021 à 20:55:50 »
Les passages que j'ai sélectionné dans le rapport "Pour un numérique soutenable" et "L’empreinte carbone du numérique" :

L'Arcep explique que les réseaux représentent 5% de l'emprunte environnemental du numérique :



Dans ces 5%, 70 à 80% est utilisé dans le réseaux d’accès :


vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 37 824
    • Twitter LaFibre.info
Impact environnemental du numérique: rapport Arcep de décembre 2020
« Réponse #3 le: 28 mars 2021 à 20:56:09 »
Toutes les technologies ne sont pas à égalité pour l'impact environnemental : La fibre est la technologie qui consomme le moins avec 0,5 watts par ligne coté réseau (la box coté client est du coté terminal, pas du coté réseau), suivit de l'ADSL 1,8 watts par ligne et du mobile.

Pour la fibre ou l'ADSL la consommation est fixe, que la ligne soit utilisée ou non, l'opérateur consomme 0,5 watts ou 1,8 watts (et c'est même 2,1 watts pour une ligne du réseau téléphonique commuté).

Pour les réseaux cellulaires, la consommation est liée aux usages : 600 watts-heures par Go transférés.

En moyenne, un usage mobile à 30 fois plus d'impact environnemental que la fibre.





vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 37 824
    • Twitter LaFibre.info
Impact environnemental du numérique: rapport Arcep de décembre 2020
« Réponse #4 le: 28 mars 2021 à 20:58:06 »
Le trafic de donnée sur le réseau mobile augmente fortement chaque année, mais on fait en même temps de gros progrès sur l'efficacité énergetique.


vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 37 824
    • Twitter LaFibre.info
Impact environnemental du numérique: rapport Arcep de décembre 2020
« Réponse #5 le: 28 mars 2021 à 20:58:31 »
Le rapport de l'Arcep comporte une partie 3, "Agir, concrétiser et porter des propositions"

En premier, arrive la mesure. l'Arcep parle de régulation par la donnée, afin de créer un choc de transparence afin de mobiliser les utilisateurs. C'est ce que l'on appelle du name and shame en pointant du doigt les bon et mauvais acteurs.

Voici les indicateurs mentionnés :




vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 37 824
    • Twitter LaFibre.info
Impact environnemental du numérique: rapport Arcep de décembre 2020
« Réponse #6 le: 28 mars 2021 à 20:58:50 »
En second, on parle d'intégration de l'enjeu environnemental dans les actions de l'Arcep.

Certains se demandent pourquoi on rajoute des technologies, 3G, 4G et maintenant 5G, sans éteindre la 2G.

Voici la réponse :



vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 37 824
    • Twitter LaFibre.info
Impact environnemental du numérique: rapport Arcep de décembre 2020
« Réponse #7 le: 28 mars 2021 à 20:59:20 »
En troisièmement, on parle de renforcer les incitations des acteurs économiques et des utilisateurs.

Bien entendu, on parle d'inciter les fabricants à accroître la durabilité des terminaux mis en circulation :



vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 37 824
    • Twitter LaFibre.info
Impact environnemental du numérique: rapport Arcep de décembre 2020
« Réponse #8 le: 28 mars 2021 à 20:59:35 »
On parle également des centres de données et du trafic qui augmente, réparti de plus en plus entre quelques gros acteurs.




vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 37 824
    • Twitter LaFibre.info
Impact environnemental du numérique: rapport Arcep de décembre 2020
« Réponse #9 le: 28 mars 2021 à 21:00:00 »
Le refroidissement des centres de données est abordé, de même que les serveurs capable de fonctionner avec une température en allée froide à 40 degrés, limitant ainsi les besoins pour refroidir l'air :


vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 37 824
    • Twitter LaFibre.info
Impact environnemental du numérique: rapport Arcep de décembre 2020
« Réponse #10 le: 28 mars 2021 à 21:00:18 »
En voici la conclusion :



 

Mobile View