Auteur Sujet: Câbles sous-marins. Stratégiques !  (Lu 6105 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

s3phy

  • Client FreeMobile
  • *
  • Messages: 393
  • St Laurent des Hommes (24)
Câbles sous-marins. Stratégiques !
« Réponse #12 le: 09 décembre 2015 à 18:11:40 »
Mais ils seront suffisamment intelligent pour déguiser ça en accident j'espère quand même ..!
Je suis peut être parano, mais à chaque fois que j'entends parler d'une coupure sur un câble fibre sous marin, je suspecte une mise sur écoute par des services de renseignement :)

corrector

  • Invité
Câbles sous-marins. Stratégiques !
« Réponse #13 le: 09 décembre 2015 à 19:54:45 »
Il vaut mieux partir du principe que tout est écouté. ;)

Breizh 29

  • Client Bouygues ADSL +
  • Client Orange adsl
  • *
  • Messages: 4 146
  • FTTNRA sur Guilers 29820 (29N)
Câbles sous-marins. Stratégiques !
« Réponse #14 le: 09 décembre 2015 à 20:11:12 »
Il vaut mieux partir du principe que tout est écouté. ;)
Exactement et prendre les mesures adéquates.

miky01

  • Expert. Réseau RESO-LIAin (01)
  • Client K-Net
  • *
  • Messages: 2 839
  • FTTH 100 Mb/s sur Farges (01)
Câbles sous-marins. Stratégiques !
« Réponse #15 le: 10 décembre 2015 à 08:41:05 »
Oui mais la au fond de l'océan, tu fais pas sortir les photons avec une contrainte comme ça. Faudrait découper l'enveloppe protectrice etc.

Tu remonte le cable du fond et fait le boulot sur un bateau, puis le remettre en place, mais ca doit quand meme etre des zones surveilliée par satelite.  ;)

Leon

  • Client SFR sur réseau Numericable
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 3 805
Câbles sous-marins. Stratégiques !
« Réponse #16 le: 29 janvier 2016 à 09:21:06 »
Tout à fait, 6-12FO par exemple. La "stratégie" c'est de mettre le plus de capa sur 1 fibre plutôt que de multiplier les fibres.
Oui, c'est exactement ça.
L'explication : on met le maximum de bande passante sur le moins de fibres possible, car on est limité par la puissance et la taille des amplificateurs optiques sous-marin. Pour chaque fibre, il faut un amplificateur placé régulièrement sur le chemin, qui prend de la place, et il faut transporter l'énergie électrique nécessaire pour l'alimenter. Il ne serait pas faisable/rentable de le faire pour un grand nombre de fibres.

Les câbles sous-marins avec des centaines de fibres ne sont utilisés que sur de courtes distances (~200km maxi), là où il n'y a pas besoin d'amplificateur sous marin.

Côté espionnage, j'avais effectivement "vu" des produits où une simple "pince optique" permettait de dévier une infime partie du signal lumineux, de le ré-amplifier, et de l'exploiter. Tout ça sans coupure. Les pinces venaient plier la fibre, et étaient adaptées pour plein de types de fibres possibles : jarretière, fibre dénudée, etc... Mais ça n'est sans doute pas utilisable en milieu sous marin!

J'avais également lu un article sur une méthode pour espionner des câbles sous-marins en "écoutant" avec un récepteur radio spécial les émissions parasites d'un répéteurs sous marin. Mais je ne crois pas qu'on utilise encore des répéteurs sous-marins de nos jours. A ma connaissance, on n'utilise que des amplis optiques. Dites-moi si je me trompe.

Leon.

fanfouer

  • Expert
  • Client Free adsl
  • *
  • Messages: 313
    • Infos-Réseaux.com
Câbles sous-marins. Stratégiques !
« Réponse #17 le: 29 janvier 2016 à 22:40:16 »
J'avais également lu un article sur une méthode pour espionner des câbles sous-marins en "écoutant" avec un récepteur radio spécial les émissions parasites d'un répéteurs sous marin. Mais je ne crois pas qu'on utilise encore des répéteurs sous-marins de nos jours. A ma connaissance, on n'utilise que des amplis optiques. Dites-moi si je me trompe.

Ca semble tout à fait exact.
C'est une super idée d'écouter les parasites issus des répéteurs, il doit être possible de le faire également à proximité de certains appareils qui prétendent suivre la norme Ethernet. C'est un sacré florilège.

Aujourd'hui ont utilise bien des amplificateurs à pompe optique (EDFA).
C'est ce qui a rendu l'essor d'Internet possible et à faible cout. Sans transmission longue distance sur terre comme sous la mer, impossible d'offrir la plupart des services.
Le fait d'amplifier via un courant de photon couplé au signal affaibli permet de s'affranchir du bruit induit par un équipement qui oblige un retour à l'électrique pour nettoyer la transmission.

La prochaine étape c'est le transistor optique.

corrector

  • Invité
Câbles sous-marins. Stratégiques !
« Réponse #18 le: 29 janvier 2016 à 22:47:27 »
Aujourd'hui ont utilise bien des amplificateurs à pompe optique (EDFA).
En gros, on utilise un laser!

PhilippeMarques

  • Expert
  • *
  • Messages: 838
  • SomeWhere
Câbles sous-marins. Stratégiques !
« Réponse #19 le: 29 janvier 2016 à 22:52:51 »
La prochaine étape c'est le transistor optique.
Cela corresponds à quoi un transistor optique ?
Un jonction PN,NP optique ?
Un ampli-op optique ?

fanfouer

  • Expert
  • Client Free adsl
  • *
  • Messages: 313
    • Infos-Réseaux.com
Câbles sous-marins. Stratégiques !
« Réponse #20 le: 29 janvier 2016 à 22:57:10 »
En gros, on utilise un laser!

Dont j'ai oublié les caractéristiques exactes mais toutes les longueur d'ondes ne se valent pas pour réaliser l'effet d'amplification.
Il faut coupler à un certain taux avec une fibre dopée à l'erbium.

Cela corresponds à quoi un transistor optique ?
Un jonction PN,NP optique ?
Un ampli-op optique ?

Cela pourrait consister en un matériaux qui, plus il est éclairé à une longueur d'onde donnée, absorbe plus ou moins une onde lumineuse d'une autre longueur d'onde.
J'imagine.

Darklight

  • Client Free adsl
  • *
  • Messages: 687
  • Free non-dégroupé (77)
Câbles sous-marins. Stratégiques !
« Réponse #21 le: 29 janvier 2016 à 22:59:24 »
A la manière des matériaux fluorécents qui peuvent renvoyer une longueur d'onde différente ?

fanfouer

  • Expert
  • Client Free adsl
  • *
  • Messages: 313
    • Infos-Réseaux.com
Câbles sous-marins. Stratégiques !
« Réponse #22 le: 29 janvier 2016 à 23:03:20 »
A la manière des matériaux fluorécents qui peuvent renvoyer une longueur d'onde différente ?

Non parce qu'ils renvoient ladite longueur d'onde après avoir été éclairés, en restituant l'énergie initialement injectée dans le système.
Alors qu'un transistor se comporte comme une sorte d'interrupteur.

PhilippeMarques

  • Expert
  • *
  • Messages: 838
  • SomeWhere
Câbles sous-marins. Stratégiques !
« Réponse #23 le: 29 janvier 2016 à 23:08:11 »
Dont j'ai oublié les caractéristiques exactes mais toutes les longueur d'ondes ne se valent pas pour réaliser l'effet d'amplification.
Il faut coupler à un certain taux avec une fibre dopée à l'erbium.
Comment on amplifie ? Pourquoi l'erbium ?

 

Mobile View