Auteur Sujet: Starlink - débits et retours d'expérience  (Lu 34621 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Steph

  • Abonné K-Net
  • *
  • Messages: 6 086
  • La Balme de Sillingy 74
    • Uptime K-net
Starlink - débits et retours d'expérience
« Réponse #252 le: 16 septembre 2022 à 09:29:18 »
La dirigeante de SpaceX, Gwynne Shotwell, était en visite en France en début de semaine. Elle a tenu une conférence de presse dans laquelle elle a révélé que Starlink comptait maintenant 700.000 abonnés dans le monde, dont 6500 en France, et que le nombre de demandes d'abonnement en France s'accélérait depuis que Starlink a baissé le prix de son abonnement à 50€.
Partout à la campagne où le service public n'arrivera jamais ou presque, c'est sûr que Stalink est une aubaine à 50€...

alain_p

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 13 824
  • Delta S 10G-EPON sur Les Ulis (91)
Starlink - débits et retours d'expérience
« Réponse #253 le: 16 septembre 2022 à 14:43:09 »
Bon, les RIPs progressent quand même pas mal ces derniers temps.

ipe

  • Abonné Orange Fibre
  • *
  • Messages: 732
  • Paris (75)
Starlink - débits et retours d'expérience
« Réponse #254 le: 16 septembre 2022 à 14:59:02 »
https://www.lemonde.fr/economie/article/2022/09/12/internet-par-satellite-starlink-revendique-deja-700-000-clients-dont-6-500-en-france_6141297_3234.html

j'ai mis la main sur la suite et scanné avec Google Lens

Citer
Fréquences contestées
Starlink assure afficher complet dans de nombreuses zones des Etats-Unis: l’opérateur a atteint le nombre maximum de clients qu'il estime pouvoir servir avec un débit satisfaisant dans chaque zone de 22 kilomètres de diamètre couverte par un satellite. Aux Etats-Unis, beaucoup de gens sont très insatisfaits de leur fournisseur d'accès à Internet, souvent cher et de mauvaise qualité surtout dans les zones rurales, décrit M Shotwell, estimant à 20 ou 30 millions les clients potentiels américains.
Pour augmenter sa capacité, Starlink lance chaque semaine, par groupes de soixante, de nouveaux satellites, qui s'ajoutent aux 2000 environ déjà en orbite. Les engins sont fabriqués maison, comme les antennes et les fusées, réutilisables.
Starlink cherche aussi à allonger la liste de quarante pays où son service est disponible. Il lui faut pour cela obtenir les autorisations locales nécessaires, comme en France, où l'opérateur a vu ses fréquences contestées par des associations environnementales et annulées par le Conseil d'Etat pour défaut de consultation publique, avant d'être à nouveau déclaré en règle. « C'était une question de procédure. Nous cherchons à faire ce qui est nécessaire et nous adaptons si besoin », relativise Me Shotwell.

Source de revenus potentielle
Outre les particuliers, Starlink a en ligne de mire les entreprises : l'offre « à destination des PME» est, depuis mercredi, disponible en France, au Royaume-Uni, en Allemagne et en Italie. Le groupe ne donne pas de chiffres pour ses abonnements destinés aux professionnels, ni pour ceux destinés à connecter un bateau ou un yacht, ou encore un camping-car. Ciblant clairement le secteur des transports, Starlink assure toutefois avoir déjà signé des contrats avec deux petites compagnies aériennes : Hawaian Airlines et JSX, un opérateur de jets américain.
Sur la connexion directe de smartphones sans parabole, un nouveau pan d'activité récemment ouvert, Me Shotwell se veut aussi confiante. Starlink a annoncé fin août un partenariat qui permettra aux abonnés américains de T-Mobile d'envoyer des SMS par satellite à partir de fin 2023. Pourrait-elle nouer d'autres accords similaires, notamment avec Apple ? « Nous pourrions tout à fait le faire et nous discutons avec presque tous les opérateurs télécoms européens dont des Français », répond-elle.
Si lancer un fournisseur d'accès Internet alternatif peut sembler périphérique pour une entreprise affichant l'ambition de construire des fusées pour coloniser la Lune puis Mars, Starlink n'en est pas moins central pour SpaceX.
En effet, c'est notre plus grosse source de revenus potentielle », reconnaît cette proche d'Elon Musk. D'un rapide calcul, celle-ci com pare les «6 à 8 milliards de dollars par an» du marché des lanceurs (de satellites ou d'astronautes), dont SpaceX est leader, aux sommes bien supérieures qu'il pourrait gagner en ne conquérant que 3 % des «1000 milliards de dollars» du marché de la connectivité Internet et télécoms. Pour lancer sa constellation, l'entreprise a investi «moins de dix milliards de dollars» et espérait atteindre l'équilibre sur ses frais d'exploitation dès cette année

Steph

  • Abonné K-Net
  • *
  • Messages: 6 086
  • La Balme de Sillingy 74
    • Uptime K-net
Starlink - débits et retours d'expérience
« Réponse #255 le: 16 septembre 2022 à 15:21:00 »
Bon, les RIPs progressent quand même pas mal ces derniers temps.
Certes, mais les soucis de "raccordement sur demande" qui trainent sont solutionnés facilement par Starlink.

alain_p

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 13 824
  • Delta S 10G-EPON sur Les Ulis (91)
Starlink - débits et retours d'expérience
« Réponse #256 le: 16 septembre 2022 à 15:27:30 »
Effectivement ! Cela, c'est tout un sujet, que l'on aimerait que l'ARCEP étudie de près...

Leon

  • Client SFR sur réseau Numericable
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 5 260
Starlink - débits et retours d'expérience
« Réponse #257 le: 16 septembre 2022 à 18:01:35 »
j'ai mis la main sur la suite et scanné avec Google Lens
Citer
[...]
Pour lancer sa constellation, l'entreprise a investi «moins de dix milliards de dollars» et espérait atteindre l'équilibre sur ses frais d'exploitation dès cette année
On est d'accord que la partie que j'ai surlignée en gras ne veut absolument rien dire?

Leon.

ipe

  • Abonné Orange Fibre
  • *
  • Messages: 732
  • Paris (75)
Starlink - débits et retours d'expérience
« Réponse #258 le: 16 septembre 2022 à 18:06:19 »
non, c'est bien ce qui est écrit
en gros un retour sur investissement dans la catégorie "frais d'exploitation" dès 2022 (hors investissement lourd / capex mais juste frais opérationnels courants)

Leon

  • Client SFR sur réseau Numericable
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 5 260
Starlink - débits et retours d'expérience
« Réponse #259 le: 16 septembre 2022 à 18:14:47 »
non, c'est bien ce qui est écrit
en gros un retour sur investissement dans la catégorie "frais d'exploitation" dès 2022 (hors investissement lourd / capex mais juste frais opérationnels courants)
Mais les vrais "frais d'exploitation", pour un Starlink, ça ne doit pas représenter grand chose. C'est peanuts, ridicule.
Dans la définition des frais d'exploitation, il n'y a que les salaires de la direction et des administratifs par exemple. Il n'y a pas le salaire des employés qui produisent réellement de la valeur ajoutée (ingénieur bureau d'étude, commercial, technicien, ouvrier).
Les frais d'exploitation, c'est une petite portion de l'OPEX seulement.
Il n'y a pas non plus les lancements de Starship. Il n'y a pas non plus les investissements...

Bref, qu'est-ce que ça peut bien nous faire qu'ils remboursent leurs frais d'exploitation?? C'est une non-information pour faire croire qu'ils seront rentable bientôt, mais c'est franchement très maladroit.

Leon.

alain_p

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 13 824
  • Delta S 10G-EPON sur Les Ulis (91)
Starlink - débits et retours d'expérience
« Réponse #260 le: 16 septembre 2022 à 20:44:18 »
Cela doit être un problème de traduction, car le Capital parle lui de "coûts opérationnels", qui ferait donc se rapprocher la déclaration de marge brute, et comprendrait bien les salaires et autres charges.

Citer
Et pour la première fois, "cette année, nos revenus pourraient couvrir nos coûts opérationnels", a-t-elle indiqué.

https://www.capital.fr/entreprises-marches/spacex-naura-pas-besoin-de-lancer-42000-satellites-pour-starlink-affirme-une-dirigeante-du-groupe-1445945

alain_p

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 13 824
  • Delta S 10G-EPON sur Les Ulis (91)
Starlink - débits et retours d'expérience
« Réponse #261 le: 16 septembre 2022 à 20:53:48 »
Sinon, on a appris aussi que Starlink couvrait maintenant une bonne partie de l'antarctique, après avoir installé une antenne de test à la station américaine McMurdo.

En terme d'abonnés, cela ne fera pas grand chose, par contre, en terme d'expériences scientifiques, cela va tout changer. Jusqu'ici à cause de la faible couverture satellite, et des faibles débits disponibles seulement quelques heures par jour, le transfert de données par le réseau était impossible. Toutes les données produites pendant l'hiver austral devaient être rapatriées dans les laboratoires et autres instituts de recherche l'été suivant, en transportant tous les disques durs qui les contenaient, entrainant un retard de 6 mois dans leur traitement.

Là, on devrait enfin pouvoir transmettre les données en temps réel par Internet. J'espère que ce sera le cas par exemple pour la base française Concordia, au milieu de la banquise antarctique (et à 3000m d'altitude).

Par exemple Tom's Guide :

Citer
Internet arrive en Antarctique avec SpaceX et ses satellites Starlink

par Auriane Polge, le 15 septembre 2022 08:30

SpaceX a déployé une antenne Starlink en Antarctique. Le fournisseur d’accès à Internet par satellite propose désormais un service polaire. Celui-ci est pour le moment en cours de test à la base antarctique McMurdo.

Après les navires de croisière de luxe qui profitent d’une connexion Internet haut débit grâce à Starlink, c’est au tour des scientifiques et des chercheurs de l’Antarctique d’en profiter. SpaceX a effectivement déployé une antenne Starlink à McMurdo, une base américaine antarctique. Elle est située dans le sud de l’île de Ross. C’est un port logistique très important qui couvre la moitié du continent.
..

https://www.tomsguide.fr/starlink-linternet-par-satellite-de-spacex-debarque-en-antarctique/

hiroko

  • Abonné Orange Fibre
  • *
  • Messages: 71
  • Tigy (45)
Starlink - débits et retours d'expérience
« Réponse #262 le: 21 septembre 2022 à 19:29:56 »
Certes, mais les soucis de "raccordement sur demande" qui trainent sont solutionnés facilement par Starlink.

Je confirme ;-)
Par chez moi c'est Loiret fibre qui déploie , il a fallu un an depuis la pose du NRO pour raccorder 500 prises dans un village de 2000 habitants , il reste 75% du travail à faire ce qui à  ce rythme ca prendra 4 ans pour que les derniers habitants soient raccordés ( donc bien au delà de l'engagement de 2023 ) , sachant que le plus gros problème et que dès que le chantier pose une difficulté ( fourreau non accessible par exemple ) l'installation du PBO est tout simplement déprogrammée.
On est une dizaine dans mon quartier à avoir choisi Starlink depuis la baisse de tarif , donc il y a clairement un marché a prendre pour eux  :)

Nico

  • Modérateur
  • *
  • Messages: 43 360
  • FTTH 1000/500 sur Paris 15ème (75)
    • @_GaLaK_
Starlink - débits et retours d'expérience
« Réponse #263 le: 23 septembre 2022 à 17:16:25 »
Internet satellitaire : Des débits en berne du côté de Starlink

Réseaux : Si le service d'internet satellitaire de SpaceX gagne de nombreux clients, sa popularité croissante a un impact sur ses performances.

Starlink, le service internet par satellite de SpaceX, a connu une année bien remplie. Désormais disponible sur tous les continents, celui-ci est désormais également actif dans le domaine du transport maritime ou de loisir.

Reste que l'augmentation de la clientèle du service a un impact sur ses performances. Selon un nouveau rapport d'Ookla, une société d'intelligence réseau, les vitesses de Starlink ont diminué dans le monde entier au cours du deuxième trimestre de 2022, en correspondance avec l'augmentation du nombre d'utilisateurs s'inscrivant au service. Pire encore, les débits offerts par les services de Starlink auraient diminué dans tous les pays étudiés par Ookla, que ce soit en Europe, en Océanie, en Amérique du Nord et en Amérique du Sud.

Les vitesses de téléchargement médianes de Starlink ont ainsi diminué en France, au Canada, en Allemagne, en Nouvelle-Zélande, au Royaume-Uni et aux États-Unis, avec une baisse constatée allant de 9 à 54 % entre le deuxième trimestre 2021 et le deuxième trimestre 2022. Aux États-Unis, la vitesse de téléchargement médiane de Starlink a atteint un peu plus de 62 Mb/s au deuxième trimestre. Des débits honorables mais bien loin des 90 Mb/s constatés un an auparavant.

Le service de Starlink s'est considérablement développé grâce à sa vaste constellation de satellites. L'entreprise a actuellement plus de 3 000 satellites en orbite et continue de l'étendre grâce à des lancements quasi hebdomadaires. Pour rappel, le service compterait aujourd'hui 700 000 clients dans le monde, pour 6 500 abonnés en France (et 75 000 sur le Vieux Continent), selon un chiffrage récent effectué par la présidente de Starlink, Gwinne Shotwell.

Source : ZDNet.com


https://www.zdnet.fr/actualites/internet-satellitaire-des-debits-en-berne-du-cote-de-starlink-39947572.htm?utm_term=Autofeed&utm_medium=Social&utm_source=Twitter#Echobox=1663923642