Auteur Sujet: Starlink Maritime  (Lu 5838 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

blarglibloup

  • Abonné K-Net
  • *
  • Messages: 625
  • Axione: K-net: 27, 84 | MW: 72
Starlink Maritime
« Réponse #36 le: 12 juillet 2022 à 11:35:57 »
Personne ici n'a dit que c'était un service public ou que Starlink avait pour mission l'amélioration du bien commun pour les populations des pays sous développé...
Ah bon?
Et a terme ca profitera plus aux exclus dans les zones peu ou pas couvertes par les autres technologies, dans les pays sous-développés, pour du secours après catastrophes, des guerres (cf Ukraine), etc
Et bien entendu tu vas me dire que tu n'as pas parlé de service public, donc je précise tout de suite que j'employais une figure de style qu'on appelle communément l'ironie.

Le gros de la demande, ca reste les abo Starlink a $100/mois. Chez nous ca parait énorme comme coût parce qu'on est protégé par un marché très bien régulé  notamment sur la mutualisation des liaisons fixes. Ailleurs ce n'est pas un montant exorbitant pour une connexion Internet. Et pour un usage pro, en zone mal déservie c'est tres abordable. Je connais 4 cas de profession libéral qui sont passé a Starlink pour télé-travailler dans leur maison de campagne (bon apres si un simple expert-compatable ou un vidéaste qui ont une maison de campagne en zone blanche tu considère que c'est des 'happy few' alors effectivement c'est la cible de Starlink...).
Donc les happy few des pays développés qui peuvent mettre $100/m dans un abo internet haut débit (et ils ne sont pas nombreux, je te rappelle par exemple qu'en France le salaire médian est à ~2000€/m), les "exclus" dont tu parles regardent ça de très très loin. Ton argument est absurde: Musk est là pour faire du pognon, il vend à ceux qui peuvent payer (et c'est bien normal). Et une fois qu'il aura un monopole de fait et que l'éventuelle concurrence sera rincée (y compris la concurrence terrestre, puisqu'il se déploie notamment en priorité sur des zones où il y a/avait des projets de déploiement de broadband terrestre, par ex aux USA - ce qui démontre encore une fois bien sa stratégie et le caractère délétère de cette entreprise), il ne va pas s'amuser à *baisser* les prix (aujourd'hui il vend à perte), il faut être un tout petit peu moins crédule dans la vie.

C'est comme si tu me disais que la cible d'Apple ce sont les populations qui gagnent 2$/h. Ça impliquerait que ces gens là considèrent un iPhone comme un *besoin* (d'ailleurs, notons au passage l'évolution tarifaire des smartphones, Apple ou Samsung en tête).

Tu ne sembles pas comprendre que dans la vraie vie, pratiquement personne n'a *besoin* de Starlink. Parce que encore une fois, le très haut débit au milieu de nulle part, c'est un essentiellement gadget pour enfants gâtés. Et donc quand tu dis que "à terme ça profitera plus aux exclus", tu te racontes de belles histoires à dormir debout.

"Chez nous" comme tu dis on n'est pas protégé par un marché "bien régulé", on est protégé par une concurrence relativement efficace (en dehors des cas où les opérateurs se partagent le marché façon cartel). Il est clair que cette concurrence a peu de chance d'émerger dans le spatial, et qu'en plus comme je l'ai déjà dit elle n'est pas souhaitable.

Ah et puis le truc amusant aussi c'est la façon dont cette techno "scale up": plus il y aura de monde sur Starlink, plus il y aura besoin de satellites pour avoir de la bande passante, et plus il y aura besoin d'infrastructures terrestres pour ramener cette bande passante au sol, parce que jusqu'à preuve du contraire, les DC ne sont pas (encore) dans l'espace. [attention, ironie]. Une augmentation potentiellement infinie qui nécessitera des ressources "illimitées". La définition même de la croissance non-soutenable.

Aller, cette fois j'en reste vraiment là, comme dit le proverbe on ne fait pas boire un âne qui n'a pas soif :P

Donc même si starlink disparait dans 2-5-10 ans ça aura transformé le marché, fracassé les prix dans le b2b et définit une référence en terme de qualité d'accès pour un accès internet grand public par satellite.
s'ils disparaissent à moyen terme, ils auront fracassé le marché, ça oui. Est-ce qu'il (le marché) pourra s'en remettre, c'est moins sûr.

MoXxXoM

  • Abonné Starlink
  • *
  • Messages: 773
Starlink Maritime
« Réponse #37 le: 12 juillet 2022 à 11:49:29 »
Je pense qu'il faut faire la distinction entre le service rendu (i.e. accès à internet), des contraintes dans lesquels le service est rendus (connectivité aéro, oil&gas, mme michu à la campagne) et la solution technique.
Clairement pour du broadband fixe continental, ça a un coté assez délirant quand tu vois que grosso modo pour chaque satellite starlink tu pourrais construire+équiper deux pylones...

D'ailleurs on parle beaucoup de Starlink, mais les accès fixes sans fil via les réseaux mobiles (FWA - fixed wireless access) représentent 100 millions d'accès en 2022 (source https://www.ericsson.com/49d3a0/assets/local/reports-papers/mobility-report/documents/2022/ericsson-mobility-report-june-2022.pdf#page=10 - super fiable) à comparer aux ~500 000 de starlink. Mais si on retourne le problème dans l'autre sens, tu construits une constellation même si in-fine tu vises le marché b2b, elle couvre toute la planète pourquoi se privé d'une base de revenus récurrent, même faible unitairement et à plus forte raison si tu te sert de cette base comme testeur pour dérisquer tes choix technologique, monter en capacité et pour occuper l'espace médiatique... Et donc une fois que le système est suffisamment stable tu pivotes pour aller chercher du client b2b avec les tarifs qui vont avec, je comprends tout à fait la stratégie de starlink, penser le truc pour adresser tout les marchés possibles car la constellation elle est la dans 100% des cas, et aller racler le plus de clients possibles c'est une stratégie qui se défend (après la discussion du cout d'acquisition d'un client grand public lié au niveau de subvention du terminal est intéressante).

blarglibloup

  • Abonné K-Net
  • *
  • Messages: 625
  • Axione: K-net: 27, 84 | MW: 72
Starlink Maritime
« Réponse #38 le: 12 juillet 2022 à 11:55:03 »
Je pense qu'il faut faire la distinction entre le service rendu (i.e. accès à internet), des contraintes dans lesquels le service est rendus (connectivité aéro, oil&gas, mme michu à la campagne) et la solution technique.
Clairement pour du broadband fixe continental, ça a un coté assez délirant quand tu vois que grosso modo pour chaque satellite starlink tu pourrais construire+équiper deux pylones...

D'ailleurs on parle beaucoup de Starlink, mais les accès fixes sans fil via les réseaux mobiles (FWA - fixed wireless access) représentent 100 millions d'accès en 2022 (source https://www.ericsson.com/49d3a0/assets/local/reports-papers/mobility-report/documents/2022/ericsson-mobility-report-june-2022.pdf#page=10 - super fiable) à comparer aux ~500 000 de starlink. Mais si on retourne le problème dans l'autre sens, tu construits une constellation même si in-fine tu vises le marché b2b, elle couvre toute la planète pourquoi se privé d'une base de revenus récurrent, même faible unitairement et à plus forte raison si tu te sert de cette base comme testeur pour dérisquer tes choix technologique, monter en capacité et pour occuper l'espace médiatique...
Tu résumes très bien le sujet et tu démontres tout aussi bien l'absurdité d'une stratégie LEO. Si la vraie cible pour ce genre de service, c'est l'aéro, l'oil&gas et les mega yachts, une constellation LEO est totalement absurde. Donc Starlink est bien une solution en quête d'un problème.

Indépendamment des considérations environnementales que j'ai déjà soulignées, l'autre sujet qui pose problème c'est qu'en venant concurrencer les réseaux terrestres, Starlink rend ceux-ci potentiellement moins rentables et donc moins intéressants à développer (notamment aux US où les tarifs sont similaires - pour des raisons évidentes). Et donc plutôt que d'appliquer le bon sens que tu soulignes dans ta 2è phrase, on peut vite se retrouver avec une prophétie autoréalisatrice du style "comme Starlink se développe, inutile de développer les réseaux terrestres, et donc Starlink est de plus en plus indispensable". C'est très probablement une partie de la stratégie de Musk.

Hugues

  • AS2027 MilkyWan
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 10 974
  • Lyon (69) / St-Bernard (01)
    • Twitter
Starlink Maritime
« Réponse #39 le: 12 juillet 2022 à 12:00:46 »
Perso je vois un grand intérêt à Starlink pour plusieurs raisons :

- Grosse bande passante comparée à du GEO
- Latence faible
- Diversité de technos d'accès à bas prix, quand on sait qu'Orange arrête bientôt le cuivre, c'est une bonne solution de faire FTTH+Starlink pour avoir une double "adduction"
- Possibilité de connexion un peu "roadwarrior" avec la mobilité. Moi qui fait un peu d'événementiel, pouvoir poser une antenne en haut d'une scène ou d'un algéco et savoir que ça marchera même avec 12000 festivaliers en dessous, c'est cool :)

le GEO c'est pas la même soupe, bande passante faible, pointage d'antenne relou, latence de ouf...


MoXxXoM

  • Abonné Starlink
  • *
  • Messages: 773
Starlink Maritime
« Réponse #40 le: 12 juillet 2022 à 12:04:02 »
Donc Starlink est bien une solution en quête d'un problème.

Je serai pas aussi catégorique, le marché de la connectivité ou le satellite est vraiment pertinent représente quand même un sacré paquet de pognon (surtout si on rajoute les militaires US). Je pense qu'il est compliqué de savoir exactement ce qui était/est prévu pour atteindre le point de rentabilité pour starlink, est-ce que l'activité grand publique (avec les subventions public américaine https://spacenews.com/spacex-wins-big-share-of-9-2b-rdof-broadband-subsidy/) est uniquement la pour lancer, développer un service minimal et qu'ensuite le focus sera sur du b2b/gouvernemental ou est-ce que les accès grand public servent un autre dessein (au hasard couler Eutelsat/Viasat) ou encore ils doivent peut-être continuer à représenter une grosse fraction du revenue stream... je ne sais pas, est-ce que eux le savent c'est même pas garanti...

MoXxXoM

  • Abonné Starlink
  • *
  • Messages: 773
Starlink Maritime
« Réponse #41 le: 12 juillet 2022 à 12:17:50 »
ça marchera même avec 12000 festivaliers en dessous, c'est cool :)

Alors ça normalement quand le radio resource/beam management aura un peu muri en 5G (FR2 y compris si t'es vraiment bien dégagé), ça ne posera plus de problème du moment que l'antenne du récepteur sera suffisamment haute et disjointe de la foule vue du pylône. Ce qui est dispo aujourd'hui est pas encore vraiment capable de gérer des cas extrême comme ça mais ça viendra. Et dans l'Ericsson mobility report ça se voit que les subscribers FWA (Fixed Wireless Access) avec QoS sont majoritaires aux USA, et c'est un des mécanismes qui permet une QoS solide et protéger un accès FWA -avec une antenne sur un point haut- d'une marée humaine addicte à son smartphone.

Free_me

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 2 318
  • Marseille
Starlink Maritime
« Réponse #42 le: 12 juillet 2022 à 12:38:42 »
Ah bon?Et bien entendu tu vas me dire que tu n'as pas parlé de service public, donc je précise tout de suite que j'employais une figure de style qu'on appelle communément l'ironie.
Donc les happy few des pays développés qui peuvent mettre $100/m dans un abo internet haut débit (et ils ne sont pas nombreux, je te rappelle par exemple qu'en France le salaire médian est à ~2000€/m), les "exclus" dont tu parles regardent ça de très très loin. Ton argument est absurde: Musk est là pour faire du pognon, il vend à ceux qui peuvent payer (et c'est bien normal). Et une fois qu'il aura un monopole de fait et que l'éventuelle concurrence sera rincée (y compris la concurrence terrestre, puisqu'il se déploie notamment en priorité sur des zones où il y a/avait des projets de déploiement de broadband terrestre, par ex aux USA - ce qui démontre encore une fois bien sa stratégie et le caractère délétère de cette entreprise), il ne va pas s'amuser à *baisser* les prix (aujourd'hui il vend à perte), il faut être un tout petit peu moins crédule dans la vie.


En resumé t'es juste un aigris 'contre tout'
un de plus je dirai
Trouve toi une mamy pour parler avec ? Et arrête d'essayer d'empêcher les autres d'avancer ?
T'es jaloux que tu peux pas te payer starlink c'est ca ? Pourquoi tu cherches a emmerder les autres ? tu t'es posé cette question ?
Il y a quoi d'autre que tu supportes pas comme ca ?


blarglibloup

  • Abonné K-Net
  • *
  • Messages: 625
  • Axione: K-net: 27, 84 | MW: 72
Starlink Maritime
« Réponse #43 le: 12 juillet 2022 à 12:49:29 »
- Diversité de technos d'accès à bas prix, quand on sait qu'Orange arrête bientôt le cuivre, c'est une bonne solution de faire FTTH+Starlink pour avoir une double "adduction"
Le problème est que le prix actuel ne reflète pas le coût réel (vente à perte, malgré les subventions et sans même considérer le coût environnemental).
Donc il y a déjà un problème dans le signal prix au départ qui distort le "marché". Ensuite effectivement si on n'a pas d'états d'âme à se goinfrer sur les resources de la planète en partant du principe qu'après nous le déluge, pourquoi pas.

Alors ça normalement quand le radio resource/beam management aura un peu muri en 5G (FR2 y compris si t'es vraiment bien dégagé), ça ne posera plus de problème du moment que l'antenne du récepteur sera suffisamment haute et disjointe de la foule vue du pylône. Ce qui est dispo aujourd'hui est pas encore vraiment capable de gérer des cas extrême comme ça mais ça viendra. Et dans l'Ericsson mobility report ça se voit que les subscribers FWA (Fixed Wireless Access) avec QoS sont majoritaires aux USA, et c'est un des mécanismes qui permet une QoS solide et protéger un accès FWA -avec une antenne sur un point haut- d'une marée humaine addicte à son smartphone.
+1

En resumé t'es juste un aigris 'contre tout'
un de plus je dirai
Trouve toi une mamy pour parler avec ? Et arrête d'essayer d'empêcher les autres d'avancer ?
T'es jaloux que tu peux pas te payer starlink c'est ca ? Pourquoi tu cherches a emmerder les autres ? tu t'es posé cette question ?
Il y a quoi d'autre que tu supportes pas comme ca ?
Je suis pas aigri contre tout, j'ai exposé ma position dans mon premier post: je suis contre les gimmicks à la con dont le rapport bénéfice / coût (coût environnemental en particulier) est < 1. Quand on "avance" comme tu dis vers le mur, que la trajectoire est parfaite et qu'en plus on accélère, effectivement je crains de ne pas faire partie des moutons ébahis qui se réjouissent.
Quant à ma jalousie supposée, je dirai simplement que ma situation personnelle me place assez nettement dans le groupe des "happy fews" auxquels Mélanchon voudrait couper la tête, donc mes critiques sont tout sauf de la jalousie. Starlink je n'en ai pas besoin, je vis très bien avec les réseaux terrestres auxquels j'ai accès et je peux également très bien vivre sans accès haut débit quand je me déplace, en particulier quand je ne travaille pas (comme je l'ai souligné dans mon 2e post). Je ne fais pas partie de cette génération dont l'horizon (intellectuel notamment) s'arrête à la bordure de leur(s) écran(s).
Mais je vois à la profondeur de tes arguments qu'il n'est pas la peine d'insister, en effet.

Hugues

  • AS2027 MilkyWan
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 10 974
  • Lyon (69) / St-Bernard (01)
    • Twitter
Starlink Maritime
« Réponse #44 le: 12 juillet 2022 à 12:53:25 »
Alors ça normalement quand le radio resource/beam management aura un peu muri en 5G (FR2 y compris si t'es vraiment bien dégagé), ça ne posera plus de problème du moment que l'antenne du récepteur sera suffisamment haute et disjointe de la foule vue du pylône. Ce qui est dispo aujourd'hui est pas encore vraiment capable de gérer des cas extrême comme ça mais ça viendra. Et dans l'Ericsson mobility report ça se voit que les subscribers FWA (Fixed Wireless Access) avec QoS sont majoritaires aux USA, et c'est un des mécanismes qui permet une QoS solide et protéger un accès FWA -avec une antenne sur un point haut- d'une marée humaine addicte à son smartphone.

Hum, même en 5G SA, j'aurais pas confiance, même sur des festivals avec couv radio dédiée, des fois ça pédale, donc bon... :)

Hugues

  • AS2027 MilkyWan
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 10 974
  • Lyon (69) / St-Bernard (01)
    • Twitter
Starlink Maritime
« Réponse #45 le: 12 juillet 2022 à 12:54:16 »
En resumé t'es juste un aigris 'contre tout'
un de plus je dirai
Trouve toi une mamy pour parler avec ? Et arrête d'essayer d'empêcher les autres d'avancer ?
T'es jaloux que tu peux pas te payer starlink c'est ca ? Pourquoi tu cherches a emmerder les autres ? tu t'es posé cette question ?
Il y a quoi d'autre que tu supportes pas comme ca ?
C'est franchement pas nécéssaire ce genre de message ici.

blarglibloup

  • Abonné K-Net
  • *
  • Messages: 625
  • Axione: K-net: 27, 84 | MW: 72
Starlink Maritime
« Réponse #46 le: 12 juillet 2022 à 13:09:08 »
Le problème est que le prix actuel ne reflète pas le coût réel (vente à perte, malgré les subventions et sans même considérer le coût environnemental).
Donc il y a déjà un problème dans le signal prix au départ qui distort le "marché".
Juste pour préciser ma pensée sur ce point précis: bien qu'il s'agisse de pure spéculation de ma part, je ne suis pas loin de croire que le tarif Starlink Maritime soit beaucoup plus proche du "vrai prix" (le prix auquel le système est économiquement viable) que le tarif terrestre. Ce qui met un peu les choses en perspective. Mais bien sûr je peux me tromper.

MoXxXoM

  • Abonné Starlink
  • *
  • Messages: 773
Starlink Maritime
« Réponse #47 le: 12 juillet 2022 à 13:12:24 »
Hum, même en 5G SA, j'aurais pas confiance, même sur des festivals avec couv radio dédiée, des fois ça pédale, donc bon... :)


C'est pas vraiment une histoire de 5G SA ou pas, c'est sur la couche RAN et les critères de scheduling sont relativement flexible, c'est plus la maturité de l'intégration de toute les features radio de mitigation des interférence qui existait déjà et les conditionals handover sont aussi importante dans ces cas la et ça n'existait pas avant. Pour des cas extrêmes ça sera indispensable de faire du codebook 2 (en simplifiant ça permet d'avoir de biens meilleurs CSI -channel status information- et plus de latitude sur la puissance relative des beams) et pour que ça marche bien plus il y a de terminaux qui le supporte mieux c'est. Mais pour ce genre de cas la 5G à un vrai intérêt (même si en en LTE TM9 on sait aussi faire des trucs bien).