Auteur Sujet: Starlink - beta test & équipements  (Lu 50376 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Leon

  • Client SFR sur réseau Numericable
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 5 090
Starlink - beta test & équipements
« Réponse #756 le: 21 juin 2021 à 07:18:15 »
Pas très surprenant, mais quand les antennes chauffent, elles se mettent en sécurité :)

https://arstechnica.com/information-technology/2021/06/starlink-dish-overheats-in-arizona-sun-knocking-user-offline-for-7-hours/
L'article n'est pas super clair entre température d'antenne et température ambiante, qui sont 2 choses très différentes.

Personnellement, ça m'étonne beaucoup, au contraire.
Une électronique installée à l'extérieur, c'est forcément exposé à des contraintes de température énormes. Pour une électronique standard "consumer grade" en extérieur, on prévoit normalement une plage de fonctionnement de -20°C ou -40°C jusqu’à +60°C ou +80°C.
ATTENTION : on parle bien de température ambiante de l'équipement, c'est très différent de la température ambiante de l'air extérieur (et encore très différent de la température interne de l'électronique).
Un équipement électronique enfermé dans une boite, elle même exposée au soleil, ou monté sur un toit exposé au soleil, pourra monter bien au delà de la température ambiante de l'air extérieur.
(Pour de l'électronique "consumer grade" intégrant une batterie, les -40°C sont impossible à tenir, mais c'est hors sujet).
Une tête d'antenne satellite classique (LNB), c'est garanti pour fonctionner à +60°C par exemple.

Là, Starlink nous dit "température ambiante maxi 40°C". Pour une antenne à 600€, c'est très inquiétant.
S'ils connaissent le problème de l'antenne actuelle, pourquoi proposent-ils ce service dans des régions chaudes actuellement?
Imaginez cette antenne posée quelques dizaines de cm au dessus d'un toit exposé au soleil. Là, des températures de 40°C à 50°C c'est parfaitement crédible, dans des régions chaudes.

Espérons que ce problème sera résolu dans les futures versions de l'antenne, et que les utilisateurs gênés se verront proposé un échange standard.

Leon.
« Modifié: 21 juin 2021 à 07:45:11 par Leon »

Free_me

  • Client Free fibre
  • *
  • Messages: 2 211
  • Marseille
Starlink - beta test & équipements
« Réponse #757 le: 22 juin 2021 à 16:05:01 »
il faut mettre l'antenne a la cave, comme ca elle reste au frais.
ca reste si simple et pourtant ils y ont pas pensé !

mouarf !

MoXxXoM

  • Client Starlink
  • *
  • Messages: 235
Starlink - beta test & équipements
« Réponse #758 le: 22 juin 2021 à 16:11:52 »
C'est bon y'a la solution sur reddit :D
from r/Starlink

alain_p

  • Client Free fibre
  • *
  • Messages: 12 504
  • Delta S 10G-EPON sur Les Ulis (91)
Starlink - beta test & équipements
« Réponse #759 le: 28 août 2021 à 15:50:23 »
Quelques nouvelles données par la présidente de SpaceW, Gwynne Shotwell, lors du Space Symposium, qui se tient chaque année à Colorado Spring, du 23 au 26 Août : Le prix de revient de l'antenne devrait être divisé par deux d'ici la fin de l'année, donc d'environ 1500 $ à ~750$, et elle espère une nouvelle réduction par deux d'ici un an, ce qui l'amménerait vers 350$. De quoi réduire significativement les pertes de SpaceX, qui le vend actuellement 500 $, voire éventuellement en baisser le prix. Mais ils ont actuellement deux problèmes, la pénurie de composants électroniques, et le celle d'oxygène liquide, pour les lancements, dû à la crise covid :

Citer
"The ones we will have later this year will cost roughly half of what our current user terminals cost,” she said at the annual Space Symposium event. “And then we think we’ll be able to cut that in half yet again."

The current $499 Starlink dish, while expensive, is actually being sold at a significant loss for the company. Originally, the dish cost $3,000 to produce before SpaceX managed to reduce the amount to $1,500 and then $1,300, Shotwell said back in April.
...
In the short term, a challenge facing the company’s plans for Starlink has been the ongoing semiconductor shortage. “We have two big issues right now. One are the chips,” she said during the same talk. “In fact, that’s what’s delayed some of the new user terminals that we’re spinning the design on.

“The other thing is liquid oxygen,” she added, which is used to help fuel SpaceX rockets. “We’re actually going to be impacted this year with a lack of liquid oxygen for launch.”
 

https://www.pcmag.com/news/spacex-prepares-to-cut-starlink-dish-cost-by-half-later-this-year

De plus, la pause actuelle dans l'envoi de satellites aurait pour but de les équiper tous de lasers, ce qui n'était pas le cas jusqu'ici, permettant de couvrir certaines zones où l’implantation de bases terrestres est difficile. Les vols devraient reprendre dans environ trois semaines (peut-être pas au rythme précédent vu la pénurie d'oxygène).

Citer
"We're flying a number of laser terminals right now in space," Shotwell said, adding that SpaceX is now working to integrate lasers into all of its Starlink satellites.

"That's why we have been struggling for six or eight weeks — we wanted the next set to have laser terminals on them," Shotwell said.

https://www.space.com/spacex-starlink-internet-satellites-lasers-launch


MoXxXoM

  • Client Starlink
  • *
  • Messages: 235
Starlink - beta test & équipements
« Réponse #760 le: 06 septembre 2021 à 12:39:25 »
Des nouvelles zones ont été ouvertes en France, enfin au moins deux (Morbihan & Haute-Garonne) d'après les mails que j'ai reçu de leur part.