Auteur Sujet: Starlink - beta test & équipements  (Lu 59973 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

kgersen

  • Modérateur
  • Client Free Pro
  • *
  • Messages: 8 191
  • Paris (75)
Starlink - beta test & équipements
« le: 15 juillet 2020 à 18:25:41 »
Les premiers "terminaux" Starlink font leur apparition pour la 'closed beta'.


https://twitter.com/flcnhvy/status/1283140198621224975

Elon Musk signale que le version de production sera alimentée via PoE (power over ethernet) depuis le router Starlink, que la parabole sera motorisée et auto-orientable: on la pose quelque part (toit, table extérieur, etc) avec une vue dégagée sur le ciel et elle se débrouille pour discuter avec la constellation de satellites. Pas d'installateur à faire venir donc.

Le but final est que les gens s'inscrivent sur le site https://www.starlink.com/, commande un abonnement Starlink et reçoivent l’équipement.

La beta est cours est limitée a une zone située entre les USA et le Canada incluant une partie de l'état de Washington. Le nombre de participants est limité et ils doivent avoir une vue dégagée vers le nord.

La constellation actuelle consiste d'environ 500 satellites qui peuvent fournir Internet sur la zone ciblée entre 44° et 52° de latitude nord (chez nous c'est la bande entre Bordeaux et Amsterdam en gros).

Des lancements sont prévues dans les mois et années a venir pour compléter le réseau: https://en.wikipedia.org/wiki/Starlink#Constellation_design_and_status

Pour l'instant aucune information sur le débit et la latence.

bande 44 a 52 nord :


kgersen

  • Modérateur
  • Client Free Pro
  • *
  • Messages: 8 191
  • Paris (75)
Starlink : état fin 2020
« Réponse #1 le: 14 octobre 2020 à 11:41:39 »
Le satellite c'est cher et vraiment pas fou... meme avec un bon debit la latence est juste enorme ( minimum 500ms...)

Starlink c'est plusieurs milliers de satellites a terme et une latence <20ms (actuellement 700+ satellites).

voici un speedtest fait avec Starlink:


« Modifié: 17 octobre 2020 à 10:30:57 par Leon »

fabtra31

  • Professionnel des télécoms
  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 2 209
  • -------- Tarbes (65) -------- ↓300 Mbps ↑ 300 Mbps
    • Chaine Twitch
Cédric O annonce un nouveau satellite lancé et du FTTH pour tous fin 2025
« Réponse #2 le: 14 octobre 2020 à 14:31:09 »
Starlink c'est plusieurs milliers de satellites a terme et une latence <20ms (actuellement 700+ satellites).

voici un speedtest fait avec Starlink:



AH ouais quand meme ca claque mais moi je parlais des Eutelsat caca qui ont des debit sous terre et une latence maximale ^^ mais du coup  maintenant ya satellite et satellite...

mattmatt73

  • Expert.
  • Client Bbox fibre
  • *
  • Messages: 7 237
  • vancia (69)
Cédric O annonce un nouveau satellite lancé et du FTTH pour tous fin 2025
« Réponse #3 le: 14 octobre 2020 à 23:23:51 »
Starlink c'est plusieurs milliers de satellites a terme et une latence <20ms (actuellement 700+ satellites).

voici un speedtest fait avec Starlink:



Oui oui oui,

Ce truc c'est comme un test de 5G à 3h du matin contre l'antenne et en étant le seul portable connecté à l'antenne


kgersen

  • Modérateur
  • Client Free Pro
  • *
  • Messages: 8 191
  • Paris (75)
Cédric O annonce un nouveau satellite lancé et du FTTH pour tous fin 2025
« Réponse #4 le: 14 octobre 2020 à 23:49:50 »
Oui oui oui,

Ce truc c'est comme un test de 5G à 3h du matin contre l'antenne et en étant le seul portable connecté à l'antenne

"contre l'antenne" ... la distance est constante vu que l'altitude des satellites l'est ...

pour la contention, les satellites déjà lancés ont 16 Gbps de bande passante (BP) chacun. Il y en a 700. Les prochains satellites auront chacun 64 Gbps de BP.
Et contrairement a la 5G, il est plus facile de 'scaler' le nombre de satellites ou leur BP individuelle.

Je me garderais bien donc de "transposer" les problématiques de la 5G a ce type de techno.

https://satellitemap.space/ ou https://satmap.space/ pour voir les satellites actuels.

mattmatt73

  • Expert.
  • Client Bbox fibre
  • *
  • Messages: 7 237
  • vancia (69)
Cédric O annonce un nouveau satellite lancé et du FTTH pour tous fin 2025
« Réponse #5 le: 14 octobre 2020 à 23:55:12 »
"
"contre l'antenne" ... la distance est constante vu que l'altitude des satellites l'est ...


pas franchement, quand on considère des satellites défilants.

et je maintiens que dans la vraie vie, ils sont loin des promesses pour le moment

faire du beam forming avec de si petites antennes pour transmettre sur des satellites défilants ne serait pas si trivial que ça à réaliser.....

où starlink est le meilleur en ce moment c'est pour le marketing.

moi j’attends toujours que nos fournisseurs aient des stations de tests

Leon

  • Client SFR sur réseau Numericable
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 5 110
Cédric O annonce un nouveau satellite lancé et du FTTH pour tous fin 2025
« Réponse #6 le: 15 octobre 2020 à 18:05:49 »
"contre l'antenne" ... la distance est constante vu que l'altitude des satellites l'est ...
Euh, tu te trompes... Un satellite orbite basse n'est pas souvent à la verticale de toi,  et il défile.

De plus, je pense que la remarque initiale de mattmatt, c'est surtout que les tests de débit de Starlink ont été fait avec des satellites très peu chargés, avec seulement quelques utilisateurs par satellite, contre des milliers voire dizaines de milliers d'utilisateurs par satellite attendus dans le futur... Les débits (déjà très loin du 1Gb/s annoncé) seront-ils les mêmes?

Citer
Et contrairement a la 5G, il est plus facile de 'scaler' le nombre de satellites ou leur BP individuelle.
Quelle est la différence avec la 5G en terme de "scalability"? Si tu multiplies les antennes 5G sur un territoire donné, alors ça multipliera la bande passante 5G totale sur ce territoire. 

Perso, je n'ai toujours pas compris le délire de ces constellations de milliers de satellites. Je ne vois pas comment ça peut être rentable avec les techno actuelles. Si certains veulent croire aux promesses irréalistes de ces constellations, tant mieux pour eux.

Et surtout ça n'est pas le sujet ici. On parle du satellite  Konnect VHTS normalement ici.

Leon.
« Modifié: 15 octobre 2020 à 18:29:30 par Leon »

kgersen

  • Modérateur
  • Client Free Pro
  • *
  • Messages: 8 191
  • Paris (75)
Cédric O annonce un nouveau satellite lancé et du FTTH pour tous fin 2025
« Réponse #7 le: 15 octobre 2020 à 19:18:07 »
Euh, tu te trompes... Un satellite orbite basse n'est pas souvent à la verticale de toi,  et il défile.
Je répondais par rapport a son 'coller a l'antenne du 5g'. Dans le cas de Starlink la distance en test est la distance en prod donc les conditions finales.
et c'est presque constant car ca change de satellite rapidement.

De plus, je pense que la remarque initiale de mattmatt, c'est surtout que les tests de débit de Starlink ont été fait avec des satellites très peu chargés, avec seulement quelques utilisateurs par satellite, contre des milliers voire dizaines de milliers d'utilisateurs par satellite attendus dans le futur... Les débits (déjà très loin du 1Gb/s annoncé) seront-ils les mêmes?
Quelle est la différence avec la 5G en terme de "scalability"? Si tu multiplies les antennes 5G sur un territoire donné, alors ça multipliera la bande passante 5G totale sur ce territoire. 

La "scalability" est qu'ajouter des satellites et densifier le réseau est 'répétable' facilement alors qu'en 5G ca dépend d'ou on peut mettre les antennes et combien. En 5g il y a plein de contraintes géographiques & administratives & techniques: chaque projet d'antenne est unique. Multiplier les antennes 5G n'est pas si facile que mettre plus de satellites.

Pour le débit c'est la beta avec que 700 satellites ayant chacun 16Gbps de BP. L'agrément initial de la FFC est pour 1600 satellites de ce type.
D'autres satellites plus puissants viendront apres (a priori avec 4x de BP) puis encore après le maillage final: c'est 7500 satellites en orbite encore plus basse (300-400km).

Il est évident que les promesses actuelles et la réalité finale seront différente mais ca me semble un peu rapide de faire du bashing sur ce projet avant d'en voir plus. C'est de toute façon en marche.

Perso, je n'ai toujours pas compris le délire de ces constellations de milliers de satellites. Je ne vois pas comment ça peut être rentable avec les techno actuelles. Si certains veulent croire aux promesses irréalistes de ces constellations, tant mieux pour eux.

Chacun son point du vue. Faut juste pas transposer les +/- de la 5G a Starlink ce n'est pas du tout les mêmes problématiques, contraintes, etc. ni le même usage. On ne sait pas encore la finalité de Starlink même si des abos grand public sont prévus dans un premier temps c'est principalement pour les zones ou l'accès Internet est difficile/impossible ou pour de l'accès temporaire.
Il est fort probable qu'il y aura aussi plus tard un lien/usage avec les Tesla et la conduite autonome...ainsi qu'un lien/moyen de connecter des avions (notamment dans le cadre d'un contrat avec l'armée US...)

Quoiqu'il en soit le but n'est pas d'aller concurrencer la connexion Internet des millions de logements en zone dense. Il ne faut pas être manichéen, l'avenir ce n'est pas Starlink vs la fibre vs la 5G mais plutôt un mix.

Et surtout ça n'est pas le sujet ici. On parle du satellite  Konnect VHTS normalement ici.

oui et je répondais juste a fabtra31 dans un contexte général (satellite = latence) et pas du cas particulier ici.


Leon

  • Client SFR sur réseau Numericable
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 5 110
Cédric O annonce un nouveau satellite lancé et du FTTH pour tous fin 2025
« Réponse #8 le: 17 octobre 2020 à 10:21:09 »
La "scalability" est qu'ajouter des satellites et densifier le réseau est 'répétable' facilement alors qu'en 5G ca dépend d'ou on peut mettre les antennes et combien. En 5g il y a plein de contraintes géographiques & administratives & techniques: chaque projet d'antenne est unique. Multiplier les antennes 5G n'est pas si facile que mettre plus de satellites.

Pour le débit c'est la beta avec que 700 satellites ayant chacun 16Gbps de BP. L'agrément initial de la FFC est pour 1600 satellites de ce type.
D'autres satellites plus puissants viendront apres (a priori avec 4x de BP) puis encore après le maillage final: c'est 7500 satellites en orbite encore plus basse (300-400km).
Les difficultés côté Starlink sont immenses.
Il ne suffit pas juste de rajouter des satellites, comme tu l'imagines, pour augmenter la capacité. La scalability est très loin de "on ajoute des satellites et c'est tout".
Si j'ai bien compris, Starlink n'a pas fini de négocier le spectre radio dont il a besoin, surtout si on parle du globe entier. Et l'allocation n'est pas forcément la même sur toute la planète. Ils semblent se concentrer sur les USA pour l'instant.
Et pour amener des dizaines de térabits/sec vers le ciel, il faudra construire et négocier l'installation de dizaines de milliers de satellite gateway terrestres sur toute la planète, si Starlink continue à utiliser des techno RadioFréquence (et non laser) pour communiquer avec ses satellites. Pour l'instant, ils en ont installé... 28 satellite gateway.
Un lien entre une unique gateway et un unique satellite, ça doit être de quelques Gb/s seulement, vu les techno et fréquences utilisées. Pour l'instant, ils installent 4 antennes par Gateway, donc ils pointent seulement 4 satellite par Gateway. Pour viser les 16Gb/s par satellite dont tu parles, chaque satellite (en zone "dense") doit voir plusieurs gateways. 

Point suivant: techniquement, ils ont à peine commencé à tester la communication laser inter-satellite. Ca n'est pas "en prod" dans leur béta-test ouvert. Faire transiter plusieurs Tb/s (bi directionnel) entre 2 satellites "low cost", ça ne doit pas être simple. On a aucune idée de si la techno est prête. Sachant qu'ils veulent pour l'instant mettre 5 transceiver laser par satellite, avec chacun un téléscope orientable qui va bien.
Et pour finir, aujourd'hui, on ne sait pas si le cout des antennes client "phased array" sera un jour "raisonnable". Ils planchent dessus, c'est certain.

Bref, je ne crois pas au projet, en tout cas pas dans les 10 prochaines années. Dans 10 ans peut-être, on verra bien. Si Elon Musk a suffisamment de pognon à cramer (à pure perte), pourquoi pas.
Et dans 10 ans, les connexions terrestres et radio-terrestre (4G, 5G) auront encore progressées. Bref, dans cette course, difficile de dire si le projet Starlink sera réellement rentable un jour.

Leon.
« Modifié: 18 octobre 2020 à 08:22:19 par Leon »

kgersen

  • Modérateur
  • Client Free Pro
  • *
  • Messages: 8 191
  • Paris (75)
Cédric O annonce un nouveau satellite lancé et du FTTH pour tous fin 2025
« Réponse #9 le: 17 octobre 2020 à 10:51:09 »
Pour finir, c'est mon droit de critiquer ce projet. Si ça ne te plait pas, tant pis.

relax ! ou ai-je dit que tu n'avais pas le droit de le critiquer ou que ca ne me plaisait pas ?!

Chacun son avis j'ai dit.

J'entend ton discours mais j'entendais le même contre SpaceX il y a quelques années et on a vu le résultat... donc on verra bien dans quelques années.

en attendant:
https://www.clubic.com/pro/personnalites-e-business/elon-musk/actualite-17010-tibro-quand-starlink-avance-masquee-derriere-des-societes-ecrans-en-europe.html

activé l'Australie vu la géographie là-bas me semble une bonne étape.

e-TE

  • Client Free fibre
  • *
  • Messages: 1 073
  • Déville-les-Rouen (76)
Starlink - beta test & équipements
« Réponse #10 le: 17 octobre 2020 à 23:04:16 »
starlink est censé devenir la vache a lait de spacex pour financer les projets de conquête spatial... donc qu'on aime ou pas musk, je pense qu'il a quand meme à minima planché sur la question du cout/rentabilité...
après, à première vu c'est comme une fusée réutilisable, ca parait déconnant et pourtant en 5ans, c'est devenu une routine de voir spacex faire revenir son premier étage, et depuis 3mois une routine de voir des coiffes réutilisés  :-X

PhilippeMarques

  • Expert
  • *
  • Messages: 553
Starlink - beta test & équipements
« Réponse #11 le: 18 octobre 2020 à 03:59:34 »
Tout va bien tant que cela n'empiète pas sur les plates-bandes militaires.
Et les états sachant les contraintes sur les espaces aériens, le survol de leur territoire et leur souveraineté, le laisseront ouvrir une succursale juridique si cela peux lui faire plaisir, pour le reste je doute que l'artifice soit voué à un grand succès d'un point de vue géo-politique.
Tant que cela reste des lanceurs pour la Nasa, et lié purement aux US il a le champ libre, pour le reste, ni la Chine, la Russie ou l'Europe ne le laisseront faire sans leur accords et contrepartie.

Joins projections.
« Modifié: 18 octobre 2020 à 05:26:18 par PhilippeMarques »