Auteur Sujet: Starlink - beta test & équipements  (Lu 54176 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

fabtra31

  • Professionnel des télécoms
  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 2 167
  • -------- Tarbes (65) -------- ↓300 Mbps ↑ 300 Mbps
    • Chaine Twitch
Starlink - beta test & équipements
« Réponse #48 le: 25 octobre 2020 à 10:03:11 »
Moi ca m'impresionne, cette antenne, d'apres certains il y a une technologie de micro-antennes a l'interieur, et en effet ca peut expliquer la latence basse et le débit assez haut, apres j'attend de voir ce que ca va donner sur des configs clients et pas de tests.

Leon

  • Client SFR sur réseau Numericable
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 5 106
Starlink - beta test & équipements
« Réponse #49 le: 25 octobre 2020 à 10:11:32 »
Moi ca m'impresionne, cette antenne, d'apres certains il y a une technologie de micro-antennes a l'interieur, et en effet ca peut expliquer la latence basse et le débit assez haut, apres j'attend de voir ce que ca va donner sur des configs clients et pas de tests.
Bonjour. Ca n'est pas l'antenne directement qui permet la latence faible. C'est bien l'orbite très basse des satellites. ~500km d'altitude seulement, contre ~36000km pour un satellite géostationnaire habituellement utilisé pour de l'internet par satellite.
Mais les satellites Starlink défilent dans le ciel, contrairement à un géostationnaire qui est parfaitement fixe dans le ciel. Il faut pouvoir les suivre, il faut que le faisceau de l'antenne client les suive, s'oriente automatiquement. Et surtout il faut que l'antenne bouge son faisceau quasi instantanément d'un satellite à l'autre, pour assurer les transitions d'un satellite à l'autre (handover), sans coupure pour l'utilisateur.
Pour cela, Starlink (et One Web) utilisent effectivement des antennes client "phased array / beamforming", constituées de centaines de micro antennes pilotées individuellement. Ca permet d'orienter électroniquement (sans aucune pièce mobile) le faisceau de l'antenne.
C'est cette technologie qui aujourd'hui coute assez cher, pour une installation client, et qui est sans doute un frein pour un déploiement massif à bas cout, à court terme.

L'orientation mécanique automatique de l'antenne starlink sur son mat ne sert qu'à orienter approximativement l'antenne, car le beamforming de cette antenne ne peut pas atteindre des angles trop élevés.

Leon.

alain_p

  • Client Free fibre
  • *
  • Messages: 12 620
  • Delta S 10G-EPON sur Les Ulis (91)
Starlink - beta test & équipements
« Réponse #50 le: 25 octobre 2020 à 11:39:52 »
Oui, c'est l'altitude qui permet d'assurer une latence faible, ~30 ms. C'est comparable à la distance Paris-Marseille, et donc des latences du même ordre. Mais on peut rajouter qu'il faut aussi des stations terrestres très nombreuses, qui couvrent bien le territoire, car en fait, le ping, c'est le temps d'aller retour client-satellite-base terrestre, et donc il ne faut pas avoir à s'adresser à une base aux Etats-Unis, quand on est client en France...
« Modifié: 25 octobre 2020 à 12:16:32 par alain_p »

artiflo

  • Client RED by SFR fibre FttH
  • *
  • Messages: 245
Starlink - beta test & équipements
« Réponse #51 le: 25 octobre 2020 à 12:08:54 »
Un client en France s'adressera à un gateway US que si il a besoin d'aller sur des serveurs US et il passera probablement en space laser plutôt qu'en FO.

Encore une fois les satellites sont en LEO à ~550km d'altitude pas en GEO à 36 000 km, pour la beta avec quelques gateway tu couvres la France et plusieurs pays du continent européen.


alain_p

  • Client Free fibre
  • *
  • Messages: 12 620
  • Delta S 10G-EPON sur Les Ulis (91)
Starlink - beta test & équipements
« Réponse #52 le: 25 octobre 2020 à 12:23:00 »
Un client en France s'adressera à un gateway US que si il a besoin d'aller sur des serveurs US et il passera probablement en space laser plutôt qu'en FO.

Pour la plupart des gros sites, Google, Amazon, Apple, Facebook..., on passe par des Content Delivery Network (CDN), comme Cloudflare, Akamai..., avec des serveurs en France, donc pas besoin dans la plupart des cas de passer par les États-Unis, d'où l'intérêt d'avoir des bases terrestres locales.

Leon

  • Client SFR sur réseau Numericable
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 5 106
Starlink - beta test & équipements
« Réponse #53 le: 25 octobre 2020 à 12:28:23 »
Un client en France s'adressera à un gateway US que si il a besoin d'aller sur des serveurs US et il passera probablement en space laser plutôt qu'en FO.
Oui, c'est ce que promet Starlink, et j'avoue que ça m'intrigue... Comment et où sera fait le routage complexe de savoir à quelle gateway s'adresser?
Les satellites sont petits (250kg). Est-ce qu'ils embarquent l'équivalent d'un routeur BGP capable d'avoir une table "full view IPv4", et capable de faire transiter plusieurs centaines de Gb/s, voire plusieurs Tb/s?

Ou alors est-ce que c'est le modem client qui embarquera l'intelligence de routage et décidera quel chemin emprunter?

Ou alors est-ce que simplement les connexions chercheront à cheminer via la gateway satellite la plus proche du client?
Est-ce que en complément les connexions très longue distance et faible latence, par satellite et laser, ne seront réservées qu'à des offres "pro" très chères et limitées en débit? (finance, appli temps réel)

Bref, la configuration annoncée par SpaceX pose plein de questions intéressantes.

Leon.

Nico

  • Modérateur
  • *
  • Messages: 42 587
  • FTTH 1000/500 sur Paris 15ème (75)
    • @_GaLaK_
Starlink - beta test & équipements
« Réponse #54 le: 25 octobre 2020 à 12:32:40 »
J'avoue que la possibilité de liaisons "aériennes" transat m'intéresse sur le sujet du HFT. On a des docs là-dessus ou juste des perspectives ?

artiflo

  • Client RED by SFR fibre FttH
  • *
  • Messages: 245
Starlink - beta test & équipements
« Réponse #55 le: 25 octobre 2020 à 12:53:25 »
Moi aussi cette histoire de space laser m'interroge beaucoup, il y a cette vidéo faite par Mark Handley avec beaucoup d'animations qui explique le concept général mais pas de doc technique à ma connaissance.

Pour l'instant tout ce que j'ai trouvé c'est la communication qu'il y a eu lors du lancement de Starlink 11, indiquant qu'il y a eu un test de "space laser" entre 2 satellites gen1 afin de faire transiter des centaines de Gb et l'armée US est très intéressé pour utiliser ce nouveau réseau.

Citer
Recently as the Starlink team completed a test of two satellites in prit that are equipped with our inter-satellite links which we call called space lasers. With these space lasers, the starlink satellites were able to transfer hundreds of gigabytes of data. Once these space lasers are fully deployed, Starlink will be one of the fastest options to transmit data all over the world

Ce lien par laser entre satellites est prévue de longue date sur les satellites de gen2, c'est un des atouts de Starlink afin de faire baisser la latence sur des longues distances.



artiflo

  • Client RED by SFR fibre FttH
  • *
  • Messages: 245
Starlink - beta test & équipements
« Réponse #56 le: 25 octobre 2020 à 13:00:38 »
Sinon avec le lancement réussi d'hier de Starlink L14, il y a 60 satellites de plus en orbite, ce qui nous fait :

Citer
Total lancé : 865
Total désorbité : 51
Total en orbite :844


Avec l'autorisation que SpaceX a obtenue de lancer ~11 943 satellites en 2 phases, la moitié de l'étape 1 de la phase 1 a donc a été largement franchie :

Citer
La phase 1 ~4425 satellites en LEO :

  • Etape 1 à 550 km: 1440 satellites, 53º d'inclinaison
  • Etape 2 à 540-570 km: 1600 satellites, 53.8º d'inclinaison
  • Etape 3 à 540-570 km: 400 satellites, 74º d'inclinaison
  • Etape 4 à 540-570 km: 375 satellites, 81º d'inclinaison
  • Etape 5 à 540-570 km: 450 satellites, 70º d'inclinaison


La phase 2 ~7518 satellites en VLEO :
  • Etape 1 à 335 km: 2493 satellites, 42º d'inclinaison
  • Etape 2 à 340 km: 2478 satellites, 53.8º d'inclinaison
  • Etape 3 à 345 km: 2547 satellites, 74º d'inclinaison

kgersen

  • Modérateur
  • Client Free Pro
  • *
  • Messages: 8 154
  • Paris (75)
Starlink - beta test & équipements
« Réponse #57 le: 27 octobre 2020 à 15:09:14 »
La beta est passé dans une nouvelle phase et le prix pour les 'early adopters' est connu:

- équipement: $499 pour la "phased array antenna" et le routeur. l'antenne est livrée avec un trépied simple mais 2 kits de montage optionnel pour toiture sont proposé également ($99 ou $24).
- abonnement: $99 / mois, a priori pas de datacap.

vitesse estimé entre 50Mbps et 150Mbps
latence entre 20ms et 40ms
Des interruptions de connectivité sont a prévoir

Au fur et a mesure de la mise a place de nouveau satellites, de nouvelles stations sol et de l'amélioration du logiciel réseau les performances devraient s'améliorer.

L'objectif est d'atteindre 16ms a 19ms de latence pour l'été 2021.

Des applications pour iOS et Android sont également dispo pour aider a l'installation et au diagnostique.



e-TE

  • Client Free fibre
  • *
  • Messages: 1 066
  • Déville-les-Rouen (76)
Starlink - beta test & équipements
« Réponse #58 le: 27 octobre 2020 à 15:27:06 »
antenne a $500... pas mal de gens tablaient sur une antenne dans le millier de dollars... a voir si ils vendent à perte l'antenne ou si ils ont réellement réussi à optimiser leurs coûts!

$99 le forfait, c'est pas si cher pour les usa! à voir les test en condition réel :)

y'a 10ans j'étais dans les $50 pour un pauvre adsl2 6-8mbps basic... et c'était l'offre la moins cher dispo sur le marché pour avoir internet... le cable c'était tout de suite dans les $100 (mais avec un bouquet de chaine "gratuite" avec )

artiflo

  • Client RED by SFR fibre FttH
  • *
  • Messages: 245
Starlink - beta test & équipements
« Réponse #59 le: 27 octobre 2020 à 19:19:02 »
La beta est passé dans une nouvelle phase et le prix pour les 'early adopters' est connu:

- équipement: $499 pour la "phased array antenna" et le routeur. l'antenne est livrée avec un trépied simple mais 2 kits de montage optionnel pour toiture sont proposé également ($99 ou $24).
- abonnement: $99 / mois, a priori pas de datacap.

vitesse estimé entre 50Mbps et 150Mbps
latence entre 20ms et 40ms
Des interruptions de connectivité sont a prévoir

Au fur et a mesure de la mise a place de nouveau satellites, de nouvelles stations sol et de l'amélioration du logiciel réseau les performances devraient s'améliorer.

L'objectif est d'atteindre 16ms a 19ms de latence pour l'été 2021.

Des applications pour iOS et Android sont également dispo pour aider a l'installation et au diagnostique.

Je m'attendais à pire comme tarif, j'ai hâte que la beta soit dispo en France.