Auteur Sujet: Starlink - beta test & équipements  (Lu 157138 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

alain_p

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 16 576
  • Delta S 10G-EPON sur Les Ulis (91)
Starlink - beta test & équipements
« Réponse #408 le: 17 février 2021 à 22:27:05 »
Effectivement, sa chaine s'appelle american V, donc je me suis probablement fait avoir aussi ;)

Nico

  • Modérateur
  • *
  • Messages: 44 549
  • FTTH 1000/500 sur Paris 15ème (75)
    • @_GaLaK_
Starlink - beta test & équipements
« Réponse #409 le: 18 février 2021 à 12:04:22 »
Starlink à Saint-Senier-de-Beuvron. Sipartech porte un projet différent de SpaceX

Si les entreprises Sipartech et SpaceX ont réalisé une déclaration préalable commune à Saint-Senier-de-Beuvron (Manche), leurs projets sont finalement bien distincts. Explications.

Les contours du projet Starlink, à Saint-Senier-de-Beuvron (Manche) se précisent. Ce mercredi 17 février 2021, une source proche du dossier nous apprend finalement que la société Sipartech n’est pas intéressée par le site de La Gralemois uniquement pour le compte de SpaceX, l’entreprise américaine du milliardaire Elon Musk. Elle a son propre projet sur le site, distinct de Starlink.

L’amalgame entre ces deux projets vient de la déclaration préalable déposée le 23 octobre, dans laquelle les deux demandes ne font qu’une. Seule l’entreprise Sipartech est citée dans le cadre demandeur, et non SpaceX.

Opérateur français d’infrastructure de fibre optique, Sipartech dispose d’une licence de l’Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse (Arcep) depuis 2009. Pour développer un réseau de plus en plus performant, elle mise sur des sites techniques. « Chacun de nos déploiements en région se fait dans les règles de l’art (études, autorisations…) et le respect des réglementations en vigueur et notamment environnementales », souligne leur site Internet.

Un local technique pour Sipartech, des antennes pour SpaceX

Elle se serait tournée vers Saint-Senier-de-Beuvron et le lieu-dit La Gralemois pour sa proximité avec un site technique existant, appartenant à Covage. Sur place, Sipartech veut développer la fibre et créer un local technique de 18 m².

Selon nos informations, aucune autre construction en surface ne serait envisagée par l’entreprise française pour atteindre cet objectif. Elle espère mettre un pied à terre ici quelle que soit l’issue du projet Starlink. Des représentants de l’entreprise Sipartech devraient rencontrer les membres du conseil municipal ce lundi 22 février 2021, afin de leur expliquer plus en détail leur projet.

Au vu de ces nouvelles informations, il semblerait que le dossier d’analyse de risques dont Ouest-France avait pu se procurer une partie n’était pas réalisé par Sipartech mais par SpaceX.


https://www.ouest-france.fr/normandie/saint-senier-de-beuvron-50240/starlink-a-saint-senier-de-beuvron-sipartech-porte-un-projet-different-de-spacex-7157979

Nico

  • Modérateur
  • *
  • Messages: 44 549
  • FTTH 1000/500 sur Paris 15ème (75)
    • @_GaLaK_
Starlink - beta test & équipements
« Réponse #410 le: 19 février 2021 à 09:25:34 »
Décision n° 2021-0116
de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes et de la
distribution de la presse
en date du 9 février 2021
attribuantune autorisation d’utilisation de fréquences radioélectriques à la société
Starlink Internet Services Limited
pour un réseau ouvert au public du service fixe par satellite


La liaison a ne pas brouiller est entre le NRA de Modane et la station de Val Fréjus.
https://carte-fh.lafibre.info/galerie_photo/index.php?/category/173
« Modifié: 19 février 2021 à 10:02:37 par Nico »

alain_p

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 16 576
  • Delta S 10G-EPON sur Les Ulis (91)
Starlink - beta test & équipements
« Réponse #411 le: 19 février 2021 à 11:50:02 »
Pendant ce temps, Starlink sera interdit en Russie. Ceux qui voudraient l'utiliser seront passibles d'une amende :

Citer
En Russie, se connecter à Internet grâce à Starlink d'Elon Musk pourrait être passible d'une amende
Business Insider 01/02/2021, 10:48

Le gouvernement russe pourrait infliger des amendes à des personnes ou à des entreprises pour avoir utilisé la connexion Internet de Starlink développée par la société américaine SpaceX, selon des articles publiés par des médias locaux. La nouvelle loi, proposée par l'organe législatif russe, la Douma, vise à empêcher les citoyens d'accéder à Internet via l'un des centaines de satellites d'Elon Musk.

Les utilisateurs ordinaires pourraient devoir payer entre 10 000 et 30 000 roubles (entre 110 et 330 euros environ), tandis que les entreprises pourraient devoir payer jusqu'à un million de roubles (soit près de 10 900 euros) si elles se servent du service Internet par satellite occidental, selon le magazine Popular Mechanics. En réponse à un article sur le sujet, Elon Musk a tweeté : "Nous essayons juste d'amener les gens sur Mars. De l'aide serait grandement appréciée".

https://www.businessinsider.fr/en-russie-se-connecter-a-internet-grace-a-starlink-delon-musk-pourrait-etre-passible-dune-amende-186486

Alors que la Russie serait très adaptée pour Starlink (grands espaces, population dispersée), Elon Musk risque de se heurter à la RealPolitik. Beaucoup de pays peu démocratiques n'ont pas envie que leurs citoyens aient accès à Internet sans contrôle. On peut penser aussi au grand pare-feu de la Chine...

Nico

  • Modérateur
  • *
  • Messages: 44 549
  • FTTH 1000/500 sur Paris 15ème (75)
    • @_GaLaK_
Starlink - beta test & équipements
« Réponse #412 le: 19 février 2021 à 12:01:57 »
Si le service fonctionne bien sans station à terre (ça semble être un objectif même si c'est surement pas le but premier non plus) ça me semble compliqué d'empêcher une population de s'en servir sans déployer des moyens conséquents.

Leon

  • Client SFR sur réseau Numericable
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 6 070
Starlink - beta test & équipements
« Réponse #413 le: 19 février 2021 à 12:11:37 »
Si Starlink prévoit de faire uniquement un accès Internet 100% ouvert, sans aucune restriction géographique, alors Starlink sera effectivement hors la loi dans beaucoup de pays.

C'est assez étrange comme stratégie d'ailleurs, de la part de Starlink.
D'habitude, les opérateurs essayent d'être conciliants en faisant au moins semblant de tout faire pour respecter les lois de restriction/censure locales.
Si j'étais un opérateur comme Starlink, je me plierais aux lois locales, pour faire un maximum de chiffre d'affaire.

Les lois locales sur les télécom peuvent être de plusieurs types:
* oblogation de terminer les communication sur le territoire national, avec possibilité pour le gouvernement de les espionner
* implémentation de restriction (via DNS ou par plages d'IP, ou par ports/protocoles)
* passer par un "great firewall" maitrisé par le gouvernement, ou par un unique opérateur de transit maitrisé par le gouvernement
* etc...

Ici, il serait simple pour Starlink, d'implémenter de telles restrictions géographiques, vu que le système Starlink sait précisément où ce trouve l'utilisateur, avec des beams très étroits (quelques dizaines de km de diamètre).
Quitte à désactiver totalement la possibilité d'accès si Stalink dans certaines zones géographiques ne veut pas implémenter les restrictions légales.

Pour moi, la décision de la Russie est normale, et il en sera de même en Chine.

Bref, un joli bras de fer à prévoir entre Starlink et de nombreux gouvernements.

Leon.

Nico

  • Modérateur
  • *
  • Messages: 44 549
  • FTTH 1000/500 sur Paris 15ème (75)
    • @_GaLaK_
Starlink - beta test & équipements
« Réponse #414 le: 19 février 2021 à 12:16:29 »
Starlink a déjà communiqué sur ce qu'il comptait faire dans ce genre de cas ? Ca se trouve ils n'ont pas prévu de lutter contre.

Leon

  • Client SFR sur réseau Numericable
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 6 070
Starlink - beta test & équipements
« Réponse #415 le: 19 février 2021 à 12:18:56 »
Starlink a déjà communiqué sur ce qu'il comptait faire dans ce genre de cas ? Ca se trouve ils n'ont pas prévu de lutter contre.
Il y avait un tweet d'Elon Musk faisant croire qu'ils voulaient vraiment faire un internet 100% ouvert sur tout le globe sans restriction.
Je ne le retrouve pas.
Mais avec Elon Musk c'est totalement impossible de savoir si c'est du bluff ou pas.

Leon.

Nico

  • Modérateur
  • *
  • Messages: 44 549
  • FTTH 1000/500 sur Paris 15ème (75)
    • @_GaLaK_
Starlink - beta test & équipements
« Réponse #416 le: 19 février 2021 à 12:36:13 »
Effectivement, pincette nécessaire.

mattmatt73

  • Expert.
  • Abonné Bbox fibre
  • *
  • Messages: 7 342
  • vancia (69)
Starlink - beta test & équipements
« Réponse #417 le: 19 février 2021 à 13:52:44 »
Si le service fonctionne bien sans station à terre (ça semble être un objectif même si c'est surement pas le but premier non plus) ça me semble compliqué d'empêcher une population de s'en servir sans déployer des moyens conséquents.

Kadhafi brouillait bien la bande L en Libye pour bloquer les téléphones satellites.

En Syrie / Iran, est de l'Ukraine , il y a des brouilleurs étranges dans certaines zones stratégiques.

Voir les iraniens qui envoyaient une porteuse depuis une base militaire, pour brouiller le transpondeur de BBC persian sur eutelsat 7 (de mémoire).

 
 

alain_p

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 16 576
  • Delta S 10G-EPON sur Les Ulis (91)
Starlink - beta test & équipements
« Réponse #418 le: 19 février 2021 à 14:25:44 »
La Russie prévoit sa propre constellation baptisée 'Sphere', qui serait composée de 600 satellites, et dont les lancements débuteraient en 2024. C'est aussi pour ne pas perdre le marché de cette future constellation. Il risque d'y avoir beaucoup de monde bientôt en orbite LEO...

Citer
Pour ne pas être dépassée par ses concurrents occidentaux, la Russie prévoit sa propre constellation de satellites Internet, connue sous le nom de "Sphere". Cependant, des questions se posent quant à l'accessibilité financière de cette constellation, dont le lancement pourrait commencer en 2024. Le budget du programme n'a pas été confirmé, mais certains rapports ont suggéré qu'il pourrait atteindre 20 milliards de dollars. C'est bien plus que la somme que la Russie dépense pour l'espace civil. Le budget actuel de Roscosmos, la société spatiale russe dirigée par Rogozin, reçoit environ 2,4 milliards de dollars par an.

https://www.developpez.com/actu/311748/La-Russie-prevoit-d-infliger-des-amendes-pour-les-citoyens-qui-utiliseront-l-internet-StarLink-d-Elon-Musk-la-Russie-planifie-son-propre-Internet-a-partir-du-plan-spatial-appele-Sphere/

Leon

  • Client SFR sur réseau Numericable
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 6 070
Starlink - beta test & équipements
« Réponse #419 le: 19 février 2021 à 16:41:39 »
Si le service fonctionne bien sans station à terre (ça semble être un objectif même si c'est surement pas le but premier non plus) ça me semble compliqué d'empêcher une population de s'en servir sans déployer des moyens conséquents.
Kadhafi brouillait bien la bande L en Libye pour bloquer les téléphones satellites.
En Syrie / Iran, est de l'Ukraine , il y a des brouilleurs étranges dans certaines zones stratégiques.
Voir les iraniens qui envoyaient une porteuse depuis une base militaire, pour brouiller le transpondeur de BBC persian sur eutelsat 7 (de mémoire).
Si Starlink persiste à vouloir ne pas respecter les lois locales, les états impactés peuvent aussi décider de sanctions quelconques envers les USA! Donc ça peut se régler sur le plan de la diplomatie internationale, pas uniquement avec des moyens techniques de brouillage (ou sabotage).

Mais franchement, pour l'instant, on n'en n'est pas là. Il va falloir attendre quelques années avant que Starlink n'obtienne une couverture loin d'une station gateway; pour ça il faut qu'il ait une constellation compatible de la communication inter-satellite à très haut débit, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui.
Donc le jeu du bluff de Starlink peut durer quelques années encore, avant qu'on connaisse leurs intentions réelles sur un éventuel accès Internet ouvert dans tous les pays.

La Russie prévoit sa propre constellation baptisée 'Sphere', qui serait composée de 600 satellites, et dont les lancements débuteraient en 2024. C'est aussi pour ne pas perdre le marché de cette future constellation. Il risque d'y avoir beaucoup de monde bientôt en orbite LEO...
Clairement, oui. Et c'est aussi valable pour la Chine qui prévoit sa constellation "Hongyan" à court terme.
Et oui, beaucoup de gouvernements font jouer la carte du "protectionisme national", que ça passe par des lois ou des subventions. Ca fait partie du jeu.
Bref, ça va être amusant, l'orbite basse, dans quelques années, avec la dizaine de méga-constellations annoncées actuellement.

Leon.