Auteur Sujet: Nouvelles suppressions d'emplois chez SFR : 1700 départs  (Lu 3409 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

alain_p

  • Client Free fibre
  • *
  • Messages: 12 034
  • Delta S 10G-EPON sur Les Ulis (91)
Nouvelles suppressions d'emplois chez SFR : 1700 départs
« Réponse #12 le: 04 avril 2021 à 18:01:26 »
D'après un article du Capital du 1er Avril (mais je ne crois pas malheureusement qu'il s'agisse d'un poisson d'Avril), les syndicats estiment plutôt à 2000 le nombre total d'emplois supprimés, car aux 1700 départs "volontaires", s'ajouteraient 287 emplois vacants supprimés. Ils vont aller en justice pour non respect des engagements pris sur l'emploi, et non communications des documents nécessaires au cabinet d'expert que le CSE a saisi.

Citer
SFR (Altice) risque de sabrer 2000 emplois, la CFDT dénonce "une utilisation cynique et opportuniste" de la crise

Publié le 01/04/2021 à 16h19 Mis à jour le 01/04/2021 à 18h20

SFR (groupe Altice) envisagerait jusqu'à 2.000 "suppressions de postes" en 2021, dénoncent les syndicats. La direction maintient toutefois le chiffre de "1.700 départs volontaires". "Il y a une grosse inquiétude sur le projet industriel et pour ceux qui ne seront pas volontaires", souligne Abdelkader Choukrane (Unsa), dénonçant "la méthode utilisée par la direction dans cette période d'extrême anxiété".

SFR s'apprête à sabrer dans l'emploi. On peut s'attendre à jusqu'à 2.000 "suppressions de postes" courant 2021, selon le plan stratégique de SFR, ont dénoncé les syndicats. Aux 1.281 postes occupés supprimés sur la base du volontariat dans le pôle télécom de l'opérateur privé de télécommunications français s'ajoutent 287 postes à pourvoir, vacants, qui seront également supprimés (1.568 au total), ont précisé à l'AFP l'Unsa (premier syndicat) et la CFDT (2e). A cela s'ajoutent "404 postes supprimés dont 381 départs volontaires et 23 postes à pourvoir supprimés" dans les boutiques de l'opérateur télécom, soit près de 2.000 postes supprimés, dénoncent-ils.

Interrogée par l'AFP, la direction maintient le chiffre de "400 salariés impactés dans la distribution ainsi que 1.300 dans les autres fonctions du pôle télécom", soit au total 1.700 "postes occupés" supprimés sur la base du volontariat. "120 créations de postes" sont également prévues, souligne-t-elle. Des négociations d'entreprise, dont la date n'est pas encore arrêtée, devraient débuter prochainement. A l'instar de l'Unsa, la CFDT dénonce "une utilisation cynique et opportuniste" de la crise sanitaire par la direction, accusée de "prétendre que cela affecte ses résultats pour mettre en oeuvre cette restructuration".

Le comité social et économique (CSE) central a par ailleurs assigné en référé la direction devant le tribunal de Paris pour "défaut d'informations sur ses orientations stratégiques" au cabinet expert qu'il a nommé. Une audience est fixée au 8 avril, ont précisé l'Unsa et la CFDT. Une autre procédure judiciaire doit suivre à l'initiative commune du CSE central et des organisations syndicales pour "fraude aux orientations stratégiques et violation des accords antérieurs" qui ont pris fin au 31 décembre 2020 et prévoyaient "un maintien des effectifs, un fort accompagnement et un strict respect du volontariat", selon la CFDT.

"Il y a une grosse inquiétude sur le projet industriel et pour ceux qui ne seront pas volontaires", a déclaré à l'AFP Abdelkader Choukrane (Unsa), dénonçant "la méthode utilisée par la direction dans cette période d'extrême anxiété". "La notion de catégorie professionnelle est un énorme enjeu. Lorsqu'un service entier est supprimé, il n'y a pas de volontariat, le rapport entre le personnel éligible et les départs doit être large, ce qui n'est pas le cas", a ajouté Xavier Courtillat (CFDT). SFR (groupe Altice), qui compte environ 10.000 salariés, a augmenté son chiffre d'affaires de 2,4% à 10,6 milliards d'euros l'an dernier. L'Ebitda était en hausse de 3% à 4,2 milliards d'euros, sur la même période.

https://www.capital.fr/entreprises-marches/sfr-altice-risque-de-sabrer-2000-emplois-la-cfdt-denonce-une-utilisation-cynique-et-opportuniste-de-la-crise-1398992

Ftty

  • Client SFR THD (câble)
  • *
  • Messages: 373
  • FTTLA 1000|40 Mbit/s à Rennes (35)
Nouvelles suppressions d'emplois chez SFR : 1700 départs
« Réponse #13 le: 04 avril 2021 à 21:22:57 »
Quoi qu'il en soit de la véritable réalité du chiffrage des effectifs concernés, j'ai du mal à croire que cela va améliorer un service au client qui tend déjà à devenir problématique dès qu'on fait face à un aléas avec SFR... Inquiétant... Bien triste perspective... Pour les salariés comme les clients...
À+

alain_p

  • Client Free fibre
  • *
  • Messages: 12 034
  • Delta S 10G-EPON sur Les Ulis (91)
Nouvelles suppressions d'emplois chez SFR : 1700 départs
« Réponse #14 le: 04 avril 2021 à 21:55:45 »
Pour l'avenir de SFR, ce sont surtout la suppression de ce genre de postes stratégiques qui sont inquiétants :
Citer
650 postes doivent être supprimés au sein de la direction réseaux et services (20 % des effectifs), 290 dans les activités « B2B »

C'est le coeur de l'activité qui est touché, et probablement des postes bien payés jusqu'ici. Pour le support aux clients il a déjà été délocalisé chez Intelcia, chez SFR-Red, il n'y a plus de support téléphonique, et en gros on essaye de tout automatiser, faire les réponses par des robots, pour supprimer du personnel.

Ftty

  • Client SFR THD (câble)
  • *
  • Messages: 373
  • FTTLA 1000|40 Mbit/s à Rennes (35)
Nouvelles suppressions d'emplois chez SFR : 1700 départs
« Réponse #15 le: 04 avril 2021 à 22:25:53 »
Pour le support aux clients il a déjà été délocalisé chez Intelcia, chez SFR-Red, il n'y a plus de support téléphonique, et en gros on essaye de tout automatiser, faire les réponses par des robots, pour supprimer du personnel.
L'assistance aux clients n'est pas téléphonique chez Red mais mobilise aussi des gens derrière leurs claviers (pour l'instant même si on les qualifie de robots, j'ai toujours eu un humain à chaque fois que j'ai conversé par écrit, encore il y a quelques jours).
Et oui, la délocalisation a déjà eu lieu, mais il n'en demeure pas moins que la pratique (que d'autres relatent en propos peu amènes que je peux confirmer) de ce service clients délocalisé (SFR & Red & Numericable, je pratique les 3  ;D) est devenue catastrophique depuis des années et j'imagine que moins il y aura de personnels chez SFR, moins ils seront bien cadrés pour inverser la tendance...

Bref, pour moi tout ne fera qu'empirer et je n'ai toujours pas vu les effets de "l'année du client" déclarée par SFR en 2018 et aussi une autre année je crois... et ceci malgré les jolis efforts de contrition du grand chef P. Drahi : https://www.lesnumeriques.com/mobilite/patrick-drahi-reconnait-ne-pas-assez-bien-occuper-clients-n68339.html
À+

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 38 382
    • Twitter LaFibre.info
Nouvelles suppressions d'emplois chez SFR : 1700 départs
« Réponse #16 le: 05 avril 2021 à 05:21:34 »
Chez Red en cas de coupure détectée par l'application, tu es rappelé. Cela nécessite quand même pas mal de personnel pour cette assistance aux clients suite au diagnostique de l'application, mais rien ne dit qu'il est en France.

Sinon, dans le plan de réduction des effectifs SFR, il y a l’équipe SW Efixo Neufbox qui saute.

Bye-bye Openwrt SW made in France.

Le développement des box SFR se fera au Portugal chez Altice Labs.

thedark

  • Client RED by SFR fibre FttH
  • *
  • Messages: 2 825
  • Réseau Covage
Nouvelles suppressions d'emplois chez SFR : 1700 départs
« Réponse #17 le: 02 juin 2021 à 22:25:50 »
Les syndicats de SFR redoutent que le plan social dégrade la qualité de service
Les représentants du personnel de l’opérateur au carré rouge jugent que le vaste plan de suppressions de postes va impacter les raccordements à la fibre, aujourd’hui caractérisés par de nombreux échecs, ce qui inquiète les pouvoirs publics.


Ils tirent la sonnette d'alarme. Dans un communiqué conjoint publié ce mardi, les trois organisations syndicales de SFR (CFDT, Unsa et CFTC) alertent les pouvoirs publics sur de possibles dégradations de la qualité de service chez SFR, dans le sillage du vaste plan de suppression de 1.700 postes annoncé en mars dernier. Les représentants du personnel soulignent que l'opérateur de Patrick Drahi « a décidé de supprimer la totalité des emplois des salariés chargés de contrôler la qualité des raccordements fibre », qui s'élèveraient à 30 personnes.

Le sujet n'a rien d'anodin. Aujourd'hui, de nombreux raccordements à la fibre ne se déroulent pas correctement. Le mois dernier, une étude réalisée par InfraNum, qui rassemble des industriels des télécoms, estimait que 20% d'entre eux se soldaient par des échecs. Concrètement, certains sous-traitants, chargés par les opérateurs de réaliser les derniers branchements, ne travaillent pas dans les règles de l'art. Mal payés et sous pression, ils effectuent leurs tâches à la va-vite, semant la pagaille dans les installations. Résultats, certains clients peinent à être raccordés. D'autres sont soudainement débranchés.

Cédric O évoque des sanctions
L'Arcep, le régulateur des télécom, et le gouvernement s'en inquiètent depuis des mois. Ils appellent les opérateurs à régler ce problème sans traîner. « La situation actuelle n'est pas satisfaisante, et c'est un euphémisme de le dire », a déclaré Cédric O, le secrétaire d'Etat en charge des télécoms, le mois dernier. Lequel a brandi la menace de sanctions si les Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free faisaient la sourde oreille. Même son de cloche pour Laure de La Raudière, la présidente de l'Arcep. « Le déploiement [de la fibre] ne doit pas se faire au détriment de la qualité de service », a-t-elle lâché.

En alertant de la sorte les pouvoirs publics, les syndicats de SFR espèrent, bien sûr, que le gouvernement se rangera à ses côtés pour dénoncer le plan social, tout en mettant la pression sur la direction. Pour la CFDT, la CFTC et l'Unsa, ce plan est « déconnecté des attentes des clients et des obligations de l'opérateur ». Ils appellent, ainsi, « la direction à revoir sa copie ».


Source: https://www.latribune.fr/technos-medias/telecoms/les-syndicats-de-sfr-redoutent-que-le-plan-social-degrade-la-qualite-de-service-885915.html
« Modifié: 03 juin 2021 à 07:35:23 par Nico »

alain_p

  • Client Free fibre
  • *
  • Messages: 12 034
  • Delta S 10G-EPON sur Les Ulis (91)
Nouvelles suppressions d'emplois chez SFR : 1700 départs
« Réponse #18 le: 03 juin 2021 à 07:34:20 »
Bien joué les syndicats, qui agitent le spectre d'un sujet très chaud actuellement. Effectivement, quand on supprime des emplois en interne, mais que les besoins sont là (raccordements des abonnés), on est amené à faire appel encore plus aux sous-traitants, souvent mal payés (mode STOC). Après, je ne sais pas si cela aura un impact, mais au moins ils tentent.

alain_p

  • Client Free fibre
  • *
  • Messages: 12 034
  • Delta S 10G-EPON sur Les Ulis (91)
Nouvelles suppressions d'emplois chez SFR : 1700 départs
« Réponse #19 le: 15 juin 2021 à 07:33:39 »
Les syndicats appellent à un débrayage le 24 Juin :

Citer
SFR (Altice) : “impossible de négocier de façon constructive” sur l’emploi selon les syndicats, appel au débrayage

L'intersyndicale (CFDT, CFTC, Unsa) de SFR dit avoir "été contrainte de claquer la porte des négociations portant sur les suppressions d'emplois et les conditions d'emploi et de travail des milliers de salariés qui resteront". Les salariés sont appelés à un débrayage le 24 juin.
Publié le 14/06/2021 à 13h06

L'intersyndicale (CFDT, CFTC, Unsa) de SFR est remontée contre la direction de l'opérateur de téléphonie. Appelant les salariés à un débrayage le 24 juin, elle affirme qu'"il est impossible de dialoguer et de négocier de façon constructive et loyale avec la direction", ajoutant avoir "été contrainte de claquer la porte des négociations portant sur les suppressions d'emplois, les conditions d'emploi et de travail des milliers de salariés qui resteront". Un plan stratégique de SFR prévoit jusqu'à 2.000 "suppressions de postes" courant 2021, selon les syndicats, "1.700 départs volontaires", selon la direction qui souhaite conforter sa position de 2e opérateur télécom national à l'horizon 2025.

Les trois syndicats "appellent l'ensemble des salariés à un débrayage le jeudi 24 juin" car "aucun salarié, quel que soit son projet et sa situation, son lieu de travail (en métropole ou outre-mer) ne sera épargné par les conséquences de ce projet", estiment-ils. L'intersyndicale dénonce aussi "un énième passage en force de la direction lors du comité social et économique (CSE) central qui s'est tenu jeudi" et son "refus" de leur fournir "les informations nécessaires à la compréhension du projet" en dépit de sa condamnation le 30 avril 2021 par le tribunal de Paris pour "défaut d'information sur ses orientations stratégiques".

Les syndicats déplorent "l'incapacité de faire évoluer le projet" sur le nombre d'emplois supprimés, leur garantie et leur qualité pour les salariés qui ne veulent pas partir, comme sur les moyens d'accompagnement, malgré "une situation économique et financière d'Altice France en augmentation très nette ces trois dernières années".

SFR (groupe Altice), qui compte environ 10.000 salariés, a augmenté son chiffre d'affaires de 2,4% à 10,6 milliards d'euros l'an dernier. L'Ebitda était en hausse de 3% à 4,2 milliards d'euros sur la même période.

https://www.capital.fr/entreprises-marches/sfr-altice-impossible-de-negocier-de-facon-constructive-sur-lemploi-selon-les-syndicats-appel-au-debrayage-1406339

Myck205

  • Free / Salt
  • Professionnel des télécoms
  • *
  • Messages: 3 308
Nouvelles suppressions d'emplois chez SFR : 1700 départs
« Réponse #20 le: 15 juin 2021 à 13:16:09 »
"en dépit de sa condamnation le 30 avril 2021 par le tribunal de Paris pour "défaut d'information sur ses orientations stratégiques".


Ah y a pas eu d'info la dessus !

jacobaci

  • Client SFR THD (câble)
  • *
  • Messages: 629
  • Nice (06)
Nouvelles suppressions d'emplois chez SFR : 1700 départs
« Réponse #21 le: 15 juin 2021 à 17:02:12 »
et il n'y a pas une astreinte journalière jusqu'à communication ?

alain_p

  • Client Free fibre
  • *
  • Messages: 12 034
  • Delta S 10G-EPON sur Les Ulis (91)
Nouvelles suppressions d'emplois chez SFR : 1700 départs
« Réponse #22 le: 15 juin 2021 à 22:00:21 »
"en dépit de sa condamnation le 30 avril 2021 par le tribunal de Paris pour "défaut d'information sur ses orientations stratégiques".

Ah y a pas eu d'info la dessus !

Pas vu passer. Mais je pense que cela arrive souvent avec ce genre de décision peu médiatisée. Mais les syndicats pourront revenir à la charge, pour que la direction de SFR soit contrainte de fournir les documents aux cabinets d'expertise qu'ils ont choisis en CSE.

jacobaci

  • Client SFR THD (câble)
  • *
  • Messages: 629
  • Nice (06)
Nouvelles suppressions d'emplois chez SFR : 1700 départs
« Réponse #23 le: Aujourd'hui à 11:14:28 »
Je suis syndicaliste, je balance le jugement sur le net...
Au moins, les gens savent le détail plutôt que "en dépit de sa condamnation "