Auteur Sujet: Numericable tente de racheter SFR  (Lu 54080 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

khris972

  • Abonné SFR fibre FttH
  • *
  • Messages: 47
  • FTTH 1 Gb/s sur Nanterre (92)
Numericable tente de racheter SFR
« le: 13 octobre 2012 à 15:32:30 »
Selon PC Inpact,  dans le cadre de la restructuration de Vivendi qui souhaiterait se séparer de sa partie telecom : SFR

Vivendi, propriétaire de SFR, et le fonds Carlyle, qui détient plus d'un tiers de Numericable, seraient en discussion depuis plusieurs mois afin de rapprocher les deux opérateurs télécoms. C'est en tout cas ce que nous indique un acteur de premier plan du secteur.

Vivendi veut faire fructifier ses divisions télécoms


Une grande manœuvre financière serait en cours d'après une source très proche du milieu des télécoms. Vivendi, qui cherche à engranger des milliards d'euros grâce à ses filiales télécoms GVT (Brésil) et Maroc Télécom, compterait bien en faire de même avec SFR pour la France.

La société Carlyle y a vu une belle occasion de réaliser un ancien désir. Le fonds d'investissement, qui a déjà racheté à Vivendi son pôle presse en 2002 (dont le groupe Tests, revendu ensuite à NextRadioTV), a en effet déjà eu des vélléités sur Vivendi en 2003 ou même Free en 2007, ceci peu après avoir croqué une partie de Numericable.

D'après notre source, les banques JP Morgan, Goldman Sachs et Morgan Stanley travailleraient sur ce dossier pour le compte de Carlyle et Numericable. Toujours selon nos informations, Vivendi aurait un temps tenté de racheter Numericable pour 3 milliards d'euros, ce qui a été refusé par Carlyle, Cinven et Altice, les principaux actionnaires du câblo-opérateur. L'idée d'un rapprochement voire carrèment d'une fusion est alors née. Aucun des acteurs concernés n'étaient joignables sauf SFR qui ne commente pas ce qu'il juge être « une rumeur de marché. »


Source : PC INpact, le 12 octobre 2012 par Nil Sanyas

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 41 202
    • Twitter LaFibre.info
Numericable tente de racheter SFR
« Réponse #1 le: 13 octobre 2012 à 20:09:59 »
A noter que les rumeurs de rachat de Numericable - Completel sont relancées tous les 6 mois et que Bouygues Telecom et SFR sont les deux opérateurs intéressés.

Au mois de mai 2012 : Le milieu bruisse d'ailleurs de rumeurs d'un rachat de Completel - Numericable par Bouygues Télécom depuis un an déjà. Source: Distributique le 3 mai 2012
A l'époque Bouygues Telecom venait de racheter Darty Telecom et il se disait que Completel serait le suivant "et pourquoi pas Completel dans la charrette à suivre ?"

En juillet 2011 :


Je me cite :
Il y a déjà eu de nombreuses rumeurs sur l'avenir de Numericable.

En regardant objectivement la situation financière de l'entreprise, les charges fixe que Numericable doit supporter (réseau en propre a entretenir) et les perspectives à moyen terme (convergence fixe-mobile, investissement nécessaire dans le FTTH), on ne peut que se dire que Numericable est le prochain gros rachat de FAI. Les infrastructures fibres de Numericable permettent à un opérateur de faire du FTTH Gpon plus rapidement (SFR loue la fibre Numericable pour faire du FTTH). Il serait même possible à Numericable de déployer du FTTTH dans les immeubles où il est déjà présent sans accord du syndic, en faisant passer l'opération dans le cadre de la maintenance et du renouvellement du service (à condition de remplacer le coaxial par de la fibre et de ne pas déployer la fibre en plus du coaxial).

Il semblerait donc logique que Numericable soit racheté Bouygues Telecom, SFR ou un nouvel entrant qui aurait gagné des enchères sur les fréquences LTE (4ème génération mobile). Free à d'autres priorités avec le mobile et pour Orange c'est probablement impossible (situation de monopole sur la boucle locale).

Optrolight

  • Client Orange Fibre
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 4 682
  • Grenoble (38) @Optrolight
    • Optroastro
Numericable tente de racheter SFR
« Réponse #2 le: 13 octobre 2012 à 21:33:45 »
Mise à jour du 13 octobre 2012 à 20:41: Le Figaro vient de confirmer notre actualité exclusive publiée hier soir. Le quotidien national précise que Numericable vaudrait un peu plus de 3 milliards d'euros, mais que pèse sur ses épaules une dette d'environ 2,9 milliards d'euros. SFR, pour sa part, vaudrait environ 15 milliards d'euros.

BFM Business, pour sa part, assure que plusieurs sources confirment ces discussions. Selon notre confrère, les actionnaires de Numericable pourraient apporter à Vivendi 8 milliards d'euros afin de racheter au moins 51 % de SFR.


Source: PCINPACT

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 41 202
    • Twitter LaFibre.info
Numericable tente de racheter SFR
« Réponse #3 le: 17 octobre 2012 à 14:02:19 »
Fleur Pellerin : «L'État sera attentif au sort de SFR»

INTERVIEW - La ministre scrute la situation chez Vivendi et ne laissera pas SFR tomber aux mains de fonds vautours. Elle est prête à faire du donnant-donnant avec Bouygues Telecom: maintien de l'emploi contre des facilités dans la 4G.

Fidèle à la méthode Hollande de concertation, Fleur Pellerin, ministre du Numérique, a annoncé plusieurs mesures favorables aux opérateurs et attend maintenant un retour.

LE FIGARO. - Après l'annonce de votre plan télécoms, les opérateurs vont-ils renoncer à leurs plans sociaux?

Fleur PELLERIN.
- Le gouvernement a pris ses responsabilités en présentant des mesures propres à stimuler le déploiement de la fibre et de la 4G pour relancer un cercle vertueux d'investissement et de création d'emplois. Dans ce cadre, nous relançons la 4G sur toutes les bandes de fréquences. Sur celle de 1800 Mhz tout est ouvert. Nous prendrons une décision début 2013 avec l'Arcep. Bouygues Telecom est celui qui, objectivement, a le plus pâti de l'arrivée de Free Mobile. Le gouvernement agit et j'invite Bouygues à reconsidérer l'ampleur de son plan de départs qui porte sur 556 postes. Par exemple, en proposant un maximum de reconversions en interne. Il y a des passerelles naturelles entre les télécoms et le BTP. Bouygues a toujours été très attentif aux aspects sociaux. Chacun doit prendre ses responsabilités et les assumer.

Quelle est votre marge de manœuvre?

Nous ouvrons des perspectives d'investissement aux opérateurs. D'un autre côté, nous leur demandons de faire des efforts sur l'emploi. Nous voudrions qu'il y ait un accord de place entre Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free sur les engagements en termes de responsabilité sociale et de service clients, au bénéfice tant de l'emploi que des consommateurs.

Vivendi vend ses télécoms. N'est-ce pas une pure stratégie boursière?

SFR, GVT et Maroc Telecom sont des pépites. Particulièrement SFR qui est une entreprise sensible et stratégique pour la France. L'État sera donc très attentif à l'évolution du capital de SFR. Nous ferons tout pour que cette entreprise ne finisse pas entre les mains d'actionnaires peu scrupuleux. Nous sommes aussi très attentifs à la structure capitalistique de Vivendi. Il est important que la France conserve des géants mondiaux de contenus comme Universal Music ou Canal + car nous voulons éviter que tout le «soft power» culturel soit anglo-saxon.

Tous les opérateurs discutent de mariage. Le marché va-t-il se reconcentrer?

Nous souhaitons maintenir un modèle à quatre opérateurs. Un mariage entre Numericable et l'un des autres opérateurs ne serait pas un retour à un marché avec trois opérateurs, car Numericable, surtout présent dans le fixe, n'a pas exactement le même profil qu'Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free, qui sont présents sur les deux marchés fixe et mobile.

SFR veut partager le fardeau des investissements sur la fibre. Êtes-vous pour une société commune «France Fibre»?

Nous avons réaffirmé le principe d'un investissement de chacun dans les réseaux. C'est vrai pour tous les opérateurs, Free dans le mobile, mais aussi SFR dans la fibre. Pour autant, dans les petites villes, campagnes peu peuplées ou régions montagneuses, il est logique de ne pas multiplier les coûts et de partager le réseau entre tous. Tout le monde s'accorde aujourd'hui sur ce principe de mutualisation. Cela doit-il passer par un opérateur purement privé «France Fibre» supportant tous les coûts? C'était peut-être envisageable il y a quatre ou cinq ans, quand personne n'avait commencé à déployer la fibre. Mais ce n'est plus le cas aujourd'hui.

En revanche, nous voulons que l'État pilote le déploiement du très haut débit de manière beaucoup plus affirmée, qu'il sécurise les investissements et apporte la solidarité financière nécessaire pour assurer la péréquation sur l'ensemble du territoire. Parmi d'autres pistes de travail, nous étudions actuellement avec la CDC, la possibilité de proposer des prêts long terme à taux attractifs pour le déploiement des réseaux mutualisés.

Laisserez-vous France Télécom baisser son dividende à 1 euro?

Si France Télécom s'engage à investir lourdement dans les réseaux très haut débit fixe et mobile, cela pourrait être pris en compte dans la fixation du dividende.

Au final, l'arrivée de Free Mobile était-elle une bonne chose?

Son arrivée a été très mal préparée par le précédent gouvernement. Mais c'est une bonne chose en soi, car il a été un facteur de baisse des prix, d'innovation et d'amélioration du service client. Il n'y a pas un «méchant» opérateur d'un côté, et des «bons» de l'autre. L'impact sur les marges des opérateurs est réel mais ce qui importe, c'est que cela ne ralentisse pas l'investissement.


Source : Le Figaro le 16 octobre 2012 par Enguérand Renault, Marie-Cécile Renault.

corrector

  • Invité
Numericable tente de racheter SFR
« Réponse #4 le: 29 octobre 2012 à 17:38:52 »
Alors Free devrait s'engager sur l'emploi (surement sur la localisation des hotlines) mais pas la région IDF ou la cenecefeu?

N'importe quoi!

Amon-Ra

  • Expert.
  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 602
  • FTTH 1 Gbit/s à Asnières-sur-Seine (92)
Numericable tente de racheter SFR
« Réponse #5 le: 29 octobre 2012 à 20:25:53 »

corrector

  • Invité
Numericable tente de racheter SFR
« Réponse #6 le: 29 octobre 2012 à 20:38:43 »
Portnawak!!!!!

JulFX

  • Expert.
  • Abonné Free adsl
  • *
  • Messages: 199
  • Fibre 300 Mbps
Numericable tente de racheter SFR
« Réponse #7 le: 29 octobre 2012 à 21:26:18 »
« Modifié: 29 octobre 2012 à 23:41:48 par JulFX »

corrector

  • Invité
Numericable tente de racheter SFR
« Réponse #8 le: 29 octobre 2012 à 23:24:54 »
Qui croit à cette hypothèse?

JulFX

  • Expert.
  • Abonné Free adsl
  • *
  • Messages: 199
  • Fibre 300 Mbps
Numericable tente de racheter SFR
« Réponse #9 le: 29 octobre 2012 à 23:34:07 »
Je pari plutôt sur une Fusion SFR/Bouygues/Numericable :D

minidou

  • Abonné Orange Fibre
  • *
  • Messages: 408
  • FTTH 1 Gb/s sur Nantes (44)
Numericable tente de racheter SFR
« Réponse #10 le: 30 octobre 2012 à 01:33:13 »
techniquement et logistiquement il y a une logique vers un rapprochement free-sfr
d'ailleurs, free n'avait-il pas du mal à recruter des gens compétents en téléphonie mobile? une absorption serait très avantageuse pour eux

après, je ne suis pas sur que Niel soit prêt à fusionner avec sfr si cela n'est pas très très avantageux pour free
et je ne suis pas sur que sfr soit à la porté de la trésorerie d'iliad pour un rachat, à moins que vivendi ne soit encore plus désireux de se débarrasser rapidement d'sfr qu'on ne le dit

corrector

  • Invité
Numericable tente de racheter SFR
« Réponse #11 le: 30 octobre 2012 à 01:36:37 »
Tu veux dire que, du point de vue de la concurrence, la France n'est pas assez grande pour 4 opérateurs mobiles, parce qu'il n'y a pas assez d'ingénieurs pour 4?

Donc après avoir créé un opérateur, il faut en supprimer un pour concentrer les ingénieurs?