Auteur Sujet: Connect76  (Lu 382 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

vida18

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 1 388
  • Vierzon (18)
Connect76
« le: 08 juin 2018 à 18:43:15 »
Le pays de Bray sera couvert par la fibre d’ici 2023

D'ici quatre ans, la fibre sera disponible dans le pays de Bray. Le dispositif piloté par Seine-Maritime numérique donnera accès au très haut débit à 230 000 foyers.

« Il y a dans le département de la Seine-Maritime 230 000 foyers qui attendent l’arrivée de la FTTH » explique Virginie Lucot-Avril, présidente de l’organisme Seine-Maritime Numérique. La FTTH, fiber to the home ou en français fibre optique jusqu’à la maison va permettre aux Brayons l’accès au très haut débit. Le coût de l’opération s’élève à « 360 millions d’euros au total, le département et la com’com se partagent une facture de 100 millions d’euros, une fois les subventions déduites » détaille l’élue. Afin d’amener le très haut débit à domicile, plusieurs sociétés se partagent la zone à couvrir.

La fibre, créatrice d’emplois

Dans un premier temps, les sociétés mandatées par Seine-Maritime Numérique doivent procéder à des études d’ingénierie puis réaliser les travaux nécessaires au déploiement de la fibre optique. Très concrètement, il est nécessaire de procéder à du relevé de boîte aux lettres.

La mission consiste à savoir où et en quelle quantité amener la fibre. Ce travail va de pair avec celui des « maires auxquelles sont envoyées les adresses inexactes. Ils doivent vérifier l’adressage de la commune » précise la présidente de Seine-Maritime Numérique. Pour réaliser cette opération vingt agents fraîchement recrutés dans le pays de Bray par Axione, l’une des sociétés mandatées, sillonneront les rues pour pointer les habitations.

« Lorsque nous avons ce genre de marché, nous recrutons localement » assure Jérémie Leonardi, responsable du déploiement du Très Haut Débit 76 chez Axione. Et de poursuivre :


Citer
« Sur ce genre de marché, nous avons besoin des grandes entreprises qui peuvent mettre des moyens de masse et des acteurs locaux qui connaissent bien leur territoire ».

Recrutés en CDI, les agents brayons, à la fin du chantier « pourront suivre un autre projet ou ils pourront via la politique de mobilité interne au Groupe Bouygues postuler à d’autres postes » indique le chef de projet.

Des travaux à venir

Avant de songer à travailler sur une autre opération, les agents recrutés vont permettre l’élaboration de la cartographie des besoins. Axione, entité du groupe industriel Bouygues, démarrera très prochainement les études à Foucarmont et devrait bientôt arriver à Saint-Saëns. Le déploiement vers Aumale et Gournay-en Bray devrait se faire d’ici 2019-2020 et d’ici 2020-2021 du côté de Forges-les-Eaux. Il s’agit de prévisions dans la mesure où les études n’ont pas encore été réalisées.

Une fois les données collectées par les sociétés mandataires et centralisées par Seine-Maritime Numérique, les travaux peuvent commencer. Toutefois, « on essaie d’utiliser l’existant comme le veut la loi » souligne Virginie Lucot-Avril. Poteau électrique, poteau télécoms ou encore réseau sous-terrain sont autant d’infrastructures existantes que les sociétés utiliseront si leur état le permet.


Citer
« Nous sommes plutôt amenés à trancher entre les bourgs, souvent il n’y a plus grand-chose » remarque Jérémie Leonardi tout en précisant qu’il s’agit d’ « un chantier mobile ».

Les tranchées construites, la précieuse fibre sera installée. S’il existe de la fibre optique étrangère, Virginie Lucot-Avril le précise :

Citer
« On commande la fibre pour l’avoir dans un an, elle est française ».

À une période où la fibre intéresse l’ensemble du territoire, la présidente de Seine-Maritime Numérique affirme avoir « beaucoup de mal à recruter des ingénieurs en fibre optique et des soudeurs en fibre optique ».

Citer
« Nous avons 24 000 kilomètres à couvrir sur l’échelle du département, c’est comme réécrire l’électricité » s’enthousiasme la présidente de Seine-Maritime Numérique.

L’arrivée du très haut débit

L'installation de la fibre effectuée, il faudra attendre pour la commercialisation. Le gendarme des télécoms, l’ARCEP (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) impose un délai légal de 3 mois entre la fin des travaux et l’ouverture à la commercialisation. Le réseau sera géré par Connect 76, entité administrée par Seine-Maritime Numérique, et permettra aux fournisseurs d’accès internet de proposer leurs offres commerciales d’ici 2023.


Source : https://actu.fr/normandie/neufchatel-en-bray_76462/internet-pays-bray-sera-couvert-par-fibre-dici-2023_17198045.html

 

Mobile View