Auteur Sujet: Scaleway innove pour le refroidissement de DC5  (Lu 9655 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Leon

  • Client SFR sur réseau Numericable
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 4 322
Scaleway DC5
« Réponse #36 le: 25 août 2018 à 12:52:41 »
J'avais cru comprendre qu'on évitait d'avoir trop d'humidité, en restant à environ 40%, pour allonger la durée de vie de l'électronique. Est-ce faux ?
Oui, c'est vrai dans les datacenters classiques, anciens, qui fonctionnent avec climatisation.
Comme l'a déjà dit Arnaud (et d'autres experts en datacenter), pendant très longtemps, dans le monde des datacenter, on a cherché à fournir des conditions "optimales" aux serveurs, avec des consignes de température et d'hygrométrie très très sévères.
Juste parce que les équipements (air conditionné) permettaient de le faire!
Ces consignes "très serrées" ne se justifient pas du tout pour l'hygrométrie. J'ai le souvenir de consignes d'hygrométries ressérrées à seulement 10% entre le mini et maxi toléré. C'est inutilement sévère, ça consomme plus d'électricité et d'eau que nécessaire.

Certes, beaucoup trop sec c'est dangereux, car ça augmente le risque de décharge électrostatique lors d'une manipulation par un humain. Mais si on prend certaines précautions pour les manipulations (changement de composants sur tapis électrostatique + bracelet), c'est faisable.
Beaucoup trop humide, c'est risqué, à cause de la corrosion, et vieillissement de certains plastiques. Mais beaucoup trop humide, c'est plus de 70-80%... Pas 40%.
De plus, un taux d'humidité élevé est surtout dangereux (pour les équipements électroniques) lorsqu'il y a de fortes variations (à la baisse) de température et donc risque de condensation à des moments (ou à des endroits) où l'air est plus froid. Dans un datacenter où on régule déjà la température, ça n'est pas le cas.
Mais les équipements électroniques d'intérieur ont une tolérance énorme aux variations d'humidité.

Dans un datacenter à freecooling adiabatique direct, ça ne m'étonnerai pas qu'on puisse mettre une consigne d'humidité très large entre 30% et 70-75% (chiffres donnés un peu au pif). Tout ça avec des serveurs 100% standards, non durcis.

Leon.
« Modifié: 25 août 2018 à 13:23:32 par Leon »

mattmatt73

  • Expert.
  • Client Bbox fibre FTTH
  • *
  • Messages: 6 378
  • vancia (69)
Scaleway DC5
« Réponse #37 le: 25 août 2018 à 22:03:21 »
..
Dans un datacenter à freecooling adiabatique direct, ça ne m'étonnerai pas qu'on puisse mettre une consigne d'humidité très large entre 30% et 70-75% (chiffres donnés un peu au pif).

Ca parait loin d'être délirant....

par contre respecter le 70/75% si on entre de l'air à 60%, ça doit être compliqué à tenir...

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 33 456
    • Twitter LaFibre.info
Scaleway DC5
« Réponse #38 le: 26 août 2018 à 08:31:30 »
La problématique est effectivement pour un air très chaud (>30°c) et très humide.

C'est par contre très rare en France, cela peut arriver en fin de période de canicule, avant que la température chute brutalement.

Leon

  • Client SFR sur réseau Numericable
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 4 322
Scaleway DC5
« Réponse #39 le: 26 août 2018 à 09:07:31 »
De ce que nous a dit Vivien, la consigne de température en entrée des serveurs de DC5 est autour de 30°C, ce qui est assez élevé.
Donc pour que le freecooling adiabatique direct atteigne ses limites, il faut à la fois une température très élevée (plus de 30-35°C) et un taux d'hygrométrie très élevé (> 70%).
Donc un temps plutôt "tropical", ce qui est très très rare en région parisienne.
Il faudrait consulter les statistiques météo pour voir si ces situations sont fréquentes.

Pour moi, un système freecooling adiabatique direct ne fonctionne bien dans nos climats que si on mets une température de consigne élevée (30°C chez Scaleway DC5).

Pendant la (les) canicule de cet été 2018, l'air était très sec, donc le système de freecooling adiabatique direct devait fonctionner à merveille.

Leon.

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 33 456
    • Twitter LaFibre.info
Scaleway DC5
« Réponse #40 le: 26 août 2018 à 09:10:03 »
Je confirme : l'allée froide a une consigne de 30°c été comme hiver.

Le refroidissement adiabatique n'est utilisé que si la température dépasse 30°c.

Je me pose la question sur les dernières heures de la canicule, quand il a commencé à avoir des orages, alors que la température dépassait 35°c.

Jojo78

  • Client K-Net
  • *
  • Messages: 3 125
  • sud 78 et Nord 14
Scaleway DC5
« Réponse #41 le: 26 août 2018 à 09:12:25 »
Donc finalement, pas grand-chose de révolutionnaire :)?

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 33 456
    • Twitter LaFibre.info
Scaleway DC5
« Réponse #42 le: 26 août 2018 à 09:16:05 »
C'est simplement la première fois en Europe où un Datacenter de grande puissance utilise ce type de refroidissement (adiabatique direct sans groupes froids).

Leon

  • Client SFR sur réseau Numericable
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 4 322
Scaleway DC5
« Réponse #43 le: 26 août 2018 à 13:08:34 »
En France, c'est peut-être unique effectivement, mais en Europe je ne crois pas que ce soit une grande première.

Par exemple, il y a au moins les 2 ou 3 datacenter facebook qui sont construits comme ça.

Après, il faut bien comprendre mes propos : ça reste un datacenter à saluer, car moderne, conçu dans le bon sens.
J'attends avec impatience ton reportage, Vivien.

Leon.

mattmatt73

  • Expert.
  • Client Bbox fibre FTTH
  • *
  • Messages: 6 378
  • vancia (69)
Scaleway DC5
« Réponse #44 le: 26 août 2018 à 14:32:38 »
Mais pourquoi se fixer sur 30°C ?

Si la ventilation est bien faite sans zone morte qui chauffe, on doit pouvoir accepter plus chaud en entrée ?


Symbol

  • AS52075 Wifirst
  • Expert
  • *
  • Messages: 238
Scaleway DC5
« Réponse #45 le: 26 août 2018 à 20:21:08 »
Je pensais que ce n'était pas possible a cause du risque de listeria.
De légionelles.
La listeria c'est plutôt dans des
ou autres

willemijns

  • Client FreeMobile
  • *
  • Messages: 1 977
Scaleway DC5
« Réponse #46 le: 27 août 2018 à 09:46:01 »
Donc finalement, pas grand-chose de révolutionnaire :)?

suffisant pour en faire un buzz pour les techs débutants et les DRH écolo ?

A moins que le 1er septembre y'a de la surprise en plus...

Leon

  • Client SFR sur réseau Numericable
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 4 322
Scaleway DC5
« Réponse #47 le: 01 octobre 2018 à 21:46:35 »
Euh, vous avez compris le coup d'1 seule voie secourue par UPS? Moi non.
Je ne vois pas trop comment faire la redondance d'onduleurs comme ça. Parce qu'au moment de la coupure ERDF, si défaillance et pas de redondance d'onduleur...
A moins que les 2 branches ne soient en aval de "transfert switch", mais je croyais qu'Online (=Arnaud) refusait ce genre de trucs.
A moins que la branche onduleur soit en N+1 et qu'ils s'en contentent. Comme ce qu'on avait vu de Facebook il y a quelques années.

At DC5 racks are dually powered via two different paths.
Only one path is protected by offline UPS and generators. UPSes are only running when the grid is below our quality criteria. The other path is only generator protected. As all our servers are dual corded, this has absolutely no impact.
This design gives us the right level of redundancy with a much more efficient infrastructure, and near to 100% of installed capacity usable in all time, contrary of traditional 2N architecture with their maximum 50% of installed capacity usable for servers.


Leon.

 

Mobile View