Auteur Sujet: Brouilleur GPS / GNSS utilisé au fort de Brégançon  (Lu 3264 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

mattmatt73

  • Expert.
  • Client Bbox fibre FTTH
  • *
  • Messages: 6 342
  • vancia (69)
Brouilleur GPS / GNSS utilisé au fort de Brégançon
« Réponse #24 le: 10 août 2018 à 20:05:59 »
Dommage, il aurait pu être intéressant qu'il le fasse... histoire de choper celui qui était aux commandes  8)

il y a des produits qui font ça.
Analyse de commande pour essayer de prendre la main
Retour du drone à l'expéditeur avec captation de la vidéo pour identification aisée
Brouillage large bande si non identification du protocole de commande
Beam forming pour concentrer la puissance et éviter de brouiller le voisinage.


genre : https://www.rohde-schwarz.com/us/products/aerospace-defense-security/countering-drones/pg_overview_230808.html

les autres versions ne sont pas accessible en ligne

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 32 863
    • Twitter LaFibre.info
Brouilleur GPS / GNSS utilisé au fort de Brégançon
« Réponse #25 le: 10 août 2018 à 22:37:25 »
C'est réaliste cette vidéo ?


Harvester

  • Client Orange adsl
  • *
  • Messages: 75
  • Vallée de Chevreuse (78)
    • Site perso
Brouilleur GPS / GNSS utilisé au fort de Brégançon
« Réponse #26 le: 10 août 2018 à 22:48:08 »
Pour rappel, la STAT (Section Technique de l'Armée de Terre) est en cours d'évaluation des DroneGun Tactical : https://www.droneshield.com/dronegun-tactical/

Ils listent quelques fréquences sur leur site :

Citer
Effective Frequencies
433MHz (433.05 ~ 434.79 MHz)
915MHz (Option 1 - 902 ~ 928MHz) (Option 2 - 915 ~ 928MHz)
(optional) GNSS L2 (1227 ~ 1251) & GNSS L1 (1575 ~ 1605)
2.4GHz ISM (2400 ~ 2483.5GHz)
5.8GHz ISM (5725 ~ 5850GHz)

Pour ce produit, il s'agit bien d'un simple brouillage, entraînant la pose verticale de l'engin ou le retour à son opérateur.

mattmatt73

  • Expert.
  • Client Bbox fibre FTTH
  • *
  • Messages: 6 342
  • vancia (69)
Brouilleur GPS / GNSS utilisé au fort de Brégançon
« Réponse #27 le: 11 août 2018 à 00:15:30 »
C'est réaliste cette vidéo ?

Bullshit.

Several kilometers aways....

Sérieusement ?

Faut pas déconner.

turold

  • Profil non complété
  • ******
  • Messages: 1 676
  • mp fermée (sauf admin et exceptions temporaires)
Brouilleur GPS / GNSS utilisé au fort de Brégançon
« Réponse #28 le: 11 août 2018 à 01:11:40 »
C'est réaliste cette vidéo ?
Oui et non.
C'est du commercial, c'est dans des conditions optimales.

Bullshit.

Several kilometers aways....

Sérieusement ?
Oui c'est possiblement plusieurs kilomètres , mais en très beau temps, et seulement avec certaines fréquences.
Pour la distance garantie, on est plutôt sur quelques centaines de mètres (et encore).

Leon

  • Client SFR sur réseau Numericable
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 4 299
Brouilleur GPS / GNSS utilisé au fort de Brégançon
« Réponse #29 le: 11 août 2018 à 06:29:45 »
Bullshit.

Several kilometers aways....
Avec une antenne directive bien orientée, je n'ai aucun doute qu'on arrive à brouiller un drone à plusieurs kilomètres. C'est totalement faisable.

Leon.

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 32 863
    • Twitter LaFibre.info
Brouilleur GPS / GNSS utilisé au fort de Brégançon
« Réponse #30 le: 11 août 2018 à 07:43:25 »
En fait je parlais plus de l'antenne audio qui est capable de donner l'alerte sur la présence d'un drone, car le souci c'est qu'il n'y a pas partout une personne les yeux rivés sur le ciel pour voir si il y a un drone.

Leur idée c'est de vendre ces antennes pour les sites sensibles afin de donner l'alerte quand un drone approche.

Identifier un drone a plusieurs km par son bruit, cela me semble assez utopiste (ils ne font pas tous le même bruit)

tivoli

  • Toulouse (31)
  • Client Bbox fibre FTTH
  • *
  • Messages: 1 937
  • Toulouse (31)
Brouilleur GPS / GNSS utilisé au fort de Brégançon
« Réponse #31 le: 11 août 2018 à 09:05:03 »
En tout cas les drones sont en vol stationnaire dans la plupart des videos, la realite est probablement autre ...

mattmatt73

  • Expert.
  • Client Bbox fibre FTTH
  • *
  • Messages: 6 342
  • vancia (69)
Brouilleur GPS / GNSS utilisé au fort de Brégançon
« Réponse #32 le: 11 août 2018 à 17:28:44 »
Avec une antenne directive bien orientée, je n'ai aucun doute qu'on arrive à brouiller un drone à plusieurs kilomètres. C'est totalement faisable.

Leon.

Des antennes aussi directives pointées à la main sur plusieurs kilomètres ? Il doit être gros en face le drone pour le garder dans le lobe de l'antenne...

On pensera aussi à embaucher le champion du monde du tir longue distance pour tenir l'antenne.

On se demande pourquoi en TV et chez les militaires, pour les HF longues distances, les antennes sont sur des plateformes avec tracking et des fois gyro stabilisées ?

De plus, plusieurs kilomètres pour brouiller sur large en fréquences, il va falloir une puissance énorme.

Si les américains/israéliens utilisent des SUV pour créer une bulle de quelques dizaines de mètres autour du véhicule, ce n'est pas par plaisir. Si un couillon avec une pelicase dans le dos pouvait faire la même chose, ça se saurait.

Les gens sérieux, qui font des font de vrais démos, comme R&S France au printemps dernier, dans leurs locaux parisiens, ont montré une détection de l'ordre d'un petit kilomètre avec prise de contrôle à quelques centaines de mètres.





turold

  • Profil non complété
  • ******
  • Messages: 1 676
  • mp fermée (sauf admin et exceptions temporaires)
Brouilleur GPS / GNSS utilisé au fort de Brégançon
« Réponse #33 le: 11 août 2018 à 18:16:51 »
Identifier un drone a plusieurs km par son bruit, cela me semble assez utopiste (ils ne font pas tous le même bruit)
Pour ne parler que de ce que tu pourrais déjà trouver dans un reportage TV, c'est possible de repérer par rapport au bruit.
C'est déjà le cas du sonar passif. On peut aller jusuq'à dire si le bruit provient d'un navire marchand, d'un navire de plaisance, ou d'un navire militaire.
Ici, même principe, mais dans l'air (portée plus faible quand même, surtout en été ou par temps de pluie).

Philibert

  • Client SFR sur réseau Numericable
  • *
  • Messages: 227
  • Grenoble (38)
Brouilleur GPS / GNSS utilisé au fort de Brégançon
« Réponse #34 le: 13 août 2018 à 13:50:21 »
Vu que ça se fait dans le civil, ça doit se faire chez camouflage&co.

maintenant, pour en revenir au bidule dans la pelicase, l'objet de l'article. Ca serait un vulgaire jammer à 1.5GHz que ça ne m'étonnerais pas.....

et c'est sur que là, gps, glonass, galileo, beidu,etc.... tout y passe.


il y a des choses intéressantes à lire dans le genre :
https://www.microsoft.com/en-us/research/uploads/prod/2018/06/security18gps.pdf

et à voir :


Entre simuler les signaux analogiques d'une constellation GNSS pour leurrer un périphérique, et générer des trames NMEA pour les livrer à un périphérique sur liaison RS-232, il n'y a quand même pas grand chose à voir...

En revanche, sur certains drones s'il y a perte de la navigation GPS et du lien avec la télécommande, la procédure est de descendre jusqu'à toucher le sol, ou bien l'eau...

Sachant qu'une sortie NMEA peut être multi-GNSS (trames $GNGGA au lieu de $GPGGA)

Certains récepteurs comme les uBlox ont un système anti-spoofing qui doit entre autres regarder la force du signal reçu ainsi que la cohérence de la navigation calculée (sauts de positions, heure par rapport aux valeurs précédentes etc).
Par exemple, si le récepteur est dans un profile pédestre et qu'une vitesse de plus de 50 km/h est observée, (passage du signal réel au signal spoofé qui provoque un "saut" de plusieurs mètres voire kilomètres) le résultat de la solution de navigation est rejeté car impossible.

Il y a quelques explications fournies dans la doc uBlox : https://www.u-blox.com/sites/default/files/products/documents/u-blox8-M8_ReceiverDescrProtSpec_(UBX-13003221)_Public.pdf page 77

 

Mobile View