Auteur Sujet: Visite du réseau Orange: du répartiteur téléphonique jusqu'aux clients  (Lu 316000 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

corrector

  • Invité
Visite du réseau Orange: du répartiteur téléphonique jusqu'aux clients
« Réponse #84 le: 23 juin 2013 à 21:14:25 »
Taille de 900 clients ADSL (1800 fils de cuivre) :


L'entretien du réseau cuivre par Orange coûte entre 150 et 200 millions par an. On comprend qu'Orange pense à fermer le réseau cuivre dans quelques années.

Sur les Hauts-de-Seine, la revente du cuivre du réseau téléphonique donnera 50 millions d'euros avec le prix du cuivre au Kg d'aujourd'hui (uniquement pour la partie qui appartient à Orange, la partie verticale des immeubles est souvent la propriété des immeubles).

Autre bonus de l’arrêt du cuivre, les 3/4 des NRA pourront fermer car en ville il y a un NRO pour 4 NRA. Les NRA qui sont choisis pour devenir NRO sont ceux qui seront là dans 50ans. Les autres seront probablement fermés dans 20ans. Cela rentre dans le choix des NRO...

Comparaison de la taille du cuivre avec la taille de la fibre pour 18 000 clients FTTH (288 fibres optiques) :


Déployer le FTTH en France coûtera entre 35 et 40 milliards d'euros.
Sur les années 2010/2015, Orange met 2 milliards d'euros pour le FTTH.
Les autres opérateurs (SFR, Free, Bouygues Telecom) co-investisent, des collectivités locales fibre des zones où les opérateurs privés ne sont pas intéressés.
Il reste encore beaucoup d'argent à trouver pour tout fibrer, avis aux généreux donateurs.
Tu compares
- Taille de 900 clients ADSL (1800 fils de cuivre)
- 18 000 clients FTTH (288 fibres optiques)

donc tu as :
- un ancien réseau qui est dégroupable
- un nouveau réseau installé à grands frais et non-dégroupable

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 47 659
    • Twitter LaFibre.info
Visite du réseau Orange: du répartiteur téléphonique jusqu'aux clients
« Réponse #85 le: 23 juin 2013 à 21:40:03 »
Le réseau FTTH est dégroupable.

Free peut installer ses équipements Gpon dans le NRO Orange et louer des fibres à Orange.

La capacité est là et des opérateurs vont en profiter.
Penser que tous les FAI vont faire des NRO partout en France est une hérésie : dans de nombreux cas SFR et Bouygues Telecom vont installer leurs équipements dans le NRA/NRO de France Telecom.

C'est pratique, ils ont déjà de la fibre 10 Gb/s pour récupérer le trafic des DSLAM. Les nouveaux DSLAM (actuellement déployés par SFR et Bouygues Telecom) acceptent des cartes ADSL et des cartes Gpon. Donc c'est juste une installation de carte supplèmentaire dans les DSLAM récents pour faire du Gpon.

corrector

  • Invité
Visite du réseau Orange: du répartiteur téléphonique jusqu'aux clients
« Réponse #86 le: 23 juin 2013 à 23:03:38 »
Il est dégroupable à condition de faire du PON donc d'installer des coupleurs.

Ce n'est pas le dégroupage ADSL où il n'y a qu'à récupérer les lignes au NRA.

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 47 659
    • Twitter LaFibre.info
Visite du réseau Orange: du répartiteur téléphonique jusqu'aux clients
« Réponse #87 le: 23 juin 2013 à 23:15:17 »
Sur le cuivre seules certaines techno sont autorisées (cas du VDSL jamais autorisé et du VDSL2 qui va l'être enfin)

Là c'est pareil : pleins de techno sont compatibles mais uniquement celles qui fonctionnent avec des coupleurs comme Epon ou Gpon,...

Encore d'autres techno compatibles :


Si Free voulait faire de l'active Ethernet, c'était même possible (cf les premiers point de mutualisation qui ont été équipé, maintenant ce n'est pas une option gratuite de rajouter une alimentation du PMZ)

Là, c'est comme si Free sortait une box compatibles uniquement avec le VDSL 1ere génération (interdit en France).
Maintenant, il semblerait que Free ait compris que sa stratégie de point à point n'était pas optimale et que pour déployer sur l'architecture Orange comme cela a été fait pour l'ADSL, il faut prendre une techno compatible.

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 47 659
    • Twitter LaFibre.info
Visite du réseau Orange: du répartiteur téléphonique jusqu'aux clients
« Réponse #88 le: 23 juin 2013 à 23:48:31 »
Autre info, j'ai été longtemps un supporter du point à point tel que Free voulait le faire (pas de l'active Ethernet auquel je n'ai jamais cru).

Aujourd'hui quand je vois le déploiement réalisé par Orange hors des zones très denses et dans les nouvelles zones très denses, avec possibilité de location au NRA/NRO (quand il y a de la place) j'ai radicalement changé d'avis.

On déploie un FTTH à faible prix (réutilisation des fourreaux FT), dégroupable, évolutif, économe en énergie et fiable.

J'aime bien ce que fait le SIEA dans l'Ain, mais c'est tout le contraire (cher, non dégroupable, gros consommateur d'énergie et peu fiable lié à la techno active Ethernet).

Bref, je pense qu'on aurais du partir sur cette vois là plus tôt (car les villes déjà équipées par un opérateur restent avec l'architecture avec PM en bas d'immeuble).

obinou

  • AS197422 Tetaneutral.net
  • Expert
  • *
  • Messages: 1 678
  • Montgesty (46150)
    • Tetaneutral.net
Visite du réseau Orange: du répartiteur téléphonique jusqu'aux clients
« Réponse #89 le: 24 juin 2013 à 09:20:00 »
Bien que je reconnaisse que le GPON en ZTD était sans doute la bonne solution, je suis moins catégorique que toi sur les qualités.

Pour commencer, à mon sens le GPON ne se conçois que comme un préalable au WDM-PON. Sinon on est dans un bête TDMA qui ressemble au réseau cuivre des années 80. Ce qui "sauve" le GPON c'est le débit disponible, mais c'est une techno asymétrique par nature (Et non la solution n'est pas de limiter le débit downstream à celui upstream).

Ensuite, dégroupage.... oui, tant que t'a 4 opérateurs avec chacun son arrivée de fibre dans chaque immeuble.
Dans le cas contraire ça va finir sur l'OLT de Orange, en non-dégroupage.

D'ailleurs on le voit bien, en zone non dense c'est terminé l’histoire du dégroupage, ce sera Orange pour tout le monde (avec quelques % de SFR histoire de dire qu'on est pas en monopole, mais c'est tout). Et c'est pas dû à la bonne volonté de Orange, ou ses performances techniques, c'est dû à l'état-actionnaire à 27%.

D'autre part, le coût des équipements GPON à placer au NRO (ainsi que les coupleurs & les ONT) est très important et doit être amorti sur un nombre importants de clients - C'est une barrière à l'entrée sur le marché évidente et souhaitée, pour ne pas bousculer un marcher à 4/5 opérateurs. Impossible pour un petit opérateur entrant (type OVH, Nerim, K-Net, ...) de vendre des offres "en direct" , donc d'innover: Les garanties et les offres maximales possibles seront celles d'Orange, au final.

Encore autre chose: La concentration hallucinante des lignes. C'est peut-être très beau techniquement, mais à mon sens c'est aussi un risque non négligeable, et une négation du principe même d'Internet: Là on a 200k lignes qui passent à un seul endroit, idéal autant pour le wiretapping de masse que pour le nombre de clients coupé lors d'un incident élect, inondation, ...

Idem dans les campagnes, où la demande en concentration de fait des NRO fait que de nombreux villages se retrouvent de facto non reliés, car pas intéressants vu les contraintes Arcep.

Par contre, et c'est là ou le GPON marque un point, c'est sur l'économie d'énergie par client, ça c'est indéniable.

Au final, et vu les coûts initiaux du GPON par rapport à l'active-ethernet, je suis persuadé qu'on a cherché avec le GPON a avant tout "maintenir le status-quo" tant en terme technique que en terme de marché: Quelques très très gros opérateurs, blocage de fait des troubles-fêtes, garder la très forte séparation entre le marché pro & le marché FTTH, très gros NRO appartenant à l'un des opérateurs concurrents des autres, dégroupables à grands frais et contraintes techniques par une poignée d'opérateurs déjà en place.

Moi je trouve ça extrêmement dommage et de courte vue, mais effectivement, je comprends tout l'intérêt politique/économique à court terme de telles décisions.

Fruit

  • Expert Orange
  • Abonné Orange Fibre
  • *
  • Messages: 193
  • Clermont-Ferrand (63)
Visite du réseau Orange: du répartiteur téléphonique jusqu'aux clients
« Réponse #90 le: 24 juin 2013 à 10:21:23 »

Ensuite, dégroupage.... oui, tant que t'a 4 opérateurs avec chacun son arrivée de fibre dans chaque immeuble.
Dans le cas contraire ça va finir sur l'OLT de Orange, en non-dégroupage.

D'ailleurs on le voit bien, en zone non dense c'est terminé l’histoire du dégroupage, ce sera Orange pour tout le monde (avec quelques % de SFR histoire de dire qu'on est pas en monopole, mais c'est tout). Et c'est pas dû à la bonne volonté de Orange, ou ses performances techniques, c'est dû à l'état-actionnaire à 27%.

Si les autres opérateurs ne déploient pas ce n'est pas la faute d'Orange ou de l'Etat, c'est juste que les autres opérateurs n'installent pas leurs équipements sans doute pour raison financière

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 47 659
    • Twitter LaFibre.info
Visite du réseau Orange: du répartiteur téléphonique jusqu'aux clients
« Réponse #91 le: 24 juin 2013 à 10:37:27 »
Ensuite, dégroupage.... oui, tant que t'a 4 opérateurs avec chacun son arrivée de fibre dans chaque immeuble.
Dans le cas contraire ça va finir sur l'OLT de Orange, en non-dégroupage.
Tu te trompes : Hors des zones très denses, cela ne finit pas sur les OLT d'Orange mais sur les OLT de SFR, Bouygues Telecom et OVH, installés dans le NRA/NRO d'Orange. Il faut rajouter un contrat de location de fibre entre le NRA/NRO et le point de mutualisation (Orange met des fibres en sur-nombre pour ce besoin)



Orange déploie l'infrastructure passive, les opérateurs éclairent les fibres (comme pour le cuivre).

Tu vas me dire que dans un NRA un opérateur avec une petite part de marché comme OVH na va pas pouvoir mettre d'OLT ?
Pas de souci, les châssis des DSALM déployés par OVH sont compatible avec le FTTH. Tu mets des cartes VDSL à coté de cartes OLT (je pense pas que les DSLAM d'OVh soient pleins).

Là où OVH a dégroupé ses NRA, c'est évident qu'ils feront du FTTH Xpon dans le futur.

Encore autre chose: La concentration hallucinante des lignes. C'est peut-être très beau techniquement, mais à mon sens c'est aussi un risque non négligeable, et une négation du principe même d'Internet: Là on a 200k lignes qui passent à un seul endroit, idéal autant pour le wiretapping de masse que pour le nombre de clients coupé lors d'un incident élect, inondation, ...
La concentration permet la sécurisation (batteries avec groupe électrogène en secours) ce que ne permet pas l'active Ethernet.

De plus la contrainte d'alimenter chaque PMZ pour mettre des switch a un coût important, sans parler du risque de panne (cf le nombre de panne important sur le réseau du SIEA, K-Net a donné des statistiques, c'est presque quotidien les incidents sur les pannes sur les armoires de rues - une moyenne d'une panne tous les deux ans de mémoire, multiplié par les 500 armoires de rue cible)

corrector

  • Invité
Visite du réseau Orange: du répartiteur téléphonique jusqu'aux clients
« Réponse #92 le: 24 juin 2013 à 11:09:58 »
Mouais, pour espionner sur un câble optique, il faut le faire quand même.

C'est pourtant pas difficile de convaincre les gens d'installer un malware!

Nico

  • Modérateur
  • *
  • Messages: 44 549
  • FTTH 1000/500 sur Paris 15ème (75)
    • @_GaLaK_
Visite du réseau Orange: du répartiteur téléphonique jusqu'aux clients
« Réponse #93 le: 24 juin 2013 à 11:12:59 »
Mouais, pour espionner sur un câble optique, il faut le faire quand même.
Faut voir : http://www.lemonde.fr/europe/article/2013/06/21/les-services-secrets-britanniques-espionnent-internet-par-les-fibres-optiques_3434693_3214.html
(bon après ils ont ptet accès aux équipements au bout, c'est plus simple)

tivoli

  • Toulouse (31)
  • Abonné Bbox fibre
  • *
  • Messages: 1 942
  • Toulouse (31)
Visite du réseau Orange: du répartiteur téléphonique jusqu'aux clients
« Réponse #94 le: 25 juin 2013 à 16:27:40 »
Pour information, 11 habitants de Chevry-Cossigny ont souscrit à deux abonnements FTTH, soit 1,7% des clients.

Desole j'arrive apres la bataille mais j'ai ete dans ce cas la :
- Numericable 30mb qui marche bien quand il marche mais plante au minimum 24 fois par an avec une panne moyenne de 2h
- Free 3mb (j'etais sur le mauvais DSLAM car celui pret de chez moi etait full) qui etait donc lent mais dispo quand NC etait down

J'avoue c'etait "riche" pour un particulier mais NC avait un abonnement juste internet tres abordable.

Je pensais conserver NC + la fibre orange mais etant donne que je n'ai eu qu'une panne inferieure a une heure en plus d'un an je "prends le risque"

Je vous dirais apres mon passage a SFR demain mon ressenti

hamzarb3

  • Abonné Tunisie Telecom (Tunisie)
  • *
  • Messages: 73
  • Tunisie
Visite du réseau Orange: du répartiteur téléphonique jusqu'aux clients
« Réponse #95 le: 09 juillet 2013 à 15:05:56 »
Veuillez svp nous insérer un schéma explicatif de la position du répartiteur optique ODF et répartiteur cuivre MDF dans le reseau,

le schéma regroupe par exemple: câbles souterrains, ODF opérateur, jarretière optique, ODF fournisseur/équipementier, équipement (de transmission par exemple)...