Auteur Sujet: Visite du réseau Orange: du répartiteur téléphonique jusqu'aux clients  (Lu 215620 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 32 770
    • Twitter LaFibre.info
Visite du réseau Orange : du Répartiteur téléphonique jusqu'aux clients
« Réponse #24 le: 12 mars 2013 à 07:16:41 »
L'intérieur du NRO de Chevry-Cossigny coté Opérateur : Orange a installé de nombreux coupleurs Gpon.

Il se dit que la part de marché d'Orange sur le FTTH a Chevry-Cossigny serait de 95%...

L’arrivée de fibre depuis le NRO de Brie-comte-robert, éloigné de plusieurs kilomètre de Chevry-Cossigny. C'est un 48 fibres qui est utilisé, ce qui permet de connecter 1536 clients, soit 100% des besoins en FTTH avec des couleurs 1 vers 32.


24 coupleurs Gpon avec chacun une entrée et 32 sorties permettant de connecter 768 clients :


Les ports étant utilisés les un après les autres dans l'ordre, on se retrouve avec tous les arbres Gpon qui ont 64 clients, sauf celui qui est en cours de remplissage. Je fais abstraction des résiliation, je ne sais pas si Orange ré-utilise rapidement le port d'un abonné qui a résilié.

Maintenant cela ne pose aucun risque de saturation de mettre 64 clients par arbre Gpon (GPON à base classB+) ou 128 avec les équipements Gpon classC+
La discussion sur les class B+ C+ est dans le post FTTH GPON : Class B+/C+, Distance Couplage à l'avenir

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 32 770
    • Twitter LaFibre.info
Visite du réseau Orange : du Répartiteur téléphonique jusqu'aux clients
« Réponse #25 le: 12 mars 2013 à 07:17:23 »
Les fibres sont transportées par de nombreux câbles Break-Out de 24 fibres chacun :


L'ancienne méthode d'étiquetage des câbles :


La nouvelle méthode d'étiquetage des câbles :

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 32 770
    • Twitter LaFibre.info
Visite du réseau Orange : du Répartiteur téléphonique jusqu'aux clients
« Réponse #26 le: 12 mars 2013 à 07:18:22 »
Le NRO de Chevry-Cossigny est plutôt luxueux :
- Faux plancher de grande taille
- 2 climatisations également capable de chauffer (lors de ma venue, il faisait -5°c à l'extérieur)
- Une ventilation forcée, si les deux climatisations sont en panne
- Un convecteur électrique. Pourquoi vu que les clim peuvent chauffer ? Cyril d'Ineo m'explique que l'aménagement est standard et ne prend pas en compte les clims. De plus en cas de panne de climatisation, on peut chauffer (convecteur) ou refroidir (extracteur), même à distance !
- Porte avec filtre pour ne pas faire rentrer de la poussière
- Prises électriques
- Onduleur sur-dimensionné
- Extincteurs...


La mise à la terre est costaud (Il parait que c'est la norme, mais j'ai déjà vu des installations avec moins de terre) et les bords métalliques tranchants sont protégés pour éviter les coupures :


Le NRO est équipé en double desserte électrique en 230V et 48V ; il est ondulé (avec une autonomie correcte) mais sans groupe.

Au fond le convecteur électrique et le filtre sur la porte :

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 32 770
    • Twitter LaFibre.info
Visite du réseau Orange : du Répartiteur téléphonique jusqu'aux clients
« Réponse #27 le: 12 mars 2013 à 07:19:45 »
Les 12 câbles de 432 fibres partent chacun vers une des 12 poche optique de Chevry-Cossigny (les 12 poches constituent la plaque optique de Chevry = zone d’influence du NRO). Le terme quartier est un regroupement de 100 a 200 habitations.

Ci-dessous le plan de la poche optique N°2 : Le câble arrive là où est la maison "193" et à chaque boite rouge, des tubes sont sortis.
Au niveau de la maison 147, un carrefour, le câble de 432 fibres prend une direction et un câble de 144 fibres est soudé pour aller dans l'autre direction.


A noter au passage : tout le réseau de desserte Chevriard offre un bilan optique inférieur à 4db de perte entre le NRO et la prise abonné (principalement pour garantir le bilan optique nécessaire à la livraison en GPON d’Orange)

Particularité que j'ai découvert : la possibilité de ne sortir au niveau des boites rouge des fractions de microgaines. Si j'ai bien compris, si on a besoin de 18 fibres à chaque boite, on arrivera à utiliser une microgaine et demi à chaque boite.

La fibre passe dans les fourreaux existants quand c'est possible :

Chevry-Cossigny est une zone péri-urbaine de faible densité (c’est pour cela qu’elle a été retenu au rang des projets pilotes nationaux)

Le déploiement de la fibre en aérien reste très limité à Chevry-Cossigny qui a depuis longtemps une politique d’enfouissement des réseaux et s’est en ce sens préparé bien en amont du projet à un éventuel déploiement de la fibre optique. Chevry-Cossigny se « vante » d’avoir réutilisé 90% du GC existant pour déployer la fibre ; la part du coût du GC réalisé pour le déploiement reste cependant non négligeable dans la facture globale : c’est le poste le plus couteux.

Les quelques rues (ou portions de rue) ou la fibre est armée en aérien, l’ensemble des tirages a été réalisé sur le réseau ERDF qui a d’ailleurs donné assez facilement accès.
Actuellement, 50 foyers restent à connecter via des poteaux FT doivent être utilisés pour leur raccordement (poteaux ERDF trop éloignés, etc.) ; la convention d’utilisation de l’infra aérienne FT a été signée en juillet 2012 (contrairement aux fourreaux souterrains FT, il n’existait pas de convention nationale pour l’armement de la fibre sur ses poteaux). Des coûts assez prohibitifs ont été appliqués par FT pour « expérimenter » l’accès à son réseau aérien à Chevry; les spé techniques requises sont aussi contraignantes vis-à-vis du réseau Chevriard.

Voici la fibre qui rentre dans la maison de François-R. Dailleux, l'animateur de la page http://facebook.com/ftthchevry qui était bien sûr avec nous. Sa fibre rendre discrètement par le toit :


François-R. Dailleux nous parle de son propre raccordement (réalisé le 27/07/2011) :

J’habite une maison briarde ancienne avec des murs très épais (presque 1m) peu facilement perçables car en pierres dont de nombreux silex (de quoi faire rendre l’âme à quelques mèches de perforateurs lors d’une traversée) ; l’installation téléphonique pénétrait déjà dans l’habitation par l’interstice entre le haut du mur de façade et le toit (on voit le câble cuivre ‘sans gaine PVC’) près du point de pénétration pour la fibre. A l’intérieur, il n’était absolument pas possible de suivre ce câble téléphonique jusqu’à mon séjour celui-ci n’étant pas posé en gaine et ayant été agraffé le long de poutres via un chemin tortueux et de plus non rendu accessible depuis les rénovations successives du logement.
J’ai donc eu l’idée d’installer moi-même une gaine ICTA diam 22mm aiguillée qui remonte à la verticale de l’emplacement de la prise au RDC (ou j’ai installé un boite encatrée standard ; la PTO s’adapte dessus) jusqu’à déboucher sous les tuiles en passant proprement derrière les doublages en placo, en prévoyant un rayon de courbure pas trop serré à la sortie sous les tuiles ; le tout court gentiment entre les liteaux sous les tuiles jusqu’à l’angle de la façade ou la gaine rejoint la goulotte FT qui descend vers l’adduction sur le trottoir ; en laissant le rab nécessaire pour accéder dans la goulotte FT. Le raccordement n’a du coup nécessité qu’un tirage directement depuis la PTO via l’aiguille prévue dans ma gaine pour récupérer la fibre depuis l’adduction FT et les soudures côté PTO et BPO, le tout en à peine 1/2h).
L’opération préparatoire n’a nécessité qu’une boite d’encastrement et une gaine ICTA à quelques euros et un peu d’huile de coude pour placer la gaine derrière le placo et la faire courir sous les tuiles (juste soulevées le long du parcours) à l’aide d’une échelle et sans même monter sur le toit

Petite histoire, juste pour dire qu’en zone rurale et en pavillon où l’on s’improvise un peu plus facilement bricoleur que dans les grandes villes, il est assez facile et peu coûteux de préparer avantageusement son propre raccordement FTTH, l’équipe raccordante se montrant tout enclin à emprunter un chemin déjà tout tracé spécialement pour elle.
Félicitation au passage aux équipes de R&C qui ont vraiment fait du super boulot dans nos maisons avec des travaux très soignés au final même si pas toujours évidents ; les rares cas de « détériorations » ou mécontentements ont été vraiment marginaux.


Vidéo de son raccordement :

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 32 770
    • Twitter LaFibre.info
Visite du réseau Orange : du Répartiteur téléphonique jusqu'aux clients
« Réponse #28 le: 12 mars 2013 à 07:21:35 »
Voici la prise optique de François.
Il est abonné à Orange et Wibox d'où les deux fibres :


A l'autre bout, le média-coverter Ifotec pour Wibox et l'ONT Gpon pour Orange :


La livebox et le décodeur TV (ce n'est pas la dernière génération Livebox play mais juste celle d'avant) :

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 32 770
    • Twitter LaFibre.info
Visite du réseau Orange : du Répartiteur téléphonique jusqu'aux clients
« Réponse #29 le: 12 mars 2013 à 07:22:21 »
Le coté gauche du décodeur TV intégre un lecteur de carte : C'est pour les droits TV.
Orange n'est pas encore en "card less" sur ces décodeurs...


De l'autre coté on note l'ouverture qui permet d'insérer dans le décodeur TV un disque dur 2,5 pouces optionnel pour les enregistrements et le timeshifting (« contrôle du direct » en Français) :


Félicitation pour l’installation qui est soignée avec des câbles de catégorie 6 (François à même changé la fibre plastique fournie).

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 32 770
    • Twitter LaFibre.info
Visite du réseau Orange : du Répartiteur téléphonique jusqu'aux clients
« Réponse #30 le: 12 mars 2013 à 07:22:48 »
On retourne à la présentation de Levallois-Perret, dans le show-room sont exposées les dernières live-box, de couleur noire  :


On a le droit a un petit film qui explique le raccordement d'un client :


Le raccordement du client sur le pallier :

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 32 770
    • Twitter LaFibre.info
Visite du réseau Orange : du Répartiteur téléphonique jusqu'aux clients
« Réponse #31 le: 12 mars 2013 à 07:23:22 »
L’arrivée de la fibre par les fourreaux quand c'est possible ou en perçant comme dans l'exemple ci-dessous :


La fibre est très discrète :



vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 32 770
    • Twitter LaFibre.info
Visite du réseau Orange : du Répartiteur téléphonique jusqu'aux clients
« Réponse #32 le: 12 mars 2013 à 07:24:03 »
Un extrait des slides présentés :



vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 32 770
    • Twitter LaFibre.info
Visite du réseau Orange : du Répartiteur téléphonique jusqu'aux clients
« Réponse #33 le: 12 mars 2013 à 07:25:49 »

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 32 770
    • Twitter LaFibre.info
Visite du réseau Orange : du Répartiteur téléphonique jusqu'aux clients
« Réponse #34 le: 12 mars 2013 à 07:26:41 »



vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 32 770
    • Twitter LaFibre.info
Visite du réseau Orange : du Répartiteur téléphonique jusqu'aux clients
« Réponse #35 le: 12 mars 2013 à 07:27:34 »
Mais la technologie ne sert à rien si il n'y a pas d'usages... Orange insiste donc sur ce que permettra la fibre optique dans le futur (télé-médecine par exemple) et aujourd'hui.

On a droit à une démonstration rapide des services que permettent la fibre optique, sur le portail du client :


On assiste à un soutient scolaire à distance avec un véritable professeur (service payant proposé par Channel Progress) :

 

Mobile View