Auteur Sujet: Google Stadia  (Lu 34504 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

kgersen

  • Modérateur
  • Client Free Pro
  • *
  • Messages: 8 141
  • Paris (75)
Google Stadia
« le: 19 mars 2019 à 19:30:45 »
Google vient d'annoncer 'Stadia' un service de 'cloud gaming'. pas d'info de date ou de prix pour le moment si ce n'est que c'est pour 2019.

- Pas de console dédiée
- la reception se fait dans tout appareil qui fait tourner Chrome: Chrome Desktop (Windows/Mac/Linux), ChromeOS, Android, Android TV, Chromecast  (pas d'info pour iOS vu que Chrome sur iOS est un peu particulier)
-  une manette wifi sera disponible. A noter que la manette se connecte directement aux serveurs de Google et pas a l'appareil qui affiche le streaming du jeu. On peut donc passer d'un écran a l'autre sans changer de manette !
- résolution max 4K HDR 60fps au lancement, 8K plus tard.

La force du système est basée sur l'intégration avec l'éco-systeme Google notamment Youtube.
Une éditeur de jeu peut mettre un lien vers son jeu dans la bande d'annonce sur Youtube. Un clic et la partie commence.

On peut aussi partager son jeu en direct (facon broadcast Twitch), accéder a des aides en direct (via l'assistant).

Un gros point est "l'instant share" en gros la sauvegarde partagée: génération d'un lien de l'état du jeu qu'on peut partager sur le net.

Les streamers peuvent aussi inviter des joueurs dans leur partie directement depuis Youtube.

Coté puissance, le GPU est fourni par AMD (+8% en bourse suite a l'annonce de Google :) ) et au départ a environ 2x la puissance d'une PS4. Les développeurs peuvent utiliser plusieurs GPU si besoin (et suivant le tarif j'imagine).

Plus d'info dans quelques semaines.

Le but est de clairement concurrencer les xbox/ps4 et pas trop le PC gaming (Steam). Ca laisse de la place pour Shadow par exemple.

Le site: https://store.google.com/magazine/stadia (succinct pour le moment)

lechercheur123

  • Expert
  • *
  • Messages: 1 253
  • Montauban (82)
    • AS208261 - Pomme Télécom
Google Stadia
« Réponse #1 le: 19 mars 2019 à 20:40:09 »
Citer
L'infrastructure infonuagique de Stadia évolue afin de répondre aux demandes des joueurs, des concepteurs et des créateurs YouTube.

mdr la version québecoise  ;D

Math

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 67
  • Maisons-Alfort (94)
Google Stadia
« Réponse #2 le: 20 mars 2019 à 10:44:08 »
Vu la politique de connectivité et de choix de routes de Google, j'ai hâte de voir ce que va donner la jouabilité chez certains FAI ...

TI@RY

  • Expert Orange
  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 1 733
Google Stadia
« Réponse #3 le: 20 mars 2019 à 13:58:30 »
ça permettra de remplir les PNI,  il y a de la marge ...

xp25

  • Client RED by SFR fibre FttH
  • *
  • Messages: 3 200
  • ↓ 1Gbps | ↑ 500Mbps
Google Stadia
« Réponse #4 le: 24 octobre 2019 à 00:30:20 »
Et ça finira comme Onlive :

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/OnLive





Et bien sûr, système similaire disponible sur toutes les plateformes (Smartphone - PC/MAC - TV) avec changement de plateforme en cours de jeu et mode spectateur :



À lire : https://www.gamekult.com/actualite/onlive-les-lecons-d-une-vraie-fausse-faillite-103925.html

Gakai ex Playstation Now -> https://fr.m.wikipedia.org/wiki/PlayStation_Now

C'est voué à l'échec même si c'est GOOGLE tout puissant 🙄

kgersen

  • Modérateur
  • Client Free Pro
  • *
  • Messages: 8 141
  • Paris (75)
Google Stadia
« Réponse #5 le: 24 octobre 2019 à 02:48:27 »
Citation de: xp25
C'est voué à l'échec même si c'est GOOGLE tout puissant 🙄

Merci pour cette analyse très profonde et solidement argumentée...

Je n'ai jamais compris l’intérêt a dire 'ca ne marchera pas' sans avancer le moindre argument.  C'est très puéril.

Quand a l'expérience 'OnLive' les motifs de son échec sont connus et largement digérés par Microsoft, Sony et Google qui bizarrement s’apprêtent a lancer chacun son service de cloud gaming...

xp25

  • Client RED by SFR fibre FttH
  • *
  • Messages: 3 200
  • ↓ 1Gbps | ↑ 500Mbps
Google Stadia
« Réponse #6 le: 24 octobre 2019 à 04:50:59 »
Merci pour cette analyse très profonde et solidement argumentée...

Je n'ai jamais compris l’intérêt a dire 'ca ne marchera pas' sans avancer le moindre argument.  C'est très puéril.

Quand a l'expérience 'OnLive' les motifs de son échec sont connus et largement digérés par Microsoft, Sony et Google qui bizarrement s’apprêtent a lancer chacun son service de cloud gaming...

Je vais te donner le seul argument -> la console

Et tu verras bien par toi même.

Si ça devait cartonner, ça ferait longtemps que SONY/MICROSOFT/NINTENDO auraient arrêté la production de leur console et qu'ils serait définitivement passé au cloud gaming.

Preuve que non et ils vont continuer jusqu'à la fin des temps.

Sony s'apprête à sortir la PS5 pour fin 2020 alors laisse moi rire.

Il y a un paramètre de joueur non prit en compte : le split screen pour se faire des parties entre potes -> exit le cloud gaming

Obligatoire d'avoir du VDSL et + -> exit les connexion pourries.

Abonnement mensuel -> mange le catalogue moisi renouvelé tout les 6 mois de farm simulator etc et basta, le jeu y est pas tu n'y joue pas -> a contrario console jeux occasion et revente chez Micromania/etc

Comme je te le dit, c'est mort né ce truc.

Après j'avoue, ça part d'une bonne idée mais ils s'y prennent mal parce que c'est trop complexe à mettre en place donc ils lancent à chaque fois un naufrage qui dure 2-3 ans (pour les forceurs) et hop ferment le service.

J'y est déjà réfléchi pour tout te dire et la seule solution viable demanderait tellement d'investissement que c'est quasi irréalisable :

Déporter les 3 consoles dans le cloud avec tout le catalogue de chaque console depuis l'origine.

En gros, faire que chaque client est l'impression d'avoir chacune des 3 consoles dans son salon (avec toutes les fonctionnalités (multijoueurs, splitscreen, maj jeux instantanées, camera xbox live, tchat vocal etc etc tout tout tout) mais en réalité elle est dans le cloud.

Et pour parfaire le tout, toutes les consoles old gen (celles qui faisaient tourner Crash bandicoot 1/2/3, Gta 3, Sonic, Mario et Goldeneye 007 sur N64 etc).

Ça c'est du cloud gaming professionnel.
Stadia c'est du pipi de chat à côté.

Donc je le redis -> C'est voué à l'échec même si c'est GOOGLE tout puissant 🙄

kgersen

  • Modérateur
  • Client Free Pro
  • *
  • Messages: 8 141
  • Paris (75)
Google Stadia
« Réponse #7 le: 24 octobre 2019 à 17:01:48 »
Je vais te donner le seul argument -> la console

Et tu verras bien par toi même.

Si ça devait cartonner, ça ferait longtemps que SONY/MICROSOFT/NINTENDO auraient arrêté la production de leur console et qu'ils serait définitivement passé au cloud gaming.

Preuve que non et ils vont continuer jusqu'à la fin des temps.

Sony s'apprête à sortir la PS5 pour fin 2020 alors laisse moi rire.

Il y a un paramètre de joueur non prit en compte : le split screen pour se faire des parties entre potes -> exit le cloud gaming

Obligatoire d'avoir du VDSL et + -> exit les connexion pourries.

Abonnement mensuel -> mange le catalogue moisi renouvelé tout les 6 mois de farm simulator etc et basta, le jeu y est pas tu n'y joue pas -> a contrario console jeux occasion et revente chez Micromania/etc

Comme je te le dit, c'est mort né ce truc.

Après j'avoue, ça part d'une bonne idée mais ils s'y prennent mal parce que c'est trop complexe à mettre en place donc ils lancent à chaque fois un naufrage qui dure 2-3 ans (pour les forceurs) et hop ferment le service.

J'y est déjà réfléchi pour tout te dire et la seule solution viable demanderait tellement d'investissement que c'est quasi irréalisable :

Déporter les 3 consoles dans le cloud avec tout le catalogue de chaque console depuis l'origine.

En gros, faire que chaque client est l'impression d'avoir chacune des 3 consoles dans son salon (avec toutes les fonctionnalités (multijoueurs, splitscreen, maj jeux instantanées, camera xbox live, tchat vocal etc etc tout tout tout) mais en réalité elle est dans le cloud.

Et pour parfaire le tout, toutes les consoles old gen (celles qui faisaient tourner Crash bandicoot 1/2/3, Gta 3, Sonic, Mario et Goldeneye 007 sur N64 etc).

Ça c'est du cloud gaming professionnel.
Stadia c'est du pipi de chat à côté.

Donc je le redis -> C'est voué à l'échec même si c'est GOOGLE tout puissant 🙄

C'est un raisonnement très primaire comme si une seule solution devait s'imposer. Il y a de la place pour des consoles traditionnelles/PC et du cloud gaming ,voir un mélange des 3. Il y a meme largement la place pour plusieurs formes de cloud gaming. Tout comme il y a de la place pour le mobile gaming aussi.

Le timing est justement bien choisi, on est entre 2 générations de console. Stadia et autres solutions équivalentes (celle de nvidia notamment) permettront un choix plus large a ceux qui ne renouvelleront pas leur console par exemple et meme a ceux qui renouvellent.

Que ca ne concerne que ceux qui ont une bonne connection Internet c'est évident c'est pas nature meme...Mais contrairement a OnLive a son époque, de nos jours le potentiel de clients bien connectés n'a absolument rien a voir. Grace a Youtube Google a les chiffres et sait ou et qui sont les clients potentiels.

Stadia supportera jusqu'a 4 joueurs en split-screen (meme écran, 4 manettes) et, aux contrairement aux consoles, aussi du split-screen avec les joueurs dans différentes pieces ou meme maisons (a l'instar de ce que Steam vient de lancer: Remote Play Together).

Cela dis tu n'a pas l'air bien informé de ce que Stadia est et inclus...

L'abonnement mensuel c'est pour la 4K@60 ou/et pouvoir jouer a certains jeux sans les acheter. C'est une formule efficace pour une certaine population de joueurs. Comme le formule Xbox Game Pass pour PC que j'utilise. Par exemple, j'ai payé 1€ + 4€ pour avoir Metro Exodus pendant 2 mois puis depuis hier 1€ (+ on verra) pour The Outer World. Parce que je n'ai pas le temps de jouer a plus d'un jeu a la fois et je ne sais jamais si je finirais un jeu. Donc 1€ ou 5€ vs 60€  le choix est vite fait et le sera encore plus si  je n'ai pas de console ou PC a acheter ou a actualiser... C'est pour cela que Microsoft et Sony suivent Stadia avec des offres équivalentes (en local et en streaming).

Ton raisonnement est figé sur la généralisation des habitudes anciennes d'une certaine catégorie de joueurs. Il y une plus grande majorité de joueurs potentiels qui n'est pas couverte pas les offres actuels, ou mal.  Pour beaucoup de personne ce qui compte c'est de jouer au jeu qu'ils souhaitent ou le jeu que leur amis jouent. La console ou le PC ils s'en tapent royalement. Le jeu une fois fini il s'en tape royalement. Si leur connection Internet leur permet d'avoir le dernier jeu récent a la mode pour 10€/mois sans aucun investissement de matos hors manette ou si sans abonnement ils peuvent juste acheter le jeu et y jouer indéfiniment. C'est une offre qui peut leur convenir.

Bref le client type n'est pas le collectionneur de jeux qui passe 10 heures par jour a jouer et qui veut les 3 consoles ou le top gaming PC.

De toute façon, le facteur déterminant et ce qui manquait,entre autre, a OnLive c'est l’adoption de la plateforme par les éditeurs. L'avantage de Stadia comme l'a montré Ubisoft c'est que le coût de portage est très réduit. Un éditeur va pouvoir augmenter sa cible avec tres peu d'investissement supplèmentaire. Hormis les exclus donc qui sont une plaie pour les joueurs, les plus gros titres seront surement sur Stadia (sauf coups bas de Microsoft/Sony et EA/Epic ce qui risque d'arriver).

Apres que ca marche ou pas, seul l'avenir le dira. Rien n'est garanti mais le risque est très limité pour Google. Contrairement a OnLive qui devait payer ses serveurs et leur hébergement, Google a une infrastructure Cloud mondiale qui sert déjà a autre chose et peux facilement allouer/enlever des resources a la demande. Le CAPEX et l'OPEX en sont si fortement impacté que le service peut être rentable avec un nombre réduit d'abonnés. OnLive n'avait pas cette chance, le cloud computing a la demande était naissant a l'époque.

Il faut aussi considérer l'aspect complèmentaire notamment utiliser la plateforme pour faire des démos/version d'essai des jeux. Comme indiqué dans mon 1er poste, Stadia permet des choses que les consoles tradi ne permettent pas. Pub sur youtube ou Google pour un jeu et en un click on est dans le jeu avec sa tablette ou son smartphone... ca va fortement augmenter les achats impulsifs de jeu et motiver les éditeurs a venir sur Stadia.

Bref ce n'est pas si simple et ce n'est pas un raisonnement primaire limité a une catégorie restreinte de joueurs qui permet de prédire si ca va marcher ou pas.

PicouzeMan

  • Client K-Net
  • *
  • Messages: 454
  • Clastres (02)
Google Stadia
« Réponse #8 le: 19 novembre 2019 à 10:04:35 »
Service lancé hier, d’après la revue de presse c'est plutôt inachevé. Un gout de beta payant au lieu d'un produit fini.
Les promesses faites lors de la présentation ne sont pour l'instant pas tenues.

kgersen

  • Modérateur
  • Client Free Pro
  • *
  • Messages: 8 141
  • Paris (75)
Google Stadia
« Réponse #9 le: 19 novembre 2019 à 10:34:21 »
Service lancé hier, d’après la revue de presse c'est plutôt inachevé. Un gout de beta payant au lieu d'un produit fini.
Les promesses faites lors de la présentation ne sont pour l'instant pas tenues.

C'est une beta payante... Google ne s'en ai jamais caché (ca s’appelle pas 'Founder edition' pour rien...).

Le vrai lancement aura lieu en 2020 avec la version gratuite et les intégrations "sociales" qui sont au cœur du modèle économique de Stadia.

La presse tech s'est massivement emballé sur l'envergure et le timing du projet (pour rappel l'annonce date d'a peine 6 mois).
Beaucoup d'ailleurs n'ont toujours pas compris ce qu'est Stadia. Entre les comparaisons foireuses avec du gaming PC ou faire croire que c'est un 'Netflix du jeu video".

Ca montre surtout le manque de réflexion de la presse tech et son 'hive mind' ou tout le monde copie tout le monde et personne prend le temps de réfléchir. Leur incapacité aussi a concevoir un marché ou plusieurs acteurs cohabitent plutôt que toujours chercher a voir l'un dominer les autres. Le marché du gaming est tellement vaste et varié qu'il y a de la place pour toute sorte d'offre. Et de la concurrence c'est bon pour le consommateur. Y'a assez de clients pour vendre des PC, des consoles et du cloud gaming. Ce n'est pas exclusif.

D'ailleurs, Stadia se positionne plus sur le marché des PS5/XBox Scarlett. Ils sont donc largement en avance meme avec un catalogue réduit puisque à ce jour les PS5 et Scarlett n'ont aucun jeu dispo vu que ces consoles ne sont pas sorties...

L'objectif actuel de Stadia c'est d'occuper le terrain et démontrer qu'une alternative est possible , déjà en place et éprouvée. C'est d'attirer les devs aussi et leur montrer 'pour de vrai' que la plateforme est viable et porter son jeu dessus permet d'élargir ses ventes.

Je ne serais pas surpris non plus d'une grosse annonce en 2020 genre une acquisition importante ou un rapprochement stratégique (Nintendo ?)...

Nico

  • Modérateur
  • *
  • Messages: 42 481
  • FTTH 1000/500 sur Paris 15ème (75)
    • @_GaLaK_
Google Stadia
« Réponse #10 le: 19 novembre 2019 à 10:47:09 »
Ça semble très compliqué au niveau de l'input lag, j'en regrette presque mes trolls envers Shadow quand je vois ceci.


Thornhill

  • Client SFR fibre FttH
  • *
  • Messages: 3 846
  • Saint-Médard-en-Jalles (33)
Google Stadia
« Réponse #11 le: 19 novembre 2019 à 11:07:26 »
On a des retours sur des connections grand public type FTTH ?
Car des tests sur des postes d'entreprises, avec potentiellement un proxy Web intermédiaire, je ne sais pas si la latence va être pertinente.