Auteur Sujet: Sébastien Soriano : Comment Android a pris le pouvoir et comment lui reprendre  (Lu 2484 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Marco POLO

  • Client Free fibre
  • *
  • Messages: 1 852
  • FTTH 1 Gb/s sur Paris (75)
Sébastien Soriano : Comment Android a pris le pouvoir et comment lui reprendre
« Réponse #36 le: 28 juillet 2018 à 20:38:27 »
Amende Google: "La concurrence, ce n’est pas la loi du plus fort"

A ceux qui prétendent que l’amende record infligée au géant américain par la commission européenne relève de motivations politiques, Léonidas Kalogeropoulos, délégué général de l’Open Internet Project (OIP), répond, dans une tribune au "Monde", qu’il s’agit bien de raisons économiques.

L‘amende infligée à Google est justifiée économiquement ! Par une tribune intitulée "L’amende infligée à Google relève de motivations politiques" et parée des vertus académiques de son auteur, Francesco Martucci, professeur à l’Université Panthéon-Assas, les lecteurs du Monde du 25 juillet pourraient presque s’apitoyer sur le sort réservé à la firme de Mountain View, dont la capitalisation boursière a bondi de 25,5 %, avec un résultat d’environ 875 milliards de dollars, malgré l’amende de 4,3 milliards d’euros infligée par la commission européenne le 18 juillet.

Le contempteur d’une décision qui sanctionne des pratiques déloyales constatées depuis 2011, soit plus de sept ans, observées par l’instruction d’une première plainte introduite dès 2013, ayant bloqué artificiellement l’èmergence de toute alternative en Europe du moteur de recherche de Google, passe curieusement sous silence ce en quoi une pratique est constitutive d’un "abus" de position dominante, pour prétendre que Google n’aurait été sanctionnée que pour punir l’entreprise d’être puissante, sur fond de tensions entre l’Europe et les Etats-Unis.

Bien entendu, les pratiques condamnées sont bien concrètes et précises, et il suffit pour s’en convaincre de constater que de très nombreux fabricants de terminaux mobiles auraient souhaité proposer le moteur européen Qwant à leurs consommateurs. Sauf que pour pouvoir utiliser le système d’exploitation Android et afin de faire fonctionner le terminal (80 % des systèmes d’exploitation utilisés en Europe), il faut accorder une exclusivité à l’utilisation du moteur de recherche de Google, qui, par de tels mécanismes de vente liée, parvient à représenter plus de 90 % de parts de marché des moteurs de recherche en Europe.

Abus de position dominante

La vente liée pratiquée entre des acteurs dominants à plus de 80 ou 90 % liées entre eux sous l’égide de la même maison mère, Alphabet, est effectivement...
La suite dans l'édition "Abonnés"

Source: LeMonde.fr par Léonidas Kalogeropoulos (Délégué général de l’Open Internet Project (OIP) le 28/07/2018. 

kgersen

  • Client Bouygues FTTH
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 6 277
  • FTTH 1Gb/s sur Paris (75)
Sébastien Soriano : Comment Android a pris le pouvoir et comment lui reprendre
« Réponse #37 le: 29 juillet 2018 à 02:21:09 »
Sauf que pour pouvoir utiliser le système d’exploitation Android et afin de faire fonctionner le terminal (80 % des systèmes d’exploitation utilisés en Europe), il faut accorder une exclusivité à l’utilisation du moteur de recherche de Google, qui, par de tels mécanismes de vente liée, parvient à représenter plus de 90 % de parts de marché des moteurs de recherche en Europe.

sauf que c'est faux. rien n’empêche de livrer un mobile avec Qwant pré-installé.
sauf que l'app Android Qwant n'est apparue qu'en 2017
sauf que l’Open Internet Project est un lobby constitués d’intérêts privés  qui n'ont pas a cœur l’intérêt du public mais leur propres intérêts menacés par Google parce qu'ils sont  moins bons techniquement et ne savent réagir sur ce plan.
Open Internet Project = la SACEM, des éditeurs de contenus (livres, presse, etc), des voyagistes, un société de cartographie, Qwant etc bref pour chaque produit Google on trouve des acteurs dans ce lobby.


Nh3xus

  • Réseau Deux Sarres (57)
  • Client K-Net
  • *
  • Messages: 2 551
  • Sarrebourg (57)
Sébastien Soriano : Comment Android a pris le pouvoir et comment lui reprendre
« Réponse #38 le: 29 juillet 2018 à 02:46:34 »
Citer
leur propres intérêts menacés par Google parce qu'ils sont  moins bons techniquement et ne savent réagir sur ce plan.

Le contraire eu été étonnant venant de Monsieur Lescure.

Marco POLO

  • Client Free fibre
  • *
  • Messages: 1 852
  • FTTH 1 Gb/s sur Paris (75)
Sébastien Soriano : Comment Android a pris le pouvoir et comment lui reprendre
« Réponse #39 le: 29 juillet 2018 à 18:37:44 »
sauf que c'est faux. rien n’empêche de livrer un mobile avec Qwant pré-installé.
sauf que l'app Android Qwant n'est apparue qu'en 2017
sauf que l’Open Internet Project est un lobby constitués d’intérêts privés  qui n'ont pas a cœur l’intérêt du public mais leur propres intérêts menacés par Google parce qu'ils sont  moins bons techniquement et ne savent réagir sur ce plan.
Open Internet Project = la SACEM, des éditeurs de contenus (livres, presse, etc), des voyagistes, un société de cartographie, Qwant etc bref pour chaque produit Google on trouve des acteurs dans ce lobby.
J'en sais quelque chose: perso, j'ai installé les deux versions de Firefox (public et privé) ainsi que DUckDuckGo ! 

Le contraire eu été étonnant venant de Monsieur Lescure.
Monsieur Lescure ? 

kazyor

  • Expert SFR
  • Expert
  • *
  • Messages: 590
  • Lyon 7ème (69)
Sébastien Soriano : Comment Android a pris le pouvoir et comment lui reprendre
« Réponse #40 le: 21 septembre 2018 à 11:23:11 »
Je déterre un peu :)
Il était dans ma todo, mais je n'avais pas eu le temps jusqu'à maintenant.

Pour réagir à :
sauf que c'est faux. rien n’empêche de livrer un mobile avec Qwant pré-installé.

Oui et non, il y'a des imprécisions dans l'article.
Je pense que faire de la recherche web sur Android via un autre acteur, c'est possible.
Mais utiliser son téléphone Android sans Google, ça c'est quasiment impossible.
Les GApps sont partout ... Et sont très imbriquées/liées avec les fonctions basiques de l'OS.

kgersen

  • Client Bouygues FTTH
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 6 277
  • FTTH 1Gb/s sur Paris (75)
Sébastien Soriano : Comment Android a pris le pouvoir et comment lui reprendre
« Réponse #41 le: 21 septembre 2018 à 17:28:21 »
Les GApps sont partout ... Et sont très imbriquées/liées avec les fonctions basiques de l'OS.

non

D'une part faut pas confondre GApps et Google Play Services.

GApps = GMail, Maps, Chrome, Appareil Photo (version Google), et le Play Store.

Les "Google Play Services" sont un ensemble d'API permettant aux développeurs d'application d'utiliser facilement les services en ligne de Google (carto, pubs, authentification, etc). Elles ne sont pas obligatoires pour les apps qui ne les utilisent pas. Rien ne force un développeur d'application a les utiliser s'ils veut que son app fonctionne sur un appareil qui n'a pas les "Google Play Services" ou si son app n'a pas besoin d’accéder aux services en ligne de Google.

Evidemment quasi toutes les GApps nécessitent les "Google Play Services" ce qui est logique.

D'autre part y'a pas d'imbrication dans l'OS. Android fonctionne a base d'Intents et d'Activities, ces 2 notions sont au cœur de l'OS et permettent de changer quelle app est utilisé par défaut (par exemple quelle app s'ouvre pour le mail ou le web ou la carto, etc). On peut meme changer le lanceur, l'equivalent du bureau.



kazyor

  • Expert SFR
  • Expert
  • *
  • Messages: 590
  • Lyon 7ème (69)
Sébastien Soriano : Comment Android a pris le pouvoir et comment lui reprendre
« Réponse #42 le: 21 septembre 2018 à 19:49:32 »
Pour moi GApps c'était dans le sens des opengapps.
Si tu prends une ROM sans rien, mais que tu veux les Google Play Services, tu dois au moins prendre le package Pico.

Bref, une fois cela dit, je suis globalement d'accord avec toi sur ce point :
Les "Google Play Services" sont un ensemble d'API permettant aux développeurs d'application d'utiliser facilement les services en ligne de Google (carto, pubs, authentification, etc). Elles ne sont pas obligatoires pour les apps qui ne les utilisent pas. Rien ne force un développeur d'application a les utiliser s'ils veut que son app fonctionne sur un appareil qui n'a pas les "Google Play Services" ou si son app n'a pas besoin d’accéder aux services en ligne de Google.

Seulement voilà, une application "Grand Public" qui ne fait jamais appel aux Services Google, c'est assez rare.
Des push notifications sans les Services Google, idem c'est plutôt rare.

C'est là où je veux en venir. Android sans les Services Google, c'est quasi inutilisable.


D'autre part y'a pas d'imbrication dans l'OS. Android fonctionne a base d'Intents et d'Activities, ces 2 notions sont au cœur de l'OS et permettent de changer quelle app est utilisé par défaut (par exemple quelle app s'ouvre pour le mail ou le web ou la carto, etc). On peut meme changer le lanceur, l'equivalent du bureau.

L'imbrication inextricable Android-Google à laquelle je pense c'est tout ce qui concerne la localisation.
Avoir un smartphone où la localisation ne fait jamais appel à Google c'est quand même hyper compliqué.
Déjà pour passer sur un UnifiedNlp autre que Google, faut faire qqs manips.


Là où je veux en venir : si tu es Mme Michu,
1. Tu ne trouveras jamais un smartphone Android sans Google
2. Malgré cela, si après ton achat, tu veux "désinstaller" ou sortir complètement de Google, ben ce n'est pas juste un click dans les menus ...

kgersen

  • Client Bouygues FTTH
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 6 277
  • FTTH 1Gb/s sur Paris (75)
Sébastien Soriano : Comment Android a pris le pouvoir et comment lui reprendre
« Réponse #43 le: 22 septembre 2018 à 17:27:10 »
Le problème ce n'est pas Android en lui-meme c'est ceux qui font les apps:  ils ciblent 'Android by Google' et pas 'Android'.

Apres ton argument en 2 points c'est comme avoir d'acheter un PC Windows, le passer sous Linux et ensuite se plaindre de ne pas pouvoir utiliser les applications Windows... ;D

 

Mobile View