Auteur Sujet: Firefox OS abandonne les smartphones au profit des objets connectés  (Lu 1950 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Marco POLO

  • Client Free fibre
  • *
  • Messages: 1 793
  • FTTH 100 Mb/s sur Paris (75)
Bonjour à tous,

Un sujet sur Firefoox OS doit-il figurer dans la rubrique "Navigateurs" ? Ou bien dans celle dédiée aux "Systèmes d'Exploitation" ? Le débat est ouvert:

Firefox OS passe des smartphones aux objets connectés

Début décembre à une grande réunion de Mozilliens à Orlando, Ari Jaaksi, vice-président senior pour les appareils connectés chez Mozilla, avait annoncé que Firefox OS, le système d’exploitation mobile de Mozilla, était justement réorienté vers les appareils connectés. Firefox OS n’était pas mort, contrairement à ce que propageait la presse, mais Mozilla arrêtait les partenariats en vue de la commercialisation de smartphones.

Bien qu’elle n’émane encore une fois pas des plus hauts dirigeants de Mozilla, ce qui lui donnerait une autorité bien supérieure, l’annonce parue aujourd’hui sur le forum Firefox OS Participation, tire un trait définitif sur les smartphones sous Firefox OS pour se concentrer sur les objets connectés dont les téléviseurs connectés. Retrouvez-y aussi les perspectives sur l’avenir du Marketplace et du programme foxfooding pour smartphones.

Annonce sur Firefox OS et les appareils connectés

Aujourd’hui, nous avons fait part de plusieurs décisions liées à Firefox OS et aux changements que cela implique pour le Marketplace, le programme foxfooding et le processus d’innovation pour les produits. Vous trouverez ci-après le courriel qui a été envoyé.

À l’évidence, ces décisions sont d’importance et nous savons qu’elles vont susciter de nombreuses questions. Les employés de Mozilla seront très attentifs à tous les échanges sur ce canal pendant les prochaines 48 heures afin de pouvoir répondre le plus rapidement possible à vos questions.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter ces pages (en anglais) :
http://wiki.mozilla.org/Marketplace
http://wiki.mozilla.org/Connected_Devices/Participation

Chers Mozilliens,

Le but de ce courriel est d’informer et de donner suite aux annonces faites début décembre, par Ari Jaaksi, vice-président et directeur de la section Appareils connectés chez Mozilla, quant à l’intention de réorienter « Firefox OS » vers les « Appareils connectés » et sur le fait de concentrer nos efforts sur la recherche de nouvelles voies d’innovation dans le domaine de l’internet des objets (IoT). Nous partageons ce message au nom d’Ari et de l’équipe de direction des appareils connectés.

En particulier, il y existe plusieurs décisions que nous souhaitons partager, nous voulons aussi discuter de la suite. Nous donnerons plus de détails ci-dessous, mais commençons par être très clairs et directs sur 4 décisions qui ont été prises:


  • Nous allons arrêter le développement de Firefox OS pour les smartphones après la sortie de la version 2.6.
  • À partir du 29 mars 2016, le Marketplace n’acceptera plus de soumissions d’applications pour Android, pour ordinateur ou pour tablette. Nous supprimerons toutes les applications qui ne prennent pas en charge Firefox OS. Les applications Firefox OS continueront d’être acceptées jusqu’en 2017 (nous avons encore à définir une date à partir de laquelle nous n’accepterons plus ces applications).
  • L’équipe des appareils connectés a testé un nouveau processus d’innovation pour les nouveaux produits avec des employés : 3 produits ont franchi la première « porte » et beaucoup d’autres sont dans les tuyaux. Développer des innovations pour de nombreux produits différents sera l’approche prise pour aller de l’avant et nous espérons ouvrir le processus formel pour que les personnes non employées puissent participer dès le cours du premier semestre.
  • Le programme foxfooding continuera et se focalisera davantage sur ces nouveaux produits innovants (plus que sur l’amélioration de l’expérience utilisateur sur smartphone). Nous espérons que le modèle de référence pour le foxfooding, le Sony Z3C, sera utile en ce sens, mais nous attendons la fin du mois de mars pour redéfinir la suite de ce programme.

De toute évidence, ces décisions sont importantes. La principale raison pour laquelle elles sont prises est la suivante : nous assurer que nous concentrons nos énergies et ressources afin d’apporter la puissance du Web à l’Internet des objets (IoT). Et rappelons pourquoi nous faisons cela: nous entrons dans ce monde passionnant et fragmenté afin de garantir que les utilisateurs auront le choix, grâce à des solutions interopérables et ouvertes, et, de notre côté, pour agir comme les défenseurs de leurs données personnelles et de leur sécurité.

Vous avez des occasions intéressantes de participer à cette nouvelle phase – nous avons commencé à présenter certaines d’entre elles ci-dessous et nous communiquerons tout cela plus en détail dans les jours à venir.

Même après avoir lu le texte ci-dessous, vous aurez probablement des questions à poser et des commentaires à èmettre. Pour cela, nous avons ouvert une discussion sur Discourse et nous aurons des créneaux horaires d’ouverture des locaux dans les prochains jours. N’hésitez pas à nous contacter.

Et maintenant entrons dans les détails…

Nous arrêterons le développement de Firefox OS pour les smartphones après la sortie de la version 2.6

Grâce au travail de centaines de contributeurs, nous avons accompli une formidable avancée et créé une plateforme impressionnante dans Firefox OS. Cependant, comme nous l’avons annoncé en décembre, l’existence de multiples systèmes d’exploitation et d’écosystèmes d’applications établis signifie que nous tentons de rattraper notre retard et que les conditions ne sont pas réunies pour que Mozilla gagne sur des smartphones commerciaux. Nous avons décidé qu’afin de réussir dans le nouveau domaine des appareils connectés nous devons concentrer notre énergie complètement à créer le futur et à explorer les moyens grâce auxquels nous pourrons avoir le plus fort impact dans l’internet des objets.

Par conséquent, nous annonçons la fin de la prise en charge de Firefox OS pour smartphones après la version 2.6. Cela signifie que les employés ne travailleront plus sur la version de Firefox OS pour smartphones à partir du mois de mai.

Nous continuerons d’évaluer ce qui se présente pour déterminer ce qui cadre avec les nouveaux projets arrivant par l’intermédiaire du processus d’innovation (décrit ci-dessous). Bien sûr, Boot to Gecko (B2G) a toujours été et continuera à être un système d’exploitation open source ouvert aux contributions.

Concluons cette partie avec un immense et sincère merci à toutes celles et ceux qui se sont investis corps et âmes dans Firefox OS pour les smartphones. Nous avons ajouté plus de 30 WebAPI et prouvé que le Web est suffisamment flexible pour supporter des produits allant du smartphone aux télévisions. Nous avons appris une énorme quantité de choses sur la façon de nouer des partenariats avec d’autres organisations et développer des produits en ligne avec nos valeurs dans un marché hypercompétitif. Et cela constitue aussi un formidable point de départ pour aborder la prochaine étape des appareils connectés.

Les changements sur le Marketplace

Dès le 29 mars 2016, le Marketplace n’acceptera plus aucune soumission d’application pour Android, ordinateur et tablette, et nous retirerons toutes les applications qui ne prennent pas en charge Firefox OS. Nous continuerons d’accepter les applications pour Firefox OS jusqu’en 2017 (nous n’avons pas encore défini la date à laquelle nous ne les accepterons plus). Les applications fonctionnant actuellement sur ordinateur et Android ne fonctionneront plus dès que le Web Runtime (WebRT) sera supprimé, et il ne sera plus possible d’installer ou de lancer ces applications. Nous allons continuer d’autoriser les soumissions et mises à jour des applications pour les téléphones sous Firefox OS gratuites. Il y a des millions d’utilisateurs actuels que nous allons continuer à prendre en charge et assister. Pour plus d’informations sur l’avenir du Marketplace, consulter le wiki ici...

...Au cours du mois dernier, l’équipe des appareils connectés a testé avec des employés un nouveau processus d’innovation pour les produits afin d’identifier nos programmes de produits d’objets connectés pour 2016.

Ce processus nous pousse à réfléchir à des idées précoces comme si elles étaient des projets de start-ups, pour lesquels les équipes doivent défendre et démontrer la valeur ajoutée pour le consommateur à chaque étape du développement. Ce sera l’approche de l’équipe pour aller de l’avant.

À ce jour, nous avons 3 projets qui ont passé la première étape, dont les téléviseurs connectés; une douzaine d’autres projets sont à l’étude. Vous pouvez en apprendre davantage sur le processus d’innovation pour les produits, ici.

Nous espérons ouvrir ce processus d’innovation formel à la communauté dans la première moitié de l’année. La difficulté réside dans la manière de traiter la participation des bénévoles dans une réalité où, inévitablement, certains projets ne passant pas les portes du cycle de développement seront abandonnés rapidement. Si cela vous intéresse de nous aider à concevoir ce type de processus ouvert d’innovation avec la participation de bénévoles, contactez-nous.

Le programme foxfooding va se poursuivre et se concentrera sur ces nouveaux produits innovants

Notre plongée dans le monde des objets connectés nécessitera absolument un fort soutien de la communauté pour que nos initiatives soient couronnées de succès – et cela signifie que les hacks et tests de nouveaux produits innovants sont prévus.

Cela signifie que le programme foxfooding sera effectivement étendu pour engager la communauté plus tôt et plus souvent avec de nouveaux concepts de produits. Nous espérons que les appareils Sony Z3C du programme foxfoofing seront utiles à cet égard (puisqu’il a déjà à sa disposition différents capteurs qui peuvent être utilisés dans le cadre de l’internet des objets). Nous attendrons la fin du mois de mars pour définir la forme précise que prendra ce programme.

Construire le futur maintenant

Les possibilités, la liberté et le potentiel de l’univers des appareils connectés le rendent particulièrement excitant. Nous voulons donner la possibilité au plus de gens possible de participer ! Un programme de contribution est en phase d’élaboration et sera mis en œuvre dans les mois à venir.

En attendant, un fonds consacré à l’innovation géré par les bénévoles est lancé par le conseil des Mozilla Reps. Celui-ci est lui-même une expérience pour les trois mois à venir et fournira un processus allégé permettant de financer de petits projets expérimentaux et de tester des idées innovantes dans l’univers des objets connectés. Vous en apprendrez plus ici.

Toute notre équipe Objets connectés est pleine d’admiration pour ce que nous avons réalisé et accompli ensemble ; nous vous remercions profondèment et sincèrement à nouveau. Et nous sommes formidablement enthousiastes pour ce que nous allons créer ensemble à l’avenir.


Source: Firefox OS Par Mozinet, Jeudi 4 Février 2016 (Traduction par la communauté Mozilla francophone dont Genma, Mozinet, Benoit, Goofy, Sphinx, micgeri et Théo ).
« Modifié: 07 février 2016 à 22:56:25 par Marco POLO »

Marco POLO

  • Client Free fibre
  • *
  • Messages: 1 793
  • FTTH 100 Mb/s sur Paris (75)
Firefox OS abandonne les smartphones au profit des objets connectés
« Réponse #1 le: 09 février 2016 à 21:23:10 »
Pourquoi la mort des téléphones Firefox OS n'est pas un simple échec

Avec son incapacité grâce à Firefox OS à stopper la domination dans le mobile de Google et Apple, Mozilla perd en pertinence et le Web s'affaiblit.

Peut-être n'avez-vous pas bronché lorsque Mozilla a tué son projet de téléphones sous Firefox OS.

L'organisation, après tout, avait de faibles chances d'inverser le rapport de force dans le logiciel mobile, en faveur d'Android et d'iOS. Et Firefox OS était sur une trajectoire descendante au cours de l'année dernière.

Mais vous devriez vous préoccuper que Mozilla ait admis sa défaite, car c'est une preuve de plus que nous vivons dans un monde mobile centré autour d'Apple et Google. Les deux vous tirent vers leur univers d'apps natives où ils ont plus de contrôle sur ce que vous utilisez. Mozilla, par contraste, offrait une alternative plus ouverte. Son influence déclinante a rendu plus difficile la construction d'un Web dynamique, d'en étendre l'utilité aux téléphones et tenir Apple et Google en échec.

Firefox OS rejoint WP
[Windows Phone] et BlackBerry

Non que Google ou Apple soient néfastes, mais l'histoire est pleine d'exemples de grandes entreprises abusant de leurs pouvoirs, parmi lesquelles Microsoft et IBM. Ils sont déjà très présents sur vos téléphones. Vous n'aimez pas Apple Maps sur iOS ? Pas de chance. C'est l'application par défaut.

Lorsque les premiers téléphones Firefox OS sont arrivés deux ans et demi plus tôt, Mozilla espérait réitérer son succès d'une décennie plus tôt lorsque Firefox a réussi à contester la domination d'Internet Explorer et susciter innovation et concurrence. Au lieu de cela, Firefox OS a rejoint les logiciels mobiles perdants comme BlackBerry, Ubuntu de Canonical et Windows Phone de Microsoft.

Ari Jaaksi, vice-président de Mozilla en charge des terminaux connectés, écrivait dans un billet de blog que Mozilla orienterait désormais Firefox OS sur l'Internet des objets.

Firefox dans son ensemble est en train de perdre du poids. La part de marché du navigateur Firefox a reculé de 19% à 9% au niveau mondial (mobiles compris) au cours des trois dernières années, tandis que Google Chrome grimpait de 32 à 48% selon StatCounter. Sur smartphones, vous êtes plus enclins à utiliser Safari sur votre iPhone et Chrome sur un terminal Android. Et de façon croissante, vous faites usage d'applications natives.

Non pas que le Web a disparu. Qui souhaite laborieusement chercher, télécharger et installer une app quand tout ce que vous voulez c'est les horaires d'un musée ou enregistrer un vol ? Même si vous finissez par installer l'appli de l'entreprise, le site Web est souvent celui avec lequel vous interagissez au départ.

Mozilla a utilisé Firefox OS pour développer la technologie Web sur terminaux mobiles à une époque où Apple privilégiait le support aux développeurs pour les apps natives. Malgré l'accent mis sur Android, Google reste intéressé par le développement du Web. Et Mozilla a même aidé Google dans ce domaine pendant des années.

Echecs sur mobile

Firefox OS a lutté tout au long de son développement. En mai, le patron de Mozilla, Chris Beard a conclu que les efforts de l'entreprise pour trouver un point d'appui à Firefox OS sur les téléphones d'entrée de gamme avaient échoué, en dépit des partenariats avec des opérateurs et fabricants majeurs comme Deutsche Telekom et Huawei.

Le plan B a consisté à encourager les passionnés à installer Firefox OS sur leurs propres téléphones et en faire ainsi des prescripteurs, rejouant le scénario de Firefox 1.0 en 2004. Mais peu de téléphones sont compatibles, l'installation de Firefox OS est plus complexe que l'installation d'une app, et des applications populaires comme WhatsApp ne sont pas supportées.

Fait révélateur, deux ex-dirigeants de Mozilla ont fondé leurs activités sur la technologie Chrome de Google. L'ancien directeur technologique Andreas Gal avec la startup de l'IoT of Things Silk Labs qui utilise le projet Node.js. Le nouveau navigateur Web Brave de l'ex-PDG Brendan Eich s'appuie sur Chrome également.

"Nous avons effectué une comparaison attentive et sur tous les aspects", la technologie Google gagnait, déclarait Eich dans un message publié en janvier sur une liste de diffusion. "Nous souhaitons bonne chance à Mozilla, mais en tant que startup, nous devons utiliser tous les instruments disponibles pour nous."

Firefox OS continuera d'exister sous une autre forme, H5OS, chez Acadine Technologies, la startup de l'ancien président de Mozilla, Li Gong. Gong mettra à disposition la première version de H5OS lors du Mobile World Congress de ce mois-ci. Et avec le retrait de Mozilla, il espère plus de visibilité pour Acadine.

"Nous sommes le porte-étendard dans l'espace de l'OS mobile Web et ouvert" annonçait Li Gong.

Mozilla lui-même continuera de pousser le navigateur Firefox pour les terminaux Android et iOS, ainsi que sur PC. Nick Nguyen, le vice-président de Firefox, promet plus de performance et de nouvelles fonctionnalités au cours de l'année prochaine.

"Des centaines de millions d'utilisateurs à travers le monde dépendent de Firefox sur desktop [...] Nous continuerons de dédier les ressources nécessaires pour construire un grand navigateur" promet-il.


Source: ZDNet  Stephen Shankland (CNet.com) | Lundi 08 Février 2016

kgersen

  • Client Bouygues FTTH
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 5 534
  • FTTH 1Gb/s sur Paris (75)
Firefox OS abandonne les smartphones au profit des objets connectés
« Réponse #2 le: 09 février 2016 à 22:32:49 »
c'est quoi cette propagande baveuse ?  ::) c'est CNet.com qui ecrit des trucs pareils?!

Citer
Mozilla perd en pertinence et le Web s'affaiblit

sérieux ?! genre Mozilla c’était le Web...gonflé.

La domination dans le mobile de Google et Apple ca n'est pas qu'a cause de l'OS qui y'a dans le telephone...

C'est surtout a cause des services et nombreux datacenters qu'il y a de l'autre coté du réseau.

Si tu mets un OS dans un téléphone sans fournir les services avec il ne servira pas a grand chose le téléphone...

 

alegui

  • Client Bbox fibre FTTH
  • *
  • Messages: 450
  • FTTH Courbevoie (92)
Firefox OS abandonne les smartphones au profit des objets connectés
« Réponse #3 le: 09 février 2016 à 23:02:29 »
sérieux ?! genre Mozilla c’était le Web...gonflé
Je pense que ce qu'ils veulent dire c'est que le fait que Mozilla ait des problèmes n'est qu'un indicateur de la centralisation de plus en plus poussée du web autour de quelques acteurs (les GAFA+ quelques autres).

Marco POLO

  • Client Free fibre
  • *
  • Messages: 1 793
  • FTTH 100 Mb/s sur Paris (75)
Firefox OS abandonne les smartphones au profit des objets connectés
« Réponse #4 le: 10 février 2016 à 01:53:57 »
c'est quoi cette propagande baveuse ?  ::) c'est CNet.com qui ecrit des trucs pareils?!

sérieux ?! genre Mozilla c’était le Web...gonflé.

La domination dans le mobile de Google et Apple ca n'est pas qu'a cause de l'OS qui y'a dans le telephone...

C'est surtout a cause des services et nombreux datacenters qu'il y a de l'autre coté du réseau.

Si tu mets un OS dans un téléphone sans fournir les services avec il ne servira pas a grand chose le téléphone...
Propagande baveuse ? L'article ne fait qu'exprimer le regret que les téléphones mobiles restent entre les mains de deux OS qui cherchent à tous prix à exploiter leurs bases d'utilisateurs à des fins commerciales. En effet, Mozilla, c'est le Web libre: c'est bien la raison pour laquelle la plupart (toutes ?) les déclinaisons Linux proposent ses produits (Firefox, Thunderbird,...) par défaut. Quant aux applications, il suffit d'être un utilisateur de ces deux navigateur/courrielleur depuis le temps où Gogol n'était qu'un simple moteur de recherche pour se souvenir qu'ils ont été les premiers à proposer plein d'extensions plus qu'utiles... Et vu le nombre d'utilisateurs qu'ils regroupent, ça m'étonnerait qu'il s'agisse d'un simple problème de Data Centers !

Je pense que ce qu'ils veulent dire c'est que le fait que Mozilla ait des problèmes n'est qu'un indicateur de la centralisation de plus en plus poussée du web autour de quelques acteurs (les GAFA+ quelques autres).
...Tout-à-fait !

Marin

  • Client Bbox vdsl
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 2 753
  • île-de-France
Firefox OS abandonne les smartphones au profit des objets connectés
« Réponse #5 le: 10 février 2016 à 05:45:14 »
L'article ne fait qu'exprimer le regret que les téléphones mobiles restent entre les mains de deux OS qui cherchent à tous prix à exploiter leurs bases d'utilisateurs à des fins commerciales.

En quoi Android « cherche-t-il à tous prix à exploiter leurs bases d'utilisateurs à des fins commerciales » ? C'est le fait que le vendeur puisse prendre une marge sur les applications du store qui te chiffonne ?

En effet, Mozilla, c'est le Web libre:

Bonne nouvelle, Chromium est aussi le web libre, et AOSP est la plateforme mobile ouverte. J'avais du code de WebKit et des specs écrites largement par Google, implèmentées sous MIT et ratifiées par l'IETF et le W3C sous les yeux pas plus tard qu'il y a quelques heures. J'imagine que ça règle la question.

Marco POLO

  • Client Free fibre
  • *
  • Messages: 1 793
  • FTTH 100 Mb/s sur Paris (75)
Firefox OS abandonne les smartphones au profit des objets connectés
« Réponse #6 le: 10 février 2016 à 14:52:10 »
...Mais Ubuntu vient de sortir son premier téléphone... et comme le navigateur pré-installé d'Ubuntu es Firefox...

Paul

  • Client FAI autre
  • *
  • Messages: 4 061
  • Montréal, QC (CA)
    • Twitter
Firefox OS abandonne les smartphones au profit des objets connectés
« Réponse #7 le: 10 février 2016 à 15:11:59 »
Pourquoi la mort des téléphones Firefox OS n'est pas un simple échec
Firefox OS rejoint WP
[Windows Phone] et BlackBerry

Non que Google ou Apple soient néfastes, mais l'histoire est pleine d'exemples de grandes entreprises abusant de leurs pouvoirs, parmi lesquelles Microsoft et IBM.

Hein ? Microsoft a des miettes de parts de marché avec WP, et IBM, eeuuuh... ???

Marin

  • Client Bbox vdsl
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 2 753
  • île-de-France
Firefox OS abandonne les smartphones au profit des objets connectés
« Réponse #8 le: 10 février 2016 à 15:13:07 »
Hein ? Microsoft a des miettes de parts de marché avec WP, et IBM, eeuuuh... ???

Il parle de l'histoire, jeune pousse.

Marco POLO

  • Client Free fibre
  • *
  • Messages: 1 793
  • FTTH 100 Mb/s sur Paris (75)
Firefox OS abandonne les smartphones au profit des objets connectés
« Réponse #9 le: 04 février 2017 à 23:10:36 »
Il semblerait que le projet "objets connectés" tombe à l'eau:

IoT: Mozilla réduit la voilure et licencie 50 personnes

L’éditeur de Firefox rencontre des difficultés et renonce à se développer dans le domaine des objets connectés. En conséquence, Mozilla supprime près de 50 emplois dans ses rangs.



La concurrence est rude et ce sont des géants qui font face à Mozilla. L’organisation peut-elle rivaliser ? Dans le secteur des objets connectés, comme l’a démontré l’échec de Firefox OS, la compétition ne tourne pas à son avantage.

La fondation a annoncé cette semaine à son personnel qu’elle devait se séparer de l’équipe dédiée au développement de logiciels pour les objets connectés. En tout, ce sont près d’une cinquantaine de personnes qui quitteront Mozilla, dont Ari Jaaksi, le vice-président chargé du pôle terminaux connectés.

Quel avenir hors du poste de travail ?

Fin 2016, Mozilla employait 1000 personnes. Ces licenciements ne devraient donc pas en principe affecter le développement du navigateur Firefox. Du moins sur les appareils où le logiciel est déjà déployé. C’est la capacité de l’éditeur à développer sa présence sur de nouveaux marchés qui semble ici très compromise.

Sur smartphones et tablettes, toujours plus utilisés pour la navigation Internet, Firefox est virtuellement absent en raison de l’écrasante domination de Google Chrome et Safari, les navigateurs des deux éditeurs des plateformes mobiles Android et iOS.

D’après StatCounter, en janvier, la part de marché de Firefox sur desktop était de 14,9%. En intégrant l’ensemble des terminaux connectés à Internet, celle-ci chutait à 6,8%. Mais Mozilla continue de disposer de moyens financiers significatifs.

L’année dernière, principalement grâce à ses partenariats avec des moteurs de recherche, et en particulier Yahoo, Mozilla a déclaré des revenus de 421 millions de dollars.


Source: ZDNet.fr par Christophe Auffray avec CNet.com le 03 Février 2017.

 

Mobile View