Auteur Sujet: Carte du déploiement fibre optique dans l'Orne  (Lu 55024 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

DM61

  • Abonné Sosh fibre
  • *
  • Messages: 721
  • Flers (61)
Carte du déploiement fibre optique dans l'Orne
« Réponse #36 le: 26 mars 2023 à 16:38:23 »
T3 2022, j'ai vu.
Mais elle n'en est pas moins pertinente en terme de comparaison entre départements limitrophes.
Et on constate que certains avance plus vite que d'autre et avec des objectifs raisonnables et atteignables.

Shinsakuto

  • Abonné RED by SFR fibre FttH
  • *
  • Messages: 234
Carte du déploiement fibre optique dans l'Orne
« Réponse #37 le: 26 mars 2023 à 17:25:02 »
Pertinence ?
Il n'y a pas le même historique selon les départements.
Donc tu te bases sur quels points au juste ?

DM61

  • Abonné Sosh fibre
  • *
  • Messages: 721
  • Flers (61)
Carte du déploiement fibre optique dans l'Orne
« Réponse #38 le: 26 mars 2023 à 18:32:30 »
Pas besoin d'historique !
La tendance n'est pas favorable, mais les données du T3_22 du site ZoneAdsl ne sont pas fiables, ils ont repris n’importe quoi:
Aucun département n'est cohérent!


DM61

  • Abonné Sosh fibre
  • *
  • Messages: 721
  • Flers (61)
Carte du déploiement fibre optique dans l'Orne
« Réponse #39 le: 27 mars 2023 à 20:24:43 »
En fait, je viens de revérifier, ce sont les données départementales de l'Arcerp qui ne sont pas cohérentes avec leurs fichiers Database (communes-2022t3.dbf).
ZoneAdsl a repris les databases  fiables (je pense). ;)

vida18

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 4 217
  • Vierzon (18)
Carte du déploiement fibre optique dans l'Orne
« Réponse #40 le: 19 octobre 2023 à 09:31:33 »
Des propriétaires terriens vent debout contre le passage de la fibre dans l'Orne

Le déploiement de la fibre ne se fait pas en toute sérénité dans l'Orne. Le choix de la faire passer en aérien suscite la colère et les craintes de plusieurs propriétaires terriens du secteur de Céaucé qui craignent pour la survie des haies bocagères.



Les propriétaires ornais refusent d'élaguer leur haie bocagère pour permettre le passage de la fibre en aérien © Radio France - Elodie Touchais

Le déploiement total de la fibre dans le département de l'Orne est prévu d'ici fin 2023. Mais son installation suscite une levée de boucliers dans le secteur de Céaucé où plusieurs propriétaires terriens redoutent que le passage des câbles en aérien entraine à terme la disparition d'une partie des haies bocagères.


Plusieurs poteaux installés pour la fibre bordent désormais la haie bocagère de la famille Boisgontier
© Radio France - Elodie Touchais

Plus de 500 mètres de chênes, noisetiers ou sureaux longent la propriété d'Olivier Boisgontier. Une haie bocagère désormais bordée de poteaux installés par Orange qui lui demande aujourd'hui de l'entretenir, d'élaguer ou de débroussailler pour permettre au réseau fibre d'être installé. Mais d'être obligé de "tailler tout cela, ça nous fait mal au cœur" se désole le propriétaire.

Un entretien des arbres tous les 3 ans, contre 10-15 ans aujourd'hui

Même désarroi chez Stéphane Leroyer installé à Saint-Fraimbault et qui explique aujourd'hui entretenir ses 2 kilomètres de haies tous les 10 ou 15 ans. Avec la fibre, il faudra le faire tous les trois ans assure l'agriculteur. Mais une taille trop fréquente ne peut pas être valorisée, "c'est du petit bois qui en plus génère un coût et qui pourrait conduire certains à l'arracher" redoute le propriétaire ornais. Orange demande à ce que les arbres soient élagués à un mètre de distance pour éviter que les branches n'abîment le câble et pour permettre l'intervention du technicien.



Pour des raisons de sécurité, le réseau fibre ne peut pas être déployé sous les lignes à haute-tension explique Orange
© Radio France - Elodie Touchais

Ces propriétaires ne comprennent pas le choix d'Orange d'implanter ces poteaux au bord des haies bocagères ou des espaces boisés alors que bien souvent de l'autre côté de la route, l'espace est entretenu et libre.


Orange assure respecter les prescriptions fixées par le département de l'Orne pour faire passer le réseau fibre.
© Radio France - Elodie Touchais

Mais le groupe de télécommunication explique que pour des raisons de sécurité, il lui est impossible de déployer la fibre sous les lignes à haute tension existantes. Quant aux distances pour installer ces poteaux, Orange assure respecter les prescriptions fixées par le conseil départemental de l'Orne : "à 4 mètres du bord de la chaussée ou sur un talus à 80 cm de haut et en limite du domaine public, ou derrière un fossé et toujours en limite du domaine public"

L'enfouissement des lignes : trop couteux, trop long et plus contraignant selon Orange

"C'est toute la spécificité du bocage d'avoir de belles haies" répète Christian Boisgontier qui défend l'idée d'enfouir les câbles pour éviter de saccager les haies et "pour mettre aussi les lignes à l'abri en cas d'intempéries". Impossible répond Marc Mouache. Enterrer les lignes prendrait trop de temps et ne permettrait pas de tenir les délais avec un déploiement annoncé pour fin 2023 dit-il. C'est aussi beaucoup trop coûteux assure le délégué régional Orange Normandie et en cas de lignes endommagées : "la technique d'intervention est plus onéreuse et les délais d'intervention plus longs". Marc Mouache qui précise que sur le secteur de Céaucé "l'accotement n'est pas assez large" pour permettre l'enfouissement des lignes.


Source : France Bleu Normandie, écrit le 18 octobre 2023 par Elodie Touchais.

vida18

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 4 217
  • Vierzon (18)
Carte du déploiement fibre optique dans l'Orne
« Réponse #41 le: 12 novembre 2023 à 09:43:42 »
Un collectif se mobilise dans le bocage ornais contre le déploiement de la fibre

Le déploiement de la fibre menacerait-elle les haies en milieu rural ? Oui, d'après un collectif situé dans le bocage ornais. Ces opposants organisent une réunion publique le vendredi 17 novembre à Céaucé.



Les frères Leroyer sont inquiets pour leurs haies

Le déploiement de la fibre optique dans le bocage ornais interpelle les frères Michel, Dominique et Stéphane Leroyer, agriculteurs à Saint-Fraimbault. Ils ont découvert que des poteaux avaient été plantés dans leurs haies par les sous-traitants d'Orange. Des poteaux qui, selon eux, condamnent les arbres existants car l'entretien des haies est à la charge des exploitants agricoles (estimé à 1 000 euros du km tous les deux ans) qui n'auront pas les moyens de payer. Ils demandent à ce qu'une partie des lignes soient enfouies. Stéphane Leroyer : "ça fait 30 ans qu'on est installé, ça fait 30 ans qu'on plante des haies qui ont été subventionnées par le Département et aujourd'hui le même département prend une décision de déployer la fibre en aérien. Dans le bocage, on veut déployer de façon précipitée la fibre sans se préoccuper de l'environnement. À tel point que même sur une haie à Céaucé, les poteaux ont été installés dans une haie nouvellement plantée. Le ministre de l'Agriculture annonce un plan de reconquête avec 50 000 kilomètres de haies à replanter. Mais dans ce cas, il faut qu'il y ait une cohérence."

Le maire de Ceaucé regrette le manque de concertation

Le maire de Ceaucé, Michel Dargent regrette quant à lui d'avoir été mis devant le fait accompli : "on a été un peu surpris par le fait que brusquement et pour respecter vraisemblablement des délais, on a vu apparaître des poteaux de façon un peu incohérente. Ainsi, on voit les poteaux dans les arbres et de l'autre côté de la route, il n'y a rien. Il ya également des haies qu'on vient de planter avec des poteaux juste à côté, alors que ces haies font partie d'une politique de réhabilitation du bocage. On n'a rien contre la fibre, bien sûr, mais il n'y a pas eu vraiment de concertation. Et je crois que maintenant ce qui est fait est fait : je ne vois pas très bien comment on pourra encore déplanter toutes ces lignes de poteaux qui ont été mises et les déplacer de l'autre côté de la route. On pourra peut-être faire certaines, mais pas tout."

Impossible d'enterrer toutes les lignes

Le député LR et conseiller départemental en charge du numérique Jérôme Nury a du mal à cacher un certain agacement. D'abord, rappelle-t-il, cette partie de l'Orne est gérée par Orange et non par le Conseil départemental, mais surtout : "la fibre est déployée, que ce soit par Orange ou par le conseil départemental, sur le domaine public. Ça veut dire que, au maximum, nous essayons de réutiliser les poteaux et le réseau existants. Et pour des questions de coût et de timing, nous n'avons pas le choix, on est obligé de remettre des poteaux. On me dit mais pourquoi est-ce que vous ne faites pas du déploiement de la fibre partout en souterrain ? Bien sûr qu'on aurait voulu mais est-ce que, par exemple, on a du réseau électrique en souterrain partout ? Pas du tout. Dans les territoires ruraux, il n'y a pas le choix à la fois pour une question technique, mais également pour une question financière. On a actuellement une espèce de guérilla qui s'est mise en place dans le bocage sud, du côté de Céaucé et ailleurs. Tout le monde a bien compris qu'il y avait nécessité d'entretenir les haies, de les élaguer. On demande juste en fait, à un moment donné, de dégager un peu les poteaux et le passage du câble. Mais on ne demande en rien d'arracher les haies."

Une réunion publique organisée par le collectif aura lieu vendredi prochain, 17 novembre, à à 20h salle Terrenoire, au Parc des Sports de Céaucé.


Source : France Bleu Normandie (Calvados - Orne), écrit le 12 novembre 2023 par Philippe Thomas.

Shinsakuto

  • Abonné RED by SFR fibre FttH
  • *
  • Messages: 234
Carte du déploiement fibre optique dans l'Orne
« Réponse #42 le: 12 novembre 2023 à 14:20:07 »

"ça fait 30 ans qu'on est installé, ça fait 30 ans qu'on plante des haies qui ont été subventionnées par le Département et aujourd'hui le même département prend une décision de déployer la fibre en aérien."

Impossible d'enterrer toutes les lignes

Le député LR et conseiller départemental en charge du numérique Jérôme Nury a du mal à cacher un certain agacement. D'abord, rappelle-t-il, cette partie de l'Orne est gérée par Orange et non par le Conseil départemental, mais surtout : "la fibre est déployée, que ce soit par Orange ou par le conseil départemental, sur le domaine public.


On remercie M le député de bien préciser qu'il s'agit là de la gestion en zone fonds propres d'Orange, faite à la sauvage* encore une fois, et que non, ce n'est pas le département qui décide de déployer en aérien.

*"A la sauvage" : peu de concertation ou de prévenance avec les élus pour expliciter le projet avant de faire les demandes de PMV départementales.

DM61

  • Abonné Sosh fibre
  • *
  • Messages: 721
  • Flers (61)
Carte du déploiement fibre optique dans l'Orne
« Réponse #43 le: 13 novembre 2023 à 14:25:00 »
Sachant que le planning au 31 déc ne sera pas respecté dans l'accord actuel, il aurait été illusoire d'enterrer les lignes en totalité.
À ma connaissance, aucun département ne l'a envisager.
Quoiqu'il en soit, le coût exorbitant engendrer aurait été financé par de l'argent public.
Concernant cet zone sud de Flers (Amii), dernière zone à être fibrer...blocage riverains.
Ça ne vas pas arranger le planning.  :o

Shinsakuto

  • Abonné RED by SFR fibre FttH
  • *
  • Messages: 234
Carte du déploiement fibre optique dans l'Orne
« Réponse #44 le: 13 novembre 2023 à 19:32:52 »
À ma connaissance, aucun département ne l'a envisager.

Justement c'est le contraire.
L'état se demande aujourd'hui quoi faire de toute cette filiale télécom maintenant qu'on arrive sur la fin de déploiement.
Une grosse piste ici (test fait pour le département de Gironde)
https://www.datapressepremium.com/rmdiff/2006454/ResilienceVF_compressed.pdf

vida18

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 4 217
  • Vierzon (18)

Shinsakuto

  • Abonné RED by SFR fibre FttH
  • *
  • Messages: 234
Carte du déploiement fibre optique dans l'Orne
« Réponse #46 le: 30 novembre 2023 à 00:10:58 »
Titre un peu putassier vu qu'il est demandé d'élaguer et non de raser.

Steph

  • Abonné K-Net
  • *
  • Messages: 7 799
  • La Balme de Sillingy 74
    • Uptime K-net
Carte du déploiement fibre optique dans l'Orne
« Réponse #47 le: 30 novembre 2023 à 08:37:03 »
Titre un peu putassier vu qu'il est demandé d'élaguer et non de raser.
Certes, mais dans ce cas, le cout de l'élagage ne doit pas être supporté par l'agriculteur...