Auteur Sujet: L'ARCEP recrute  (Lu 1602 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 26 414
    • Twitter LaFibre.info
L'ARCEP recrute
« le: 02 mai 2016 à 14:01:52 »
L'ARCEP recrute des collaborateurs pour exercer des fonctions de nature technique, économique et réglementaire

Les offres d'emplois (l'ARCEP propose également des stages) :

- Chargé(e) de mission " qualité de service et préservation de l'internet ouvert " au sein de la Direction des services de communications électroniques et des relations avec les consommateurs (DSC) (offre mise en ligne le 18 janvier 2016)

Le/la titulaire du poste " qualité de service et préservation de l'internet ouvert " contribuera à un panel d'activités diversifiées au sein de l'unité. A sa prise de poste, il/elle sera en charge en premier lieu des travaux suivants :

    o Mesurer et informer les utilisateurs finals sur la qualité du service d'accès fixe à l'internet

    L'observatoire de la qualité du service fixe d'accès à l'internet a été défini par la décision no 2013-0004 de l'ARCEP du 29 janvier 2013. Il vise un double objectif : améliorer l'information de l'utilisateur final et améliorer la connaissance du régulateur. Cet observatoire a été lancé en juin 2014, au terme des travaux préparatoires du comité technique formé - sous l'égide de l'ARCEP - des opérateurs concernés, des associations de consommateurs et d'experts indépendants.
    Le/la titulaire du poste assurera l'enrichissement et l'exploitation de cet outil de mesure. A cet effet, il/elle s'appuiera en particulier sur les résultats de la revue stratégique menés par l'Autorité en 2015.

    o Développer une expertise transversale en matière de qualité de service

    L'observatoire précité est venu compléter les dispositifs de mesure de qualité des services déjà mis en place par l'Autorité pour l'accès au réseau fixe, la téléphonie fixe et les services de téléphonie mobile. Ces dispositifs continuent d'évoluer, dans une logique d'harmonisation et d'adéquation croissante aux besoins des utilisateurs finals et aux usages observés sur le marché.
    Afin d'accompagner cette évolution et l'harmonisation des dispositifs, le/la titulaire développe une expertise transversale (aspects techniques, gouvernance, communication, etc.) en matière de qualité des services de communications électroniques. Il/elle pourra à cet effet être amené à concourir aux activités suivantes : élaboration et développement de nouveaux outils, fondés sur une approche collaborative (crowdsourcing, labellisation) ; mesure de qualité de l'accès au réseau fixe et de la téléphonie fixe ; mesure de couverture et de qualité des réseaux mobiles.

    o Contribuer à la mise en œuvre du Règlement européen sur l'internet ouvert

    Le Parlement européen et le Conseil ont adopté le 25 novembre 2015 le règlement (UE) 2015/2120 établissant des mesures relatives à l'accès à un internet ouvert. Ce règlement, qui entrera en vigueur le 30 avril 2016, introduit notamment pour la première fois dans la législation européenne de grands principes concernant l'internet ouvert et la neutralité de l'internet ; il renforce également les obligations de transparence pesant sur les fournisseurs d'accès à internet. L'ARCEP est chargée (avec les autres autorités compétentes) d'en assurer la bonne mise en œuvre au niveau national.

A ce titre, il sera demandé au/à la titulaire du poste de contribuer à l'élaboration des outils et des processus nécessaires à cette tâche : recueils d'information auprès des opérateurs ou des utilisateurs finals, outils de détection, analyse de données, rapports de synthèse, procédures formelles (le cas échéant)…

Le/la chargé(e) de mission gère ses dossiers de manière autonome ou en équipe, en collaboration avec l'ensemble des directions concernées de l'Autorité. Il/elle présente ses travaux non seulement à son chef d'unité et au directeur mais également au collège de l'Autorité. Il/elle est appelé(e) à échanger très régulièrement avec le secteur (opérateurs, associations de consommateurs, etc.) ou diverses institutions (Conseil d'état, Services gouvernementaux, Commission européenne, autres régulateurs européens), à conduire des travaux en concertation avec l'ensemble de ces acteurs et à piloter, le cas échéant, des études confiées à des cabinets de conseil.

Des déplacements ponctuels peuvent être requis, essentiellement en Europe, en interaction avec la Commission européenne et avec les autres régulateurs européens, à l'occasion desquels le titulaire défendra les positions de l'ARCEP ou, plus largement, des autorités françaises.


- Chargé(e) de mission - réseaux d'accès en cuivre et infrastructures pour du très haut débit au sein de la Direction de l'accès fixe et des relations avec les collectivités territoriales (DFC) (offre mise en ligne le 2 mai 2016)

- Chargé(e) de mission - réseaux d'accès en fibre optique et usages du très haut débit au sein de la Direction de l'accès fixe et des relations avec les collectivités territoriales (DFC) (offre mise en ligne le 25 avril 2016)

- Chef(fe) de l'unité " affaires européennes " au sein de la Direction des affaires européennes et internationales (DAEI) (offre mise en ligne le 4 avril 2016)

- Chargé(e) de mission "unité Réglementation du Spectre et relations avec les Equipementiers (URSE)" au sein de la Direction de l'accès mobile et des relations avec les équipementiers (DME) (offre mise en ligne le 4 janvier 2016)

L'organigramme de l'ARCEP au 7 mars 2016 :
(cliquez sur la miniature ci-dessous - le document est au format PDF)

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 26 414
    • Twitter LaFibre.info
L'ARCEP recrute
« Réponse #1 le: 06 octobre 2016 à 21:19:03 »
Nouveau poste à l'ARCEP, en phase avec le forum :

Chargé(e) de mission fibre optique – profil technique

Missions principales de la direction et de l’unité

La Direction fibre, infrastructures et territoires (DIT) de l’Arcep est chargée de la régulation des marchés du haut et du très haut débit fixe. Elle supervise le dégroupage du réseau cuivre d’Orange, qui permet la fourniture de plus de 22 millions offres de haut ou de très haut débit et pour un chiffre d’affaires inter-opérateurs annuel de l’ordre du milliard d’euros, ainsi que l’accès pour tous les opérateurs aux infrastructures de génie civil de cet opérateur pour déployer de la fibre optique. Elle définit les règles de partage inter-opérateurs des réseaux en fibre optique jusqu’à l’abonné, qui vont constituer l’infrastructure télécoms de référence de demain, et encourage l’investissement (plus de 1 milliard d’euros par an) pour le déploiement de ces réseaux, qui connaissent une croissance forte (+40 % sur un an).  A ce titre, elle accompagne le Gouvernement et les collectivités locales dans les programmes de déploiement du très haut débit sur l’ensemble du territoire. Enfin, la direction est la porte d’entrée des collectivités territoriales au sein de l’Arcep pour leurs politiques d’aménagement numérique du territoire.

L’unité fibre optique, composée de six cadres et d’un chef d’unité, est chargée de la régulation, opérationnelle et économique, des réseaux à très haut débit en fibre optique jusqu’à l’abonné (FttH). En particulier, elle régule les opérateurs qui déploient ces réseaux, d’initiatives publiques ou privées, pour l’élaboration et la mise en œuvre de leur offre de partage du réseau de fibres optiques déployées jusqu’aux logements. Elle assure également un suivi du marché de détail du très haut débit (qualité de service, usages…). Enfin, l’unité participe à l’ensemble des procédures formelles conduites par l’Autorité, notamment l’instruction de règlements de différends entre opérateurs ou de procédures de contrôle d’obligations et de sanction, ou de réponse aux saisines de tiers qui sollicitent un avis auprès de l’Autorité sur les sujets de sa compétence, comme celles du Gouvernement ou des collectivités territoriales dans le cadre du plan France Très Haut Débit, ou encore de l’Autorité de la concurrence.


Activités principales

Le ou la titulaire du poste sera chargé(e) de mener des travaux concernant la définition et la mise en œuvre de la politique de l’Autorité en matière de régulation des réseaux à très haut débit en fibre optique jusqu’à l’abonné, notamment pour ce qui relève des problématiques tarifaires, opérationnelles et concurrentielles entre opérateurs.

Encadré(e) par le chef d’unité, le ou la titulaire du poste :

- animera des travaux de concertation et de négociation sur des aspects opérationnels, techniques et économiques avec les principaux acteurs du marché (opérateurs, équipementiers…),
- alimentera et exploitera des bases de données ou des outils d’analyse géographique ;
- développera les connaissances techniques de l’Autorité sur le déploiement des réseaux en fibre optique jusqu’à l’abonné et les processus de mutualisation ;
- contribuera aux travaux conduits par les autres unités de la direction, notamment en ce qui concerne les relations avec les collectivités territoriales (unité territoires connectés) et l’accès aux infrastructures de génie civil (unité cuivre et génie civil) ;
- participera, le cas échéant, à l’instruction de règlements de différends, de procédures de contrôle d’obligations et de sanctions, ou la rédaction de décisions et d’avis formels de l’Autorité.
- sera amené(e) à échanger très régulièrement avec des opérateurs, des équipementiers, des représentants de collectivités territoriales, des associations de consommateurs, ainsi qu’avec des administrations nationales ou de l’Union européenne.

Des déplacements ponctuels sont à prévoir, essentiellement en France et dans les proches pays européens.


Profil recherché

De formation supérieure (école d’ingénieur télécoms, école d’ingénieur, économie, économétrie…), le ou la candidat(e) :

-  dispose de solides connaissances en économie des réseaux et présente les compétences nécessaires à la maîtrise rapide des aspects techniques des réseaux de communications électroniques, le cas échéant, d’une grande motivation pour les acquérir ;
-   dispose des compétences nécessaires pour exploiter des bases de données et conduire des analyses statistiques ou géographiques ;
-   fait preuve de capacités d’analyse, sait manier les concepts théoriques, les confronter à la réalité des marchés et peut s’approprier un sujet complexe d’ordre technique, économique et concurrentiel ;
-  a le goût du travail en équipe et dispose d’un esprit d’initiative et d’une bonne autonomie ;
-  présente des qualités de rigueur, d’organisation, de réactivité ainsi qu’une bonne qualité d’expression, tant à l’écrit qu’à l’oral.

Les postes pourront être adaptés au profil du candidat, selon qu’il dispose ou non d’une première expérience professionnelle. Une maîtrise de l’anglais est souhaitable.

Le poste est à pourvoir par un fonctionnaire de catégorie A ou A+, sur la base d’un détachement de 3 ans ou par un contractuel sur la base d’un contrat public de 3 ans renouvelable pour la même durée.


Source : ARCEP

L'organigramme de l'ARCEP au 12 septembre 2016 : (cliquez sur la miniature ci-dessous - le document est au format PDF)

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 26 414
    • Twitter LaFibre.info
L'ARCEP recrute
« Réponse #2 le: 23 avril 2017 à 11:49:21 »
Chargé(e) de mission fibre optique - profil généraliste ou économiste

Poste à pourvoir : Chargé(e) de mission fibre optique - profil généraliste ou économiste
• Direction : Direction fibre, infrastructures et territoires (DIT)
• Unité : fibre optique
• Titre du responsable : Chef de l'unité
• Date de vacance du poste : immédiate
• Adresse : 7, square Max Hymans - 75730 PARIS CEDEX 15

Missions principales de la direction et de l'unité

La Direction fibre, infrastructures et territoires (DIT) de l'Arcep est chargée de la régulation des marchés du haut et du très haut débit fixe. Elle supervise le dégroupage du réseau cuivre d'Orange, qui permet la fourniture de plus de 22 millions offres de haut ou de très haut débit et pour un chiffre d'affaires inter-opérateurs annuel de l'ordre du milliard d'euros, ainsi que l'accès pour tous les opérateurs aux infrastructures de génie civil de cet opérateur pour déployer de la fibre optique. Elle définit les règles de partage inter-opérateurs des réseaux en fibre optique jusqu'à l'abonné, qui vont constituer l'infrastructure télécoms de référence de demain, et encourage l'investissement (plus de 1 milliard d'euros par an) pour le déploiement de ces réseaux, qui connaissent une croissance forte (+40 % sur un an). À ce titre, elle accompagne le Gouvernement et les collectivités locales dans les programmes de déploiement du très haut débit sur l'ensemble du territoire. Enfin, la direction est la porte d'entrée des collectivités territoriales au sein de l'Arcep pour leurs politiques d'aménagement numérique du territoire.

L'unité fibre optique, composée de sept cadres et d'un chef d'unité, est chargée de la régulation, opérationnelle et économique, des réseaux à très haut débit en fibre optique jusqu'à l'abonné (FttH). En particulier, elle régule les opérateurs qui déploient ces réseaux, d'initiative publique ou privée, pour l'élaboration et la mise en œuvre de leur offre de partage du réseau de fibres optiques déployées jusqu'aux logements. Elle assure également un suivi du marché de détail du très haut débit (qualité de service, usages…). Enfin, l'unité participe à l'ensemble des procédures formelles conduites par l'Autorité, notamment l'instruction de règlements de différends entre opérateurs ou de procédures de contrôle d'obligations et de sanction, ou de réponse aux saisines de tiers qui sollicitent un avis auprès de l'Autorité sur les sujets de sa compétence, comme celles du Gouvernement ou des collectivités territoriales dans le cadre du plan France Très Haut Débit, ou encore de l'Autorité de la concurrence.

Activités principales

Le ou la titulaire du poste sera chargé(e) de mener des travaux concernant la définition et la mise en œuvre de la politique de l'Autorité en matière de régulation des réseaux à très haut débit en fibre optique jusqu'à l'abonné, notamment pour ce qui relève des problématiques tarifaires, opérationnelles et concurrentielles entre opérateurs.

Encadré(e) par le chef d'unité, le ou la titulaire du poste :
- animera des travaux de concertation et de négociation sur des aspects opérationnels, techniques et économiques avec les principaux acteurs du marché (opérateurs, équipementiers…), et conduira des analyses qui serviront de base aux décisions de l'Autorité ;
- contribuera aux travaux conduits par les autres unités de la direction, notamment en ce qui concerne les relations avec les collectivités territoriales (unité territoires connectés) et l'accès aux infrastructures de génie civil (unité cuivre et infrastructures) ;
- participera, le cas échéant, à l'instruction de règlements de différends, de procédures de contrôle d'obligations et de sanctions, ou la rédaction de décisions et d'avis formels de l'Autorité ;
- sera amené(e) à échanger très régulièrement avec des opérateurs, des équipementiers, des représentants de collectivités territoriales, des associations de consommateurs, ainsi qu'avec des administrations nationales ou de l'Union européenne.

Des déplacements ponctuels sont à prévoir, essentiellement en France et dans les proches pays européens.

Profil recherché

De formation supérieure (économie, école d'ingénieur, master (Bac+5) en économie de la régulation, Institut d'études politiques…), le ou la candidat(e) :
- dispose de solides connaissances en économie des réseaux et présente les compétences nécessaires à la maîtrise rapide des aspects techniques des réseaux de communications électroniques, le cas échéant, d'une grande motivation pour les acquérir ;
- fait preuve de capacités d'analyse, sait manier les concepts théoriques, les confronter à la réalité des marchés et peut s'approprier un sujet complexe d'ordre technique, économique ou concurrentiel ;
- a le goût du travail en équipe et dispose d'un esprit d'initiative et d'une bonne autonomie ;
- présente des qualités de rigueur, d'organisation, de réactivité ainsi qu'une bonne qualité d'expression, tant à l'écrit qu'à l'oral.

Le poste pourra être adapté au profil du candidat, selon qu'il dispose ou non d'une première expérience professionnelle. Une maîtrise de l'anglais est souhaitable.

Le poste est à pourvoir par un fonctionnaire de catégorie A ou A+, sur la base d'un détachement de 3 ans ou par un contractuel sur la base d'un contrat public de 3 ans renouvelable pour la même durée.


Chargé(e) de mission " relations utilisateurs "

• Poste à pourvoir : Chargé(e) de mission " relations utilisateurs "
• Direction : Direction Internet et utilisateurs
• Titre du responsable : chef de l'unité Régulation par la donnée
• Date de vacance du poste : immédiate
• Adresse : 7, square Max Hymans - 75730 PARIS CEDEX 15

Mission principale

La Direction Internet et utilisateurs (DIU) est chargée :
- de la régulation concurrentielle de l'ensemble des marchés " entreprises ". A ce titre, elle mène les analyses des marchés des services de capacité et des services de téléphonie fixe. Elle met en œuvre et contrôle les obligations qui en découlent ;
- de la mise en œuvre du régime d'autorisation générale des opérateurs de communications électroniques et du contrôle des obligations leur incombant. A ce titre, elle pilote l'action de l'Autorité en matière d'intégrité et de sécurité. Elle établit et gère le plan de numérotation et contrôle les obligations qui en découlent ;
- de la mise en œuvre du règlement européen sur l'internet ouvert, de la mesure de qualité des services fixes et de passage à l'IPV6 ;
- d'animer la réflexion et de coordonner l'action de l'Autorité sur les instruments de régulation par la donnée, notamment via l'information des utilisateurs finals, ainsi que de piloter, au sein de l'Autorité, les relations avec les consommateurs et les travaux les concernant.

L'unité " régulation par la donnée " est chargée de ce dernier volet au sein de la DIU.

Elle prépare et met en œuvre les chantiers de la revue stratégique portant sur la régulation par la donnée qui vise à compléter les outils traditionnels d'intervention du régulateur, selon une logique d'Etat-plateforme, en s'alliant avec les utilisateurs et en utilisant l'information pour construire une régulation plus efficace. Elle se construit aujourd'hui autour de trois chantiers principaux : mise en place d'une plateforme de signalement à destination des utilisateurs, enrichissement de l'information communiquée au public sur la couverture et la qualité des réseaux numériques, développement de l'open-data et de partenariats crowdsourcing.

Elle assure de manière générale les relations entre l'Arcep et les utilisateurs finals et pilote les travaux concernant les consommateurs. Elle est à ce titre en lien régulier avec les associations de consommateurs et les organes de l'Etat en charge de la protection des consommateurs et elle anime régulièrement des comités consommateurs.

Activités principales

Le/la titulaire du poste aura pour missions principales de :
- contribuer aux travaux relatifs à l'information des utilisateurs ;
- être en interaction constante avec les autres unités et directions de l'Autorité et participer activement aux travaux transverses qui sont menés ;
- apporter une expertise, sur les sujets télécoms et consommateurs, aux assistantes de l'URD en charge du traitement des signalements, ainsi qu'aux autres unités de l'Arcep ;
- être l'interlocuteur interne sur les sujets relatifs aux consommateurs, notamment dans le cadre des travaux de révision du cadre européen des télécoms ;
- maintenir et enrichir les relations de l'Arcep avec les acteurs en charge du domaine de la consommation (DGCCRF, DGE, associations de consommateurs, INC, médiateur des communications électroniques, opérateurs, etc.) ;
- préparer les comités consommateurs ;
- enrichir et veiller à la mise à jour des informations sur le site internet www.telecom-infoconso.fr.

Profil

De formation supérieure, le/la candidat(e) doit présenter une appétence pour le secteur des communications électroniques et avoir une bonne connaissance du secteur, à la fois technique et juridique. Il/Elle maitrise l'anglais à l'oral et à l'écrit. Il/Elle présente des qualités de rigueur, d'organisation, de réactivité et de respect des délais, d'esprit d'initiative, d'autonomie aussi bien qu'une aptitude aux contacts extérieurs, au travail en équipe ainsi qu'une aisance rédactionnelle.

Le poste est à pourvoir par un fonctionnaire de catégorie A, sur la base d'un détachement sur contrat de 3 ans, ou par un contractuel sur la base d'un contrat de droit public de 3 ans, renouvelable pour la même durée.

Candidatures à adresser par courriel : urh[a]arcep.fr


L'organigramme de l'ARCEP au 1er mars 2017: (cliquez sur la miniature ci-dessous - le document est au format PDF)

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 26 414
    • Twitter LaFibre.info
L'ARCEP recrute
« Réponse #3 le: 23 mai 2017 à 09:46:51 »
L'ARCEP recrute également des chefs d'équipes

Chef(e) de l'unité " Infrastructures et réseaux ouverts "

• Poste à pourvoir : Chef(e) de l'unité " Infrastructures et réseaux ouverts "
• Direction : Direction des affaires juridiques (DAJ)
• Titre du responsable : Directrice des affaires juridiques
• Date de vacance du poste : immédiate
• Adresse : 7, square Max Hymans - 75730 PARIS CEDEX 15

Missions principales de la direction et de l'unité

La direction des affaires juridiques (DAJ) est garante de la sécurité juridique des décisions de l'Autorité.

Elle est en charge de quatre types de missions :
- elle conseille et assiste le président et le collège, le directeur général et les services de l'Arcep pour l'élaboration de l'ensemble des décisions réglementaires et individuelles adoptées par l'Autorité ; son expertise et ses conseils juridiques visent à garantir la légalité des décisions de l'Autorité ;
- elle est chargée d'assurer la régularité des procédures de règlement de différends et de sanction ;
- elle traite, en collaboration avec les conseils juridiques externes de l'Autorité, les différents contentieux devant les juridictions administratives et judiciaires ; elle assure fréquemment la rédaction des mémoires devant ces juridictions ;
- elle suit l'élaboration des textes législatifs et réglementaires relatifs aux secteurs des communications électroniques et des postes et contribue à la rédaction des avis de l'Autorité sur ces textes ; elle contribue également à la rédaction des avis rendus à l'Autorité de la concurrence ou aux autres autorités administratives ou publiques indépendantes et participe aux échanges avec la Commission européenne.

La DAJ comprend actuellement, outre le directeur, onze collaborateurs (deux chefs d'unité, sept chargés de mission, une greffière, une assistante).

Au sein de la DAJ, l'unité " Infrastructures et réseaux ouverts " traite des problématiques juridiques liées notamment à la régulation des marchés du haut et du très haut débit fixe, au déploiement de la fibre optique, au respect de la neutralité de l'internet, à la régulation du secteur postal et à la mise en œuvre du cadre européen.

Activités principales

Le/la chef(fe) de l'unité " Infrastructures et réseaux ouverts " est amené(e), sous l'autorité de la directrice des affaires juridiques, à piloter l'ensemble des projets correspondants aux domaines traités par son unité et à apporter son expertise juridique.

Il/elle travaille en étroite relation avec les collaborateurs des autres directions de l'Autorité. Il/elle est amené(e) à traiter, le cas échéant en collaboration avec les conseils externes de l'Autorité, les différents contentieux devant les juridictions administratives et judiciaires. Il/elle peut être amené(e) à rapporter directement en séance devant le collège les dossiers juridiques et assiste les autres directions, s'agissant du volet juridique des affaires.

Le/la chef(fe) d'unité encadre quatre chargés de mission et peut être amené(e) à encadrer les travaux d'un à deux stagiaires.

Profil recherché

Le/la candidat(e) devra disposer d'une solide expertise en droit administratif général et en droit public économique. Une bonne connaissance du contentieux administratif et du droit communautaire est exigée. Une première expérience professionnelle est indispensable.

Le/la titulaire du poste devra faire preuve de rigueur et d'efficacité dans la conduite des projets ainsi que de capacité de dialogue et de concertation. Il/elle devra posséder une capacité d'adaptation importante et une grande réactivité dans un environnement complexe et évolutif. Il/elle devra faire preuve également d'une grande curiosité intellectuelle.

Le/la candidat(e) disposera des qualités nécessaires au management d'une équipe dynamique, dont les compétences juridiques spécifiques et pointues sont constamment requises dans l'approche de dossiers à forte composante technique et économique, traités par les autres directions de l'Arcep.

Il/elle aura la capacité à définir les priorités et à encadrer le travail de son unité.
Il/elle devra maîtriser l'anglais à l'écrit et à l'oral.

Le poste est à pourvoir par un fonctionnaire de catégorie A, sur la base d'un détachement de 3 ans sur contrat, ou par un contractuel sur la base d'un contrat de droit public de 3 ans renouvelable pour la même durée.



Chef(fe) de l'unité " internet ouvert "

• Poste à pourvoir : chef(fe) de l'unité " internet ouvert "
• Direction : Direction Internet et utilisateurs
• Titre du responsable : Directeur Internet utilisateurs
• Date de vacance du poste : mai 2017
• Adresse : 7, square Max Hymans - 75730 PARIS CEDEX 15

Missions principales de la direction et de l'unité

La Direction " Internet et utilisateurs " (DIU) est l'une des directions sectorielles en charge de la régulation des marchés des services de communications électroniques.

Elle est chargée de veiller au bon fonctionnement de l'internet et des interconnexions (voix, données) entre opérateurs. Elle contrôle le respect par les opérateurs des règles relatives à l'accès à un internet ouvert.

Elle anime la réflexion et coordonne l'action de l'Autorité sur les instruments de régulation par la donnée, notamment via l'information des utilisateurs finals, ainsi que les relations avec les consommateurs et les travaux les concernant.

Elle est responsable de la mise en œuvre du régime de déclaration générale des opérateurs de communications électroniques et contrôle les obligations associées. Elle développe l'action de l'Autorité en matière d'intégrité et de sécurité des réseaux. Elle établit et gère le plan de numérotation et contrôle les obligations qui en découlent.

Elle est chargée de coordonner la régulation de l'ensemble des marchés de services de communications électroniques à destination des entreprises. Elle définit et met en œuvre la régulation du marché des services de capacité et des marchés de la téléphonie fixe. Elle veille au respect par le prestataire de service universel de ses obligations.

Elle anime le comité de l'interconnexion et de l'accès et le comité outre-mer.

Au sein de la DIU, l'unité " internet ouvert " est plus particulièrement chargée de mettre en œuvre le règlement européen sur l'internet ouvert. Elle prépare et met en œuvre les actions de l'Autorité dans le domaine de l'interconnexion IP, de l'adressage internet (développement de l'IPv6). Elle est en charge des dispositifs de mesure de la qualité des services fixes (accès au réseau, téléphonie, internet) et du développement de partenariats sur ces sujets. Enfin, elle anime les relations de l'Autorité avec les experts de l'internet.

Activités principales

Le/la titulaire du poste encadre l'unité " internet ouvert ", dont l'équipe comprend trois chargés de mission. Il/elle est responsable de l'accomplissement des objectifs qui lui sont assignés par le directeur. Il/elle veille au développement d'une expertise interne sur les différentes problématiques (économiques, tarifaires, techniques, opérationnelles) dont l'unité a la charge. Il/elle développe plus particulièrement une expertise sur le fonctionnement d'internet.

Il/elle est appelé(e) à travailler avec l'ensemble des directions de l'Autorité, son Collège, devant lequel il/elle présente les dossiers de sa responsabilité, et les différentes institutions avec lesquelles l'Autorité est en contact (Autorité de la concurrence, Commission européenne, autres régulateurs européens, ministères, etc.). Le/la titulaire est fréquemment amené(e) à animer ou à contribuer à des travaux en concertation avec les opérateurs de communications électroniques. Des déplacements ponctuels sont à prévoir, essentiellement en France et en Europe.

Profil recherché

De formation supérieure, le/la candidat(e) doit présenter une réelle appétence pour le secteur des communications électroniques et avoir un goût prononcé pour les problématiques technico-économiques, et concurrentielles. A ce titre, une double compétence ingénierie / économie serait particulièrement appréciée.

De manière générale, le/la candidat(e) sait manier les concepts théoriques, les confronter à la réalité des marchés et peut s'approprier un sujet complexe d'ordre technique, juridique et concurrentiel. Il/elle maîtrise l'anglais à l'oral et à l'écrit.

Ayant plusieurs années d'expérience professionnelle, il/elle présente des qualités de rigueur, d'organisation, de réactivité et de respect des délais, d'esprit d'initiative, d'autonomie. Il/elle a une grande aisance rédactionnelle.

Il/elle dispose d'une réelle aptitude aux contacts extérieurs, au travail en équipe et au management.

Le poste est à pourvoir par un fonctionnaire de catégorie A, sur la base d'un détachement de 3 ans sur contrat, ou par un contractuel sur la base d'un contrat public de 3 ans renouvelable pour la même durée.


Candidatures à adresser par courriel : urh[a]arcep.fr


L'organigramme de l'ARCEP au 1er mai 2017: (cliquez sur la miniature ci-dessous - le document est au format PDF)

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 26 414
    • Twitter LaFibre.info
L'ARCEP recrute
« Réponse #4 le: 16 juin 2017 à 09:47:48 »
L'ARCEP recrute un(e) chargé(e) de mission " interconnexion, numérotation et sécurité "

C'est dans la Direction Internet et Utilisateurs (DIU) et le responsable est le chef de l'unité Opérateurs et Obligations Légales (UOOL)

Au sein de la DIU, l'Unité Opérateurs et Obligations Légales (UOOL) est chargée de traiter les questions relatives au suivi des acteurs exerçant une activité d'opérateur de communications électroniques, à la numérotation (conditions d'utilisation, attribution, portabilité, services à valeur ajoutée), à l'interconnexion des réseaux téléphoniques (modalités techniques et tarifaires), à l'accessibilité des services de communications électroniques pour les personnes handicapées, à la sécurité publique (appels d'urgence et réquisitions) et à la sécurité des réseaux, au financement du service universel.

Sur ce périmètre, l'UOOL intervient de plusieurs manières :
- contribution à l'évolution des cadres législatifs et réglementaires européens et nationaux ;
- élaboration de projets réformant à moyen termes les droits et obligations des opérateurs ;
- suivi de la mise en œuvre par les opérateurs des réformes décidées par le gouvernement ou par l'Arcep ;
- instruction de procédures relatives à d'éventuels manquements d'opérateurs à leurs obligations ;
- instruction de procédures relatives à la résolution de différends entre opérateurs ;
- exécution de processus.

Actuellement, l'UOOL est notamment impliquée dans :
- une mise à jour majeure des conditions d'utilisation et d'attribution des ressources en numérotation afin notamment de faciliter l'innovation, limiter les fraudes et simplifier les processus ;
- la révision de l'encadrement réglementaire de la prestation de terminaison d'appel ;
- la préparation de la mise en œuvre du futur dispositif permettant notamment aux personnes souffrant de handicap auditif de communiquer avec l'ensemble des utilisateurs du téléphone ;
- la réalisation d'un diagnostic concernant la résilience des nouveaux réseaux de fibre optique au face aux risques de catastrophe naturelle ;
- l'exécution de 3 processus réglementaires concernant l'enregistrement des déclarations d'opérateurs, l'attribution des ressources en numérotation aux opérateurs et le financement du service universel.

Pour mener à bien ses missions, l'UOOL établit et maintient de nombreux contacts en dehors de l'Arcep avec les opérateurs, les associations de personnes handicapées, la Caisse des dépôts et consignations, certaines administrations centrales (DGE, DGCCRF, Intérieur, Justice) et agences de l'État (ANSSI) ainsi que les autres autorités de régulations européennes et, parfois, extra-européennes.

L'unité compte six chargés de mission et une assistante encadrés par un chef d'unité.


Activités principales du poste

Le ou la titulaire du poste sera chargé(e) d'intervenir, selon les besoins, sur des projets aux dimensions principalement techniques et économiques en lien avec les domaines de compétence de l'unité présentés ci-dessus. Il / elle sera notamment amené(e) à :
- analyser les difficultés rencontrées sur le périmètre de l'unité au regard des objectifs de régulation et élaborer des propositions pour y répondre ;
- élaborer des décisions réglementaires opposables aux opérateurs et assurer le suivi de leur mise en œuvre ;
- animer les travaux de concertation avec les principaux acteurs du marché ;
- élaborer des modèles technico-économiques ;
- participer, le cas échéant, à l'instruction de procédures formelles (règlements de différends, sanctions), ou la rédaction de décisions et d'avis formels de l'Arcep.

Il ou elle est appelé(e) à travailler avec l'ensemble des directions de l'Autorité et son Collège. Il ou elle sera amené(e) à animer ou contribuer à des travaux en concertation avec le secteur (opérateurs, associations d'utilisateur final, autres administrations) ou avec les autres régulateurs européens au sein de l'Orece (Organe des régulateurs européens des communications électroniques). Il ou elle pilotera le cas échéant des études externes (confiées à des cabinets d'audit, de conseil, universitaires, etc.).

Des déplacements ponctuels sont à prévoir, essentiellement en France et dans les proches pays européens. Il ou elle) sera amené(e) à présenter ses travaux au Collège de l'Arcep sous l'égide de son chef d'unité ou directeur.


Profil du titulaire

De formation supérieure (économie, école d'ingénieur, master II en économie de la régulation, etc.), le ou la candidat(e) :
- dispose d'une réelle appétence pour le secteur des communications électroniques et présente les compétences nécessaires à la maîtrise rapide des aspects techniques, juridiques et stratégiques des réseaux mobiles ;
- sait manier les concepts théoriques, les confronter à la réalité des marchés et peut s'approprier un sujet complexe d'ordre technique, économique, concurrentiel et juridique ;
- fait preuve, à ces fins, de curiosité, d'une bonne capacité d'analyse et de synthèse, de qualités de rigueur, d'autonomie, d'initiative, de proactivité et d'organisation, ainsi que d'une aisance d'expression, tant à l'écrit qu'à l'oral, également en anglais ;
- a le goût du travail en équipe, avec des personnes de profils variés (économistes, juristes, ingénieurs, etc.), et de présenter, de façon claire, synthétique et convaincante, les enjeux de dossiers complexes ;
- est en mesure d'animer des réunions multilatérales rassemblant des acteurs aux intérêts divergents.

Une maîtrise de l'anglais est nécessaire.

Le poste est à pourvoir par un fonctionnaire de catégorie A, sur la base d'un détachement sur contrat de 3 ans, ou par un contractuel sur la base d'un contrat de droit public de 3 ans, renouvelable pour la même durée.
→ Candidatures (CV et lettre de motivation) à adresser à : urh[a]arcep.fr


L'organigramme de l'ARCEP au 1er juin 2017: (cliquez sur la miniature ci-dessous - le document est au format PDF)


On note la promotion de Laura LETOURNEAU au poste Chef(e) de l'unité "Infrastructures et réseaux ouverts"
Le poste Chef(e) de l'unité " Infrastructures et réseaux ouverts " au sein de la Direction des affaires juridiques et lui toujours ouvert.

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 26 414
    • Twitter LaFibre.info
L'ARCEP recrute
« Réponse #5 le: 07 juillet 2017 à 09:07:36 »
L'ARCEP recrute un(e) chargé(e) de mission " affaires européennes "

Missions principales de la direction et de l'unité

La direction Europe et international (DEI) est chargée de la préparation, la coordination et la mise en œuvre de l'action européenne et internationale de l'Arcep.

Cette action s'inscrit dans un cadre bilatéral, avec des acteurs nationaux comme les institutions européennes et internationales, et surtout multilatéral, notamment à travers les groupes de régulateurs comme l'Organe des régulateurs européens des communications électroniques (l'ORECE), le Groupe des régulateurs européens des services postaux (GREP), et le réseau francophone des régulateurs des télécommunications (FRATEL) dont l'Arcep assure le secrétariat permanent. L'Arcep assiste également le gouvernement pour la préparation des positions françaises dans les négociations européennes et internationales et pour la participation française aux enceintes réunissant les Etats comme l'Union internationale des télécommunications (UIT), l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), la Conférence européenne des administrations des postes et télécommunications (CEPT), ou les comités européens comme le Cocom et le comité de la directive postale. Enfin, elle effectue une veille réglementaire et prospective internationale en lien avec les services concernés.

Au sein de la DEI, l'unité Europe joue un rôle important dans la mise en œuvre des missions de l'Arcep du fait du caractère harmonisé de la réglementation des communications électroniques au niveau européen, ce qui conduit à une coopération avec les différentes autorités de régulation nationales (ARN) en particulier dans le cadre des travaux menés par l'ORECE (ou BEREC en anglais). L'ORECE assure la cohérence dans la mise en œuvre, dans tous les États membres, du cadre réglementaire de l'Union européenne pour les réseaux et services de communications électroniques, et contribue ainsi au développement du marché intérieur. L'ORECE sert également d'organe de réflexion, de débat et de conseil pour le Parlement européen, le Conseil et la Commission dans le domaine des communications électroniques. De même, l'unité Europe coordonne également les travaux de l'Arcep dans le cadre du Groupe des régulateurs des services postaux (GREP).

Au cours des prochaines années, son activité sera marquée par :
- la présidence en 2017 et la vice-présidence (en 2018) de l'ORECE qui sera assurée par le président de l'Arcep ;
- la mutation de l'économie vers le numérique qui donne lieu à la feuille de route de la Commission pour l'approfondissement du marché intérieur numérique (Digital single market, DSM), et notamment le volet révision du cadre réglementaire européen des télécommunications de cette stratégie numérique européenne où l'Arcep devra être particulièrement active notamment au sein de l'ORECE et en étroite coopération avec les autorités françaises.

L'unité Europe est composée d'une équipe de 5 chargé(e)s de mission et d'un chef d'unité.


Activités principales

Le /la titulaire du poste aura pour missions principales de :
• coordonner et participer, en collaboration avec l'ensemble de l'équipe Europe et les directions opérationnelles, aux travaux techniques de l'ORECE ; suivi et participation actifs aux groupes de travail ;
• appui à la préparation des réunions plénières, des réunions des vice-présidents de l'ORECE et des groupes de contact ;
• participer à la préparation des interventions extérieures du président au titre de la présidence en 2017 et de la vice-présidence de l'ORECE en 2018 ;
• organiser les réunions bilatérales avec les représentants du secteur et avec les institutions européennes (Commission, Conseil, Parlement) au titre de la présidence de l'ORECE ;
• préparer des présentations des travaux européens devant le collège de l'Arcep ;
• prendre en charge des tâches supplémentaires en cas de nécessité de service.


Profil

De formation supérieure lui permettant d'appréhender les dimensions techniques et économiques de la régulation, le ou la candidat(e) doit avoir une bonne connaissance des relations européennes et une connaissance ou un réel intérêt pour la régulation et le secteur des communications électroniques en particulier.

Justifiant idéalement d'une première expérience professionnelle, il/elle présente des qualités d'organisation dans un esprit de collaboration. Compte tenu de l'environnement du poste, le/la candidat(e) devra faire preuve d'esprit d'initiative, d'autonomie, de flexibilité (déplacements possibles en Europe), de rigueur, de respect des délais aussi bien que d'un excellent sens des contacts et des situations.
Afin d'interagir avec les acteurs, les institutions, le Collège de l'Autorité et les autres services, la capacité de négociation, une bonne aptitude au travail en équipe pluridisciplinaire et multiculturelle, une maîtrise des outils informatiques usuels ainsi qu'une aisance rédactionnelle et orale en anglais et en français sont indispensables.

Le poste est à pourvoir pour une durée de trois ans éventuellement renouvelable, par un fonctionnaire de catégorie A, sur la base d'un détachement sur contrat ou, le cas échéant, d'un contrat de droit public s'agissant d'un agent contractuel.

 

Mobile View