Auteur Sujet: Communauté de communes Haut Nivernais-Val d'Yonne  (Lu 2660 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

vida18

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 4 217
  • Vierzon (18)
Communauté de communes Haut Nivernais-Val d'Yonne
« le: 05 mai 2021 à 12:32:11 »
L'installation du préfabriqué en béton préfigure le déploiement de la fibre optique dans le secteur de Clamecy


Installation du shelter ce mardi 4 mai à Clamecy. © BRERARD Pierre

Première étape pour le déploiement de la fibre optique ce mardi 4 mai, avec l’installation à Clamecy de l’imposant préfabriqué en béton.

Une opération technique particulièrement bien préparée en amont et qui aura duré trois heures. Mais il fallait bien ça. Ce mardi 4 mai, la pose du dix-neuvième shelter, local préfabriqué en béton (2,5 mètres de large, six mètres de long, plus les trente tonnes de poids) qui contiendra le central optique de Clamecy, préfigure le début du déploiement de la fibre optique.

« Mais pour ça, il faudra attendre une bonne année pour que tout soit définitivement opérationnel », a expliqué Jean-Dimas Malot, directeur adjoint de Nièvre Numérique, présent sur place, au même titre que Fabien Bazin, président de Nièvre Numérique, et que Nicolas Bourdoune, maire.

Le central optique desservira 4275 lignes

Cette implantation, située précisément au 2, route de Brinon a été décidée pour préserver l’impact sur le bourg historique. « Cela a mis du temps, mais nous y sommes arrivés », a précisé Jean-Dimas Malot. « Avec le soutien du conseil d’architecture d’urbanisme et de l’environnement, plusieurs mois de négociations ont été, effectivement, nécessaires pour que le service départemental d’architecture et du patrimoine délivre ses avis pour l’implantation des armoires optiques au cœur de la ville ».

La structure a, donc, été installée sur un terrain appartenant à Enedis, qui possède des installations juste à côté. « Nous avons trouvé un bon compromis », a justifié Fabien Bazin.

Le central optique desservira 4275 lignes, dont 198 lignes à Armes, 100 lignes à Chevroches, 3.458 lignes dans la ville, 163 lignes à Pousseaux et 330 lignes à Surgy. « Les projets d’exécutions sont en cours d’études pour un lancement des travaux cette année. La commercialisation des lignes est prévue, il faut bien le préciser à nouveau, à partir du 1er semestre 2022 », a annoncé le directeur adjoint de Nièvre Numérique.

Pour les autres communes de l’intercommunalité Haut Nivernais Val d’Yonne, SFR prévoit de débuter des travaux de câblages de plus de 5.764 lignes au deuxième semestre de cette année pour une commercialisation, là aussi, en 2022. Nicolas Bourdoune s’est réjoui du déroulement des opérations. « On va, enfin, pouvoir sortir du désenclavement numérique. »


Citer
En chiffres. Cinquante et une tonnes de contre-poids ont été nécessaires pour l’installation de la structure de trente tonnes. Une opération comme celle-ci coûte environ 50.000 €.

Source : Le Journal du Centre, écrit le 5 mai 2021 par Pierre Brérard.


vida18

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 4 217
  • Vierzon (18)
Communauté de communes Haut Nivernais-Val d'Yonne
« Réponse #2 le: 13 avril 2023 à 09:49:19 »
Le déploiement de la fibre enfin finalisé par Altice dans le Haut Nivernais

Très attendu dans les confins du département, le déploiement de la fibre par XpFibre a trouvé sa finalisation dans la commune, vendredi 7 avril lors d'une manifestation en présence des élus.

Le dernier point de mutualisation (ou armoire de rue) du réseau de fibre optique déployé par XpFibre, filiale d’Altice France, a donc été inauguré en présence de Cyrielle Franchi, sous-préfète de Clamecy, Fabien Bazin, président du Conseil départemental, Jean-Charles Rochard, président de la Communauté de communes Tannay-Brinon-Corbigny et Cyril Trinquet, maire du village, qui avait invité à cette occasion des élus d’autres communes nivernaises. L’armoire de rue qui vient d’être mise en service permettra de desservir 310 logements et entreprises dans les communes de Mhère, Gâcogne et Chaumard, qui auront accès à des services très haut débit (THD). Il aura fallu trois ans pour arriver jusqu’à Mhère.

D’après XpFibre, 61.500 logements et locaux professionnels sont éligibles à la fibre dans 264 communes de la Nièvre. L’objectif visé étant fixé à 62.500. Les quatre opérateurs commerciaux sont présents sur ce réseau. Grâce à la fibre, les particuliers, les entreprises et les collectivités peuvent accéder aux services internet THD, téléphone et télévision en haute qualité. Les opérateurs promettent des débits jusqu’à cinquante fois plus rapides que les réseaux ADSL qui faciliteront, entre autres, les échanges de données et le télétravail pour les entreprises et l’internet de loisir pour les particuliers.

Raccordements parfois complexes

Cyrille-Frantz Honegger, délégué régional Centre-Est d’Altice France a rappelé les étapes essentielles de ce projet et Antoine Dumas, directeur région Centre-Est de Xpfibre, tout en souhaitant la réussite du déploiement, a conscience du nouveau challenge que représente l’exploitation du réseau, qui remplacera à l’horizon 2030 le réseau cuivre. Quelques difficultés ont été évoquées, comme la qualité des plans d’adressage, la qualité des raccords ou les raccordements complexes éloignés.

Les élus et la représentante de l’État ont réaffirmé leur confiance en l’avenir se disant persuadès que le déploiement de la fibre permettra d’augmenter l’attractivité du territoire. Jean-Charles Rochard trouve ainsi que le message est positif pour l’extérieur et a souligné le soutien important voire décisif de l’État. Fabien Bazin, au nom du Département, a rappelé que beaucoup de travail restait encore à réaliser, notamment l’enfouissement nécessaire des réseaux et la robustesse du réseau, et a exprimé l’intérêt d’anticiper le bouleversement de la vie quotidienne de tous par l’Intelligence Artificielle (IA).

Répondre au télétravail

Cyrielle Franchi a rappelé l’engagement de l’État dans le cadre du Plan France très haut débit (PFTHD) qui vise le déploiement de la fibre optique partout en France d’ici 2025 et le New deal mobile pour lequel l’Arcep, autorité de régulation des communications électroniques, et le Gouvernement ont annoncé des engagements des opérateurs pour accélérer la couverture mobile des territoires. Elle a fait état de la généralisation du télétravail pour lequel les besoins en zone urbaine ou en zone rurale sont les mêmes, en concluant par une citation du Président de la République, Charles de Gaulle : "Entre possible et impossible, deux lettres et un état d’esprit."

Cyril Trinquet, heureux de cette inauguration, s’interroge, cependant, en aparté, sur une attractivité de territoire certes augmentée par le déploiement de la fibre mais freinée dans le même temps par les nombreuses difficultés pour obtenir des autorisations et des permis de construire. Une petite réception au Faitout, le restaurant de Mhère, a conclu ce moment.


Source : Le Journal du Centre