Auteur Sujet: communauté de communes du Sud-Nivernais  (Lu 2166 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

vida18

  • Client SFR fibre FttH
  • *
  • Messages: 3 174
  • Vierzon (18)
communauté de communes du Sud-Nivernais
« le: 29 septembre 2018 à 08:33:11 »
Fibre optique : les élus de La Machine restent prudents

Comme la communauté de communes du Sud-Nivernais, le conseil municipal de La Machine ne souhaite pas s’engager dans le projet de déploiement de la fibre optique les yeux fermés. De nouveaux éléments techniques sont attendus.

Tout comme la communauté de communes du Sud-Nivernais (CCSN) l'a manifesté en juillet dernier, la commune de La Machine se montre prudente quant au projet de déploiement du très haut débit porté dans la Nièvre par le syndicat mixte Nièvre numérique (*).

Lors du conseil, mercredi 26 septembre, les élus ont accepté à l’unanimité de transférer la compétence aménagement numérique du territoire à la CCSN, qui la transférera ensuite Nièvre numérique (une voix contre et une abstention). « Pour autant, ça ne veut pas dire qu’on accepte de se lancer dans l’aventure. Cela se fera lors d’un autre vote », a tenu à préciser le maire, Daniel Barbier.

Pas de réponse sur plusieurs points techniques

L’élu a rappelé que ce projet représente 63 millions d’euros pour tout le département, dont 2,4 millions pour la CCSN. « C’est un investissement très important pour la CCSN. Nièvre numérique n’est pas en mesure, aujourd’hui, de répondre sur plusieurs points techniques. C’est pourquoi la CCSN a pris une résolution lui demandant de faire une étude complèmentaire. »


Citer
J’ai rencontré le préfet, qui m’a assuré que La Machine serait dans la liste. Ce serait une bonne nouvelle et notamment pour les entreprises, les particuliers bénéficiant déjà d’un débit correct.

Et le maire de poursuivre : « On ne sait pas, par exemple, comment les communes ont été choisies pour recevoir la fibre. Dans la première proposition, il était stipulé que seules onze communes de la CCSN bénéficieraient du très haut débit à travers la fibre et pas les neuf autres, dont faisait partie La Machine. Depuis, les choses ont évolué. Le département, la Région et l’État envisagent d’augmenter leur enveloppe, ce qui permettrait de déployer la fibre plus largement. » Soit 15.000 prises supplèmentaires annoncées, dixit Daniel Barbier.

« J’ai rencontré le préfet, qui m’a assuré que La Machine serait dans la liste. Ce serait une bonne nouvelle et notamment pour les entreprises, les particuliers bénéficiant déjà d’un débit correct. » Face à cette information, Noël Fumat s’est dit assez dubitatif. « Nous n’avons pas été retenus la première fois alors j’attends de voir. Les paroles, je m’en méfie. D’autant plus que le préfet s’en va… »

(*) Qui exerce la compétence de service public local des communications électroniques sur le territoire et se substitue au conseil départemental et à l’agglomération de Nevers en qualité d’autorité concédante dans le cadre de la procédure de délégation de service public.


Source : Le Journal du Centre

vida18

  • Client SFR fibre FttH
  • *
  • Messages: 3 174
  • Vierzon (18)
communauté de communes du Sud-Nivernais
« Réponse #1 le: 27 septembre 2020 à 11:36:36 »
La fibre optique bientôt installée à La Machine


Les techniciens procèdent à l’installation de la fibre en aérien ou en souterrain, suivant le dispositif déjà existant. (PHOTO D'ILLUSTRATION) © Brigitte AZZOPARD

La fibre optique se déploie petit à petit dans la Nièvre, soit par le biais de Nièvre numérique, soit par celui de SFR. C’est ce dernier opérateur qui intervient actuellement à La Machine. L’installation devrait être terminée d’ici fin octobre avec une commercialisation en début d’année prochaine.

Les Machinois devraient pouvoir bénéficier de la fibre optique en début d’année prochaine : un procédé qui permet d’augmenter la vitesse de connexion à internet.

Débutés en septembre, les travaux d’installation, entrepris par SFR et confiés à l’entreprise sous-traitante Avant-Garde Telecom (AGT), devraient se poursuivre jusqu’à fin octobre. Les techniciens s’emploient actuellement à déployer la fibre optique en aérien ou en souterrain. Une pratique qui ne nécessite pas beaucoup de travaux puisque les techniciens s’appuient sur les fourreaux ou les poteaux déjà en place. Il reste encore à ce jour à déterminer l’emplacement en ville des sept armoires du dispositif qui couvrira tous les foyers machinois.

Si SFR se charge de l’installation, les autres opérateurs, c’est-à-dire Orange, Free et Bouygues, pourront aussi être présents sur le réseau. La commercialisation devrait débuter en début d’année. Tous les foyers intéressés par la fibre optique auront à leur charge des frais de dossier et l’abonnement. C’est l’opérateur qui se chargera de réaliser le raccordement.


Citer
La fibre optique dans la Nièvre. C’est Nièvre numérique, syndicat mixte créé en 2006 par le Conseil départemental et Nevers Agglomération, qui est en charge de l’aménagement numérique du territoire qui représente un investissement de 70 millions d’euros, financé par l’État, l’Union européenne, les conseils régional et départemental et les communautés de communes (2,4 millions d’euros pour la Communauté de communes du Sud-Nivernais). SFR a décidé de prendre à sa charge l’installation de la fibre optique qui n’était pas prévue par Nièvre numérique, permettant ainsi à toutes les communes de la Nièvre d’être couvertes.

Source : Le Journal du Centre, écrit le 27 août 2020 par Estelle Pion.

vida18

  • Client SFR fibre FttH
  • *
  • Messages: 3 174
  • Vierzon (18)
communauté de communes du Sud-Nivernais
« Réponse #2 le: 02 décembre 2020 à 11:50:09 »
La fibre optique bientôt opérationnelle dans cinq communes du Sud-Nivernais


Nièvre numérique et SFR se partagent l’installation de la fibre optique sur le territoire de la CCSN. © Stéphane Lefèvre

Le déploiement de la fibre optique se poursuit dans la Nièvre. Sur le territoire de la communauté de communes du Sud-Nivernais, cinq communes seront dotées de ce dispositif d’ici fin décembre. Nièvre numérique et SFR ont encore quinze communes, dont Decize, à équiper.

En ces périodes de confinement, l’augmentation de la vitesse de connexion à internet est plus que jamais attendue. Un peu partout dans la Nièvre, l’installation de la fibre optique a débuté, via Nièvre numérique ( syndicat mixte créé en 2006 par le conseil départemental et Nevers agglomération), via SFR ou encore via Orange pour une partie du secteur de Nevers.

Dans le Sud-Nivernais, le chantier avance également, comme l’explique François Gautheron, vice-président chargé du projet de territoire à la communauté de communes (qui a transféré la compétence aménagement numérique du territoire à Nièvre numérique). « Sur les vingt communes du territoire de la CCSN, cinq communes seront fibrées d’ici Noël : Béard, La Machine, Sougy-sur-Loire, Thianges et Verneuil. Leur installation est réalisée par SFR qui avance plus vite sur notre secteur que Nièvre numérique. Dans les autres communes les travaux sont en cours ou débuteront prochainement. »


Citer
La commercialisation devrait commencer début avril 2021 pour ces cinq communes.

Si la fibre sera bel et bien en place dans quelques jours pour ces cinq communes, les usagers devront cependant patienter encore avant de pouvoir en bénéficier. « Il faut encore compter un délai de trois mois, précise l’élu. En effet, une fois les travaux terminés, l’autorité nationale doit être avertie. Les autres opérateurs [Orange, Free, Bouygues] peuvent ainsi décider d’être présents sur le réseau existant et lancer leur offre. La commercialisation devrait donc commencer début avril 2021 pour ces cinq communes. »

Une fois que l’usager aura choisi son opérateur, ce sera à ce dernier de le raccorder au dispositif. « Il faut savoir que tout le monde pourra être raccordé. La loi oblige en effet tous les opérateurs à distribuer tous les usagers. Logiquement, tous les raccordements effectués par les opérateurs sont intégrés dans les frais de dossier et d’abonnement. Il ne devrait pas y avoir de frais supplémentaires. »

Aujourd’hui, l’élu n’a pas de calendrier précis quant à l’installation de la fibre sur le reste du territoire de la CCSN, c’est-à-dire les quinze communes restantes.
Pour rappel, la CCSN participe au déploiement de la fibre sur son territoire à hauteur de 2,7 millions d’euros (un investissement de 70 millions d’euros pour toute la Nièvre).  « C’est un investissement important mais qui était nécessaire pour l’attractivité de notre territoire », précise François Gautheron.


Source : Le Journal du Centre

vida18

  • Client SFR fibre FttH
  • *
  • Messages: 3 174
  • Vierzon (18)
communauté de communes du Sud-Nivernais
« Réponse #3 le: 05 mars 2021 à 09:26:22 »
Les travaux d'installation de la fibre optique ont débuté à Decize et dans quatre communes alentour


Les armoires sont en cours d'installation. Les travaux de déploiement de la fibre devraient débuter dans trois mois environ (PHOTO D'ILLUSTRATION). © Floris Bressy

Nièvre numérique a débuté le chantier de la fibre optique à Decize avec l'installation des armoires. Celui-ci englobe les communes de Saint-Léger-des-Vignes, Saint-Germain-Chassenay, Avril-sur-Loire et Fleury-sur-Loire. Le câblage devrait se poursuivre jusqu’à la fin de l’année avec une commercialisation prévue début 2022.

Les travaux de déploiement de la fibre optique, procédé qui permet d’augmenter la vitesse de connexion à internet, ont débuté à Decize avec l’installation des armoires.

Le lancement de ce chantier a été quelque peu retardé en raison du choix de leur implantation, soumis à l’accord de l’architecte des Bâtiments de France. « Le choix d’implantation du central optique (sorte d’unité centrale, Ndlr) a aussi pris du temps. Il sera finalement installé, fin mars, boulevard Galvaing, face au centre de secours », précise Pierre Bareille, directeur de Nièvre numérique.

Installation en aérien ou souterrain

Maintenant que la localisation des armoires est définie, l’étude des tracés du câblage va pouvoir débuter. Un déploiement qui concerne, bien sûr, Decize, mais qui englobe aussi plusieurs communes alentour : Saint-Léger-des-Vignes, Saint-Germain-Chassenay, Avril-sur-Loire et Fleury-sur-Loire. Un secteur qui représente 7.900 lignes.

Trois mois d’étude environ seront nécessaires avant le début des travaux, qui seront réalisés soit en aérien, soit en souterrain, suivant les dispositifs existants. Une phase du chantier qui devrait s’étaler jusqu’à la fin de l’année.

« Il restera ensuite à faire parvenir à l’exploitant, Orange, toutes les données, qui sont entièrement digitalisées », ajoute Pierre Bareille. Les fournisseurs internet (Orange, SFR, Bouygues et Free) devront ensuite se positionner pour la commercialisation, qui devrait être lancée début 2022.

Tous les foyers intéressés par la fibre optique pourront le faire savoir à leur opérateur, qui se chargera de réaliser le branchement. Seuls les frais de dossier et de l’abonnement incomberont à l’usager.


Citer
Nièvre numérique. C’est un syndicat mixte, créé en 2006 par le Conseil départemental et Nevers Agglomération, qui est en charge de l’aménagement numérique du territoire. Il est présidé par Fabien Bazin. Ce syndicat a décidé de déployer la fibre dans les principales communes de la Nièvre. Un investissement de 70 millions d’euros, financé par l’État, l’Union européenne, les conseils régional et départemental et les communautés de communes, dont 2,4 millions d’euros pour la Communauté de communes du Sud-Nivernais. Orange a décidé de prendre en charge le secteur de Nevers et SFR toutes les autres zones. Aujourd’hui, Nièvre numérique a construit un quart des lignes sur les 48.800 prévues. Le syndicat espère en réaliser 10.000 autres cette année.

Source : Le Journal du Centre, écrit le 4 mars 2021 par Estelle Pion.

hades73440

  • Client Free vdsl
  • *
  • Messages: 1 472
  • (70)
    • Twitter@hades73440
communauté de communes du Sud-Nivernais
« Réponse #4 le: 30 mars 2021 à 12:47:55 »
Après une réflexion de plusieurs mois avec le service départemental d’architecture et du patrimoine, la pose du central optique s'est posé sur le terrain du site d'action médico-social bvd Galvaing a Decize  pour préserver l’impact sur le bourg historique.
Ce central optique desservira 7910 lignes dont 4090 à Decize, 1169 à Saint-Léger des Vignes, 137 à Avril sur Loire, 147 à Fleury sur Loire, 161 à Saint-Germain-Chassenay, et 127 sur la zone limitrophe Champvert-Decize.
La commercialisation des lignes est prévue au 1er semestre 2022.

Source :



vida18

  • Client SFR fibre FttH
  • *
  • Messages: 3 174
  • Vierzon (18)
communauté de communes du Sud-Nivernais
« Réponse #5 le: 15 avril 2021 à 18:45:00 »
L’argent du très haut débit de Nièvre numérique interpelle les élus du Sud-Nivernais


La fibre de Nièvre numérique doit arriver dans les prochaines semaines à Saint-Parize-le-Châtel, Magny-Cours, Luzy et Cercy-la-Tour. D’ici fin 2021, ce sera le tour de Saint-Benin-d’Azy, Livry, Langeron, La Charité-sur-Loire, La Marche, Guérigny et Corbigny. Photo d'illustration. © Mathilde Thomas

Les communautés de communes paient le chantier de la fibre pour les seules localités raccordées par Nièvre numérique, précise le syndicat mixte après les interrogations soulevées par la collectivité du Sud-Nivernais.

Le volet financier de la construction du réseau de fibre optique de Nièvre numérique a récemment interpellé les élus de la communauté de communes du Sud-Nivernais. François Gautheron, son deuxième vice-président, redoute que la collectivité ait déboursé 2,3 millions d’euros pour ce syndicat mixte au titre du déploiement du très haut débit dans ses vingt communes, alors que SFR assure finalement les travaux dans les deux tiers d’entre elles. Des travaux entrepris sans que l’opérateur privé ne fasse appel à l’argent public.

290 € par équipement

Pierre Bareille, le directeur de Nièvre numérique, assure que les communautés de communes ne financent que les lignes construites par ses équipes sur la base d’une participation de 290 € par équipement. Dans le Sud-Nivernais, le syndicat mixte a ainsi prévu de créer « 8.225 lignes FTTH (fibre optique jusqu’au domicile, traduction de l’expression anglaise "fiber to the home") pour 12 millions d’euros hors taxe de travaux » avec « une participation de 2,3 millions d’euros de la communauté de communes ».

Cette somme, versée par la collectivité, couvre le déploiement de la fibre dans six localités : Avril-sur-Loire, Decize, Fleury-sur-Loire, Imphy, Saint-Germain-Chassenay et Saint-Léger-des-Vignes. « Nous n’avons rien demandé pour les autres communes puisqu’elles étaient inscrites dans la seconde phase de travaux que nous aurions lancée. » Phase qui n’est plus d’actualité puisque l’opérateur SFR est depuis arrivé sur le marché pour fibrer toutes les communes nivernaises absentes du calendrier initial de Nièvre numérique.

François Gautheron n’en démord pourtant pas. « Il est choquant, au plan rationnel, de ne pas modifier la contribution alors que l’accord, depuis, a été transformé », explique-t-il, persuadé que la collectivité a payé pour le raccordement de vingt communes.

Un retour sur investissement ?

L’élu regrette par ailleurs « la lenteur » de Nièvre numérique, à pied d’œuvre depuis fin 2018 pour déployer son réseau, quand « le lièvre » SFR, en marche depuis l’automne dernier, met les bouchées doubles pour ouvrir le monde rural à la fibre et a, selon lui, déjà achevé son chantier à La Machine, Sougy-sur-Loire…

« Les premières commercialisations de lignes de SFR sont attendues à l’automne prochain », rétorque Pierre Bareille, rappelant que « les communes desservies par le réseau public (Nièvre numérique, NDLR) à Cosne-sur-Loire, Myennes et Saint-Loup sont ouvertes à la commercialisation depuis un an. Elles seront suivies par Saint-Parize-le-Châtel, Magny-Cours, Luzy et Cercy-la-Tour dans les prochaines semaines. D’ici fin 2021, ce sont les habitants des communes de Saint-Benin-d’Azy, Livry, Langeron, La Charité-sur-Loire, La Marche, Guérigny et Corbigny qui devraient aussi pouvoir souscrire une offre internet par fibre optique. »

Comme l’a demandé Laurent Fongaro, autre élu de la communauté de communes du Sud-Nivernais, la collectivité bénéficiera-t-elle d’une partie des sommes que touchera le syndicat mixte de la part des opérateurs installés sur le réseau qu’elle a partiellement financé ? « L’utilisation de cette redevance sera débattue en comité syndical avec les représentants des établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) et du conseil départemental », indique Pierre Bareille.

Il précise que Nièvre numérique a, « à ce jour, reçu 185.000 € de redevance. Quatre cent mille euros sont envisagés en 2021 et 1,5 million à partir de 2022. » La réponse vaut aussi pour la sénatrice Nadia Sollogoub. Dans un récent courrier au syndicat mixte, elle se faisait la porte-parole des communautés de communes soucieuses de bénéficier de cette manne initialement destinée à financer « l’équipement des territoires restant à couvrir ». Des secteurs finalement pris en charge par SFR sur ses fonds propres.

Le coût du chantier

Le chantier de Nièvre numérique coûte près de 68 millions d’euros hors taxes. Il est financé par l’État (23,4 millions), la Région (12,75 millions), le département (10 millions), l’Europe (6 millions), un emprunt (2 millions) et les établissements publics de coopération intercommunale (13,6 millions).

Mise en garde

Nièvre numérique met en garde contre des sociétés qui sollicitent par mails des mairies et entreprises en les invitant à fournir leurs factures de télécommunications afin d’établir une étude de matériels et services adaptés dans le cadre du déploiement de la fibre. Elle rappelle que « le raccordement […] n’oblige pas le remplacement des terminaux, téléphones ou ordinateurs. La demande d’envoi de factures en réponse à des courriels reçus ne garantit pas le sérieux des démarches commerciales proposées ».


Source : Le Journal du Centre, écrit le 15 avril 2021 par Ludovic Pillevesse.

vida18

  • Client SFR fibre FttH
  • *
  • Messages: 3 174
  • Vierzon (18)
communauté de communes du Sud-Nivernais
« Réponse #6 le: 08 mai 2021 à 10:38:39 »
La fibre à La Machine et dans quarante-neuf autres communes de la Nièvre en septembre


La première phase de travaux arrivera à son terme avec la mise en service, en septembre 2021, de 12.000 prises fibre dans cinquante communes de la Nièvre. © Pierrick DELOBELLE

L’inauguration d’une armoire de rue, installée à La Machine, a été l’occasion, lundi 3 mai, de faire le point sur le chantier entrepris par XP Fibre [anciennement SFR]. Cinquante nouvelles communes de la Nièvre vont pouvoir accéder à la fibre en septembre.

Couvrir 100 % des logements et entreprises nivernais par la fibre optique est l’objectif que s’est fixé le département. Pour y parvenir trois acteurs œuvrent à son installation : Nièvre numérique pour les communes les plus importantes, Orange pour Nevers et ses environs et SFR pour le reste du département, soit la plupart de toutes les petites communes.

Lundi 3 mai, les acteurs du département et les représentants de XP Fibre (anciennement SFR FTTH) ont inauguré l’armoire de rue, point de mutualisation de la fibre, installée à La Machine. L’occasion de faire le point sur l’avancement du déploiement du réseau sur le secteur de XP Fibre.

66.309 prises d’ici fin 2022

Ces représentants ont précisé que la première phase de travaux arrivait à son terme avec la mise en service, en septembre, de 12.000 prises fibre dans cinquante communes [sur tout ou partie de leur territoire]. Les travaux se poursuivront pour réaliser la totalité du réseau de XP Fibre, commercialisable d’ici fin 2022, qui comprend 66.309 logements et locaux dans 240 communes.

Développement « du télétravail, de la médecine et de l'agriculture connectées »

« Aujourd’hui est un jour symbolique et important puisque ce très haut débit va changer la vie des particuliers », a livré le Pdg d’Altice France (dont dépend SFR), Alain Weill, à l’assemblée. Un progrès important, qui va notamment contribuer au développement « du télétravail, de la médecine et de l’agriculture connectées… »
En parallèle, Nièvre numérique continue de déployer son réseau dans les communes les plus importantes de la Nièvre. Aujourd’hui, un quart des 48.800 lignes prévues est construit. Ce syndicat espère en réaliser 10.000 autres cette année.

Tous les opérateurs commerciaux pourront se raccorder à ce réseau.


Citer
La fibre dans les communes. Voici les communes dans lesquelles la commercialisation de la fibre est prévue en septembre sur tout ou une partie de leur territoire : Bazolles, Crux-la-Ville, Diennes-Aubigny, Saint-Benin-des-Bois, Trois-Vèvres, Vaux d’Amognes, Luthenay-Uxeloup, Chevenon, Chaulgnes, Lurcy-le-Bourg, Montenoison, Moussy, Prémery, Sichamps, Saint-Martin-d’Heuille, Tronsanges, Urzy, Béard, Champvert, Druy-Parigny, Imphy, La Machine, Sougy-sur-Loire, Saint-Ouen-sur-Loire, Thianges, Verneuil, Amazy, Asnois, Beaulieu, Chaumot, Chitry-les-Mines, Épiry, Flez-Cuzy, Germenay, Guipy, La Collancelle, La Maison-Dieu, Lys, Marigny-sur-Yonne, Metz-le-Comte, Monceaux-le-Comte, Mouron-sur-Yonne, Neuffontaines, Neuilly, Nuars, Pazy, Saizy, Sardy-lès-Épiry, Saint-Révérien, Vitry-Laché.

Source : Le Journal du Centre, écrit le 7 mai 2021 par Estele Pion.