Auteur Sujet: Photos de l'infrastructure Netalis  (Lu 4295 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

ngl_netalis

  • AS20565 Officiel Netalis
  • Expert
  • *
  • Messages: 214
  • Besançon (25)
    • Netalis
Photos de l'infrastructure Netalis
« Réponse #24 le: 08 juillet 2022 à 14:57:04 »
Photo publiée sur le compte de Netalis le 4 juillet 2020 : https://twitter.com/netalisfr/status/1279410641023963136

Je n'ai par contre-pas pu authentifier si c'est une photo d'illustration ou une photo du POP de Besançon.

Bien vu Sherlock ! Comme quoi...

Donc celle-ci, c'était à Besançon ;)

buddy

  • Expert
  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 15 128
  • Alpes Maritimes (06)
Photos de l'infrastructure Netalis
« Réponse #25 le: 08 juillet 2022 à 18:47:16 »
Aucun à priori. Je ne sais pas si il y a des opérateurs clients en dehors d'ASC.
non aucun qui commercialise (en grand public), il y a Mentico (Wide VoIP) qui devait venir mais qui n'est jamais venu.
Même en FTTO, je ne sais pas si il y quelqu'un d'extérieur à Netalis.

ngl_netalis

  • AS20565 Officiel Netalis
  • Expert
  • *
  • Messages: 214
  • Besançon (25)
    • Netalis
Photos de l'infrastructure Netalis
« Réponse #26 le: 10 juillet 2022 à 10:26:20 »
non aucun qui commercialise (en grand public), il y a Mentico (Wide VoIP) qui devait venir mais qui n'est jamais venu.
Même en FTTO, je ne sais pas si il y quelqu'un d'extérieur à Netalis.

Il n'y a que nous en BLOD (FttO). Nous n'ouvrirons pas l'hébergement aux tiers, trop de sujets à gérer (assurances/responsabilités, sécurité, etc) et l'on connait la suite quand on passe en mode STOC (Shitty Treatment of Customers).

Le déploiement de BLOM ex-ASC en propre est arrêté et nous n'assurons que le service BLOM aux clients GP locaux existants.

vida18

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 4 180
  • Vierzon (18)
Fibre optique : une « autoroute franco-suisse » qui va révolutionner le transfert de données

La salle des fêtes de Jougne, à la frontière franco-suisse, accueillait ce mardi un parterre d’acteurs du numérique et du déploiement de la fibre optique. Fait exceptionnel, la France et la Suisse se sont entendues sur l’idée d’un réseau commun. Une révolution.

Les sourires et les applaudissements sont à la hauteur de l’exploit administratif et technique réalisé par la France et la Suisse. À Jougne, dernier village du Haut-Doubs avant la frontière, l’interconnexion de fibre optique transfrontalière a été inaugurée ce mardi matin.

Un réseau qui s’étend sur trente kilomètres, de Vallorbe à Pontarlier, et qui va changer la donne en matière de transferts de données. Pour la Franche-Comté et, plus largement, pour l’Europe et le monde.

Une ligne directe de Paris à Lausanne

La société bisontine Netalis a travaillé main dans la main avec son homologue suisse Gas & Com pendant trois années et demie. « Au départ, on nous demandait d’utiliser la liaison vers la Suisse mais les passages de frontières sont très rares. Ils arrivent une fois tous les vingt ans. Il n’existait aucun lien entre la Franche-Comté et la Suisse alors nous avons réalisé ce passage », explique Nicolas Guillaume, PDG de Nasca Group (Netalis).

Le gain sur du transfert de données ou une connexion est anecdotique pour un particulier mais il est bien plus révolutionnaire pour des entreprises ou collectivités. « Dans des secteurs comme la finance où on cherche à optimiser, il y a un vrai bénéfice », précise Nicolas Guillaume.

Un autre parcours du data

Jusqu’ici, la data (« donnée » en anglais) faisait le parcours Paris – Strasbourg – Zurich – Genève. Elle ira désormais en ligne droite de Paris à Besançon puis à Lausanne et Zurich. « Une autoroute numérique », schématise Nicolas Guillaume. Le Suisse Gas & Com se félicite également de ce « début de grand partenariat entre les deux pays ». Son directeur régional Donatello Gaudiosi vante la rapidité gagnée. Demain, des géants comme les GAFAM (Google, Amazon, Facebook, Apple et Microsoft) pourraient emprunter cette voie et faire du Haut-Doubs un carrefour majeur.

La réalisation franco-suisse s’intègre dans une politique ambitieuse à l’échelle du département du Doubs. Elle représente 220 millions d’euros sur huit ans, financés par des collectivités et privés.

Le Doubs sera 100 % fibré fin 2022

À la manœuvre, le syndicat mixte Doubs Très Haut Débit. « C’est intéressant pour la place de Besançon comme centre de données. Demain, des opérateurs pourraient y implanter leur cœur de réseau », espère Jean-Louis Chauvin, directeur du syndicat. Son président Denis Leroux se félicite, lui aussi, de ce succès. D’ici la fin 2022, toutes les communes pourraient être raccordées à la fibre dans le département. À ce jour, les barres des 100 000 prises construites et celle des 50 000 abonnés sont franchies. La société Altitude Infra a œuvré dans ce sens. Elle a désormais en ligne de mire la date de 2026 à laquelle le cuivre (l’ADSL) doit disparaître.

« Nous en sommes à la moitié du déploiement et il faudra réussir l’autre moitié d’ici là », note Clément Verhille, directeur de la participation chez Altitude Infra, « ce sera la partie la plus dure ». D’autant qu’il faudra jongler avec certaines galères liées à la sous-traitance. « Un autre sujet », pour Denis Leroux qui tenait toutefois à leur adresser une petite pique en fin de discours. Rendez-vous dans quatre ans.


Source : Le Progrès, écrit le 10 juillet 2022 par Anthony Rivat.