Auteur Sujet: SPL Nouvelle Aquitaine THD  (Lu 4259 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

tdamienjd

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 2 145
    • Twitter @tdamienjd
SPL Nouvelle Aquitaine THD
« le: 10 mai 2019 à 11:40:35 »
La SPL Nouvelle-Aquitaine THD accueille officiellement Dorsal Limousin et Charente Numérique


L’occasion du premier conseil d’administration de Nouvelle-Aquitaine THD, la Société Publique Locale (SPL) a officialisé l’arrivée de deux nouveaux Syndicats Mixtes entrants ce mardi 3 octobre 2017 : Charente Numérique et DORSAL Limousin.

La région Nouvelle Aquitaine avait officialisé en novembre 2016, un accord entre la Société Publique Locale Nouvelle-Aquitaine THD et Axione/Bouygues Energies & Services, afin d'exploiter et de commercialiser un réseau de fibre optique sur la région.

A l’époque les trois syndicats mixtes primoactionnaires (Lot-et-Garonne Numérique, Périgord Numérique et le Syndicat d’Équipement des Communes des Landes / Sydec40) étaient concernés.

Depuis ce mardi 3 octobre, ils ont été rejoints par deux autres SMO (Syndicat Mixte Ouvert) : Dorsal Limousin et Charente Numérique. Ainsi, les collectivités (Région, Départements, EPCI, Communes) de 7 départements de la Nouvelle-Aquitaine se retrouvent regroupés afin de créer un réseau fibre optique en propriété publique.

Pour Dorsal, l’annonce avait déjà été publiée en juin dernier. Enfin, pour l'attribution des marchés pour la construction du réseau fibre, ils devraient être signés d'ici la fin d'année.

Le choix d’une Société Publique Locale (SPL) !

SPL Nouvelle Aquitaine THDLa couverture du territoire en très haut débit est un engagement fort des collectivités représentées au sein cette Société Publique Locale Nouvelle-Aquitaine THD, créée en mars 2015. Elle a pour mission d'exploiter et de commercialiser ces réseaux publics très haut débit en dehors des ZTD et ZMD gérées par les opérateurs privés.

Sont concernés, pour le moment les départements suivants :  Landes, Lot-et-Garonne, Périgord, Charente, Corrèze, Creuse et Haute-Vienne.

Avec ce montage d’une SPL, la région voulait pouvoir maîtriser le rythme et les zones de déploiement, et ainsi compenser l'actuelle insuffisance de l'action privée. Surtout, Nouvelle-Aquitaine THD a ainsi plus de poids avec plus de 500 000 prises FttH prévues pour le moment. Elle négociera plus facielment avec les opérateurs télécoms pour qu’ils viennent proposer leurs offres fibre sur les communes éligibles.

Objectifs fibre en Nouvelle Aquitaine d’ici à 7 ans

Avec ce regroupement de 5 Syndicats mixtes, Nouvelle-Aquitaine THD veut garder la maitrise de l'aménagement numérique au sein des collectivités. D’un point de vue financier, l’objectif de cette SPL est de garantir une optimisation des frais d'exploitation, notamment par la mutualisation.

Après ce premier conseil d’administration, Mathieu Hazouard, président de Nouvelle-Aquitaine THD, a qualifié ce moment « d’historique », avec une vision commune des actionnaires de la SPL.

Dans un premier temps il va falloir réorganiser les plans de déploiements, afin d’assurer une certaine homogénéité sur l’ensemble des territoires couverts. La SPL annonce que les premières prises fibre optique seront commercialisées d’ici le début de l’été 2018 sur des zones pilotes actuelles. La commercialisation se poursuivra ensuite sur la fin d’année sur les infrastructures déjà planifiées, et surtout à partir de 2019.

Le projet est d’apporter la fibre aux particuliers et aux entreprises de la zone d’initiative publique sur ces 7 départements d’ici 7 ans.

Un projet pour mais aussi avec les administrés

Lors d’un point presse, les représentants de la SPL Nouvelle Aquitaine THD ont rappelé qu’il s’agissait d’un projet ambitieux et d’investissements lourds. Avec une précision également sur la terminologie employée.

La SPL parle de prises raccordés (commercialisables) et non pas raccordables (construites).

Quel intérêt pour un français de savoir que la fibre optique est présente dans sa rue s’il ne peut pas souscrire à une offre FttH ?

Avec un appel aussi à leurs administrés pour qu’ils jouent le jeu, et fassent preuve d’une responsabilité citoyenne. Une demande à leur participation active à ces déploiements fibre optique. Ceci, en souscrivant aux offres fibre optique dès qu’elles seront disponibles. Un enjeu crucial pour les RIP (et SPL), qui doivent remplir au plus vite leurs réseaux FttH.

Nouvelle Aquitaine THD vent debout contre SFR !

Enfin, pour répondre au projet de SFR de Fibrer la France, Nouvelle Aquitaine THD a été très claire : elle s’y oppose totalement. Face à ce qui a été qualifié de « déclarations tapageuses et scandaleuses de certains opérateurs » ou de « tentative de déstabilisation », les représentants de la SPL ont rappelé que SFR n’arrivait déjà pas à tenir ses engagements de déploiements fibre en zones très et moyennement denses.

De gros doutes ont été émis sur la capacité de l’opérateur à remplir les promesses de fibrer toute la France d’ici 2025 sur des territoires où le déploiement est plus compliqué, plus long et plus coûteux ! Avec une dernière petite pique envers l’opérateur au carré rouge en s’interrogeant alors sur le fait que sur la vingtaine de lots opérés par SFR en zone d'initiative publique, ils soient encore facturés…


Degroupnews, 04/10/2017

vida18

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 4 227
  • Vierzon (18)
SPL Nouvelle Aquitaine THD
« Réponse #1 le: 15 août 2021 à 12:30:02 »
L’arrivée progressive de la fibre en Limousin à suivre en ligne


Le site internet nathd.fr permet de suivre les raccordements effectués et en cours © stephane Lefèvre

L’accès à la fibre optique devient une réalité dans les départements limousins, hors plaques urbaines, grâce aux outils publics Dorsal et NATHD.

Depuis sa création en 2002, le syndicat mixte Dorsal (Développement de l’offre régionale de services et de l’aménagement des télécommunications en Limousin) œuvre à l’accès du très haut débit dans les collectivités membres de Creuse, Corrèze et Haute-Vienne, là où les opérateurs privés (Orange en l’occurrence) ne se sont pas positionnés pour déployer la fibre.

Un opérateur régional

Ainsi, l’opérateur historique est notamment en charge de la fibre dans les communes des intercommunalités de Brive et Tulle en Corrèze, Guéret en Creuse et dans une très large partie de la Haute-Vienne (en particulier dans les zones frontières du département, au nord, à l’est et à l’ouest).

Si Dorsal se charge des infrastructures, la société publique locale Nouvelle-Aquitaine THD (NATHD) est l’outil de la Région et des collectivités des sept départements les plus ruraux de Nouvelle-Aquitaine, dont les trois départements limousins. Sa mission est d’exploiter et de commercialiser, via une délégation de service public, le réseau fibre d’initiative publique.

Sur les sites internet des deux entitésdorsal.fr et nathd.fr – les habitants peuvent consulter les cartes de déploiement et de mise en service du réseau, en renseignant directement leur adresse.

Toutes les zones de Corrèze sont ouvertes ou s’ouvrent bientôt à la commercialisation du service, NATHD indiquant les quelques derniers points en cours sur sa carte détaillée.

En Creuse, le service est accessible ou devrait l’être d’ici à la fin de l’année : à l’ouest dans les secteurs d’Auzances et sur une bande descendant de Lépaud à Saint-Quentin-la-Chabanne via Gouzon, Chénérailles et Aubusson ; au sud autour de Saint-Agnant-près-Crocq et autour de La Courtine ; à l’ouest, du Dognon à Noth via La Souterraine ; au nord sur une bande de Colondannes au secteur de Boussac. Les autres raccordements s’étireront de 2022 à 2025.

En Haute-Vienne, les foyers profitent ou profiteront de la fibre en 2021 : autour de Bellac ; de Bessines-sur-Gartempe à Saint-Sylvestre ; dans les secteurs de Jabreilles-les-Bordes, La Jonchère-Saint-Maurice, Les Billanges et Saint-Laurent-les-Eglises ; autour de Saint-Léonard-de-Noblat (ouest et est) ainsi que La Geneytouse, Saint-Denis-des-Murs et Saint-Paul ; dans les zones de Magnac-Bourg, Château-Chervix et Meuzac ; à Saint-Yrieix-la-Perche et alentours ; autour de La Meyze et la Roche-l’Abeille ; dans le secteur Bussière-Galant-Châlus ; dans les communes d’Aixe-sur-Vienne, Séreilhac, Saint-Laurent-sur-Gorre et en remontant vers Cognac-la-Forêt. Les autres zones hors opérateurs privés devraient être raccordées de 2022 à 2023 et au-delà.


Source : Le Populaire du Centre, écrit le 14 août 2021 par Julien Bigay.

lot33

  • Abonné Sosh fibre
  • *
  • Messages: 144
  • puy l'eveque 46
SPL Nouvelle Aquitaine THD
« Réponse #2 le: 20 janvier 2023 à 10:54:01 »
 
 Voici article SUD OUEST aujour d'hui

 Fin 2022, 76 485 prises avaient été installées. « L’objectif que nous avions sur la phase 1 est atteint à 99 % », d’après Germinal Peiro, président du syndicat et du Conseil départemental. Ce 1 % manquant concerne six communes (sur 59) où les nœuds de raccordement n’ont pas été fibrés, « mais qui vont l’être d’ici au printemps » : Javerlhac-et-la-Chapelle-Saint-Robert, Saint-Paul-la-Roche, Badefols-d’Ans, Ginestet, Sainte-Foy-de-Longas et Eymet.

54 269 foyers sont ce début d’année éligibles à la fibre optique.