Auteur Sujet: Next INpact est en réel danger de mort  (Lu 17621 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 47 660
    • Twitter LaFibre.info
Next INpact est en réel danger de mort
« le: 03 juillet 2022 à 22:06:23 »
NextINpact, c'est LA référence de l'actualité du numérique. Des gens qui bossent leurs sujets. Dotés d'une déontologie à toute épreuve. C'est rare. C'est précieux. Abonnez-vous.

Next INpact est en réel danger de mort

La presse indépendante vit une crise sans précédent. Malheureusement, Next INpact ne fait pas exception. Nous vivons peut-être les derniers instants de notre journal, après 22 ans de riches aventures et de passions. Next INpact est en effet dans une situation financière très difficile.

Maintenir à flot un média indépendant devient de plus en plus difficile, et nous ne sommes pas les seuls dans cette situation. Nous avons vécu de multiples galères par le passé, auxquelles nous avons pu faire face... jusqu'à aujourd'hui.

INdépendance et éthique, le (cher) prix à payer

En 2004, Prix du Net a bénéficié d'un référencement croissant de la part de Google, rapportant jusqu'à 60 000 euros par mois. C'est à partir de là que l’équipe a commencé à grossir. Nous avons ensuite subi un déréférencement partiel de Prix du Net en 2008, puis total l’année suivante. Cette perte soudaine nous a conduit à deux vagues de licenciements successives et une dette.

Dépendant alors financièrement du référencement de Google, nous avions décidé de mettre en place les abonnements Premium en 2009 – réclamés par notre communauté depuis longtemps – pour dépendre davantage de nos lecteurs, avec comme but ultime de s’en remettre uniquement à eux.

Jusqu'en 2012, la publicité rapportait un revenu très confortable à PC INpact, mais les pratiques croissantes de tracking et d'affichages très gênants – interstitiels, flash transparent, vidéos autoplay – nous ont poussé à refuser de plus en plus de campagnes. Nous ne pouvions accepter que nos lecteurs soient ainsi pistés et gênés, sur des campagnes toujours vendues moins chères et qui demandaient toujours plus de pages vues, coûte que coûte.

Depuis plus de dix ans, nous avons arrêté de travailler avec des régies externes car elles imposent des multi-pistages et des formats que nous considérons comme irrespectueux. Le pistage ne se fait d’ailleurs pas qu’au travers de la publicité.

À la même époque, les bons plans sont devenus une nouvelle source de revenus pour notre société, grâce à notre partenariat avec Achetez-Facile. Quand ce dernier a cessé d'exister en 2017, les revenus ont eux aussi chuté.

Nous avions lancé notre comparateur Tous les Forfaits début 2012, qui a eu un succès inattendu durant plusieurs années grâce une fois de plus au référencement, nous permettant de recruter de nouveaux journalistes. Il y a près de trois ans, le comparateur a lui aussi été déréférencé, nous obligeant à prendre des décisions importantes, comme la mise en place de l'accès Premium sur tous nos contenus d’investigation, et le non remplacement des départs de certains journalistes. L'année dernière, nous avons vendu Tous les Forfaits, ce qui nous a permis de continuer notre aventure… mais pendant un temps seulement.

Vous l’aurez compris, en l’état actuel des choses, les revenus de la publicité ne seront jamais majoritaires dans notre chiffre d'affaires, et le référencement Google sur Next INpact ne pourra jamais faire partie de notre stratégie de développement sur le long terme. Cela nous forcerait à « écrire pour Google » en multipliant les articles « putaclics » et/ou sur les tendances du moment afin de gagner des « points sociaux ». Ce n’est pas l’essence de Next INpact, qui se concentre sur des dossiers et des articles de fonds.

En 2016, nous avons lancé La Presse Libre afin de réunir des acteurs indépendants autour d’un projet commun et permettre aux lecteurs de s’abonner à moindre coût à plusieurs médias. Son développement a néanmoins eu un coût humain trop important pour Next INpact qui a géré seul ce projet. Le maintenir et le mettre à jour est impossible pour nous, nous avons donc décidé de l’arrêter. Les abonnés concernés en ont été informés. Je tiens à remercier et à féliciter notre équipe de développeurs pour leur travail et leur patience...

En 2017, INpact MediaGroup a aussi proposé son savoir-faire technique aux autres éditeurs de presse, mais force est de constater que les mentalités sont dures à changer. Nous avons depuis fermé Unit Sense.

Notre situation financière aujourd'hui

La grande majorité des dépenses de Next INpact se trouve dans les salaires. 32 000 euros charges comprises sont nécessaires chaque mois pour rémunérer sept personnes et des pigistes, sans oublier notre Flock national. Ajoutons à cela 4 000 euros de frais de fonctionnement, comptabilité, domiciliation, frais postaux etc.

Enfin, nous devons rembourser une dette de près de 6 000 euros chaque mois. Pierre-Alain nous a fait part de son choix de quitter Next INpact le 30 septembre pour voguer sur d’autres projets, laissant le flambeau à Benjamin. Cela nous permettra de diminuer nos dépenses de 6 000 euros par mois. Nos comptes simplifiés sont disponibles par ici.

Ces dépenses sont malheureusement incompressibles. Nous devons donc impérativement augmenter nos revenus. Les abonnements nous rapportent entre 250 000 et 300 000 euros chaque année, la publicité entre 36 000 et 72 000 euros par an, les donations environ 15 000 euros par an.

Nous avons eu l'année dernière trois mècènes ponctuels qui ont versé 73 000 euros de donations au total, et la vente de Tous les Forfaits a été négociée 40 000 euros. Sans compter sur le financement du magazine 3 en 2021 qui nous a permis de gagner un peu de trésorerie. Cette année, nous n'avons trouvé aucun nouveau mécène, et nous ne disposons pas de revenus supplémentaires, mis à part le magazine 4 qui ne remporte pas un franc succès.

Seuls nos lecteurs peuvent décider de la suite

Vous êtes actuellement près de 7 600 abonnés à Next INpact, loin de notre objectif de 15 000 abonnés que nous nous sommes fixés à l'époque. Et nous n'avons pas d'autres revenus conséquents. L’équilibre est donc des plus fragiles, d’autant plus en cette période de crise sanitaire qui complique certains de nos projets, comme le magazine.

Nous ne pouvons donc compter que sur nos lecteurs et des mécènes pour que notre aventure perdure en toute INdépendance.

Tant que vous, lecteurs, nous soutenez et nous lisez, l’équipe se mobilisera avec passion pour vous tenir informés des faits importants dans le numérique, éplucher des documents de centaines de pages, écouter des audiences de plusieurs heures, se déplacer sur le terrain, poser des questions (et relancer un nombre incalculable de fois), saisir les autorités compétentes, etc. Si ce n'est plus le cas, l'aventure cessera naturellement.

Nous avons très peu de solutions

Nous avons entamé une nouvelle campagne de financement pour le magazine numéro 4. En dépassant l'objectif, les revenus supplémentaires permettront à Next INpact de continuer à vivre. D’ailleurs, le financement des trois premiers magazines nous a permis de survivre davantage, sans eux nous ne serions peut-être déjà plus là…

Il s’agira très certainement du dernier magazine que nous publierons sous cette forme car d’une part, il ne serait pas rentable sans financement participatif – ce qui semble lasser une partie de la communauté – et d’autre part le papier est vendu à des prix exorbitants. Peut-être peut-on réfléchir à un autre format.

Nous devons augmenter le nombre d’abonnements, qui va de pair avec le nombre de journalistes et donc d’actualités publiées chaque jour. Nous avons besoin d’un élan de solidarité pour faire grimper notre compteur d’abonnés. Vous avez également la possibilité de faire des donations défiscalisées via la plateforme J’aime l’info.

Nous recherchons aussi des mécènes soucieux de la liberté de la presse high tech. Ils pourront bénéficier d'avantages fiscaux à hauteur de 66 % des dons. Next INpact a été conçu dès le départ de manière non lucrative. Tout cela dans le respect de nos lecteurs et pour l'objectivité de nos informations.

Vers un fonds de dotation ?

Nous réfléchissons sur la création d'un fonds de dotation, donnant droit à une défiscalisation d'impôt aux souscripteurs.  Le nom que nous avons retenu pour le moment est "INpactitude". L'idée serait de céder la majorité de mes parts à ce fonds, qui deviendrait propriétaire de notre journal en ligne. Une occasion de garantir Next INpact de son entière INdépendance, média réellement incessible.

Ce groupement de personnes physiques aurait pour mission d'intérêt général d'accomplir le développement financier de Next INpact et de garantir sa totale indépendance. Notre communauté de lecteurs est riche de talents juridiques, numériques, de développement et de management, des compétences pouvant être très utiles pour notre journal.

Chaque donateur bénéficierait d'une réduction d'impôt de 66 % du montant de ses dons, dans la limite de 20 % de son revenu imposable, une défiscalisation qui peut s'étaler sur 5 ans. Un reçu fiscal serait émis pour attester du versement.

Nous pourrions organiser des rencontres entre membres pour converser, échanger, partager et récolter des idées. De façon à améliorer Next INpact. Nous sommes en relation avec un avocat spécialisé dans ce type de structure et suivi par notre cabinet comptable si ce projet se concrétise.

Si nous retenions ce projet, la première étape consisterait à récolter vos avis, idées et remarques, afin de proposer un projet commun solide, en concertation avec nos lecteurs. Suivrait un travail juridique important, dans le but de sécuriser ce fonds de dotation.

Sa mise en place nous permettrait, en cas de succès, de bénéficier de fonds, sans dépendre d'une entité qui ne chercherait qu'à produire de la rentabilité à tout prix, au détriment du travail journalistique.

Ce projet pourra exister que si la communauté souhaite vraiment nous accompagner. Nous devons avoir assez de trésorerie pour se lancer dans une telle aventure. Il sera assez coûteux à mettre en place. En fonction des évolutions et de sa viabilité, je vous donnerai plus de détails sur ce projet.

…mais on ne perd pas totalement espoir

Nous croyons à notre ADN, et il nous est difficilement concevable de voir Next INpact disparaître avant la fin de l'été. C’est pourtant une possibilité. Nous avons toujours tout tenté pour montrer l'exemple à nos lecteurs. Nous n’avons pas toujours été parfaits, certes. Mais tout ce qui a été entrepris sur Next INpact l'a été pour les lecteurs, pour vous offrir la meilleure information possible.

Quoi qu’il arrive, nous avons vécu avec notre formidable communauté de grands moments durant ces 22 dernières années. Soit la moitié de ma vie pour ma part.


Source : NextINpact, le vendredi 1er juillet 2022 par Christophe Neau.

Les solutions pour aider :
- Participer à la campagne du magazine 4
- S’abonner à Next INpact
- Faire un don à Next INpact



alain_p

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 16 576
  • Delta S 10G-EPON sur Les Ulis (91)
Next INpact est en réel danger de mort
« Réponse #1 le: 03 juillet 2022 à 23:08:46 »
Je n'avais pas vu leur article, mais effectivement, c'est un site avec des articles de très grande qualité, très bien renseignés et documentés. Je suis abonné prémium. Leur disparition m'attristerait beaucoup, et ce serait un gros manque pour notre presse techno.

zergflag

  • Abonné Bbox fibre
  • *
  • Messages: 1 944
Next INpact est en réel danger de mort
« Réponse #2 le: 03 juillet 2022 à 23:48:45 »
C'est vrai qu'on leurs doit notamment le leak de la Livebox 6 

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 47 660
    • Twitter LaFibre.info
Next INpact est en réel danger de mort
« Réponse #3 le: 04 juillet 2022 à 07:05:24 »
On leur doit beaucoup d'articles de fond, qui ont nécessité plusieurs jours de recherche.

Le nombre d'articles est plus limité que sur d'autres médias tech, mais la qualité est meilleure.

Nico

  • Modérateur
  • *
  • Messages: 44 549
  • FTTH 1000/500 sur Paris 15ème (75)
    • @_GaLaK_
Next INpact est en réel danger de mort
« Réponse #4 le: 04 juillet 2022 à 08:59:59 »
On est clairement pas dans la quantité et la rapidité à sortir un article, mais dans une recherche de qualité. C'est appréciable de nos jours.

Hammett

  • Abonné Bbox fibre
  • *
  • Messages: 4 201
  • La Garenne Colombes (92)
Next INpact est en réel danger de mort
« Réponse #5 le: 04 juillet 2022 à 09:02:31 »
"Vous êtes actuellement près de 7 600 abonnés à Next INpact, loin de notre objectif de 15 000 abonnés"  Pourquoi cette mauvaise analyse ? Et pourquoi ne pas faire vivre ce site en ne prenant en compte que les abonnés ?

Au fait, il existe une application pour tablette/téléphone ?

Si les solutions passent par investir pour obtenir de la défiscalisation, effectivement, cela revient "à tirer le diable par la queue"...

Personnellement, je ne suis pas abonné, c'est trop technique et à une époque c'était vraiment trop "pro Free".

Bon courage à eux. 


Nico

  • Modérateur
  • *
  • Messages: 44 549
  • FTTH 1000/500 sur Paris 15ème (75)
    • @_GaLaK_
Next INpact est en réel danger de mort
« Réponse #6 le: 04 juillet 2022 à 09:05:31 »
"Vous êtes actuellement près de 7 600 abonnés à Next INpact, loin de notre objectif de 15 000 abonnés"  Pourquoi cette mauvaise analyse ? Et pourquoi ne pas faire vivre ce site en ne prenant en compte que les abonnés ?
C'est à dire ?

Citer
Au fait, il existe une application pour tablette/téléphone ?
Non, mais le site est parfaitement adapté à un usage sur smartphone/tablette.

Hammett

  • Abonné Bbox fibre
  • *
  • Messages: 4 201
  • La Garenne Colombes (92)
Next INpact est en réel danger de mort
« Réponse #7 le: 04 juillet 2022 à 09:13:37 »
C'est à dire ?

Pourquoi ce plantage total sur le nombre d'abonnés ?
Et donc pourquoi ne pas vivre en tenant compte que des recettes des abonnements, quitte à réduire la voilure ?
En gros vivre avec ses moyens ! Et ne pas chercher à vivre avec des revenus aléatoires comme la publicité ou les subventions liées à la défiscalisation tout en prônant l'indépendance d'ailleurs...

Non, mais le site est parfaitement adapté à un usage sur smartphone/tablette.

Perso, sur smartphone/tablette, je n'utilise que des applications. C'est quand même plus simple. Parfois, faut aussi prendre des virages non ?


Nico

  • Modérateur
  • *
  • Messages: 44 549
  • FTTH 1000/500 sur Paris 15ème (75)
    • @_GaLaK_
Next INpact est en réel danger de mort
« Réponse #8 le: 04 juillet 2022 à 09:53:45 »
J'imagine qu'ils ont surestimé le nombre d'abonnés potentiels. Apparemment "réduire la voilure" est dans les solutions mises en œuvre (comme chez CPC d'ailleurs pour ceux qui connaissent, confrontés au même problème), mais quand t'es à la moitié de l'objectif je ne suis pas certain que ce soit suffisant.

Ils ont essayé de faire leur place sur un business model très différent des habitudes, mais ça n'a pas pris comme escompté.

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 47 660
    • Twitter LaFibre.info
Next INpact est en réel danger de mort
« Réponse #9 le: 04 juillet 2022 à 10:10:10 »
Perso, sur smartphone/tablette, je n'utilise que des applications. C'est quand même plus simple. Parfois, faut aussi prendre des virages non ?
NextINpact est disponilbe en "Progressive Web Apps" : tu ne vois pas que c'est un navigateur.

Pour en savoir plus sur les Progressive Web Apps, je te renvoie à un dossier de... NextINpact : Progressive Web Apps : utilité, installation et gestion dans des environnements fixes et mobiles

Personnellement, je ne suis pas abonné, c'est trop technique et à une époque c'était vraiment trop "pro Free".
Je ne vois pas, ils sont objectifs et impartiaux d'après ce que j'ai vu.

Dans l'article ci-dessous, ils ne cherchent pas à défendre la vision Free : Débits 5G : face aux attaques de Free Mobile, l’Arcep défend son protocole, persiste et signe

Hammett

  • Abonné Bbox fibre
  • *
  • Messages: 4 201
  • La Garenne Colombes (92)
Next INpact est en réel danger de mort
« Réponse #10 le: 04 juillet 2022 à 10:26:28 »
Je ne vois pas, ils sont objectifs et impartiaux d'après ce que j'ai vu.
A une époque, c'était pas trop le cas. C'est ce que j'ai en mémoire. C'était toujours assez violent pour les concurrents, mais assez (trop) complaisant avec cet opérateur.

NextINpact est disponilbe en "Progressive Web Apps" : tu ne vois pas que c'est un navigateur.

Laisse tomber vivien, et pourquoi faire compliqué et élitiste quand on peut faire simple ? Franchement, cela s'adresse à qui ces bidules ? Ne m'en veux pas, mais j'ai pas envie de passer du temps avec cela.

@nico, oui tu as raison, réduire la voilure est certainement largement insuffisant, c'est trop tard et ce serait brutal de toute façon. Mais, à contrario, fallait certainement être un peu plus dans l'anticipation dans ce cas...

En tout cas, bon courage à eux !

Optix

  • AS41114 - Expert OrneTHD
  • Abonné Orne THD
  • *
  • Messages: 4 806
  • WOOHOO !
    • OrneTHD
Next INpact est en réel danger de mort
« Réponse #11 le: 04 juillet 2022 à 10:58:37 »
Perso je ne suis pas abonné, notamment pour 2 raisons :

1) il y a TROP d'abonnements. Cumuler des abos presse, musique, porn, carte Leroy Merlin... Au bout d'un moment stop ! On ne peut pas sans arrêt demander des abonnements à la moindre difficulté financière. Si je le fais pour NXI, demain ce sera qui ?

2) tous les abonnements sont une durée. Or il y a seulement 1 à 2 articles par semaine qui m'intéresseraient (et donc j'attends jusqu'à ce qu'ils soient dispo en libre lecture). Pourquoi ne pas faire des formules genre "1 pack 10 articles" ? C'est une formule qui me correspondrait à merveille.

Bon courage également.