Auteur Sujet: Laval  (Lu 18955 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

vida18

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 1 752
  • Vierzon (18)
Laval
« Réponse #60 le: 24 mars 2018 à 10:24:15 »
Laval agglomération. Très haut débit : c’est OK pour 80% des foyers

Fin 2019, la fibre couvrira tout le territoire de Laval agglomération en Mayenne. L’ensemble du département le sera en 2021. La Mayenne sera le deuxième département à être couvert à 100 %. Nos explications, sous forme de "vrai-faux".

Laval agglomération en Mayenne se fiche de la fibre.
Faux. Laval agglomération a mis près de 30 millions d’euros sur la table pour le développement du très haut débit (THD), via le déploiement de la fibre.

Le département de la Mayenne sera dans les tout premiers couverts à 100 %.
Vrai. Juste après Paris. « La Mayenne sera le deuxième département français à être totalement couvert par la fibre optique », a fait savoir le président du conseil départemental, vendredi 23 février 2018. Olivier Richefou était à Saint-Germain-le-Fouilloux pour un point d’étape sur le très haut débit.

Le département n’a pas mis un sou pour le très haut débit.
Faux. 140 millions d’euros ont été mis sur la table par le conseil départemental de la Mayenne.

La fibre n’apporte rien de plus…
Faux. Le Très haut débit, communèment appelé la fibre optique, permet de recevoir et d’envoyer davantage de données dans un laps de temps plus court, avec des débits dix fois plus rapides que ceux de l’ADSL.

Plusieurs dizaines d’entreprises de Laval agglo l’ont déjà.
Vrai. Près de 200 entreprises et collectivités de l’agglo bénéficient déjà de la fibre.

Des emplois ont été créés avec le déploiement de la fibre.
Vrai.Selon le président du conseil départemental, le déploiement de la fibre en Mayenne aurait généré 500 emplois directs et indirects.

Plus de 40 000 foyers de Laval agglomération sont raccordables à la fibre.
Vrai. À ce jour, 26 708 foyers et entreprises sont raccordables sur la ville de Laval et 18 212 sur le reste de l’agglomération.


Source : https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/laval-53000/laval-agglomeration-tres-haut-debit-c-est-ok-pour-80-foyers-5640977

m0l0sus

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 10
  • LAVAL 53
Laval
« Réponse #61 le: 13 mars 2019 à 13:17:04 »
Ce qu'ils ne disent pas c'est que le grand bénéficiaire, c'est Orange. La collectivité paie et Orange ramasse. Sans que le client puisse faire jouer la concurrence dans de nombreux cas. Orange a toujours aimé et abusé des monopoles. Quand on sait que France Telecom a beaucoup fait pour retarder internet et continuer à plumer les gens avec le minitel (gros lol le minitel, à peine né et déjà archi dépassé).

vida18

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 1 752
  • Vierzon (18)
Laval
« Réponse #62 le: 13 mars 2019 à 17:32:22 »
Ce qu'ils ne disent pas c'est que le grand bénéficiaire, c'est Orange. La collectivité paie et Orange ramasse. Sans que le client puisse faire jouer la concurrence dans de nombreux cas. Orange a toujours aimé et abusé des monopoles. Quand on sait que France Telecom a beaucoup fait pour retarder internet et continuer à plumer les gens avec le minitel (gros lol le minitel, à peine né et déjà archi dépassé).

Pour moi, la double erreur de l'agglomération de Laval est d'avoir construit un RIP et donc dépenser de l'argent alors que sans ça, Orange aurait fait de l'agglo une zone AMII (financement entièrement sur fonds propres) comme Laval. L'autre erreur est le choix d'Orange qui ne propose pas d'offre activée sur ce réseau. Du coup les opérateurs alternatifs ne peuvent pas venir.

obinou

  • AS197422 Tetaneutral.net
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 1 300
  • Montgesty (46150)
    • Tetaneutral.net
Laval
« Réponse #63 le: 13 mars 2019 à 18:58:55 »
Pour moi, la double erreur de l'agglomération de Laval est d'avoir construit un RIP et donc dépenser de l'argent alors que sans ça, Orange aurait fait de l'agglo une zone AMII (financement entièrement sur fonds propres) comme Laval. L'autre erreur est le choix d'Orange qui ne propose pas d'offre activée sur ce réseau. Du coup les opérateurs alternatifs ne peuvent pas venir.

Le problème c'est le temps.
En 2011 personne ne pouvait savoir avec certitude quelles seraient les zones AMII, et il n'y avait que les promesses des opérateurs. Et ces derniers , jusqu'à l'année dernière, étaient quasi inactif sur les zones AMII  qui n'étaient pas en périphéries des zones denses. Il fallait "avoir confiance". D'autant plus que les OCEN masquaient à peine leur menace de ne pas venir et/ou de fibrer en parallèle en cas de RIP local.

En plus à cette époque, Orange faisait un forcing pas possible sur les NRA-MED , qui leur permettait de facturer aux collectivité une upgrade de LEUR réseau, upgrade qu'ils pouvaient louer aux autre opérateurs de surcroît.

Donc on peut comprendre qu'une collectivité locale un peu importante se retrouve devant le choix de soit se "livrer" pieds & poings liés à Orange, sans engagement de dates, de complétude, ni de sanctions / compensations possible, et le choix d'investir eux-même avec l'espoir de créer une rente à long terme, mais le risque quand même de se faire doubler ou de ne pas réussir à louer ce réseau.

Ce n'est que très récemment que les choses commencent à bouger en zone AMII, et que les AMEL impliquent des engagements fermes sous peine de pénalités financières. Il y a aussi évidemment que les process ont mis du temps à être rodés, que la formation commence à porter ses fruits, etc... mais tout ça était prévisible en 2011 par Orange.

C'est sur que 8 ans après, c'est plus facile de dire ce qui était une connerie de ce qui ne l'était pas - c'est comme pour le département de l'Ain, beaucoup critiqué sur la solution choisi (ethernet actif), sauf que ça a été le 1er réseau à se construire dans un département essentiellement rural (après Pau).

vida18

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 1 752
  • Vierzon (18)
Laval
« Réponse #64 le: 13 mars 2019 à 19:05:13 »
Je me souviens que lors de la demande de DSP pour le Grand Dax, les avis étaient partagés. Certains voulaient imiter Pau à tout prix, d'autres voulaient attendre. C'est le RIP qui l'a remporté mais les autres opérateurs se font toujours attendre. Mais le taux d'abonnements au FttH est plus important qu'à Moulins-les-Metz où aucun OCEN n'est présent.

 

Mobile View